Succès pour la PPL Vanneste sur la récupération des points du permis de conduire

Ma proposition de loi visant à améliorer le système de récupération de points pour les professionnels de la route (à lire sur le site de l’Assemblée nationale), envoyée la semaine dernière à l’ensemble de mes collègues UMP, a déjà été cosignée par plus de 65 parlementaires. C’est une excellente nouvelle pour l’ensemble des professionnels de la route et leurs familles !

Par ailleurs, autre bonne nouvelle, le sénateur Jean-Paul ALDUY, maire de Perpignan, va déposer cette proposition de loi au Sénat dans les prochains jours.

Mot clés:

1 commentaire

  1. seb - 30 janvier 2009 12 h 14 min

    Monsieur Vanneste, vous mobiliserez vous, contre le « reclassement » de deux serviteurs de la France, injustement « puni » par le Président ?

    Je parle évidemment du préfet et du directeur de police de la Manche.

    Si vous êtes un député qui a des convictions, et qui notamment considère que la méritocratie doit être l’élément fondamental pour que les citoyens soient reconnus…Alors vous serez comme moi indigné que pour « lèse sarko » ces deux serviteurs de la France, qui font du très bon travail, aient été virés ! Mis au placard sinon !

    Sommes nous en République DEMOCRATIQUE, quand le Président :

    –ne peut se déplacer EN FRANCE sans un escadron (pas moins de 500 policiers !!! A mettre en parallèle avec les 200 soldats envoyés pour aider les sinistrés. Les priorités sont claires !) de policiers ?
    Sous la Monarchie, les rois de France se déplaçaient sans avoir recours à 500 policiers !
    Sous la République, aucun Président, ou élu, n’a jamais fait appel, jusqu’à maintenant, à une telle force policière…Digne d’un état de siège !

    –sanctionne préfet et directeur de police…Parce qu’ils ne supportent pas les sifflements ! Que devaient faire, au juste, le préfet et le directeur de police ? Abattre les manifestants ? Tirer sur la foule ? Egorger les siffleurs ? Les conduire à la « Bastille » une fois celle ci reconstruite ?

    Le préfet et le directeur de la Manche sont pourtant de très bons serviteurs de la France ! Ils ne déméritaient en rien. Leur seule « faute » aura été d’énerver l’ombrageux Nicolas Sarkozy, qui manifestement ne supporte pas d’entendre la moindre contradiction, qu’elle vienne : du Parlement, des citoyens, ou des contre pouvoirs !

    Depuis quand, dans une Démocratie comme la France, met on les gens au placard…Pour « lèse président » ?
    Doit on s’attendre, à la prochaine visite présidentielle…A ce que Monsieur Sarkozy envoie l’armée contre les citoyens qui n’auraient pas assez vite appris la leçon de la louange à « l’être suprême » ?

    Cette décision est ARBITRAIRE. Si certains courtisans, notamment un certain La Fontaine, surent affronter Louis XIV, en dénonçant l’arbitraire de sa décision de mettre Monsieur Fouquet dans les cachots…Ne peut on pas légitiment attendre d’un élu du Peuple qu’il défende les citoyens, et notamment les serviteurs de la France (d’autant plus quand ils sont compétents, vertueux, et motivés pour servir le pays) …Quand un homme abuse de toute évidence de son pouvoir ?

    Faut il qu’une scène semblable se déroule dans toutes les parties de la France, pour que les 577 députés de l’Assemblée se mobilisent ?

    Ou bien les députés vont ils, comme autrefois le « Sénat » sous Napoléon, lors de l’assassinat et l’enlèvement d’un Bourbon…Vont ils se cacher les yeux ? Et accepter l’innaceptable ?

    Monsieur Sarkozy a souhaité démultiplié ses voeux et se rendre dans des villes moyennes de Province (pas des grosses, car trop de bordel prévisible) transformées en places fortes, pour montrer qu’après son parcours international (qu’il croit exemplaire), il est de retour sur nos bonnes terres de France.

    Si ses nerfs ne supportent pas d’entendre ce que le terrain a à lui dire, qu’il fasse des bains de foule virtuels devant un écran bleu, comme à la météo, la technologie se chargera d’incruster en fond des gens heureux et souriants.

    Tous les Ministres, et le personnel de l’Elysée, pourraient ainsi se « déguiser » en citoyen lambda, et le Président pourrait ainsi serrer les mains de « citoyen » heureux et satisfait de sa politique.

    Les cassettes seraient ensuite envoyer à TF1 et consorts, qui pourront, si elles l’entendent ainsi, retransmettre les scènes de « liesses » populaires…Quand le Président arrive quelque part.

    Cela ne convaincra pas les citoyens réels…Mais le Président sera content…Et évitera, ainsi, de violenter les serviteurs de l’Etat…Car au train où vont les choses, en moins d’un mois le « turn over » fera qu’il n’y aura plus aucun préfet et directeur de police compétent en notre France…Ceux ci ayant tous été remplacés par des courtisans incapables, mais qui savent faire fonctionner la brosse à reluire en toute occasion.

    Personnellement, je préfère qu’il s’enferme à l’Elysée, et vive une France idéalisée, où les citoyens lui chanteraient des louanges, et lui tresseraient des couronnes…De lauriers ?…Pour ses incontestables mérites…

    Plutôt que de nous jouer les scènes grotesques de la « proximité » pour sauver les apparences : la rencontre vers le peuple ou les jeunes se réduit à bloquer une ville entière (voir ce qui s’est passé à Nîmes), se cacher derrière une armée de flics, serrer des mains ou sortir 3 banalités à des militants déguisés en fils du peuple (à chaque « visite » du Président, un camion rempli de militants UMP le suit : faut croire que le Président a peur de ne pas avoir de partisans !!!), payés ou non à faire la claque et enfin faire le fier à bras devant la caméra en annonçant souvent à l’insu de ses propres ministres ses mesures ou ses décisions.

    La mutation du responsable de la police dont la compétence semble avérée au motif qu’il n’avait pas pris suffisamment de dispositions pour tenir éloignés les manifestant est une image symbolisant avec éclat la proximité dont il se targue.

    Dans la Russie de Catherine II, quand la tsarine se déplaçait en province, le ministre Potemkine faisait placer des décors en carton pâte le long du trajet pour masquer la réalité. Avec paysans propres et déférents.

    Je suggère qu’on fasse la même chose…A l’Elysée, et que le Président arrête de jouer la comédie du bonheur en venant voir « la France » qui n’apprécie pas tellement qu’on la prenne pour une conne, ni qu’on violente ses enfants.

    Tant qu’il sera incapable de se contrôler, et d’être digne de notre pays, je ne vois pas pour quelles raisons il devrait aller embêter les citoyens, et leur enlever (en plus!) leur préfet et leur directeur de police…Surtout quand ceux ci font du bon travail !!!

    C’est quoi la prochaine ? On inventera l’élection présidentielle irréprochable ? Les maires invités à ne donner leur signature qu’à un seul candidat ? Sous peine d’être embastillés ?

    Répondre

Exprimez vous!