L’UMP, UN COCKTAIL D’IMPOSTURES !

images (51)En fait, il faudrait lire ce texte avec l’accent de Gaudin puisqu’on va parler du COCKTAIL de Pagnol, celui à quatre tiers. Alors, vous prenez un petit tiers d’opposition au mariage unisexe. C’est fou ce qu’ils sont mobilisés, à l’UMP contre la loi Taubira ! Tellement mobilisés que deux députés, dont un ancien ministre ont voté pour à titre très personnel ! Tellement, que deux anciens ministres, dont la future candidate investie à Paris se sont abstenus, sans risque. Un mauvais esprit comparerait cette attitude à la censure interne dont j’ai été victime de la part de Copé comme de Bertrand pour m’être opposé à la dérive de la reconnaissance sociale de l’homosexualité par l’UMP, à l’occasion de l’instauration de la Halde, par exemple… J’étais alors l’objet d’attaques virulentes du président des « jeunes pop », et de bien d’autres, confondant manifestement orientation sexuelle et ligne politique. Ils n’étaient pas les seuls, puisque après une pluie de condamnations pour avoir rappelé une vérité historique incontestable, les tartufes  qui dirigent ce parti m’ont retiré mon investiture. Qui était président de la commission qui a pris cette décision sans même m’avoir écouté, malgré ma demande ? Mais ce bon Ramina-Gaudin qui vient de laisser passer la loi Taubira au Sénat sans exiger un vote public qui permette de savoir qui était présent dans cette assemblée clairsemée, peu mobilisée pour une loi qu’on avait crue importante aux yeux de l’UMP. C’était, pourtant, le seul moyen de connaître ceux qui l’avaient votée, et ceux qui l’avaient repoussée. L’hypocrisie de l’UMP sur ce texte atteint des records. Certains ont rejoint l’UDI pour être plus à l’aise pour voter la loi, comme deux anciens ministres très sarkozystes, d’autres demeurent à l’UMP et approuvent la loi ou s’abstiennent, sans problème, d’autres, enfin, qui ne m’ont nullement soutenu et ont même témoigné leur sympathie à « gaylib », le mouvement gay de l’UMP, prennent maintenant la tête d’une croisade purement, si j’ose dire, politicienne et électorale contre la loi. Parmi ces derniers, certains réclament un référendum. Mais, comme c’est curieux, ils n’ont pas voté une loi d’application de la réforme constitutionnelle de 2008 le permettant clairement…

On ajoutera un bon tiers de politique sécuritaire : le karcher, les halls d’immeubles, les peines plancher, la politique répressive de Sarkozy, comme dirait Taubira… A part que c’était du vent, que j’ai dénoncé comme il fallait lors du vote de la loi pénitentiaire de 2009, cette mesure de gestion hotelière destinée à vider les prisons pour éviter d’avoir trop à en construire. Les jérémiades ponctuées de larmes sur le sort tragique des détenus étaient au rendez-vous, avec une approche idéologique de gauche, notamment chez le rapporteur ump du Sénat. Résultat : Redoine Faïd, condamné à 20 ans, libéré au bout de 10, et à nouveau arrêté, ne peut plus être fouillé et s’évade. Entre 2001 et 2010, les policiers et gendarmes sont passés de 225000 à 217000, les policiers bénéficient des 35 heures depuis 2003 alors que la population a augmenté de 5%. La RGPP a , par ailleurs, raboté les effectifs entre 2010 et 2012. Sécuritaire, Sarkozy ? Dans le genre matamore, tout en mots, mais la réalité, c’est autre chose…

Reste un gros tiers pour le sérieux économique de l’ump, posture si facile, devant l’ineptie de la gauche. Sauf que le creusement des déficits et de la dette pour relancer l’économie après l’élection de 2007 et face à la crise s’est révélé un redoutable contre-sens, sans effet positif sur l’emploi alors qu’aucune réforme structurelle d’ampleur n’était entreprise, ni sur le financement de la protection sociale, ni sur les retraites. En 10 ans, l’UMP a réussi à prouver que la droite n’etait pas meilleure que la gauche pour l’économie : avec 56% de dépenses publiques, la France est restée socialiste. Elle n’a pas supprimé les 35 heures, ni l’ISF, ni instauré la TVA sociale mais elle a voté le principe de précaution, dit non aux OGM et au gaz de schiste, et même failli voter une taxe carbone, histoire de nous enfoncer un peu plus…

