Pas de retraite en France sans y avoir travaillé !

Toute personne qui arrive en France peut prétendre à l’Allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa), si elle a 65 ans et même si elle n’a jamais mis les pieds dans notre pays auparavant. Ce dispositif aberrant, qui contrevient aux principes d’égalité et de justice sociale, est vanté noir sur blanc dans le livret d’accueil « Vivre en France » diffusé par le ministère de l’Immigration aux nouveaux arrivants.

C’est ainsi que chaque bénéficiaire se verra attribuer 709 euros de retraite par mois ou 1157 euros s’il vit en couple. C’est plus que la pension moyenne de nos agriculteurs, plus que la pension de la majorité de nos commerçants et artisans, plus que la pension de nombreux employés et ouvriers. Cela signifie que nos caisses de retraite paient bien souvent davantage à des personnes qui n’ont jamais cotisé ni participé à l’économie de notre pays qu’à leurs affiliés, qui ont souvent travaillé durement toute leur vie. Ces dispositions choquent nos compatriotes (et les étrangers travaillant en France) qui ont accepté de cotiser deux ans de plus, lors de la réforme des retraites, pour pouvoir toucher leur pension.

J’ai donc, dès le 8 mars dernier, posé une question écrite au Gouvernement (consulter la QE sur le site de l’Assemblée nationale) afin qu’il s’explique sur cette honteuse disposition, et surtout afin qu’il y mette fin. En attendant la réponse, je vous engage à signer la pétition initiée par l’association Contribuables associés au Président de la République.

Articles liés

19 commentaires

  1. Il faut en effet réagir.

    Chaque jour il y a plus de 1000 clandestins qui débarquent à Lampedusa, avec pour but la France.

    Ce sont des musulmans, dont beaucoup d’islamistes. Ce sont des envahisseurs.

  2. Il faudrait aussi supprimer le droit du sol, le regroupement familial, le’ensemble des prestations sociales aux étrangers, et renvoyer les criminels dans leur pays.

    Le premier droit d’un peuple souverain, c’est dire qui a le droit de séjourner sur son territoire ou non. Les français ne veulent plus d’immigration.
    Respectez leur choix M. Le député.

    1. @ Kantz : si vous lisiez ce bloc-note régulièrement, vous sauriez quelles sont mes idées sur l’immigration ! Je vous invite à relire mes interventions sur ce sujet. Bien à vous
      @ Christian : Merci pour votre commentaire !

  3. Bonjour Monsieur Vanneste.
    Lorsque mon épouse a eut connaissance de ce texte sa réaction a été dans un premier la stupeur et ensuite la sensation d’injustice, elle qui pour 21 ans de travail, ne touche que 186 euros par mois !!!!
    J’ai bien sûr signé la pétition pour faire cesser ce scandale. Vous ayant rencontré lors d’un réunion avec Riposte Laïque je connais vos positions et je vous remercie pour toutes vos actions.
    Christian Le vigilant du Nord

  4. Les frontières sont poreuses, c’est pour ça qu’on les dessine en pointillés dans les atlas. Il faut donc de nouvelles frontières, juridiques, qui seraient à la porte des CAF, de Pole-Emploi et des offices d’HLM, qui fassent que tous nos guichets sociaux cessent d’être un Attractif à Immigrés. Malheureusement, nos gouvernants construisent une Législation Maginot : on affiche “Stop, on ne passe pas”, mais les gens passent quand même, et quand ils sont passés, ils ont droit à tout ! On marche sur la tête, comme les poux qu’on vient nous chercher si on dit trop fort ce qu’on pense

