VALÉRIE TRIERWEILER FICHÉE PAR LES ANCIENS RG?

Par LEXPRESS.fr, publié le 04/10/2011

Les services de renseignements auraient reçu l’ordre d’enquêter sur Valerie Trierweiler, la compagne de François Hollande. La classe politique réagit. Florilège. […]

Le député UMP Christian Vanneste a également réagi: “J’espère que ça n’est pas vrai, en tout cas dans ma conception des institutions ça n’est pas crédible […] Je souhaiterais que la politique française reprenne un niveau qui doit être le sien, étant donné que depuis un certain temps nous nageons dans une atmosphère envahie par l’odeur des boules puantes”. Selon le député du Nord, “c’est une atmosphère qui est irrespirable et qui est particulièrement utilisée par les socialistes”. Or d’après lui, “toutes les affaires qui sont citées datent d’avant” l’accession à la présidence de la République de Nicolas Sarkozy.

Articles liés

5 commentaires

  1. Etrange réponse que la vôtre, M. VANNESTE.

    “J’espère que ça n’est pas vrai, en tout cas dans ma conception des institutions ça n’est pas crédible”

    Le problème, M. VANNESTE, c’est que votre “conception des Institutions” (partagée par les Français) n’est pas celle de M. SARKOZY et cie.

    Ce dernier considère que la France est à son service, non le contraire.

    La seule question qui vaille est…Est il crédible que M. SARKOZY ou l’un de ses acolytes (M. GUEANT par ex ou l’un de ses “conseillers” ceci cela) ait demandé une enquête, de nature politique, aux RG ?

    Force m’est de répondre oui. Il est CREDIBLE (ce qui ne veut pas dire que cela est vrai) que M. SARKOZY et sa compagnie, se voit imputer un tel soupçon.

    Par le passé, ce dernier a (en effet) donné (et sa compagnie également) bien des motifs pour nourrir un tel soupçon :

    –en 2005, M. SARKOZY explique qu’il reprend le poste de Ministre de l’Intérieur pour, je cite : avoir les moyens de surveiller ses “ennemis”. Traduction : le Ministère de l’Intérieur doit lui permettre d’utiliser les services de l’Etat pour son propre compte.

    –En avril 2010, les renseignements français vont enquêter, au nom “de la sûreté de l’Etat”, sur les rumeurs qui fleurissent à propos du couple présidentiel. Chose confirmée, dans un article de Mediapart (qui n’a fait l’objet d’aucune plainte) où Bernard Squarcini, le patron de la DCRI, nous dit (le plus naturellement du monde) que ses services ont été saisis par leur “autorité de tutelle, le directeur général de la police nationale Frédéric Péchenard, début mars” afin “d’effectuer une remontée informatique au plus près du point de départ dans le temps et, si possible, de la source” des rumeurs.

    –Quand “tombe” l’affaire WOERTH/BETANCOURT, le “Monde” comprend vite que ses journalistes font l’objet d’une surveillance étatique. L’Elysée dément, bien sur…Mais la DCRI et la DGPN confirment une enquête.

    Suite à ces deux “bombes”, l”Elysée fait du rétropédalage, expliquant que la “rumeur” de séparation (et d’infidélité) du couple SARKOZY/BRUNI, tout comme les journalistes du “Monde” ont EFFECTIVEMENT été surveillés par les RG.

    Motifs invoqués ? Une pseudo “destabilisation de la France” (rien que çà !) pour le premier (car chacun sait qu’un divorce peut destabiliser le pays, c’est connu !)…Un motif qui ne fait pas partie du cadrage parlementaire ! Pour l’autre, une pseudo “nécessité d’enquêter sur les règlements de compte des Ministres” !

    Dans chaque cas…L’Elysée a dementi. Mais dans chaque cas, aussi…La DCRI, M. Squarcini ou la Direction générale de la police nationale ont confirmé ces enquêtes !

    Rebelote avec Mme THIBOUT qui fait (elle aussi), confirmation par le directeur de la DCRI dans “le Nouvel Obs”, d’une surveillance…Et dont l’audition sera transmise au Figaro, par la police de Nanterre, celle là même qui est soupçonnée (et pas pour rien) d’avoir préféré l’allégeance au “pouvoir” plutôt que le service de la France, selon l’avocat des victimes de l’attentat de KARACHI.

    De toute évidence, les RG (et l’Elysée) ne connaissaient pas la loi du 4 janvier 2010, qui est censée clarifier les rapports entre presse et pouvoirs : “Il ne peut être porté atteinte directement ou indirectement au secret des sources que si un impératif prépondérant d’intérêt public le justifie.”

    Rappelons qu’avant cette loi, la CONSTITUTION protègeait déjà les Libertés publiques (via la DDHC notamment)…Mais déjà celles ci étaient mises à mal, comme l’ont révélé les documents fournis au moment de l’affaire CLEARSTREAM, où (sans raison valable) des Ministres ont “joué” avec l’appareil étatique.

    Il est vrai que pour l’heure, le Parlement ne fait pas grand chose contre les “conseillers” et le “Président” lui même si ceux ci violent les “devoirs” constitutionnels du Président, au premier rang desquels figure…Le RESPECT DE LA CONSTITUTION et la GARANTIE DE LA LOI.

    ….

    “[…] Je souhaiterais que la politique française reprenne un niveau qui doit être le sien”

    Tout a fait d’accord. Mais cela ne sera possible que lorsque la “loi” sera la “même pour tous, qu’elle protège ou qu’elle punisse”.

