Les Français sont des veaux !

Les Français sont-ils des veaux contents d’être menés à l’abattoir, celui de leur pays promis à se fondre dans la grande Germanie européenne, et à disparaître sous l’afflux d’une nouvelle population venue d’ailleurs, porteuse d’une conception du monde et de la vie sans rapport avec leur civilisation ? Le bilan de ces dernières années est calamiteux, mais beaucoup de Français n’en paraissent nullement accablés. Après avoir subi pendant cinq ans un président accidentel issu du prurit new-yorkais du favori, économiste génial au point d’avoir participé au suicide national des 35 heures et de s’être retrouvé néanmoins à la tête du FMI, les Français, roulés dans la farine médiatico-judiciaire moulue avec soin par les amis de M. Macron, ont donc élu par défaut un bellâtre beau parleur. Il a beau les mépriser et afficher ce mépris sans retenue, le monopole de la parole et de l’image suscite une sorte de fascination. Les Français s’habituent à lui et à un « couple » présidentiel invraisemblable. Ils finissent par tout accepter sans que l’opposition émiettée paraisse capable de lui opposer un rival du même poids.

Pourtant, le bilan est catastrophique. Mais tout se passe comme si, écrasés par le poids de la catastrophe, les Français se soumettaient davantage à celui qui les guide dans les difficultés, les malheurs et les drames, en oubliant qu’il en est l’auteur principal. Depuis Staline réunissant les Russes face à un Hitler que sa politique avait puissamment aidé, personne n’avait réussi un tel coup. Au début de l’année, la France devait échapper à la pandémie, puis pouvait se passer de masques inutiles. Atteinte par le Covid-19, elle a du mettre brutalement en oeuvre un confinement sévère, meurtrier pour notre économie, afin d’éviter in extremis la saturation des lits de soins intensifs. Plus la pénurie, la désorganisation, les retards devenaient les signes évidents d’une politique désastreuse, plus l’Etat se faisait impérieux, répressif et dominateur. Et plus les Français, convaincus que leur santé était en jeu, se pliaient à ses volontés afin d’échapper au risque de la mort qui n’en a cependant frappé qu’un sur plus de deux-mille, et en particulier dans une population à risques. La comparaison avec d’autres pays, dont certains nous ont secourus, en accueillant nos malades, est affligeante. L’Allemagne avec des mesures plus souples et une stratégie de bon sens, fondée sur le triptyque- test, isolement, soin- a connu trois fois moins de décès malgré sa population plus nombreuse. Elle table sur une baisse de 5% de son PIB en 2020, contre le double en France. Son plan de relance mobilise 130 milliards d’Euros contre 100 pour la France. L’Allemagne peut se le permettre puisque son endettement est faible. Ce n’est pas le cas de notre pays qui s’efforce de faire croire qu’il joue un rôle déterminant alors qu’il est de plus en plus le comparse et le quémandeur. C’est ainsi que le plan de relance européen a été présenté comme un grand succès, alors qu’il est une nécessité Outre-Rhin pour relancer les clients européens qui doivent suppléer à des marchés américain et asiatiques défaillants. La France a du accepter un recul de la politique agricole commune et une diminution des participations au budget européen des pays « frugaux », c’est-à-dire sérieux. En définitive, le coup de communication sera payé cher !

Mais surtout, pendant que la dictature hygiéniste s’amplifie envahissant notamment le monde de l’entreprise, maintenant une angoisse qui est un frein au dynamisme économique, on serait bien en peine de trouver un seul pan de la politique nationale qui soit couronné de succès. La répression sévère mais confuse et inégalitaire qui accompagne l’obsession artificielle entretenue autour d’une épidémie en repos paraît disproportionnée face à l’absence de réponse appropriée à l’explosion de la délinquance et des violences. Le tandem police-justice s’est transformé en duo où chacun chante son air sans que la moindre mesure concrète et efficace survienne. Le ministre de l’intérieur prononce des éloges funèbres, avec coups de menton et petites audaces langagières. Celui de la justice se préoccupe du confort et de la santé des détenus. La vie de nombreux Français est gâchée, parfois détruite par l’ensauvagement toléré de notre société. Comment peut-on espérer que deux discours contradictoires dont le second l’emporte évidemment sur le premier puisque c’est la justice qui conclut le travail du policier puissent apporter le moindre remède au manquement de l’Etat à la première de ses obligations, la sécurité des Français, qui, plus que leur santé est entre ses mains. L’État a été condamné par la justice administrative, le 3 Août, à verser 10 000 euros à une habitante d’un quartier défavorisé de Marseille, qui dénonce depuis 2012 l’inaction des pouvoirs publics face aux rodéos urbains de deux-roues. Il est probable que la rigueur actuelle des propos du pouvoir face à l’hypothétique deuxième vague ne soit pas seulement motivée par l’emprise qui lui est ainsi donnée sur l’opinion publique moutonnière, mais aussi par les craintes de voir plusieurs ministres et responsables devant les tribunaux pour répondre d’autres insuffisances.