  5. Nouvelle pompe à fric que la République va devoir encore alimenter, et en terme plus clair, que nous allons devoir encore financer !… Par un référendum local de 95%, Mayotte vient d’obtenir le statut de nouveau département français.
    Croyez-vous que ce soit par pur patriotisme ? Que nenni !
    Il faut rappeler que 95 % de la population mahoraise est musulmane et dans la même proportion ne parle même pas le français. Cette population de par sa religion est pour beaucoup polygame avec une ribambelle d’enfants. Pour les statisticiens cela va faire de la France , ce qui était déjà le cas, le taux de fécondité le plus élevé d’Europe, Encore un record ! Il faut rappeler aussi que l’instruction
    scolaire et l’éducation en général se font par des écoles coraniques, quant à la législation locale, elle est édictée et arbitrée par des juges musulmans des “cadis” qui appliquent les lois coraniques !
    Saviez-vous (ce qui vient d’être confirmé dans l’émission « C dans l’air » d’Yves Calvi sur France 5 que les maternités de Mayotte et de la Guyane sont les plus importantes de France ? En effet, un grand nombre de femmes immigrées des pays limitrophes viennent y accoucher pour que leurs enfants ayant de ce fait la nationalité française (droit du sol), elles puissent elles aussi, avec leur famille, bénéficier de tous les avantages liés à ce droit ?
    Mayotte devenant département français va nous coûter la première année 635 Millions d’euros, puis dans 2 ans et les années qui suivent 1 milliard 300 millions (chiffres officiels non contestés donnés dans l’émission). Quant aux frais de reconduction aux frontières de tous ceux qui viennent régulièrement des Comores avec des pirogues rapides, cela nous coûte annuellement 3 millions d’euros. C’est fou ce que l’on est riche !!!
    Souvenez-vous de l’inquiétude de François Barouin devant ces flots ininterrompus d’immigrés clandestins qui se déversent journellement sur ces territoires éloignés, dont la seule motivation
    inavouée parce qu’inavouable est de bénéficier de tous les avantages financiers, RMI, allocations et aides innombrables, que seule la France dispense sans compter et ce, d’autant plus facilement que cela est pompé dans nos poches par l’impôt !!!
    Ce que l’on peut redouter, une fois tous les avantages liés aux droits que seule la France octroie automatiquement, c’est que s’instaure assez rapidement une république islamique.
    Quand est-ce que nos responsables politiques motivés par une utopie électoraliste auront-ils le sens des réalités et du pragmatisme ? Gouverner c’est prévoir, ce qui signifie avoir le sens des réalités à court, moyen et à long terme ! Devant ces flots d’immigrations sauvages ininterrompus qui engendrent tant et tant de problèmes à tous niveaux, François Baroin avait envisagé de supprimer
    le droit du sol qui est à l’origine de cette immigration incontrôlable pour rétablir, ce qui est le cas général et logique dans le monde entier, le droit du sang.
    Libre à chacun dans le pays d’accueil de demander ensuite, s’il le souhaite, sa naturalisation en remplissant les obligations et critères requis.
    Comme beaucoup de visionnaires l’ont prédit depuis longtemps, sous peu la France et une grande partie de l’Europe victimes d’une colonisation de peuplement seront automatiquement phagocytées par ces cultures pour beaucoup médiévales devenues majoritaires.
    Que de débats nécessaires et animés aujourd’hui sur les conséquences du fameux « droit du sol » que nous sommes les seuls à appliquer sans restriction, et dont nos enfants vont en supporter les
    graves conséquences ! Quand on sait qu’actuellement bien des adultes et des jeunes ne peuvent plus trouver de travail, qu’allons-nous faire de tous ces flots d’immigrations sauvages qu’il nous faudra héberger, nourrir, et entretenir ?
    Souvenez-vous de ce premier ministre socialiste Michel ROCARD , un des rares pragmatiques plein de bon sens de ce parti politique qui disait, « La France n’a pas vocation à accueillir toute la misère du monde » ?
    Quant à ce fameux droit du sol, je rappelle souvent aux utopistes démagogues (lors de débats sur ce thème) cette métaphore très concrète «Ce n’est pas parce qu’une renarde va faire ses petits dans un poulailler que les renardeaux deviennent automatiquement des poules !!…”.

  6. Ha là là ! Comment berner un député – et les citoyens – en dix secondes !

    Je suppose, M. VANNESTE, que vous avez reçu un tract de contribuables associés ou de sauvegarde retraites…Qui vous appelle à dénoncer cette odieuse situation qui est si brillamment peignée par ses auteurs !

