Du drame de Rambouillet à la tragédie du Jour d’après.

Les proclamations péremptoires des matamores qui nous “gouvernent” sont insupportables, et pourtant, à chaque attentat, à chaque éruption de violences dans les “quartiers”, à chaque nouvelle victime, les Français on droit au “nous ne céderons rien”, alors que depuis des années l’oligarchie qui règne dans notre prétendue démocratie cède tout, laisse entrer en masse des immigrés, les régularise à tour de bras, les naturalise à la chaîne, émascule tout discours de résistance, culpabilise et condamne toute affirmation identitaire des autochtones, des Français qui se sentent de moins en moins chez eux dans leur propre pays, la France, que certains n’appellent plus que “république” comme il y en a tant d’autres !

Un Tunisien installé en France depuis 2009, mais régularisé en 2019, et travaillant dans le bâtiment, manifestement islamiste aussi discret à l’extérieur que fanatique sur les réseaux sociaux, a assassiné une policière, mère de deux enfants, dans la ville “paisible” de Rambouillet au sein de ce département des Yvelines, celui où Samuel Paty avait été égorgé pour avoir osé parler de la liberté d’expression à ses élèves.  Il ne semble pas que, cette fois, on puisse se réfugier dans la psychiatrie, au long cours, ou en bouffées imprévisibles, pour expliquer et atténuer l’événement. Celui-ci est d’une clarté fulgurante : il met en cause d’abord l’immigration, et en second lieu, la présence de l’islamisme dans notre pays. L’augmentation du nombre des policiers, si l’on accorde foi à ce bobard de campagne présidentielle déjà lancée, n’y fera rien. On constate qu’il y en a suffisamment pour contrôler l’application des règles sanitaires ou pour sévir contre des manifestations très légitimes en démocratie, mais qu’il en manque aux frontières ou dans ces centaines de quartiers qui s’allument les uns après les autres dans un vaste tour de France des lieux où policiers et pompiers sont désormais mal venus.

On ne peut pas demander à ceux qui détiennent actuellement le pouvoir d’aller à l’encontre de leur propre idéologie. Ils joueront leur rôle en condamnant, côté jardin, les conséquences de la politique qu’ils mettent en oeuvre, côté cour, parce qu’elle est selon eux inévitable. Une fois de plus, Philippe de Villiers a sonné le tocsin et expliqué le scénario du drame actuel, dans son dernier livre, “Le Jour d’Après”. Pour les mondialistes, les partisans d’une planète sans frontières, le covid est une fenêtre d’opportunité, car il contribue à l’individualisation. Faute d’avoir fermé le pays, on a enfermé ses habitants, favorisé le télétravail, et tué les activités de proximité et de convivialité, ces foyers au sein desquels la communauté se transmet et se régénère. Ce n’est pas par hasard que dans le même temps, nous viennent d’Amérique la Cancel Culture, le wokisme, le racialisme. Ce sont des armes destinées à priver les Français de leurs défenses immunitaires culturelles, en culpabilisant leur identité, en les forçant à désavouer une Histoire dont jusqu’à présent ils étaient fiers.

Lorsque celui qui “préside” aux destinées de la France ne parle que de “république” et va dire sur une télévision américaine que les Français doivent “déconstruire leur histoire”, il ouvre la voie à cette transformation de notre “patrie” construite en mille ans de travail et de luttes, appelée désormais  à n’être plus qu’un terrain vague en forme d’hexagone, un quartier comme un autre du village planétaire, avec une population remplacée, de consommateurs où le coca-cola accompagnera la viande hallal, plutôt que le Pommard le boeuf bourguignon. Les incidents qui se produisent aux frontières du monde islamique et de ses antennes en terre mécréante ne sont que des résistances éphémères d’une culture plus difficile à digérer que les autres dans le meilleur des mondes selon Davos. Aussi ne faut-il pas trop s’en inquiéter, disent ceux qui vivent très loin de ces menaces. Il faut laisser les frontières ouvertes, les marchandises et les individus voyager, les virus et les vaccins, aussi, les capitaux enfin. Il suffira que le monde d’après, tout numérique, puisse suffisamment développer le contrôle des individus. C’est ce scénario qu’il faut enrayer ! Chaque drame comme celui de Rambouillet n’est qu’un élément d’une tragédie qu’il faut à tout prix arrêter.

