Traitement par statine et cholestérol (QE)

M. Christian Vanneste interroge Mme la ministre de la santé et des sports sur le nombre de personnes bénéficiaires de médicaments contre le cholestérol. En effet, ces médicaments sont aujourd’hui utilisés aux États-unis par un nombre croissant de personnes sans hypercholestérolémie mais considérées comme à risque cardio-vasculaire, soit près de 16 millions de personnes. Selon la Haute autorité de la santé, la prise de statine permettrait alors de diminuer de 15 % à 23 % la survenance d’événements cardio-vasculaires. Ainsi, il voudrait connaître l’avis du Gouvernement sur l’exemple américain dans ce domaine.

Réponse du Gouvernement :

La relation entre une quantité excessive de cholestérol dans le sang (hypercholestérolémie) et le risque de maladies cardiovasculaires est désormais établie de façon formelle. À ce titre, il peut être rappelé que l’effet bénéfique d’un traitement par statine sur la diminution des taux de cholestérol total et du LDL-cholestérol (« mauvais cholestérol » qui se dépose sur la paroi des artères) est bien connu, ainsi que l’effet sur la récidive (prévention secondaire) des événements cardiovasculaires, tels que l’infarctus du myocarde ou accident vasculaire cérébral. De surcroît, de nouvelles études ont également montré que chez des patients ayant des facteurs de risque cardiovasculaires, mais n’ayant pas présenté de complications (prévention primaire), un traitement par statine permet d’éviter la survenue de tels événements. C’est pourquoi la prescription des statines en prévention primaire chez des patients présentant des facteurs de risque cardiovasculaire mais n’ayant pas d’hypercholestérolémie a été autorisée en Europe et aux États-Unis. En effet, trois des cinq statines actuellement indiquées dans des indications de prévention peuvent être prescrites chez des patients présentant des facteurs de risque cardiovasculaire avec ou sans hyperlipidémie associée. Il s’agit de l’atorvastatine (Tahor), la simvastatine (Zocor) et la rosuvastatine (Crestor). À cet égard, il importe de rappeler que l’estimation du risque cardiovasculaire à partir duquel un traitement par statine est instauré est en pratique toujours estimé en dénombrant le nombre de facteurs de risque et non en le calculant à partir des échelles de risque telle que celles de Framingham ou Score. Aussi, en France, il peut être précisé qu’actuellement, 6 millions de personnes sont traitées par l’une de ces cinq molécules.

Question publiée au JO le : 08/06/2010 page : 6282
Réponse publiée au JO le : 11/01/2011 page : 323
Date de changement d’attribution : 14/11/2010

Articles liés

2 commentaires

  1. Un membre du gouvernement a t-il lu les livres de Michel De Lorgeril?
    En pleine tourmente du mediator, des conflits d’intérêts et de la main mise des labos sur le monde médical il est désespérant de voir la réponse du gouvernement qui continue visiblement a obéir à Bigpharma. La liste des médicaments sous surveillance n’inclue aucune statine dont les effets secondaires sont pourtant fortement décriés et dont l’utilité commence aussi à l’être (vois les liens cités par Sabatige ci-dessus). En tant qu’utilisateur pendant 20 ans de ce poison, je suis scandalisé de l’inertie sur ce sujet. Le docteur De Lorgeril a réussi à travers ses 2 livres sur le cholestérol a convaincre des milliers de personnes à arrêter les statines. Si vraiment les statines sont des médicaments miraculeux indispensables, le docteur De Lorgeril devrait être pénalement attaquable. Si le gouvernement ne le fait pas ne peut-on pas considérer qu’il y a non assistance à personne en danger?
    Je me réjouissait du scandale du mediator mais visiblement, le docteur Irene Frachon des statines n’est pas prêt d’avoir la parole. Bah, ce ne sont que quelques vies et que valent-elles face aux milliards que les satines rapportent aux labos!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.

Veuillez noter que les cookies essentiels sont indispensables au fonctionnement du site, et qu’ils ne peuvent pas être désactivés.

Pour utiliser ce site Web, nous utilisons les cookies suivant qui sont techniquement nécessaires
  • wordpress_test_cookie
  • wordpress_logged_in_
  • wordpress_sec

Refuser tous les services
Accepter tous les services