    Or, si je comprends qu’un citoyen puisse se faire aisément berner…Je suis assez déçu que vous soyez, vous aussi, tombé dans le panneau.

    Pourtant, en tant que Législateur, vous ne pouvez ignorer que “contribuables associés” comme “sauvegarde retraite” ou “l’ifrap” sont rattachés au mouvement “liberté chérie”…Qui pourfend en toute occasion l’Etat (sauf quand il sauve les banques ou légifère sur l’ISF : contribuables associés s’en prend aujourd’hui à cet horrible impôt qui sera inconstitutionnel à son sens, alors que c’est un des rares impôt “juste”! Fraternellement parlant !), le programme de la Libération (comme le Medef).

    Bref, derrière ces “bons samaritains” se trouvent d’habiles lobbystes. En soit, ce n’est pas dérangeant…Dès lors qu’ils ne se cachent pas sous les horipeaux des défenseurs d’un “intérêt général” qu’ils ne représentent, dans les faits, que fort peu.

    Mais passons. Les lobbystes sont souvent bien renseignés (et peuplés d’élus !) à défaut d’être porteurs d’un intérêt commun.

    Or, ici…Les “dénonciateurs” se contentent de peu – si l’on puis dire les choses ainsi – et oubli tout le reste du texte. Surtout, je trouve fort “opportun” que la chose sorte aujourd’hui !

    En plein débat sur la régression des retraites, l’association ou lobby “sauvegarde retraite” pourfendait alors l’Ircantec en dénonçant le transfert des pensions des…Cadres, vers les bénéficiaires de l’Ircantec.

    Tollé sur le web…Jusqu’à ce que M. TARDY explique les choses. Depuis, “sauvegarde retraite” est passée à autre chose !
    http://www.lioneltardy.org/archive/2010/03/03/5d14dbbcf17e4a8ed95d1692f1ad8cc5.html

    La même chose semble se profiler ici.

    Pour commencer, ce livret n’est pas une nouveauté…C’est une explication d’un dispositif datant de 2004 à l’initiative Dominique de Villepin et Jean-Pierre Raffarin, alors premier ministre !

    Je m’étonne que le député VANNESTE ignore les lois qui ont été voté sous l’ère JP RAFFARIN et M. VILLEPIN ! Surtout qu’à l’époque un certain M. SARKOZY était président de parti. Si vous trouviez si scandaleuse la loi édictant les mesures relatives à l’immigration…Pourquoi avoir voté celle ci ? Et pourquoi a t il fallu 7 ANS pour que le député que vous êtes, très axé sur les problématiques migratoires, s’aperçoive de l’existence de ce système ?

    Un système qui a été mis en place déjà à titre expérimental dans certains départements et est obligatoire depuis 2007. Là encore, pardonnez moi, M. VANNESTE, de douter un peu de votre totale innocence en la matière. Vous êtes le Législateur. Vous êtes membre d’une commission d’importance. M. SARKOZY était Ministre de l’Intérieur à l’époque. Et c’est en 2011…Que soudain, alerté par un lobby puissant…Vous dénoncer un dispositif qui ne vous a guère gêné pendant 7 ANS ?

    Je serais M. BESSON, je vous demanderais : avez vous participé à la Législature de 2002 à 2007 et de 2007 à 2011 ?

    S’il y a des choses à dénoncer, c’est sans doute l’absence de mise à jour dudit livret ! La HALDE ? L’ANPE ? Si on veut éviter de dérouter le “ressortissant étranger” il serait bon de l’adresser aux bons services, actuels et pas ceux du passé ! Bref, mettre en lien les lois, les “réformes” avec “l’accessoire” !

    Que dit le livret ? Que “toute personne qui arrive en France peut prétendre à l’Allocation de solidarité aux personnes âgées (Aspa), si elle a 65 ans et même si elle n’a jamais mis les pieds dans notre pays auparavant” ?

