PAUVRE FRANCE…VIEILLE FRANCE et LE PRINTEMPS FRANCAIS !

images (57)Entre dérisoire et grotesque, un texte a été voté hier à l’Assemblée qui sera cité par les civilisations qui nous succéderont comme un signe de l’aveuglement des sociétés qui meurent. Le mariage gay est à l’Occcident ce que le sexe des anges était à Byzance, l’art de se concentrer sur une impasse quand les concurrents galopent dans la plaine ouverte à leur invasion. Tandis que la vieille Europe se recroqueville sur ses petits bonheurs consuméristes et individualistes, dont la réalité s’érode à mesure que diminue la vraie richesse et que se retire le reste de sa puissance, la Chine, l’Inde conquièrent avec l’ensemble de l’Asie la maîtrise du monde. Il est frappant de constater que les 17 pays qui ont voté cette réforme absurde appartiennent à « l’Occident Chrétien », préservé des autres religions et à l’abri du communisme, et dont le matérialisme libéral ou social-démocrate n’en finit pas de règler ses comptes avec l’Eglise Catholique. Chez les Protestants du nord, c’est une formalité. Chez les Catholiques du sud, c’est une revanche politique contre l’Eglise de Madrid à Buenos-Ayres, de Lisbonne à Sao Paolo. Quant à l’Afrique du Sud, sa minorité d’Européns du Nord a tant de choses à se faire pardonner en matière de ségrégation auprès d’une majorité noire protestante, elle aussi, que le seul pays réellement développé d’Afrique est aussi le seul à avoir enfourché ce signe ambivalent de l’avancée et du déclin. Les pays où l’Eglise Catholique est toujours au coeur de la société, et n’est pas contestée politiquement, résistent davantage. Ceux qui viennent de s’asseoir à la table du festin capitaliste ont d’autres rêves à caresser. Ils montent et nous descendons.

Les Etats-Unis sont divisés entre l’illusion californienne d’un lien nécessaire entre créativité technique et anarchie sociétale, d’une part, et la résistance d’une nation jeune qui veut encore dominer l’avenir du monde, d’autre part. Cette confrontation entre le politiquement correct de San Francisco et la culture de vie qui anime toujours les Américains s’est traduite par une défaite des partisans du mariage unisexe lors du référendum californien. On observera que les vieux états du nord-est, accrochés à l’Atlantique, et par-delà à l’Europe l’ont au contraire voté. Ce vote se présente curieusement comme un progrès alors qu’il est le fait des pays qui ont leur avenir derrière eux, des sociétés dont la pensée commune s’emmure dans le présent et l’individu, quand le futur appartient à celles qui cultivent l’élan collectif. C’était le secret des « 30 glorieuses » et du mouvement qu’a connu l’Europe après la seconde guerre mondiale, la réalisation d’un rêve populaire, dans une société libre et solidaire à la fois, au sein de laquelle des personnes suffisamment autonomes dans leur action mais sécurisées par la stabilité des familles et la force des Etats pouvaient créer, entreprendre et transmettre. La construction européenne devait être l’aboutissement de cette espérance. Elle s’est enlisée dans la technocratie et n’est plus aujourd’hui que l’acteur et le notaire du déclin d’un continent. A la perte déjà consommée de sa puissance militaire, l’Europe ajoute en ce moment même son effondrement économique. Sa démographie est en berne. Les inventions se font autour du Pacifique, les produits viennent de l’est, et les populations du sud. Et l’Europe frétille à l’idée que des personnes qui ne peuvent pas avoir d’enfants puissent fonder des familles !