Articles liés

14 commentaires

  1. M. Vanneste, vous avez raison. Cependant vous ne dénoncez à mon sens pas l’essentiel sans quoi aucune renaissance de la France n’est possible. Aujourd’hui, j’ai honte d’être Français. Les Français me font honte par leur apathie, leur absence de sursaut qu’on espérait depuis tant d’années, trop d’années soumises au terrorisme islamiste. Un peuple qui a perdu son honneur, sa grandeur et sa fierté préfère ces bonnes valeurs progressistes de bonheur, de liberté, d’égalité, de fraternité, bref ces idéaux universels ressassés qui nous mènent à l’abîme. Faute de réaction du peuple français, il faut d’urgence pour un temps donné qu’un pouvoir fort, dictatorial et militaire si besoin, prenne le pouvoir et mette l’islam au pas sur le principe “la France ou l’aime ou on la quitte”. “La tolérance et l’apathie sont les dernières vertus d’une société mourrante” disait Aristote. Peut-être est-ce le cas de la nôtre.

    1. C’est ça ce genre de discours fait le lit de la dictature raciste homophobe franchouillarde.
      L’immense majorité des immigrés sont des gens bien. Bien mieux que tous ceux qui sévissent sur ce forum. Il y a parois eux pas plus de gens mauvais qu’ailleurs. Et sans eux la France ne fonctionnerai pas. Ce sont eux qui vous soignent à l’hôpital, qui vous livrent qui ramassent vos poubelles. Tous les boulots que vous ne voulez pas faire. Alors changez de ton à leur égard. Mais bien sûr une seule chose compte pour vous. Établir une dictature

      1. Vous savez très bien que les statistiques démentent votre vision irénique. Les immigrés ne forment pas un ensemble homogène. Il faut lire le livre d’Hugues Lagrange, sociologue de gauche et peu suspect de racisme, “Déni de culture”, pour savoir que les comportements violents sont liés à des modèles culturels, que par exemple ce sont les jeunes Sahéliens qui posent le plus de problèmes. Il y a des immigrés qui s’assimilent totalement, comme les Italiens, d’autres qui ne s’assimileront jamais, comme Hassan II le disait de ses Marocains, d’autres qui sont trop marqués par des ressentiments historiques ou des préjugés religieux. Il faut regarder ces différences avec réalisme.

        1. Que de lieux communs, c’en est pathétique…Dommage pour vous, mes ramasseurs de poubelles sont bien blancs, autochtones, ce fameux mâle blanc qui a, que ça vous plaise ou non, fait la France.

    2. Il ne faut jamais avoir honte d’être français. Il faut au contraire condamner les membres de l’oligarchie politique, médiatique, économique et judiciaire qui sont une honte pour notre pays, qui ne sont pas dignes de lui.

      1. La question est de savoir comment cette oligarchie pernicieuse est arrivée au pouvoir; l’argent ? la mauvaise formation intellectuelle et morale du peuple? la propagande ? la cooptation? …
        La pratique de la démocratie (les élections), est peut être aussi à revoir dans ses modalités; Au lieu d’élire des noms affiliés à des partis, peut être faudrait-il proposer aux citoyens d’élire des personnes pour leurs qualités et leur parcours de vie, ce qui supposerait, par exemple:
        -des affiches où se trouveraient outre un CV (contrôlé), la profession de foi et les principales idées des candidats…
        -des temps de parole équitables dans les médias, garantis par la loi,
        -des débats corrects menés par des journalistes honnêtes (et non dix intervenants “politiquement corrects” contre un opposant!),
        -la fin des subventions à des médias orientés dont le public réel est quasi nul,
        -le contrôle de l’objectivité des médias publics …

      2. Oui, je suis d’accord, plus exactement c’est de certains Français dont j’ai honte, ceux qui se vautrent dans la collaboration active ou passive avec l’ennemi islamiste, ceux qui de près ou de loin appartiennent au parti de l’étranger.

  2. On arrêtera jamais ce type de terrorisme tant que le virus idéologique qui le provoque existera.
    Comme la covid, il nous faudra apprendre à vivre avec, sauf que là, il n’y a pas de vaccin et que nous avançons tous à visage découvert !
    Mais n’ayons pas peur, effectivement, nous avons un gouvernement qui ne cèdera rien… normal, il n’y a plus rien à céder !

    1. Monsieur , si vous voulez débattre, respectez vos interlocuteurs, s’il vous plait.
      La France n’est pas “raciste homophobe franchouillarde.”, vous mélangez tout !

      Les immigrés qui respectent nos lois, notre culture, notre civilisation, ne sont pas en cause, et ne l’ont jamais été.
      La France a le droit de se défendre contre des envahisseurs qui veulent la coloniser et y imposer, par le terrorisme, une civilisation, l’islam, qui n’est pas la nôtre.

