Le désastre stratégique français face au Covid-19 !

Zemmour, toujours inspiré par sa passion pour l’histoire militaire, explique que la France commence toujours mal les guerres. Mais il oublie qu’elle peut aussi mal les terminer,  lorsqu’elle est envahie et même totalement occupée. La métaphore s’arrête là car personne n’imagine la victoire du virus. Avoir mal entamé cette guerre,[…]

Lire la suite »
Mot clés:

« À ces soldats sans armes… »

« Nous sommes en guerre…  » L’anaphore martiale de M. Macron lors de sa seconde allocution avait pour but de revêtir la tenue dans laquelle le Chef de l’Etat prend toute sa dimension, l’armure du Chef de guerre. L’ennemi est là, il faut se mobiliser, se regrouper au nom de l’union[…]

Lire la suite »
Mot clés:

Mme Buzyn crache le morceau : la politique française est une mascarade !

La France a vécu depuis une semaine à peine comme si brusquement au monde réel, habituel, s’était substituée une autre réalité. Il y avait une épidémie menaçante, et il y avait des élections municipales. Le pouvoir en place, en grande difficulté dans l’opinion, emberlificoté dans la réforme des retraites qui[…]

Lire la suite »
Mot clés:

Lorsque le roi est nu, la révolution est proche !

Parce qu’un homme politique de premier plan qui fut porte-parole du pouvoir et dont l’ambition était d’être maire de Paris a eu un comportement d’adolescent boutonneux un rien pervers et a poussé l’irresponsabilité jusqu’à en fournir la preuve à une correspondante d’occasion, certains exigent de resserrer un peu plus l’espace[…]

Lire la suite »
Mot clés:

Pas de démocratie sans alternance !

L’alternance est le propre de la démocratie libérale, le signe indiscutable de son bon fonctionnement. Les Anglo-saxons, qui ont inventé ce système politique, le pratiquent depuis maintenant longtemps. Satisfaits de leurs gouvernants et de leurs élus, ils les reconduisent. Déçus, ils les virent, et les opposants arrivent au gouvernement avec[…]

Lire la suite »
Mot clés:

Le séparatisme est en marche, des paroles ne l’arrêteront pas !

Le procédé est usé jusqu’à la corde : à défaut d’agir, le président élu par défaut en 2017 a parlé. C’est son seul talent qui n’opère plus qu’auprès de la poignée de ses derniers admirateurs et des chroniqueurs serviles qui sévissent dans nos médias. D’abord, il faut un nouveau concept[…]

Lire la suite »
Mot clés:

La transparence est une exigence démocratique.

Certains emploient parfois encore le mot de « libéral » pour définir politiquement Macron. C’est un contre-sens. Son engagement politique d’origine est socialiste. Il s’est clairement revendiqué de gauche, et pourrait ne se voir taxer de libéral qu’au sens américain du terme : c’est-à-dire progressiste, s’appuyant sur les minorités de tous genres,[…]

Lire la suite »
Mot clés:

Macron, le roi de la gaffe !

On en avait déjà ri à l’époque. Aujourd’hui on ne peut réécouter le pontifiant et sentencieux Le Gendre sans être saisi d’un élan de pitié : en Décembre 2018, il reconnaissait que le macronisme avait commis une erreur : « avoir probablement été trop intelligents, trop subtils, trop techniques… »  C’était le[…]

Lire la suite »
Mot clés:

Banaliser la Shoah n’est pas un signe d’intelligence !

En conférant le même « statut » à la guerre d’Algérie qu’à la Shoah, Emmanuel Macron n’a pas seulement insulté la France. Les Français en avaient pris l’habitude. Mais, au-delà du préjugé idéologique typiquement de gauche qu’il véhicule systématiquement sur la colonisation, le président-surprise a brutalement révélé ses faiblesses. Le beau parleur,[…]

Lire la suite »
Mot clés:

Retraites : on passe de la révolution à la calculette…

La pensée dominante actuelle, au lieu d’éviter la contradiction, l’érige en système. Beaucoup de ceux qui ont voté Macron aux présidentielles et pour un candidat macroniste aux législatives ont vu en lui celui qui allait enfin avoir le courage des réformes structurelles. La dernière palinodie gouvernementale sur le retrait provisoire[…]

Lire la suite »
Mot clés: