Ménard sans interdit…

Christian Vanneste, député UMP du Nord, était l’invité de Robert Ménard pour une interview sans concessions ni faux-fuyants, lundi 14 février.

C’est à (re)voir sur le site d’I-télé.

Les thèmes abordés sont la grogne des juges, les propos de Christian Jacob et de certains membres de la majorité sur Dominique Strauss-Kahn (DSK) et enfin l’affaire Florence Cassez et le Mexique (mon article sur ce sujet)…

Articles liés

2 commentaires

  1. “Les juges ont quand même un petit peu tendance à se mettre facilement en colère.”

    Ha bon ? Parce que violer la DDHC n’est pas un motif suffisant pour “se mettre en colère” peut être ? Auriez vous si vite oublié, M. VANNESTE, les “heures sombres” où certains vous disaient “homophobe”…Avant tout jugement ? Avant toute preuve ?

    Et bien les juges ont eu la même réaction que vous ! Attaqués, ils se sont défendus, à bon droit…Et surtout en respect de la DDHC laquelle révère autant la présomption d’innocence que la liberté d’expression !

    M. SARKOZY, faisant (ce n’est pas la première fois du reste) preuve de “manquements à ses devoirs dans l’exercice de ses fonctions”, dans un but politicien qui s’est vu à 100 m :

    –d’une part en considérant que “le principal suspect” est forcément le “coupable” d’un meutre…Ce qui rien ne permet d’attester pour l’heure ! Et cela quelque puisse être l’intime conviction de l’avocat SARKOZY !

    La presomption d’innocence vaut aussi bien pour “le meilleur d’entre vous” (WOETH) selon l’expression de M. COPE…Que pour M. DE VILLEPIN (contrairement aux affirmations du “staff” de l’élysée, ceux qui se retrouvent dans le banc des accusés ne sont pas toujours coupables : les “accusés” d’Outreau sont là pour le prouver !) ou encore le “principal suspect” de la mort de Laetitia, et cela quelques puissent être ses “crimes” passés.

    J’attends, à cet égard, des excuses du Président, pour cette violation caractérisée de l’un des droits inaliénables, sacrés, et naturels de l’Homme !

    –d’autre part, M. SARKOZY a expliqué qu’il y avait eu des “fautes” de la part des “magistrats”. Lesquels, via un rapport du Ministère de la Justice, ont été blanchi…Comme vous, M. VANNESTE, l’avez été, à l’issue de trois procès. Qu’avez vous ressenti, tout le temps où certains vous diffamaient ? Humiliant votre personne aussi bien que la Nation qui vous avait donné sa confiance ?

    Et bien ce sentiment d’injustice, face à des médias ou/et des politiques peu scrupuleux – qui rappelez vous, M. VANNESTE, ne vous ont guère soutenu…Au regard de la défense présentée pour “sauver le soldat WOERTH” – ces magistrats l’ont aussi partagé. La différence entre vous et eux, c’est qu’ils ont réagi ensemble…Alors que vous, avez été laissé, seul, par ceux qui se prétendaient vos amis.

    Tous ces magistrats ont compris qu’en salissant leur fonction, M. SARKOZY cherchait à les discréditer aux yeux de “l’opinion”. Ils ont donc décidé de s’armer ensemble, pour défendre la DDHC. Pour répondre aux propos diffamants de M. SARKOZY…Lequel a bien de la chance d’être protégé par son statut pénal actuel…Et plus encore par la “majorité parlementaire” qui n’a pas l’air décidé à comprendre que violer la DDHC est plus qu’une faute, un crime politique, un crime contre l’humanité rien de moins. Et qu’en conséquence, il ne faut pas laisser au Président l’impunité dont il se réclame, sur qu’il est de ne jamais être présenté devant la Haute Cour…Ne serait ce que pour des explications n’entraînant pas nécessairement la démission.

    “Vous savez, il y a une sorte de suffisance des magistrats, qui n’a d’égale que leur insuffisance, et ça commence à bien faire.”

    Je sais bien, M. VANNESTE, que connaître la “loi”, surtout quand elle change toutes les trois minutes, est difficile. C’est néanmoins, de par la volonté du Législateur, un devoir du citoyen.

    Quelle preuve avez vous de la “suffisance” ou de “l’insuffisances” des juges ? (juges d’instruction) Des magistrats ? (Sous tutelle de M. Mercier : cf la décision de la CEDH au sujet du parquet)

    Porter atteinte à la dignité d’une personne ou d’un corps, en vue de lui nuire personnellement ou collectivement, cela s’appelle de la diffamation. Comme vous avez le mérite de ne pas être avare de mots, vous entrez tout a fait dans la catégorie des personnes se prêtant à ce petit jeu, qui n’est pas sans conséquence juridique, comme vous le savez…Pour l’avoir expérimenté par le passé ! La “leçon” ne vous a t elle pas suffit ? Faut il rempilé dans des procès que vous savez, par expérience, longs et pleins de souffrance pour vos proches, qui partagent votre “opprobre” ?

    Vous trouvez les juges “suffisants” ? Et bien apprenez leur la modestie. Le meilleur moyen pour cela, c’est de convaincre le personnel politique, à commencer par votre “famille” de montrer l’exemple. Comme on dit, l’exemple vient d’en haut. C’est vous, l’autorité morale. Alors expliquez donc à vos collègues et “amis” qui ne peuvent se passer de “voitures de fonction”, de “chauffeurs” ou de “jets privés” en période de “crise” (soit disant) voire de week end à NY aux frais de la République…Ce qui est, il est vrai, une vertu.

    Vous trouvez les juges “insuffisants” ? Que faut il penser d’un Législateur qui telle Pénélope défait l’ouvrage qu’il a confectionné la nuit ? Ou l’inverse ? Un Législateur qui ne s’offusque pas de finir une discussion à 4 h du mat ! D’où vient l’insuffisance ? Quant à la confiance…Les Français, à ce qui parait, honorent plus leur justice, même “défisciente” que leurs élus…Hormis le maire. Question de “proximité” ? Je n’en suis pas persuadé. La première Assemblée résidait à Paris et y siégeait six jours sur sept. Cela n’empêchait pas les Français de voir en elle l’espoir du pays…

    “Les Français jugent, précisément les juges, en disant : “ce sont des gens honnêtes.”

    Voilà donc un bon point pour les juges…Parce que les politiques sont plutôt du coté de la “corruption” pour les Français si l’on en croit les sondages !

    “Simplement, je crois que les juges sont déphasés par rapport à ce qu’attendent les Français moyens de leur justice.”

    Les Français “moyens” sont des citoyens. On peut penser, puisque nous vivons en République, qu’ils espèrent pouvoir bénéficier des mêmes droits et protections que les autres citoyens, qu’ils soient “faibles” ou “puissants”…Car la loi, selon la DDHC, se doit d’être égale et de protéger les citoyens de manière égale, quelque puisse être leur “statut” dans la Société.

    Si les Français demandent, du reste, à l’Etat de juger…Au lieu de faire eux mêmes “justice”/vengeance…C’est sans doute parce qu’en dépit des déceptions, les Français croient énergiquement à la DDHC, espérant surtout que ceux qui prétendent gouverner le pays, conformément à l’article 2, auront pour principale “servitude”, le respect de la DDHC.

    Qu’attendent les “citoyens” (Français moyens ou pas) de la Justice ? La devise nationale, rien de plus, rien de moins : Liberté, Egalité, Fraternité.

    “C’est-à-dire une justice rapide, une justice efficace. Et non pas cette espèce de machin qui se balade dans des robes…”

    Les “robes” que vous moquez, M. VANNESTE, sont des symboles. Elles sont aussi respectables que votre écharpe tricolore, le béret des policiers ou bien le “collier” du “commandant” de M. SARKOZY !

    Les symboles, vous ne pouvez le nier, sont très importants dans notre pays. C’est un symbole qui a sauvé la France ! Pensez vous que les Capétiens aient “organisé” le sacre de Reims, allant jusqu’à préciser toutes les étapes, dans le seul but de s’amuser ?

    Croyez vous que le fait qu’un révolutionnaire se soit rendu à Reims pour “fracasser” la “sainte ampoule” ait été un acte sans conséquence ?