Dans le cocktail de Pagnol, le quatrième tiers, c’est l’eau. Ici, c’est un très gros tiers d’eau tiède, qui est celle où baigne un parti dénué d’idées et de valeurs. Que penser des prétendus gaullistes qui souhaitent trouver dans l’abandon de la souveraineté nationale la solution aux problèmes d’une Europe de moins en moins démocratique ? On a compris, sauf à être très distrait, que l’UMP n’est plus qu’une machine électorale qui gère des carrières et des ambitions, pour les unes de moins en moins justifiées, et pour les autres de moins en moins légitimes. Comme dirait Marius, un cocktail, les clients n’en prennent qu’un à la fois. Ils ne peuvent pas comparer. Mais s’ils le pouvaient, le reprendraient-ils à chaque alternance ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mot clés:

8 commentaires

  1. Thibault Loosveld - 15 avril 2013 13 h 33 min

    @ Monsieur le Député:

     » Tellement mobilisés que deux députés, dont un ancien ministre ont voté pour à titre très personnel !  »

    Si Arnaud Lagardère était Député, aurait-il voté pour la loi de dénaturation du mariage ? A ceux qui croient connaître la réponse, je dirai ceci: Philippe Gomès a voté pour la loi de dénaturation du mariage et il est de notoriété publique que Corine Voisin est sa compagne dans la vie privée.

    Répondre
    • morel jean pierre - 16 avril 2013 16 h 48 min

      Ils ne valent pas mieux les uns que les autres. Droite, gauche, tous des gens enrichis,
      beaucoup de parvenus, sans grande moralité, coureurs de jupons, menteurs autant qu’il faut pour se faire réélire -ça rapporte gros ! – qui vident les caisses de l’Etat en se remplissant les poches au passage, qui ignorent ce qu’est la pauvreté, la misère, la précarité, etc. Ils ne sont plus crédibles.  » Le poisson pourrit toujours par la tête ». Comprenne qui pourra.

      Répondre
  2. morel jean pierre - 16 avril 2013 16 h 49 min

    Il n’y a pas de modération . Mais c’est vrai que la vérité peut déranger.

    Répondre
  3. babeil - 16 avril 2013 19 h 47 min

    Cocktail d’impostures dont Monsieur Vanneste a été un des ingrédients. Le mariage homosexuel n’est que l’aboutissement des concessions de l’ump au lobby homosexuel, « amélioration » et extension des droits du pacs, loi de pénalisation des propos anti-homosexualité, modification du statut du beau parent, célébration du pacs en mairie etc…..Monsieur Vanneste oublie qu’il n’a jamais contesté ces réformes dont l’ump est à l’origine, et feint de découvrir aujourd’hui les attitudes hypocrites et le décalage entre les paroles et les actes sur ces questions qui en réalité existent depuis plus de 10 ans au sein du parti qui l’a toujours nourri. Ce système qu’il prétend contester, il en fait partie. Même Marine Le Pen tremble face au lobby homosexuel, donc je veux bien pardonner que tout le monde cède, mais je ne supporte pas d’entendre des gens se faire passer pour les résistants qu’ils ne sont pas.

    Et puis, si les opposants au mariage homosexuel étaient si opposés que ça, ils se poseraient des questions sur les leaders de leur mouvement, cette Frigide Barjot qui ressemble davantage à une excentrique anar du mouvement homo, qui a d’ailleurs des liens de parenté avec des soutiens du camp adverse et Christine Boutin qui s’est depuis longtemps totalement décrédibilisé en raison de ses nombreux revirements et retournements de vestes.
    Il s’interrogeraient aussi sur leur mode d’action inefficace alors qu’il existe des moyens de combat par les voies légales, notamment des recours pour contester le bon déroulement des procédures de vote.
    Mais tout cela, il en est hors de question. Ils sont révoltés, mais ne vont tout de même pas faire comme aux Etats Unis et saisir les plus hautes instances judiciaires européennes, ça n’est sans doute pas dans leurs moyens financiers, n’est ce pas?
    L’hypocrisie est générale !!