    Bien sur que non, M. VANNESTE.

    Le livret dit : si “vous n’avez pas travaillé en France” – mais à l’étranger oui – ou si “vous n’avez pas assez travaillé pour avoir des droits à la retraite”…Vous “pouvez demander” l’allocation de solidarité aux personnes âgées (ASPA)…Si “vous réunissez les trois conditions suivantes :
    • vos ressources annuelles sont inférieures à un certain montant (en 2007 : 7 635,53 € pour une personne seule, 13 374,16 €
    pour un couple marié) ;
    • vous avez au moins 65 ans (ou au moins 60 ans si vous êtes inapte au travail) ;
    • vous êtes autorisé à résider en France métropolitaine ou dans un département d’outre-mer.”

    On n’est donc loin du laxisme dénoncé par certains !

    Pour commencer, le livret se contente de dire qu’une personne peut prendre sa retraite en France…Comme il est possible aux retraités Français de la prendre au Maroc ou en Tunisie…! Prendre sa retraite ne signifiant pas “vous pouvez vous gambergez sur le contribuable” mais “si vous préferez recevoir votre pension en France plutôt que dans votre pays d’origine, rien ne vous l’interdit”. Pas plus qu’il n’est interdit aux Français, ayant fait leur carrière à l’étranger, de revenir prendre leur retraite en France…Même si, à l’égal d’un Jonhny Halliday ou d’un Florent Pagny, ils ont eu quelques soucis avec l’administration fiscale !

    Ensuite, les mots ayant un sens précis en français, “demander” n’est pas “obtenir”. Je peux demander à recevoir une aide de l’Etat pour financer les installations de ma filiale en Allemagne…Je ne suis pas certain de l’obtenir !

    Enfin, l’administration m’explique que, si j’ai bien la possibilité de demander quelque chose à l’Etat…Je dois être en situation de le faire, selon des critères particuliers, qui ne sont pas “ou” mais “et”.

    Ainsi, il me faut avoir “au moins 65 ans” (la loi prévoit pour les Français un départ “à partir de 62 ans”), être résident français en métropole ou dans un département d’outre mer (si j’habite la Polynésie française, c’est rapé…Question subsidiaire très intéressante : si je fais ma demande maintenant en habitant Mayotte y ai je droit ? Ou bien ce “droit” existait il depuis le référendum à Mayotte ?), avoir des ressources très faibles…Pour avoir seulement droit de DEMANDER.

    Rajoutons à cela que ces dispositions ne valent que pour le CAI ! Lequel ne concerne que les “ressortissants” que la France cherche à capter : scientifiques, professions libérales, artistes…

    Là est, peut être, la vraie discrimination !

    1. @ Seb : L’Allocation de Solidarité aux Personnes Âgées, créée le 11 mai 1998 sous le Gouvernement Jospin, en remplacement du minimum vieillesse, est allouée aux personnes qui ont au moins 65 ans, qui résident en France, et qui n’ont pas cotisé à un régime obligatoire de retraite. Son montant est de 709 euros par mois pour une personne seule ou 1 157 euros si elle vit en couple.

      L’importance du nombre de bénéficiaires en 2011, 70 930 personnes, comme du coût de l’APSA qui s’élève aujourd’hui à 612 millions d’euros, nécessite que le Parlement s’interroge sur les raisons de cette dépense publique en augmentation de plus de 20% sur les cinq dernières années, selon les comptes de la Sécurité Sociale.

      Exemple type de l’effet d’appel de notre régime social, l’ASPA se trouve être ouverte depuis sa création aux personnes étrangères qui n’ont pas travaillé en France.

      Le déficit de nos comptes sociaux, que le Gouvernement et le Parlement cherchent à réduire lors de chaque loi de Financement de la Sécurité Sociale, impose que nous limitions le versement de l’ASPA à tous ceux qui peuvent justifier d’avoir travaillé en France. En effet, s’il est légitime de verser une retraite à ceux qui ont travaillé dans notre pays, me s’ils n’ont pas cotisé à un régime obligatoire de retraite, il n’y a aucune logique à l’accorder à ceux qui ont travaillé dans un pays étranger.