    Pourquoi, selon vous, les parlementaires portent ils une écharpe tricolore ? Pour “faire joli” ? Non, M. VANNESTE. Parce qu’ils incarnent la France. M. SARKOZY porte son “collier” parce qu’on tente par ce biais de lui faire comprendre sa fonction d’arbitre (toujours pas compris d’ailleurs) et si M. FILLON est “Premier Ministre” c’est pour le différencier de son “Gouvernement” lequel prend un G majuscule…Pour là encore, le démarquer du “gouvernement” qui s’avère être…La République !

    Les Français aiment ce qu’on appelle “le cérémonial”…Dès lors qu’il se justifie. Et cela quelque soit l’époque. Car le “cérémonial” vise à incarner la “Majesté” qu’il s’agisse de celle du roi, de la Nation ou d’un éventuel Empereur.

    Les juges/magistrats, s’ils n’ont pas le même degré d’indépendance, vis à vis de l’Exécutif, ont pour mission de juger “au nom des Français”. Cela demande donc un minimum de cérémonial…Doublé d’un certain anonymat, la Majesté ne pouvant incarner qu’une image forcément abstraite de la France.

    Ces “robes” comme votre “écharpe tricolore” sont la symbolique même du principe selon lequel la Nation est une…Et indivisible. En portant l’habit ou l’écharpe…D’une certaine façon, vous signifiez au monde que vous êtes l’incarnation de quelque chose – en l’occurence la France – mais (vous qui parliez d’humilité, de modestie) aussi que vous acceptez la servitude de n’être que le miroir d’une chose qui vous dépasse, le serviteur d’un “maître” plus ou moins bienveillant, qui s’avère être votre Souverain. Et cela, que ce Souverain se nomme Napoléon Bonaparte, Louis XVI ou le Peuple Français.

    Que veulent les Français ? Rien de très compliqué M. VANNESTE. Ils veulent des représentants dont ils peuvent être fiers et à qui ils pourront remettre, un nouveau mandat, sans même avoir besoin de propagande électorale pour ce faire.

    Ils veulent des représentants, au Parlement, qui écrivent des lois conformes à la définition qu’en donne la DDHC.

    Ils veulent des représentants, à la Présidence et au Gouvernement, pour mettre en oeuvre ces lois.

    Ils veulent enfin des représentants (même indirects) au niveau judiciaire, pour arbitrer, punir ou protéger les citoyens…Via la Loi.

    Une Justice expéditive ? Vengeresse ? Certes pas. Une Justice inégale, qui amnistie les “forts” et fait payer les “puissants” ? Certes pas.

    Les Français ne demandent rien de plus que ce qu’ils réclamaient en 1789 : la “garantie des droits de l’Homme ET du Citoyen”. Est ce trop demandé ?

    Ne cherchons pas de “coupables”…Surtout sans preuve. Examinons seulement les données actuelles.

    Et pour ne pas embrouiller le monde, je vais m’en tenir à notre Loi Fondamentale.

    Chacun sait qu’il existe – théoriquement – un statut pénal du Président. Vous avez voté en faveur d’un tel statut, M. VANNESTE, en 2008. Or…Cela fait 3 ANS !!! Que l’on a un Président qui peut faire tout et n’importe quoi…Puisque le Législateur n’a toujours pas écrit la LOI ORGANIQUE qui “conditionne” la MISE EN OEUVRE DU STATUT…Et par là même l’éventuel recours d’un citoyen pour destituer le Président en cas, notamment, de “manquements à ses devoirs dans l’exercice de ses fonctions” !

    Peut être n’était ce pas la priorité…Mais je dois alors vous demander pourquoi le Législateur était si empressé de donner à M. SARKOZY une tribune à Versailles…Alors qu’il rechigne depuis 3 ANS !!!! à nous protéger (nous faibles citoyens) d’une éventuelle menace…Même si M. SARKOZY ne présente pas, en tant que tel, un danger. Du moins pas “ce genre” de danger.

