Arte et la (non) protection de l’enfance (QE 12076)

M. Christian Vanneste alerte Mme la ministre de la culture et de la communication sur les dérives de la chaîne franco-allemande Arte. Il semblerait que certaines émissions encourageraient une forme de permissivité des moeurs. Ainsi : masturbation d’une jeune fille en direct, écrits subversifs avec des dessins évocateurs… Ces images sont accessibles au plus grand nombre et notamment visibles par un jeune public non averti. Alors que la protection de l’enfance est au coeur des priorités du Gouvernement et du Conseil supérieur de l’audiovisuel, il aimerait connaître la position du Gouvernement sur ce sujet.

Texte de la Réponse : Aux termes de l’article 1er du traité interétatique signé le 2 octobre 1990 entre la France et les lander allemands relatif à la création de la chaîne culturelle européenne, Arte a la responsabilité exclusive de la programmation. Elle est également responsable de la réalisation des programmes, qu’elle assume, sous la surveillance de ses sociétaires que sont Arte Deutschland et Arte France. La définition de la ligne éditoriale de la chaîne incombe donc au groupement européen d’intérêt économique Arte, sous le contrôle de l’assemblée générale composée de représentants d’Arte Deutschland et d’Arte France. Le Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA) n’est pas compétent à l’égard de cette chaîne, ce qui ne constitue pas une situation unique. Le législateur français a ainsi soustrait La chaîne parlementaire au contrôle du CSA, aux termes du douzième alinéa de l’article 45-2 de la loi du 30 septembre 1986 relative à la liberté de communication. Dans l’élaboration de sa programmation, Arte est tenue de respecter les dispositions du droit européen. À cet égard, le contrat de formation de la chaîne prévoit que ses programmes obéissent à des principes généraux, au nombre desquels figure la protection du jeune public. Au titre V de ce contrat de formation, l’article 19 dispose que les programmes pouvant porter préjudice à l’épanouissement physique, psychique et moral des enfants ou des adolescents doivent être diffusés à des horaires auxquels ceux-ci ne doivent normalement pas se trouver devant le récepteur.

Articles liés

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.

Veuillez noter que les cookies essentiels sont indispensables au fonctionnement du site, et qu’ils ne peuvent pas être désactivés.

Pour utiliser ce site Web, nous utilisons les cookies suivant qui sont techniquement nécessaires
  • wordpress_test_cookie
  • wordpress_logged_in_
  • wordpress_sec

Refuser tous les services
Accepter tous les services