Protégeons nos enfants !

J’ai récemment déposé sur le bureau de l’Assemblée nationale une proposition de loi (ici) visant à lutter contre la pornographie. Dans Regards croisés sur l’Adolescence, Marie CHOQUET et le pédopsychiatre  Marcel RUFO  nous informent que 48% des garçons et 15% des filles de 14 ans ont déjà vu des films X sur internet, cette propension augmentant avec l’âge. Les troubles provoqués par le visionnage de ces images sont divers, mais les auteurs notent des tentatives de suicides plus fréquentes, des ivresses répétées et des consommations régulières de cannabis. Ils affirment que la “pornographie est une violence subie”. Les mineurs doivent être mieux protégés, face à  des moyens de communication qui se multiplient de jour en jour (voir mon article du 6 juillet dernier). Je vous invite à signer la pétition en ligne sur le site de Famille et Liberté (pétition). Retrouvez-moi sur cette question en vidéo à l’Assemblée Nationale.

Articles liés

12 commentaires

  1. je ne sais pas si monsieur vanneste est allé voir sur les forums les réactions suscitées par cette proposition,mais si ce n’est pas le cas,je peux lui dire qu’il a fait rire beaucoup de monde. et à quand un projet de loi pour interdire toute autre position que celle du missionnaire?…

  2. PS: pour m’aider à comprendre à quoi sert la droite “populaire”…combien de projets de lois pondus par ce collectif ont-ils été votés?…

    1. @ Grégory: un projet de loi est proposé par le gouvernement, et une proposition de loi est issue des parlementaires. L’ordre du jour prioritaire est celui du gouvernement. Peu de textes votés sont donc d’initiative parlementaire! Par contre, les membres de la droite populaire sont intervenus sur de nombreux sujets: la nationalité et l’immigration ( notamment pour l’Aide Médicale d’Etat), les radars (nous avons fait reculer le gouvernement qui souhaitait la disparition pure et simple des panneaux de signalisation), la bioéthique (nous ne voulons pas du bébé médicament et du diagnostic préimplantatoire). Certains textes proposés par le gouvernement sont la conséquence des idées que nous défendons, comme le projet de loi visant les jurés populaires.

  3. Encore une fois, votre combat semble noble…Mais imparfait.

    Si c’est la pornographie qui provoque des troubles…Pourquoi vous contenter de braquer vos regards sur Internet ? Il me semble qu’un enfant ou un ado risque beaucoup plus de trouver sur une cassette de ses parents ou de ses frères ainés, que de tomber sur des images pornographiques sur le Net…Ne serait ce que parce que Internet nécessite un ordinateur et une connexion payante !

    Si c’est le “visionnage” de telles images qui troublent l’enfant ou l’ado, je ne vois pas pourquoi on devrait légiférer sur Internet.

    Au reste, l’enfant ou l’ado est soumis – en quasi permanence – à des images très troublantes : la presse people est souvent trash, la presse “ado” a parfois des affiches très très dénudées des “stars” ados.

    Et je ne parle même pas de la pub actuelle de la sécurité routière où le viol est plus que “démonstratif” !!! Cette pub est passée à 20h00 sur France 2, juste avant le journal !!!

  4. Y’a pas à dire, y’a des mesures / propositions de loi prioritaires à faire dans ce pays de neuneus ! Les Français s’en tamponnent de ce genre de mesure, ce qu’ils veulent c’est un emploi et un avenir pour leur enfant (vous savez, c’est ce qu’on appelle le développement durable). Mais bon, ce n’est pas dans les rangs de la droite (ni même celle de la gauche caviar d’ailleurs) qu’on risque de trouver ça.

    Mes salutations communistes !

  5. Monsieur Vanneste, le racisme, l’homophobie et les autres discrimination font beaucoup plus de ravage sur le net que la pornographie, à quand une proposition de loi de votre part pour enrayé l’intolérance sur le net ?

  6. @ Mathieu:

    ” Monsieur Vanneste, le racisme, l’homophobie et les autres discrimination font beaucoup plus de ravage sur le net que la pornographie, à quand une proposition de loi de votre part pour enrayé l’intolérance sur le net ? ”

    Avant la loi du 13 juillet 1990 dite “loi Gayssot”, le racisme était une opinion et non un délit…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.