    Bref, que compte faire le député VANNESTE, pour que les RG cessent de s’occuper de la politique politicienne ? Et pour que M. SARKOZY et cie, mais pas seulement (à gauche, aussi, on peut être tenté : imaginez un peu en cas de victoire du PS. Combien de “blanches” sur les députés de “droite” ? Anticipez un peu les choses M. le député, ne serait ce que pour préserver votre famille) ne puissent menacer un fonctionnaire d’Etat (ou pas) de le virer (ou autre menace), s’il n’obtempère pas à une demande pourtant contraire à la loi ?

    “étant donné que depuis un certain temps nous nageons dans une atmosphère envahie par l’odeur des boules puantes”.

    L’odeur n’est pas bonne certes…Mais la vérité ne peut être qualifiée de “boules puantes”. Les enquêtes citées plus hauts ne sont pas des “boules puantes” ce sont des violations de la loi répubicaine. De votre volonté M. VANNESTE et celle des Français par votre biais. La LOI est elle…Une “boule puante” ?

    “c’est une atmosphère qui est irrespirable et qui est particulièrement utilisée par les socialistes”.

    Par tous les partis politiques, M. VANNESTE. Je me souviens bien de vos collègues, aux municipales, qui nous ont sorti des casiers judiciaires sans autorisation (pourtant) pour ce faire ! Et sortir des “boules puantes” la droite le fait régulièrement, dans son propre camp, ou en dehors.

    “toutes les affaires qui sont citées datent d’avant “l’accession à la présidence de la République de Nicolas Sarkozy””

    Faux. En 2008 et en 2010, M. SARKOZY était déjà Président de la République. Nous sommes en 2011 et les soupçons concernant une “blanche” sur la personne de l’amie de M. HOLLANDE se font sous sa Présidence.

    Pour les autres affaires, la personne du “Président de la République” n’est pas en cause.

    En revanche, M. SARKOZY, en sa qualité de citoyen, se voit, lui, mis en cause. Notamment sur l’affaire KARACHI, lorsqu’il était déjà dans la vie politique, en tant que “bras droit” de M. BALLADUR.

    Il n’y a pas ici de “boules puantes” mais des faits.

    -Des témoignages pour commencer, qui constituent des preuves.

    -Des documents qui mettent en cause M. BALLADUR et M. SARKOZY.

    -Des propos particulièrement inquiétants venant de “son ami de 30 ans” qui, au téléphone, explique que “Hélène BALANCE” : traduction, Hélène connait des choses compromettantes qui ne feraient pas très bien dans les journaux. Et plus loin “qu’est ce qu’Hélène connaît de tes activités ?” Traduction : peut elle nous faire tomber ou pas ?

    Bref, étrange avis que le vôtre M. VANNESTE, qui mélange allègrement les soupçons de surveillance, très crédibles, de la compagne de M. HOLLANDE (l’express n’aurait pas sorti une telle information sans source solide) et les “affaires” de corruption de votre bon ami.

    Remarquez, vous avez le pouvoir de le “blanchir” : les ordinateurs gardent tout. Alors demandez aux RG de remettre à la Justice les disques durs du service. S’ils y trouvent (ou pas) des traces de blanches ou d’une entrée de M. HORTEFEUX dans les services, ils seront en mesure de blanchir ou condamner les suspects.

  2. Je pense qu’il s’agit d’une opération au moins exploitée par les socialistes pour occuper encore plus l’espace médiatique télévisé, signe évident que les Français se désintéressent de leurs débats internes.

  3. @ seb:

    Il y a une autre manière de diaboliser la droite que la calomnie, c’est la désinformation. Peu de développements ont en effet été consacrés aux condamnations extravagantes et illégales de Gaston Flosse, Michel Buillard et Bruno Sandras à financer à hauteur de 416 millions de Francs CFP le référendum doublement inconstitutionnel décidé par Oscar Temaru.

  4. A Thibault :

    La calomnie est une « critique injustifiée et mensongère, inventée avec le dessein de nuire à la réputation ou à l’honneur ».

    Il s’avère que jusqu’à présent, tous les reproches faits non à “la droite” mais à la personne de M. SARKOZY et son entourage, se sont révélés vrais. Ce n’est pas ma faute si le Président actuel préfère s’entourer des oncles avides de Charles VI, plutôt que des Marmousets de Charles V, qui servaient bien le pays.

    En ce qui concerne le fichage d’une journaliste, par ailleurs compagne de M. HOLLANDE, je ne dis aucunement que M. SARKOZY et son entourage ont rééllement fiché ladite dame.

    Je m’interroge simplement sur le crédit de la parole publique de l’Elysé, au regard de ses interventions précédentes, qui se sont révélés être des mensonges aussi grotesques que la pseudo présence de M. SARKOZY à la chute du Mur de Berlin !

    En ce qui concerne la désinformation, droite, gauche, centre, y ont souvent recours. Celle ci est effectivement regrettable et le plus désolant est sans doute que les partis se “couvrent” les uns les autres.

  5. @ seb:

    ” Je m’interroge simplement sur le crédit de la parole publique de l’Elysé.”

    Je n’aurai pas la cruauté de vous rappeler les commmuniqués contradictoires faits par Hubert Védrine lorsqu’il était Secrétaire Général de l’Elysée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.

Veuillez noter que les cookies essentiels sont indispensables au fonctionnement du site, et qu’ils ne peuvent pas être désactivés.

Pour utiliser ce site Web, nous utilisons les cookies suivant qui sont techniquement nécessaires
  • wordpress_test_cookie
  • wordpress_logged_in_
  • wordpress_sec

Refuser tous les services
Accepter tous les services