Prévention de jeux dangereux à l’école (QE)

M. Christian Vanneste alerte M. le ministre de l’éducation nationale sur les conséquences du jeu du foulard et autres jeux de strangulation, d’hyperventilation et de compression de la poitrine. Ils concernent tous les enfants entre 4 et 20 ans, avec un pic à 12 ans. En France, le jeu du foulard entraîne le décès d’un enfant par mois. Pour combattre ce fléau, l’Association des parents d’enfants accidentés par strangulation préconise la mise en place d’une campagne de prévention importante. Il souhaiterait connaître ses intentions afin de sensibiliser les enfants aux risques de ces jeux.

Réponse du Ministre de l’Education nationale : Une note du ministre de l’éducation nationale a été adressée à l’ensemble des recteurs et des inspecteurs d’académie directeurs des services départementaux de l’éducation nationale le 23 septembre 2008, afin qu’ils mobilisent tous les acteurs à la prévention des jeunes dangereux et des pratiques violentes. Il est en outre précisé dans cette note de service qu’une brochure intitulée Les Jeux dangereux et les pratiques violentes, prévenir, intervenir, agir a été diffusée dans toutes les écoles et tous les établissements scolaires dès avril 2007. Il est signalé également que, si les personnels de santé des établissements scolaires constituent un appui pour cette sensibilisation, les associations reconnues qui interviennent dans ce champ sont des interlocuteurs précieux.

Question publiée au JO le : 14/10/2008 page : 8725
Réponse publiée au JO le : 13/01/2009 page : 293

Articles liés

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.