    Le même Législateur nous annonçait que les Français auraient un “nouveau droit” à savoir le “référendum d’initiive” faussement “populaire”….Qui est toujours lui aussi une fable !!! A quoi bon avoir réviser la Constitution, à la va vite du reste, si c’était pour faire “mariner” des citoyens, qui avec la chance qu’on a…Ne verrons se profiler une éventuelle LOI ORGANIQUE qu’après une arrivée fracassante de la “gauche” à la présidence ?

    Il a aussi fallu attendre 2 ANS !!! Pour que le Législateur nous “ponde” l’exception d’inconstitutionnalité !!

    Alors forcément, quand on voit le “soin” que le Législateur met à faire respecter sa “volonté” quand il s’agit de la Loi FONDAMENTALE…On ne peut guère s’étonner que certaines “lois” passent à la trappe, faute de DECRETS D’APPLICATION !!! Si l’on s’en tient au rapport du Sénat, ce serait pas moins de 69% des “lois” qui seraient dans ce cas là !

    Faut il s’étonner, dès lors, que ni les citoyens, ni les “juges”/magistrats ne s’appuient sur la législation la plus “pointue” ? Comment ouvrir une porte sans clé ?

    La clé, c’est le Gouvernement. Si le Législateur tient à ce que les juges : 1) jugent en fonction des lois 2) n’utilisent pas (par idéologie ou non) le manque de décrets d’application pour “squezzer” les lois…

    Alors il faut être IRREPROCHABLES !!!

    Fournir au Gouvernement des lois APPLICABLES. C’est bien gentil de voter des lois “répressives” mais sans prisons, sans gardiens et sans moyens…On ne peut pas faire grand chose.

    “Traquer” le Gouvernement pour vérifier que les décrets sont sortis !!! La loi – si ma mémoire est bonne – contraint (théoriquement) le Gouvernement a respecté un délai. Dans la pratique, les parlementaires ne “suivent” pas la loi…Ou alors, par “fidélité” ou “loyauté” omet de s’en rappeler !!!

    Se faire respecter : étant donné le “mauvais vouloir” de tout Ministre d’appliquer les lois concernant son Ministère, surtout si lesdites lois ne sont pas “les siennes” mais celles du prédécesseur…REFUSER DE DEBATTRE D’UN TEXTE DE LOI tant que les lois actuels, qui concernent le domaine du Ministre, ne sont pas validées totalement sur le plan juridique…Mais pas seulement. Une bonne loi, c’est une loi qu’on va pouvoir appliquer.

    Ex : “j’enlèverais le permis de conduire à tous les responsables de voitures brûlées”. (M. SARKOZY) Dans la pratique ? Hé ! Bonne chance !

    Ex : “je veux que tous les petits Français parlent l’anglais”. Dans la pratique, je recrute des professeurs Anglais ou Américains…Ou je finance des voyages dans les pays anglophones pour les professeurs pour qu’ils “gardent” leur connaissance ! Surtout, j’arrête de donner un pseudo “brevet” à tous les “professeurs des écoles” qui le plus souvent parlent aussi bien “anglais” que moi “chinois” !

    Restreindre la Législation à (soyons ambitieux) une centaine de lois…Pour lui donner une plus grande visibilité. Et surtout, faire de la DDHC le pilier juridique pratique et pas seulement théorique de la France. En toute matière.

    Ex : un journaliste parle de “présumé coupable” dans son journal.

    Grâce à la DDHC, la personne incriminée peut intenter un procès – ou l’en menacer – au journaliste, car il viole la DDHC.

    Ex : l’UE veut imposer la “directive Bolkenstein” rebaptisée “services”

    Oui, mais voilà, la France est “une République SOCIALE”. Porter atteinte à un critère social, facteur de progrès pour la Société, peut donc être considéré comme un “acte nuisible à la Société”. Faute de pouvoir “transposer” la directive, le Parlement écarte donc la France de la directive scélérate. Merci, encore une fois, la DDHC.

    Bon…Une fois ceci fait…On reparle des juges.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.

Veuillez noter que les cookies essentiels sont indispensables au fonctionnement du site, et qu’ils ne peuvent pas être désactivés.

Pour utiliser ce site Web, nous utilisons les cookies suivant qui sont techniquement nécessaires
  • wordpress_test_cookie
  • wordpress_logged_in_
  • wordpress_sec

Refuser tous les services
Accepter tous les services