  3. “Les Français sont des veaux” a-dit de Gaulle; peut être a-t-il raison. La consommation et la jouissance ont remplacé le sens du devoir (sans lequel il ne peut y avoir de droits ). La non-Education Nationale a endoctrinés des générations de clones incultes, et l’Université des hordes de gauchistes incapables de réfléchir qui ont laissé à des idéologies apparemment généreuses, mais mortifères dans la réalité, le soin de penser à leur place., y compris dans le monde journalistiques où nombre de ceux qui ont pignon sur rue (souvent payés avec nos impôts d’ailleurs) n’ont jamais su, semble-t-il que leur devoir était d’Informer, et non d’endoctriner et de distraire. Comment ces électeurs pourraient-ils offrir à la France, les élus qu’elle mérite?
    Il y a des solutions réalistes aux problèmes qui nous détruisent :
    – Reprendre notre souveraineté (nos lois avant les règementations européennes)
    – Arrêter l’invasion migratoire (immigration contrôlée et choisie); Renvoyer immédiatement tous les clandestins; Contrôler les réfugiés avant de les accepter sur le territoire national; Inverser le regroupement familial (en réexpédiant notamment à leurs parents tous les (soit-disant) mineurs isolés; Renvoyer dans leurs pays d’origine tous les délinquants sans attendre qu’ils récidivent (25 à 30% de moins de population carcérale, donc inutilité de construire de nouvelles prisons)
    -Faire cesser le trafic de drogue en criminalisant aussi les consommateurs (plus de marché donc plus de dealers!)
    -.Supprimer la nationalité française à tous les traîtres et délinquants étrangers
    – Responsabiliser (au besoin pardes sanctions économiques) les juges et les élus qui se soumettent à l’islam par idéologie, et/ou intérêt carrièriste, au lieu d’exercer leur métier pour le bien du Pays..;. Pas de délit sans sanction appliquée; protéger les honnêtes gens plutôt que l’indulgence et la politiques de l’excuse envers les délinquants
    – Baisser les impôts des entrepreneurs pour favoriser la production française, contrôler le commerce international aux besoins réels du pays (fin de la concurrnce déloyales)… ce qui permettrait aussi d’augmenter les plus bas salaires; préférence nationale pour les emplois…
    – suppression de toutes les subventions, et limiter l’intervention de l’Etat au régalien; chaque citoyen doit alors faire ses choix et les financer..
    – Protection sociale, allocations familiales etc…limitées aux Français; Aide aux plus démunis : les handicapés, les vieux aux pensions dérisoires après une vie de travail…
    liste non limitative de simple bon sens.

    1. C’est du “y’aka fokon” que tout le monde connaît, la question est de savoir pourquoi tout cela est si difficile à appliquer ?
      Là, il y aurait des choses intéressantes à apprendre au sein d’éventuelles réponses.

      1. Traitrise des politiques, des technocrates et des big boss. J’ai longtemps pensé que l’administration, celle du budget étaient responsables mais le pouvoir a fait intervenir ces fameux expert européens pour gérer les budgets qui paraissent bons au départ mais ne travaillent que sur la rentabilité ; Comment gérer les hôpitaux, la sécurité……ainsi !? Ces gens gagnent beaucoup d’argent et détruisent notre fonctionnement.

        1. Du Yaka faut qu’on ? c’est vite dit, je n’entends pas beaucoup d’hommes politiques le dire, et parmi les journalistes non plus (à part Zemmour…)
          “Que tout le monde connaît”? je n’entends pas beaucoup débattre sur ces idées …
          Si difficile à appliquer ? Parce qu’aucun homme politique n’a eu le courage de s’y atteler, faute de courage, de volonté, de sens du devoir? peur du qu’en dira-t-on des “progressistes” qui tiennent le haut du pavé? manque de soutien réel de ceux qui le souhaitent pourtant, aux partis ou aux hommes qui incarnant ces solutions ? silence de la majorité ? lâcheté générale ?
          La démocratie ne vaut que si les citoyens la défendent, sinon c’est le reigne des arrivistes .

  4. Vous avez raison, en France, tout ce que l’on sait faire c’est noircir des pages blanches et commenter dans les médias audiovisuels pendant des heures, pour le reste, il n’y a plus rien à attendre de personne !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.

Veuillez noter que les cookies essentiels sont indispensables au fonctionnement du site, et qu’ils ne peuvent pas être désactivés.

Pour utiliser ce site Web, nous utilisons les cookies suivant qui sont techniquement nécessaires
  • wordpress_test_cookie
  • wordpress_logged_in_
  • wordpress_sec

Refuser tous les services
Accepter tous les services