La France n’a pas manqué de respecter son identité. Pays de l’entre-deux, elle a connu un affrontement dont elle ne se croyait plus capable. A gauche, il y a la caste des notables soixante-huitards, repus et bedonnants, qui justifient si plaisamment  la vision que Jacques Brel avait des Bourgeois, les héritiers décadents des laïcards de la fin du XIXe, trépignant de joie à l’idée de diviser les Français et d’effacer la véritable identité de notre pays. A droite, a ressurgi du néant avec le Printemps Français, tout un peuple manifestant pour conserver une idée de la France, de sa civilisation, et à travers elle de l’humanité. Cela vous a une autre gueule que de manifester pour des intérêts privés, ou de voter pour eux comme l’ont fait certains députés ou sénateurs ump ! Les manifestants interpellés avec vigueur par la police tandis qu’on va amnistier les casseurs sociaux ne se battent que pour leur idéal. La France était l’Etat-Nation par excellence. Michel Debré disait que c’était un peuple, des frontières et une transcendance. Aujourd’hui, l’Etat impuissant sur les vraies questions fait mine de résoudre de faux problèmes, les frontières ont disparu, mais il y a encore un peuple  qui est animé par une transcendance, et qui est prêt à redresser la France par « le génie du renouveau ». C’est à lui qu’il faut donner la parole.

Mot clés:

13 commentaires

  1. Vincent Portier-Ripoche - 24 avril 2013 23 h 50 min

    Cqfd, il me semble que vous etes digne de confiance,sans jeux de mots…Etant moi meme heritier d’une longue serie d’Hommes qui osent gagnent pour la France, l’Eglise, le Roi, l’Empereur et De Gaulle ( les 5 sont de familles au sens serviteur pour les 4 premiers et de foi,de coeur et d’esprit pour le dernier) vous comprendrez je pense que je ne puis renier aucuns de ceux dont je suis le dernier successeur.

    Répondre
  2. Vincent Portier-Ripoche - 25 avril 2013 0 h 04 min

    Heureusement, que Pierre Mazeau,sage parmis les sages m’a dit un jour qu’il sera bien temps de tirer la chasse lorsque la cuvette France sera pleine. Je crois que le bouton de commande est dans nos mains et que nous allons appuyer tous ensembles,Hommes de bonne volontee,petits ou grands,connues ou inconnues,riches ou pauvres,croyants ou non,sur le territoire de France ici ou ailleurs pour le plus grand bien de nos concitoyens…Monsieur Francois Hollande est peut etre l’amiemolette des Francais ( ou l’etait) mais il semble que le berger qu’il se doit d’etre de part sa position au dessus des parties lui ait fait oublier son ovligation directe de mener avec lui tout ou partie du troupeau en transumance vers le sommet de la montagne et non au bord du precipice…

    Répondre
  3. Vincent Portier-Ripoche - 25 avril 2013 0 h 19 min

    Moi « Je » President suis en haut de la montagne du non sens et d’une betise autistiquement rare et « Nous » sommes comme des cons…Heureusement que la « connerie » et la decontraction de l’intelligence la ou la betise est un/des/laids/billes…et il est clair a tous ceux qui sont des personnalites (individualites conscientes) que la Chianlie a assez durer.
    Cela etant, les ultras ont decapitees Louis
    XVI pour cause diresponsabilite…Monsieur
    Francois Hollande a plus de chance, la France se contentera de l’oublier…!
    La politique,c’est comme les couches,ont doit les changer souvent

    Répondre
  4. Vincent Portier-Ripoche - 25 avril 2013 0 h 57 min

    Le 08 Septembre 2013, signons tous la charte pour le D.R.P.F…Democratie Republicaine et Populaire de France…pour une Force Nouvelle pour que 2014 ne soit pas une vague bleu Marine ou rouge de sang mais Bleu France…Les Francais jugeront a la sortie des urnes et Monsieur le President Francois Hollande en tirera lui meme les conclusions qui vaudront pour acceptation de droit du peuple Francais a disposer de son libre arbitre et a l’Europe et au Monde de constater que notre Nation Republicaine montre une nouvelle foi sa determination contre l’asservissement de l’homme par l’homme.
    Mariage pour tous,non! Alliance Civile,oui!
    Aucuns homme n’est illegal

    Répondre
  5. Remacle - 25 avril 2013 21 h 31 min

    Je crois avoir vu ta photo sur le mur des cons… je suis curieux de connaître ta position en réaction à ce fait.

