Catégorie : Mes idées politiques

Ainsi parla Zemmour !

Les critiques qui sont tombées en avalanche sur la déclaration de candidature d’Eric Zemmour témoignent le plus souvent de l’aveuglement, entretenu ou subi, des commentateurs et du grand malentendu qui règne dans la politique française, au moins depuis 2017, et sans doute depuis plus longtemps. Elles épinglent le caractère anxiogène, la référence gaullienne jugée ridicule, […]

Glissement progressif de la France vers le totalitarisme ?

Retrouver la justesse des analyses de Raymond Aron est une cure d’intelligence politique qui libère des miasmes des débats délétères emplis de préjugés idéologiques et de chasses aux sorcières. Ce qui oppose la démocratie au totalitarisme s’appelle le pluralisme. En revanche, l’existence d’une oligarchie pour répondre efficacement aux problèmes qui se posent à la société […]

De Gaulle était-il d’extrême-droite ?

L’un des moyens de diaboliser un homme public est de l’affubler d’une appartenance à “l’extrême-droite”. Dans le “sinistrisme” propre à l’idéologie qui règne dans le microcosme qui fabrique la formation et l’information dans notre pays, le déséquilibre est marqué entre une extrême-gauche dont la violence est minimisée, ou excusée par la générosité d’idées qui vont […]

La Grande Inversion (III) Une vision ou des Visions ?

On se souvient qu’à défaut de programme, Macron proposait une vision. La pratique du “en même temps” devenue celle du “tout et son contraire” a permis de mieux percevoir le strabisme dont elle était atteinte. Macron était dans les bagages socialistes à la manière d’une mine que des vaincus laissent sur le terrain qu’ils sont […]

La Grande Inversion ( II ) Macron s’en va-t’en guerre !

Emmanuel Macron est un énarque, un technocrate, un éphémère banquier dont la carrière s’est faite à l’ombre du socialisme converti aux affaires, du PS à la Banque Rothschild grâce à Attali et Minc réunis. Elu, après qu’on eut évincé Fillon pour lui, et contre Marine Le Pen, il avait gagné à gauche, sauvant un grand […]

Le totalitarisme consiste à trahir la réalité par le langage.

Albert Camus a écrit “Mal nommer un objet, c’est ajouter au malheur de ce monde “.  Dans son essai “L’homme révolté”, il dit de même “La logique du révolté  est … de s’efforcer au langage clair pour ne pas épaissir le mensonge universel”. Le mensonge universel est une cause, sinon la principale, du malheur, politique, […]

La grande peur des bien pensants…

En ces temps de confusion extrême, reprendre le titre du premier essai de Bernanos dont le contenu était encore chargé d’une pensée d’Action française non dénuée d’antisémitisme présente un risque. Mais, selon une expression devenue “tendance”, c’est une manière de souligner l’urgence de “renverser la table”. Or, de quel bois est faite cette table, ce […]

L’élection présidentielle : choix de civilisation ou moment d’illusion ?

L’élection présidentielle est l’acte politique essentiel de la Ve République. A l’origine, elle avait été conçue par le Général de Gaulle comme la rencontre d’un homme avec le Peuple français. Choisi en dehors du jeu des partis, cet homme ( qui pouvait être une femme) devait dominer la politique du court terme en maintenant le […]

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.

Veuillez noter que les cookies essentiels sont indispensables au fonctionnement du site, et qu’ils ne peuvent pas être désactivés.

Pour utiliser ce site Web, nous utilisons les cookies suivant qui sont techniquement nécessaires
  • wordpress_test_cookie
  • wordpress_logged_in_
  • wordpress_sec

Refuser tous les services
Accepter tous les services