Plus grave que tout, même si les Français ne semblent pas s’en rendre compte est la disparition de la démocratie : après une élection présidentielle volée, des élections européennes avec liste officielle, les élections municipales se sont déroulées dans un brouillard magique et ont donné des résultats absurdes, reconduisant les uns au premier tour, bousculant les autres au second, avec un taux d’abstention inacceptable dans les deux cas. Pendant ce temps, le référendum d’initiative populaire ou partagée passait à la trappe, le premier en général, le second en particulier pour la privatisation d’ADP. En revanche, un groupe tiré au sort a fait des propositions sur l’environnement dont le gouvernement prétend s’inspirer comme si cette soi-disant convention « citoyenne » avait la moindre légitimité. Enfin, dans la torpeur d’un soir d’été, une poignée de « députés » a voté dans l’indifférence générale une loi immonde et répugnante, d’une hypocrisie sans nom qui permettra l’avortement jusqu’à la veille de la naissance. Tartuffe est à l’oeuvre : il ne s’agit pas d’une IVG, mais d’une IMG, et on y introduit seulement le motif de « détresse psycho-sociale », comme si ce terme ne pouvait faire l’objet d’interprétations diverses. D’ailleurs, la détresse était déjà avancée pour justifier l’avortement, devenu maintenant droit souverain de la femme, remboursé par la Sécurité Sociale et les cotisants que cet acte révulse.

Jusqu’où les Français vont-ils descendre ?

 

10 commentaires

  1. DELAFOSSE - 22 août 2020 9 h 16 min

    Pour rejoindre le philosophe Ernest RENAN, la bêtise humaine est la seule chose qui me permet d’avoir une petite idée de ce que peut être  » l’Infini  » !
    Il est à craindre que notre époque ne manque pas d’exemples…

    Répondre
  2. en passant - 22 août 2020 17 h 17 min

    Eh oui.

    Et tout cela pourquoi ?

    Eh bien, tout simplement parce que de l’autre côté, on a une bande de fanatiques de la réforme néolibérale qui valent à peine mieux. Des voyous des beaux quartiers, en somme.

    Répondre
  3. rocbalie - 22 août 2020 19 h 37 min

     » les français finissent par tout accepter sans que l’opposition émiettée paraisse capable de lui opposer un rival du même poids.  »
    j’voudrais pas dire mais ça fait deux ans que les gilets jaunes protestent malgré toute les passages a tabac de la part des policiers, les manipulations des policiers déguisés en casseurs, les mensonges des vendu de journalistes télé ! ! !
    oui la france est pourrit mais allez voir l’assemblé des assemblé des gilet jaune a chaque fois que les gauchistes du mouvement ont proposé l’abolition du capitalismes leur potion a été refusé par les rond points !
    c’est la france d’en haut qui est pourris .
    normale le poisson commence toujours a pourrir par la tête !
    c’est votre classe sociale qui est pourris !

    Répondre
  4. Pingback: Les Français sont des veaux ! – information nationaliste

  5. Thierry Theller - 27 août 2020 12 h 18 min

    DICTATURE SANITAIRE

    Aujourd’hui, les malfaisances thérapeutiques des maîtres d’œuvre “philanthropiques”, de l’acabit d’un Bill Gates & Co, n’auraient-elles donc plus aucune limite ?

    À en croire ces peigne-culs de la dictature sanitaire, les gadgets vaccinaux de leur cru seraient le dernier rempart censé stopper la “ pandémie ” propagée par le covid19.

    Ok ! Mais de quelle pandémie parlent-ils ? Et sur quels critères mensongers se fondent-ils pour infliger à la majeure partie de la planète le “ porc” du masque mondialiste et l’obligation de soumission moutonnière aux tests bidons, du type – papaye tanzanienne ?

    Ne seraient-ce pas plutôt ceux, hallucinants, d’un foutage de gueule mondialo-hygiéniste, derrière lequel ils dissimulent – à la seule force du mensonge propagandiste – des intentions hystériques, aussi mortifères que mercantiles ?

    Aujourd’hui, nourris au seul petit lait de leurs élucubrations fantasmagoriques, nous pensent-ils vraiment assez stupides pour avaler leurs boniments et leurs dragées d’amertume, sans moufter mot ?