      Il convient donc de modifier l’article L 815- 1 du code de la Sécurité Sociale afin que le versement de l’Allocation de Solidarité aux Personnes Âgées (ASPA) soit réservé aux personnes de nationalité Française ou ayant travaillé en France, qui ont au moins 65 ans, même s’ils n’ont pas cotisé à un régime obligatoire de retraite. C’est ce que nous proposons avec mon collègue Lionnel Luca.

  7. L’ASPA, existe comme allocation unique depuis le 1er janvier 2007. J’ajoute qu’en 1998, le Sénat aurait très bien pu s’opposer à cette disposition – comme il le fait régulièrement – d’autant plus facilement que la majorité sénatoriale a toujours été de « droite ».

    Cette allocation s’adresse aux personnes de plus de 65 ans (de 60 ans dans certains cas : inapte au travail, ancien combattant, mère de famille ouvrière…), ayant peu ou pas cotisé pour leur retraite et qui peuvent ainsi bénéficier d’un revenu minimal.

    Pour en bénéficier, les Français doivent répondre à plusieurs conditions :
    l’âge : plus de 65 ans (de 60 ans dans certains cas : inapte au travail, ancien combattant, mère de famille ouvrière…)
    la résidence en France ou dans les départements d’Outre-Mer,
    les ressources de la personne ou du couple – conjoints, concubins ou partenaires liés par un pacte civil de solidarité (PACS).
    Les étrangers, qui vivent en France, peuvent la demander (sans nécessairement l’obtenir) aux mêmes conditions…Ce qui est normal puisque « la loi doit être la même pour tous, qu’elle protège ou qu’elle punisse ». Et nous sommes (je vous le rappel) la Patrie des Droits de l’Homme et du Citoyen. Nous avons donc le devoir de respecter (les élus en premier lieu) la DDHC.
    Selon vous, cet ASPA crée un « appel d’air ». J’avoue l’ignorer. Du moins n’ai je pas d’études ou de rapports qui l’attestent à ce jour (à ma connaissance). C’est peut être le cas.
    Mais dans ce cas, pourquoi vous en prendre aux étrangers…Qui à preuve du contraire ne sont pas responsables des avantages qu’on leur procure ? Vous seriez dans la situation d’un Tunisien, d’un Libyen ou d’un…Anglais soumis à une politique de rigueur incroyable, quelle serait votre réaction ? Rester au milieu des bombes, de la faillite…Ou vous diriger vers cet Eldorado qu’on appelle la France ?
    Pourquoi, aussi, dénoncer « l’appel d’air »…Et ne pas demander, plutôt, des comptes au Ministre et…Aux services de l’Union Européenne ? Une des conditions pour obtenir l’allocation fustigée…C’est de demeurer en France ou dans l’un de ses départements n’est ce pas ? De manière légale (j’ose espérer) ?
    Alors, si le nombre de bénéficiaires a tant augmenter (à vous entendre : une explication plus logique pourrait être le vieillissement progressif de la population et le pouvoir d’achat en berne sans parler des emplois précaires)…N’est ce pas en raison de la politique actuel du Gouvernement, qui préfère naturaliser ou fournir des papiers de séjour à tout va et signer des traités européens qui handicapent par la suite son action régalienne…Plutôt que de demander à Bruxelles une remise à zéro, pour effectuer les contrôles que celle ci ne fait pas (dans le cadre de Schengen)…Et prendre des mesures visant à ne pas donner des papiers à tout le monde ?
    Voilà pour la partie « immigration ». Pourquoi aussi votre « coup de gueule » ne s’adresse t il pas au Ministre…De l’emploi ? Lequel continue à signer des accords plus que déséquilibrer avec le Medef (sans parler ne serait ce qu’une seconde avant la CGPME ou la PMI TRIGONALE) qui d’année en année permettent de précariser durement l’emploi…Ce qui incite tant les Français que les étrangers (dont l’accès a l’emploi est par ailleurs plus difficile que pour les natifs, sans que cela soit nécessairement le fait de la discrimination) a recourir aux aides étatiques, dont la fameuse ASPA ?
    Je trouve un peu facile que vous alliez dénoncer ces méchants étrangers qui, sans avoir cotisé – à l’égal des Français qui profitent de l’allocation incriminée – se voient octroyer la possibilité de la demander.
    Si vous êtes contre le fait que l’État assure les droits qu’il a promis de garantir (à la Société, pas aux seuls Français) via le préambule de 46, qui s’inspire lui même des décisions prises par la Résistance…Très bien.

