Protocole de Londres : NON !

Journée nationale en hommage aux harkis.
Je suis présent tous les ans à la journée d’hommage aux harkis, journée qui permet de commémorer le rôle que les harkis ont eu dans les combats de la France et le calvaire enduré par eux depuis 1962. J’étais donc, hier, à Tourcoing, Lille et Neuville-en-Ferrain, comme
l’année dernière.Cette année, je tenais particulièrement à y être après la véritable gifle donnée par les magistrats de la Cour d’Appel de Montpellier. En effet, ceux-ci ont littéralement absout Georges FRECHE, le Président d’un Conseil régional socialiste, de ses propos injurieux envers les harkis. La justice relaxe donc le socialiste FRECHE et affirme qu’on peut impunément injurier des hommes et non des communautés alors que cette dernière notion n’a aucune valeur juridique.

Je tenais donc à vous préciser que j’ai posé aujourd’hui une Question écrite à la Garde des Sceaux en lui demandant de m’expliquer si la justice française aujourd’hui reconnaît, avec cette décision, le communautarisme.

 Vive la langue française !

Le projet de loi autorisant la ratification de l’accord sur l’application de l’article 65 de la convention sur la délivrance de brevets européens arrive cet après-midi à l’Assemblée nationale. Rappelez-vous, en février 2006, un amendement avait été subrepticement ajouté au projet de loi de Programme pour la Recherche permettant la ratification du Protocole de Londres. Celui-ci avait été alors rejeté sous les efforts des parlementaires attachés à l’indépendance et à la beauté de notre langue. En effet, ce texte renonce à l’exigence de traduction en français des brevets européens rédigés en anglais ou en allemand. Cet amendement constitue donc une véritable catastrophe pour la langue française ! Il est directement contraire aux intérêts des entreprises françaises et à notre position constante en matière de protection de notre langue. Le parlementaire gaulliste que je suis ne peut accepter cela. C’est pourquoi, je suis membre du Comité contre le protocole de Londres initié par le professeur Claude HAGEGE. Par ailleurs, vous pouvez retrouver d’autres arguments hostiles à cette ratification sur le site de la Compagnie nationale des Conseils en Propriété industrielle.  

Articles liés

6 commentaires

  1. En effet, monsieur, ce projet de loi est tout bonnement scandaleux. D’ailleurs seuls trois pays l’ont ratifié. Il a vraiment fallu que les lobbys ultralibéraux arrivent au pouvoir en france pour voir ce projet ratifié alors que jamais chirac ne l’a voulu.

  2. Parce que vous croyez encore qu’on a le choix…
    L’anglais nous est imposé par l’U.E. et ce n’est pas prêt de s’arrêter, vu l’estime qu’ils portent à l’opinion des citoyens. Lutterez-vous, monsieur le député, contre cette supercherie, ce scandale, qui consiste à voter vous-mêmes ce que nous avons refusé, le traité constitutionnel dont tous (Giscard, Verhofstadt, Bourlanges…) avouent qu’il reprend tout de la défunte constitution et même davantage ? Voter cela nierait votre qualité de député, puisque celle-ci dépend de la démocratie et de la souveraineté que cet acte bafouerait. De plus je note que le traité comprendra le bilinguisme américain/langue nationale des papiers d’identité maintenant compétence bruxelloise…

  3. Salut chère Cabinette,

    Puisqu’on parle de brevets, je n’ai pas reçu copie de la QE que vous deviez poser ce mois-ci au gouvernement sur le vol des brevets de Joseph Ferrayé par les hauts responsables de l’Etat.

    Où puis-je la visionner ?

    Merci.

    Zapatrick

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.

Veuillez noter que les cookies essentiels sont indispensables au fonctionnement du site, et qu’ils ne peuvent pas être désactivés.

Pour utiliser ce site Web, nous utilisons les cookies suivant qui sont techniquement nécessaires
  • wordpress_test_cookie
  • wordpress_logged_in_
  • wordpress_sec

Refuser tous les services
Accepter tous les services