    Répondre
    • vanneste - 26 avril 2013 8 h 23 min

      Réponse à Remacle. J’ai bien sûr saisi mon avocat. Cela montre ce à quoi j’ai été soumis depuis 9 ans. Cela montre aussi que la minable bande de traîtres locaux de l’ump n’est pas fréquentable, mon cher Gérard.

      Répondre
  6. Buil - 26 avril 2013 4 h 55 min

    un seul commentaire… + le mien et vous vous hisser à 2 commentaires… triste réalité!
    ahhhh Monsieur l’ancien Député de la République française, vous qui courriez les plateaux TV, vous qui occupiez la une de certains quotidiens, vous qui aux micros de diverses radio propagiez sur les ondes votre vision de l’homme dans la société, en êtes aujourd’hui réduit à cette cruelle réalité : si ce ne sont quelques nostalgiques vendéens, plus personne ne s’intéresse à votre prose. Vous voilà prêcheur dans le désert, profitez-en pour rédiger votre « my kampf », je ne vous compare à cet individu puisque vous n’êtes pas derrière les barreaux. Allez, à vos plumes. Ne vous restera plus qu’à trouver quelques lecteurs.

    Répondre
    • vanneste - 26 avril 2013 8 h 32 min

      Buil me poursuit de ses assiduités obsessionnelles. S’il tient à être ridicule… Avec de la patience, les commentaires parviennent, mais aussi sur 5 ou 6 sites qui me reprennent, sur fb (5000 amis) et à travers Twitter (800) abonnés… Pas
      de bol, Buil !

      Répondre
      • Buil - 29 avril 2013 4 h 45 min

        ok ok vous êtes donc lu et apprécié.
        Monsieur Buil s’il vous plaît, Monsieur l’ancien Député de la République française… Si vous courrez après le respect veuillez vous même d’abord respecter les intervenants qui postent sur votre page, ok ? A moins que vous ne considériez le seul gay présent sur votre page comme inopportun ? Il me semblait que vous vouliez donner une image de responsable politique… Tel ne serait plus le cas ? Allons, calmez-vous, Monsieur l’ancien Député de la République française et habituez-vous à l’anonymat.

        Répondre
        • Buil - 29 avril 2013 4 h 56 min

          non mais vous plaisantez Monsieur l’ancien Député de la République française, je viens de visiter votre page Face Book : 114 mentions « j’aime » et 15 personnes en parlent… minable pour un individu qui court après des responsabilités nationales.

          Répondre
          • vanneste - 29 avril 2013 8 h 31 min

            La Bulle s’est encore coincée… La page est récente parce que le mur est saturé à plus de 5000. Elle ne reprend que les articles alors que le mur reprend tout et vit constamment. Sa méchanceté pathologique et obsessionnelle la perdra, la pauvre bulle. Aussi je crois que je vais mettre fin à son exercice sm. Je ne suis pas psy…

  7. Bertrand - 28 avril 2013 5 h 53 min

    Je vous lis toujours avec plaisir.
    Permettez-moi donc d’attirer votre attention sur le mot « sociétal » qui est un anglicisme non reconnu par l’Académie française.
    Il a été utilisé, à tort, par M.Ayrault pour faire écarter les 700.000 pétitions citoyennes adressées au CESE.
    Il est de loin préférable de dire « social ».

    « Le mot juste aiguise la pensée. »
    de Michel Bouthot

    Pour info, le refus de saisine du CESE fait l’objet d’un recours :

    http://www.francecitoyenne.fr/index.php/recours-concernant-le-refus-de-saisine-du-cese/

    Répondre
  8. jean - 28 avril 2013 8 h 56 min

    Bonjour monsieur Vanneste
    Vous faites partie des rares hommes politiques que je respecte car vos opinions , pleine de bon sens,sont proches de celles de ces français si meprises par ces corrompus de tous bords qui pretendent nous gouverner et nous imposer leurs lois iniques
    Je crois que que les temps sont enfin murs pour un grand changement et que le simple bon sens va reprendre ses droits
    Les prochaines elections vont , sans doute,etre passionnantes!
    Bien a vous Jean

    Répondre

Exprimez vous!