    Mais alors pourquoi réclamer aux étrangers une chose que vous n’exigez pas des Français ? Le mot Égalité ne figure t il pas aux frontons de nos mairies ? Comme celui de Fraternité ? Sans parler de la Liberté elle même, qui se résume pas à l’idée de faire ce qu’on veut, mais tout au contraire s’exprime dans le droit ?
    Il faut être logique, M. VANNESTE. Soit on considère, en républicain, que la République a une mission sociale – contrairement à l’Ancien Régime – comme le proclame l’article 1er de la Constitution de 58…Soit on se la joue USA et on demande à chaque administré sa CB avant toute chose.
    Si vous considérez qu’une allocation n’est pas pertinente, très bien. Alors supprimez là ou gardez là…Mais dans tous les cas, faites que tout un chacun, sans distinction aucune, sauf celles relevant de l’intérêt général, puissent y avoir accès. La France, a travers les traités, son corpus constitutionnel, considère que certains droits sociaux sont des libertés fondamentales, qu’elle se doit d’assurer autant, sinon plus, que les libertés civiles. Pourquoi le droit a une retraite décente, serait il un simple vœu pour une partie de la Société et un droit effectif pour les autres ?
    Vous parlez des déficits. Très bien. Mais les comptes de la Nation, aussi importants peuvent ils être, ne sont pas (encore) constitutionnalisés. Les libertés fondamentales…Si. S’ajoute à cela, M. VANNESTE, que vous trouvez à redire sur une allocation qui nous fait perdre quelques millions d’euros par an…Mais paraissez fort peu inquiet du coût d’une guerre – car oui, nous sommes en guerre – que vous aviez pris l’engagement (comme M. SARKOZY) de ne plus supporter financièrement et militairement, tant elle était stupide. Je crois qu’un pays n’a pas le droit de laisser un peuple sous la menace d’un tyran. J’approuve donc les opérations lancés en Libye et en Cote d’Ivoire. Et cela peu importe le coût. Je trouve cependant surprenant qu’un grand cœur comme vous, nous fasse des calculs de boutiquiers, quand on parle social…Et ne compte pas les sommes déployées pour des guerres qui semblent passionner M. SARKOZY que l’après cantonales.
    Votre proposition est en contradiction avec le…Traité de Lisbonne, que vous et votre collègue avez – petit rappel – voté…Pour après vous apercevoir qu’un traité n’est pas qu’un simple bout de papier. Les discriminations sur la nationalité sont interdites. Il y aurait également violation de la…DDHC. Mais aussi du préambule de 46.
    Si vous cherchez à lutter contre les gaspillages, M. VANNESTE…Qu’attendez vous pour :
    -supprimer les « machins » ?
    -supprimer le pantouflage et le cumul des indemnités pour les élus ?
    -demander à M. FILLON de renégocier les traités souscris par la France (rien n’interdit de les dénoncer et l’UE ne peut pas nous mettre dehors sans notre accord)
    -demander à M. FILLON de négocier des bilatérales à la Suisse ? Et hop, des fortunes énormes puisque plus de dépités européens (non, je n’ai pas fait de fautes) et plus de Commission Européenne…Mais tous les avantages ! (Et possibilité de rester dans la zone euro)
    -faire reconnaître la prééminence de la DDHC sur tout acte international ou européen ? Juridiquement, la reconnaissance est là…Mais politiquement, il n’y a rien qui va dans ce sens. Et pourtant, quel super atout ! L’article 5 de la DDHC permettrait, pour ex, au Parlement de respecter les décisions du PE et de la Commission…Mais à la française.
    -un débat sur la Stratégie de Lisbonne ! Combien d’argent nous a coûté ce truc ? Pour quel résultat ? (Ha ! Ha ! Ha !)
    -dénoncer l’article 123 du traité de Lisbonne : on recouvre notre souveraineté en matière de prêt. Et voilà, plus de souci !

