Président du RPF. Pourquoi ?

RPF. Des initiales magiques depuis que le Général de Gaulle avait créé le Rassemblement du Peuple Français, au lendemain de la Libération à laquelle la France avait participé grâce à lui et alors qu’il voulait redresser notre Pays en dépit de la coalition des politiciens démagogues et voués à la médiocrité.

Le Rassemblement Pour la France est une association créée par Nicolas STOQUER en 1992 et dont Charles PASQUA a pu utiliser le sigle lorsqu’il a créé le RPFIE (Rassemblement pour la France et l’Indépendance de l’Europe) en s’alliant avec le Mouvement pour la France de Philippe de VILLIERS. Le RPF avait des ambitions évidemment plus modestes. Il s’agissait de lutter contre le déclin, celui auquel se destine une Nation lorsque ses « élites » sont davantage préoccupées de leur avenir, de leur carrière, de leur parti, que du Bien Commun, que de l’intérêt supérieur de la Patrie.

C’est avec un grand bonheur que j’ai accepté de prendre la présidence de ce mouvement, dont le programme est le mien : rétablir la liberté d’expression, redonner à la politique sa dignité, revaloriser la Famille, libérer l’enseignement, encadrer l’immigration et l’acquisition de la nationalité, assurer cette première liberté chez un citoyen, qu’est la sécurité, fonder la justice sociale sur le travail et la compétitivité économique, mettre fin aux dérives de la dépense et de l’assistance publiques.

J’ai toujours pensé que le bipartisme à l’anglo-saxonne était un système politique efficace, à condition de laisser le débat des idées s’épanouir à l’intérieur de chacun des deux grands partis. En raison de l’évolution actuelle de l’UMP, machine de guerre électorale, vide de réflexion et paradoxalement intolérante, collection d’ambitions multiples et cependant réduite à la pensée unique, il est nécessaire d’être aussi à l’extérieur pour créer un sursaut, dans un esprit à la fois gaulliste et ouvert sur notre époque et sur les autres, ce qu’à toujours été le Gaullisme « jamais las de guetter dans l’ombre la lueur de l’espérance ».

Articles liés

7 commentaires

  1. J’ai entendu Charles Pasqua inviter son audience à suivre Nicolas Sarkozy de telle sorte que je ne comprendrai pas que le RPF soit exclu des élections législatives.

  2. Ahh !!! le RPF… Ces 3 lettres me rappellent mon enfance. Je partage tout à fait ce que vous dites de l’UMP, c’est d’ailleurs pour cette raison et surtout votre éviction que je trouve inique, que je leur ai renvoyé ma carte d’adhérent , en joignant un mail disant à Monsieur Copé ce que je pensais.

  3. @ Monsieur le Député:

    Aucun journaliste n’a parlé des cinq semaines d’émeute en octobre 2011 à Mayotte, collectivitée gérée par un conseil général à gauche. L’immigration disproportionnée par rapport aux logements fut très probablement canalisée vers l’île de la Réunion, ce qui explique les 194.009 voix obtenues par François Hollande au premier tour de l’élection présidentielle.

    Quelle sera la stratégie du RPF lors des prochaines élections cantonales ou territoriales ?

Répondre à Thibault Loosveld Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.

Veuillez noter que les cookies essentiels sont indispensables au fonctionnement du site, et qu’ils ne peuvent pas être désactivés.

Pour utiliser ce site Web, nous utilisons les cookies suivant qui sont techniquement nécessaires
  • wordpress_test_cookie
  • wordpress_logged_in_
  • wordpress_sec

Refuser tous les services
Accepter tous les services