    Répondre
    • vanneste - 17 avril 2013 5 h 11 min

      Réponse à Babeil qui devrait s’informer avant d’écrire des bêtises : j’ai été avec une grande fidélité membre et élu du RPR. J’ai cru pendant un moment pouvoir faire changer l’UMP de l’intérieur. C’est pourquoi j’ai été l’un des animateurs de la Droite Populaire. En revanche, je n’ai déjà pas eu l’investiture en 2007, j’ai détenu le record des votes dissidents en 2010-2011. Je n’ai jamais cédé sur mes convictions. Cahuzac a été exclu du PS pour mensonge. L’ump m’a retiré l’investiture pour délit de vérité.

      Répondre
      • babeil - 17 avril 2013 12 h 51 min

        Monsieur Vanneste,

        Vous ne pouvez nier avoir fait passer les questions sexuelles au second plan, pourtant intrinsèquement liées au résultat d’aujourd’hui : la dénaturation de la famille et un nouveau recul de la filiation biologique. Votre soutien en 2007 à Nicolas Sarkozy entouré d’une horde d’homosexuels en atteste. Si j’ai pu, sans bénéficier de votre expérience politique, anticiper une évolution inéluctable de la droite française vers une idéologie anti-familialliste, pro-sexe et homosexualiste, nul doute que vous avez perçu tout cela bien avant moi. Je ne vous reproche pas de ne pas avoir quitté l’ump plus tôt, ça n’aurait pas changé grand chose et d’ailleurs vous ne l’avez pas quitté de votre plein gré, vous en avez été exclu si ma mémoire ne flanche pas. En revanche, je vous reproche d’avoir vous aussi entretenu l’ambigüité, car on n’apporte pas son soutien à des candidats qui trahissent les valeurs fondamentales du parti. Exprimer ouvertement son désaccord ne rime à rien si c’est pour offrir un chèque en blanc à chaque élection. Dénoncer et condamner celles et ceux d’où qu’ils viennent qui ne partagent pas vos convictions en particulier quand ils appartiennent à votre camp est plus logique, cohérent et courageux, ce que vous ne faites qu’aujourd’hui, cad trop tardivement et une fois que vous n’avez plus rien à perdre.

        Répondre
        • vanneste - 18 avril 2013 15 h 54 min

          Babeil a la mémoire qui flanche.
          1) J’ai été très proche de Sarkozy jusqu’en fèvrier 2005 lorsque je me suis opposé à l’Assemblée à l’introduction de l’orientation sexuelle dans la loi sur la Halde.
          2) J’ai été tenu à l’écart de la campagne présidentielle de 2007 et n’ai pas eu l’investiture de l’UMP aux législatives.
          3) Je n’ai pas été exclu parce que c’était juridiquement impossible d’exclure un membre qui avait respecté les statuts et était accusé d’avoir dit la vérité…J’ai quitté ce parti en juin 2012,totalement écoeuré.
          4) J’ai participé à la Droite Populaire dont le but était de réintégrer les valeurs conservatrices au sein de l’UMP. JE SUIS L’AUTEUR DES PROPOSITIONS CONCERNANT LA FAMILLE INSCRITES DANS LE PROGRAMME DE LA DROITE POPULAIRE !
          5) Je n’ai jamais fait de la politique pour perdre ou pour gagner à titre personnel. J’ai tenté de modifier la dérive de l’UMP par rapport au RPR, parce que dans notre système majoritaire, c’est le parti dominant qui décide. THATCHER, elle, a changé la ligne du parti conservateur. N’y parvenant pas, mes interventions et mes votes sont devenus de plus en plus critiques. Aujourd’hui, je suis convaincu que l’UMP est un obstacle au rétablissement du pays et qu’il faut la détruire. Mais je crois la chose très difficile.

          Répondre
  4. Thibault Loosveld - 16 avril 2013 19 h 49 min

    @ Jean-Pierre Morel:

     » Ils ne valent pas mieux les uns que les autres. Droite, gauche, tous des gens enrichis,  »

    Et que dire du Député-je-ne-me-présenterai-jamais-contre-Christian-Vanneste dont le slogan, en juin 2012, était « pour une nouvelle génération d’élus » ? Est-ce légal d’avoir retiré son investiture à Christian Vanneste en raison de son âge ? Mais le Député-je-ne-me-présenterai-jamais-contre-Christian-Vanneste considère sans doute que cette question est déjà oubliée. En effet, il a été élu sur une rupture par rapport à l’inversion du calendrier électoral mais resta parmi les copéistes lorsque François Fillon officialisa la scission de son groupe parlementaire.

    Répondre

Exprimez vous!