    Aujourd’hui, le fait de resserrer les boulons de notre lucidité et de notre bon sens, serait-il donc devenu un acte attentatoire à l’endroit de leur mépris affiché de la liberté et de la vie humaine ?

    Aujourd’hui, le devoir de repousser – d’un revers de conscience – les menaces sanitaires (punitives ?) de la “Vermine ” mondialiste : vorace, dévastatrice et cupide, nous appartient de plein droit. Ne nous gênons donc pas.

    Ci-dessous, une vidéo, maintes fois censurée, sur l’arnaque du Covid19.
    À visionner de bout en bout. C’est un service que vous rendrez à vos amis et à vos proches. Ainsi, bien sûr, qu’à vous-même. De plus, il y va de votre tranquillité d’esprit.

    Entrevue explosive de David ICKE sur LondonReal à propos … Texte intégral

    Répondre
  6. Thierry Theller - 27 août 2020 13 h 34 min

    RECETTE ET INGRÉDIENTS MONDIALISTES

    Petit rappel circonstancié de la recette mondialiste et de ses ingrédients, pour concocter un bouillon d’onze heures apocalyptique, destiné à enterrer la souveraineté des nations, au seul profit des préteurs d’argent de la haute finance marionnettiste.

    Mode d’emploi : financer successivement, directement ou indirectement, des groupes idéologiques, métaphoriquement représentés par des symboles censés représenter l’intérêt général des peuples, du style  » Faucille et Marteau  » » ; « Svastika » ;  » Équerre et Compas « .

    Mélanger respectivement leurs composants idéologiques, jusqu’à l’obtention d’une pommade démagogique homogène puis, dans un premier temps et selon les époques, agiter l’ensemble à feu doux ou énergiquement. Ne pas oublier, le moment venu, de porter le tout à ébullition.

    Au stade final, contrôler les débordements des frustrations populaires. Soit au moyen de promesses racoleuses, soit, en cas d’échec, par une répression publique, médiatiquement justifiée.

    Toutefois, l’épandage massif de la trouille populacière reste encore l’un des moyens connus les plus efficaces.
    D’autant que cette opération a l’avantage de permettre la sauvegarde d’une mise en scène plouto-démocratique, destinée à l’usage d’une majorité de veaux, souffrant de pusillanimité compulsivement hystérique.

    Pour ceux qui souhaitent en savoir d’avantage, voici trois livres dûment documentés :
    1) Le corps mystique de L’antéchrist (René Bergeron)
    2) Des pions sur l’échiquier (William Guy Carr)
    3) Wall Street et l’ascension de Hitler (Antony C. Sutton)

    Répondre
  7. Thierry Theller - 28 août 2020 6 h 55 min

    Voilà pourquoi les masques sont inutiles. avec docteur Christian Tal Schaller
    https://www.youtube.com/watch?v=UIfB8HXHSPA
    ATTENTION, LÀ ON NE JOUE PLUS !

    ALERTE VACCIN COVID19 – Toute la vérité sur la Covid-19
    À coté des projets criminels conçus par les mondialistes, A. Hitler est un enfant de chœur.
    https://www.youtube.com/watch?v=GKvJikWp3ac
    https://www.brighteon.com/bf06dd2b-69db-4ad6-8b3e-1cab9996c663
    http://blog.catholicapedia.net/wp-content/uploads/2020/08/Michel-Dogna_SEUL-OBJECTIF_LA-SOLUTION-FINALE.pdf

    Répondre
  8. Thierry Theller - 28 août 2020 6 h 57 min

    Voilà pourquoi les masques sont inutiles. avec docteur Christian Tal Schaller
    https://www.youtube.com/watch?v=UIfB8HXHSPA

    ALERTE VACCIN COVID19 – Toute la vérité sur la Covid-19
    À coté des projets criminels conçus par les mondialistes, A. Hitler est un enfant de chœur.
    https://www.youtube.com/watch?v=GKvJikWp3ac
    https://www.brighteon.com/bf06dd2b-69db-4ad6-8b3e-1cab9996c663
    http://blog.catholicapedia.net/wp-content/uploads/2020/08/Michel-Dogna_SEUL-OBJECTIF_LA-SOLUTION-FINALE.pdf

    Répondre
  9. Loosveld - 7 septembre 2020 22 h 23 min

    @ Thierry Theller:

    Pendant la Grande Guerre, probablement depuis Gibraltar, une pandémie avait effectivement diffusée en Europe et la pathologie en question avait ensuite causé un considérable mouvement français anglophobe.

    Répondre
  10. Loosveld - 7 septembre 2020 22 h 26 min

    Erratum dans mon précédent message:

     » […] effectivement été diffusée […] « 

    Répondre

Exprimez vous!