Suivez le Guide… enfin, le guide…

Macronbaudruche (1)Il rêvait d’être le Guide des Français, de conduire les Gaulois récalcitrants sur les chemins de la modernité. A 25% d’opinions favorables dans les derniers sondages il a du se contenter d’être le guide des visiteurs du Palais de l’Elysée lors des Journées du patrimoine. La foule n’était pas venue pour lui. Il pose la main sur l’épaule d’un homme qui lui tourne le dos et qui ne semble pas s’apercevoir de sa présence, puis s’adresse à des enfants, ce public toujours accueillant. Aujourd’hui, ils auraient pu l’appeler « Manu ». Cela lui aurait sans doute remonté le moral, qu’il a dans les chaussettes, qu’on espère « made in France », contrairement à la porcelaine de Limoges fabriquée en Chine, qu’on vend au bazar de l’Elysée. Ce détail est un joli symbole de la France ouverte au mondialisme, dont notre Jupiter tombé de l’Olympe, était encore naguère le champion en Europe.

Une croissance molle, un chômage qui demeure massif, une dépense et une dette publiques toujours en hausse, des résultats qui sont parmi les trois ou quatre plus mauvais en Europe, dans tous les domaines. Les « réformes » tant vantées, et commencées lorsque M.Macron épaulait M.Hollande, n’ont pas amélioré la compétitivité de notre économie, mais accentué notre déficit commercial, contracté le pouvoir d’achat, et accru la peur du lendemain qui est la pire des données économiques dans un pays dont le PIB dépend de la consommation beaucoup plus que de la production. Ce paysage sinistre est automnal, déjà, alors que l’alignement des étoiles – coût de l’énergie, taux d’intérêt, et Euro – disparaît du ciel.

Lorsqu’on a fait de l’économie la clef de tout, et que celle-ci s’enfonce, la panique s’empare du capitaine et de son équipage.  On cherche un peu désespérément d’autres rivages : ce sera les élections européennes avec la guerre des « progressistes » contre les « nationalistes », sauf qu’entre un progrès qui ne progresse pas, et un retour des nations qui protègent, beaucoup d’électeurs choisiront la protection des bons vieux Etats-nations où il fait mieux vivre. Un électeur français sur cinq voterait en 2019 pour le parti présidentiel. C’est peu. Le total des voix souverainistes risque d’être écrasant. Les adorateurs du Futur sont donc contraints de fourbir l’arme la plus démodée : la peur, celle de l’extrême-droite, celle des heures sombres, celle du fascisme. Un complot de pieds-nickelés, un jugement sévère à la suite d’une bagarre qui a mal tourné et qu’on présente faussement comme une agression unilatérale, et, cerise sur le gâteau, un bon coup de repentance sur la guerre d’Algérie et les fautes de la France, dont elle devrait s’excuser tous les jours : tels sont les signaux envoyés pour désigner le danger pressant du « nationalisme ». Le public n’est pas dupe : il voit bien que les multiples attaques à la kalachnikof, à la voiture ou au couteau, ne sont pas, pour la plupart, sans rapport avec l’immigration, même si l’on insiste de plus en plus sur les problèmes psychiatriques. Regroupés dans des quartiers qui vivent de trafics ou loups solitaires adeptes d’une violence, sexuelle notamment, trop de délinquants ou de criminels témoignent surtout de leur incapacité de se soumettre aux règles écrites et non-écrites de notre culture. La peur devant cette menace est infiniment plus fondée objectivement que celle d’une résurgence des groupuscules fascistoïdes.

Jupiter-Narcisse passait pour un homme de droite qu’il n’a jamais été. C’était parce qu’il était le Président des très riches, ce qui n’est pas la même chose, du tout ! Alors, à défaut de favoriser, comme l’aurait fait un véritable homme de droite, les classes moyennes ou les familles, qu’il continue lui de matraquer, voici que le premier Macron passe l’arme à gauche : risette à Mélenchon, hommage à un communiste hostile à l’Algérie française, et « pognon dingue » en faveur des pauvres. Qui peut croire à la sincérité du discours, à l’authenticité d’un homme qui navigue ainsi à la godille d’un bord à l’autre. Il y a quelques mois encore, il entendait renforcer l’écrasante supériorité de l’exécutif sur le législatif où est parvenu notre pays. L’affaire Benalla a suspendu la réforme constitutionnelle, et voilà le Chef de l’Etat qui, toute honte bue, a le culot de demander au Président du Sénat de respecter l’équilibre des institutions. Le Sénat, contrairement à l’Assemblée des godillots, fait son travail : il enquête sur l’usage que l’Elysée fait du budget qu’il lui vote, et sur le « poste », les fonctions, et les privilèges qui furent octroyés à l’estafier du Prince. Cela n’a rien à voir avec les agissements de Benalla le 1er Mai. On observera quand même avec inquiétude les insultes, les leçons ou les menaces de la cour envers les Sénateurs qui révèlent combien l’équilibre des institutions anime peu l’esprit des courtisans. Il faut dire que les cadeaux royaux, perchoir ou sinécure à Los Angeles, risquent de les amener à se croire intouchables.

Mot clés:

5 commentaires

  1. Jacques Peter - 16 septembre 2018 9 h 46 min

    Si ce gouvernement « a fait de l’économie la clef de tout », il semble ignorer les politiques qui permettraient son développement.
    Il pense que le socialisme est le moteur du développement, alors qu’un simple coup d’oeil du côté des pays qui connaissent une forte prospérité lui montrerait que c’est au contraire la liberté qui est le moteur.

    Répondre
  2. Pitton Rita - 17 septembre 2018 9 h 14 min

    Merci pour ce billet Christian . Je le partage .
    Les sionistes feront tout pour bloquer Marine : tu sais , l’occultisme est souvent présent en politique .
    Je sais de quoi je parle car je suis exorciste .
    Si Marine ne sait pas se protéger contre la magie noire ils vont la renverser .

    Je l’ai déjà avertie : Que la Transcendance l’aide contte les Forces Immanentes .Amen

    Répondre
    • Galatine - 17 septembre 2018 14 h 43 min

      Je n’arrive pas à démêler si vous faites du second degré(les sionistes…l’exorcisme…) ou si vous pensez vraiment ce que vous avez écrit!

      Si c’est du premier degré, je vous donne le sage conseil de consulter la faculté…

      Répondre
  3. Pitton Rita - 18 septembre 2018 8 h 02 min

    Galatine je suis convaincue de ce que j’ai écrit et je n’ai pas tout dit car je sais que les esprits sont fermés sur cela en majorité . Marine cependant m’a remerciée : j’espère qu’elle saura se protéger .
    Le cabinet noir qui a tué Fillon bloque déjà les millions du RN avant même que la justice ne passe !!
    Ca c’est le côté visible . Mais il n’y a pas que ça hein !!
    Rita l’Eveillée .

    Répondre
  4. Thierry Theller - 22 septembre 2018 8 h 20 min

    Ci-dessous, un lien dont le contenu peut aider à faire tomber les oeillères que l’on veut nous coller sur les yeux.

    http://lesakerfrancophone.fr/la-cinquieme-colonne-israelienne

    Répondre

Exprimez vous!