Orphelins de guerre et victimes civiles de la Guerre d’Algérie

M. Christian Vanneste attire l’attention de M. le ministre d’État, ministre de la défense et des anciens combattants, sur les mesures en faveur des victimes civiles de la guerre d’Algérie. Dans une réponse à une question écrite (réponse publiée au Journal officiel le 29 juin 2010, page 7248) posée en mars 2010, le ministre déclare : “Conformément à l’engagement du Président de la République, le Gouvernement s’attache donc à définir la solution qui tienne le plus grand compte de l’équité et corrige les principales inégalités constatées, dans l’application de la notion de victimes d’actes de barbarie pendant la Seconde Guerre mondiale. Le dispositif juridique et financier qu’il paraîtra possible de retenir à l’issue de ces travaux ainsi que, le cas échéant, ses modalités d’application, seront soumis à l’avis des présidents des deux assemblées”. Il aimerait donc savoir où en sont ces travaux.

Réponse du Gouvernement :

À la suite du rapport de la commission nationale de concertation chargée d’étudier le dossier des orphelins de guerre, mise en place par le Premier ministre, le Gouvernement examine les améliorations qu’il serait possible d’apporter à ce dispositif. Son élargissement aux orphelins de tous les conflits ne saurait être envisagé tant pour des raisons de coût que de principe. En effet, une telle généralisation romprait totalement avec la justification fondamentale du dispositif qui est le caractère spécifique de la reconnaissance des conditions d’extrême barbarie ayant caractérisé certaines disparitions pendant la Seconde Guerre mondiale. Conformément à l’engagement du Président de la République, le Gouvernement s’attache à définir la solution qui tienne le plus grand compte de l’équité et corrige les principales inégalités constatées, dans l’application de la notion de victimes d’actes de barbarie pendant la Seconde Guerre mondiale. C’est ainsi qu’un projet de décret unique a été préparé à la demande du Premier ministre. Il se trouve actuellement en phase d’approbation.

Question publiée au JO le : 01/03/2011 page : 1904
Réponse publiée au JO le : 03/05/2011 page : 4491
Date de changement d’attribution : 27/02/2011

Articles liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.