Dangers liés à l’installation d’antenne relais de téléphonie mobile (QE 14355)

M. Christian Vanneste alerte Mme la ministre de la santé, de la jeunesse et des sports sur les dangers liés à l’installation d’antenne relais de téléphonie mobile trop proche des habitations. En effet, l’appel de Freiburg, lancé par un collectif de médecins, ainsi que les conclusions du Grenelle de l’environnement font état de risques importants pour la santé : troubles cardiaques, maladies cancéreuses, maux de tête, fatigue chronique, directement liés dans l’espace et dans le temps à l’installation de ces antennes. Il souhaiterait savoir si des dispositions peuvent être prises rapidement par arrêté limitant, afin de respecter le principe de précaution, l’implantation des antennes à moins de 500 mètres de toute habitation ou établissement recevant du public.

Texte de la réponse : S’agissant des stations de base de la téléphonie mobile, l’expertise nationale et internationale est convergente et a conclu qu’en l’état actuel des connaissances scientifiques, et compte tenu des faibles niveaux d’exposition aux champs électromagnétiques autour des stations relais, l’hypothèse d’un risque pour la santé des populations vivant à proximité de ces stations ne pouvait être retenue. Des valeurs limites d’exposition des personnes aux champs électromagnétiques ont été proposées en 1998 par la commission internationale de protection contre les rayonnements non ionisants (ICNIRP), commission scientifique internationale reconnue par l’Organisation mondiale de la santé. Ces valeurs limites d’exposition ont été reprises dans la recommandation du Conseil de l’Union européenne 1999/519/CE du 12 juillet 1999 relative à l’exposition du public aux champs électromagnétiques et par la France dans le décret n° 2002-775 du 3 mai 2002. Elles ont été établies sur la base des niveaux d’exposition les plus faibles pour lesquels des effets biologiques ont été constatés chez l’animal d’expérience et d’une analyse globale des connaissances scientifiques disponibles. Récemment, compte tenu de l’importante quantité de nouvelles informations scientifiques disponibles, la Commission européenne a demandé à son comité scientifique des risques sanitaires émergents et nouveaux (SCENIHR) de réaliser un rapport sur les risques des champs électromagnétiques. L’avis définitif a été rendu en mars 2007. En ce qui concerne les radiofréquences, le Comité d’experts conclut qu’aucun effet sanitaire n’a été démontré de façon consistante en deçà des niveaux d’exposition établis par l’ICNIRP en 1998. Si, contrairement à une large majorité de pays, quelques-uns ont choisi des limites d’exposition plus restrictives, il n’existe pas de raisons scientifiques expliquant ces différences avec la recommandation européenne. La loi relative à la politique de santé publique promulguée le 9 août 2004 prévoit d’une part d’assurer le contrôle de l’exposition des populations aux champs électromagnétiques : le préfet peut exiger des mesures des champs électromagnétiques afin de contrôler le respect des niveaux d’exposition de la population (art. L. 1333-21 du code de la santé publique) et, d’autre part, d’améliorer l’information de la population vis-à-vis de l’implantation des stations radioélectriques. Toute personne qui exploite, sur le territoire d’une commune, une ou plusieurs installations radioélectriques est tenue de transmettre au maire de cette commune, sur sa demande, un dossier établissant l’état des lieux de cette ou de ces installations (art. L. 96-1 du code des postes et des communications électroniques). Enfin, la circulaire du 16 octobre 2001, en cours d’actualisation, incite à l’établissement de structures de concertation permettant l’examen des projets d’implantation de stations radioélectriques et apportant des informations au public sur les risques sanitaires.

Articles liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.

Veuillez noter que les cookies essentiels sont indispensables au fonctionnement du site, et qu’ils ne peuvent pas être désactivés.

Pour utiliser ce site Web, nous utilisons les cookies suivant qui sont techniquement nécessaires
  • wordpress_test_cookie
  • wordpress_logged_in_
  • wordpress_sec

Refuser tous les services
Accepter tous les services