  8. Quelle a été la réponse du gouvernement? Cette situation a-t-elle était dénoncée dans l’hémicycle? Ne serait-ce que pour doser l’indignation ou la complicité générale?

    Si je ne doute pas du courage de M. le député, Vanneste et de la Droite Populaire à vouloir résoudre les graves problèmes philosophiques, spirituels et existentiels de notre pays. Comprendre, immigration, identité et sécurité. Je doute du courage de notre Parlement.

    Savez-vous par ailleurs, que la vieille garde du Sénat le 30 mars, a encore retoqué deux propositions de la Droite Populaire, concernant l’acquisition de notre nationalité…Quelle surprise! Ou plutôt quel désenchantement de voir le lobby gaulliste en pleine manœuvre.

    Cela étant, M.Vanneste se distingue. D’ailleurs j’ai été choqué par l’attitude de Mme Sandrine Mazetier.

    Tout le monde sait aujourd’hui que le PS est le parti de la préférence étrangère et donc de facto le parti des étrangers.

    Mes amitiés,

  9. Sur google, tapez “Les 4 Vérités”, (journal d’actualité française),
    et cliquez sur “Un cocktail explosif : Retraite et immigration).

  10. Merci Monsieur le député, enfin un homme de bon sens.
    Le peuple des travailleurs Français s’appauvrit chaque jour, et des profiteurs vivent à nos crochets avec la bénédiction des gauchistes de tous bord, tous plus ou moins millionnaires il est vrais. Un contrôle stricte de toute ces aides s’impose très rapidement, et des décisions prises certainement avant les prochaines élections. Courage monsieur le député, les FRANÇAIS sont avec vous

  11. mais c’est un scandale !!!! , sarkozy est un sale communiste ,
    sale racaille , notre dette s’élève à plus de 1 657 584 590 370 21 à l’heure où je frappe ce message , votre gouvernement mr vanneste nous ruine , croyez-moi lors de sa prochaine tournée pour la campagne présidentielle sarkozy va nous entendre surtout s’il passe à montpellier
    saloperie, vous me donnez en vie de vomir….
    moi j’ai 40 ans je ne sais même pas si je vais toucher une retraite

  12. On ne peut que constater qui’l est préférable d’être immigré dans notre pays. Les journalistes n’en parle jamais de cela. Si jamais le gauche gagne les élections elle en fera encore plus pour les étrangers. De toute façon c’est le parti des fonctionnaires ceux qui continuent a profiter de tous les avantages en enpechant toutes les réformes . Alors vivement 2012 avec la gauche généreuse, mais pour qui?.

  13. On se fout de notre gueule avec le trou de la sécu.
    Il faut stopper de suite cette hémorragie.
    Pas cotisé doit être égal à pas de retraite.
    La réforme des retraite n’est pas terminée.

  14. une honte decouverte lors du debat du 2 mai. Et dire que Sarkozy decouvrait cette anomalie, alors qu’elle a été créée par lui, et ses ministres. Pas étonnant que nous soyons envahis. Il faut absolument supprimer cette pension retraite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.

Veuillez noter que les cookies essentiels sont indispensables au fonctionnement du site, et qu’ils ne peuvent pas être désactivés.

Pour utiliser ce site Web, nous utilisons les cookies suivant qui sont techniquement nécessaires
  • wordpress_test_cookie
  • wordpress_logged_in_
  • wordpress_sec

Refuser tous les services
Accepter tous les services