Christian Vanneste dans le politizap du Figaro (2)


“>

Articles liés

Un commentaire

  1. Alliance FN/UMP : une illusion à bien des égards…Non ?

    Lu sur “Polémia” :

    “En 1986, le FN et l’alliance RPR/UDF avaient des programmes assez proches.

    Dans la décennie 2000 tout les oppose :
    – le FN reste favorable à l’arrêt de l’immigration ; l’UMP se satisfait de 200.000 entrées d’étrangers par an ; (en dépit de ses discours musclés)
    – le FN reste un parti national ; l’UMP est rallié, comme le PS, au multiculturalisme et à la «discrimination positive» (négative pour les Français de souche) ;
    – le FN reste attaché à l’indépendance nationale ; l’UMP, en connivence avec le PS, a soutenu la rentrée de la France dans l’OTAN ; (qui a rapporté, à ce jour, zéro à la France)
    – le FN est partisan de la souveraineté monétaire française et est hostile à la constitution européenne ; l’UMP, comme le PS, défend l’euro et le Traité de Lisbonne ; (et n’a pas hésité à piétiner la volonté souveraine exprimée)
    – le FN défend le principe de frontières économiques ; l’UMP, comme le PS, est aux avant-postes de la mondialisation ;
    – le FN reste attaché à une conception traditionnelle de la famille ; l’UMP, comme le PS, explore de nouvelles voies de «parentalité» et s’est rallié à la «théorie du genre». (il suffit de voir que la “Ministre de (la destruction de) la famille est Mme Morano !)

    D’Alain Griotteray à Alain Peyrefitte la vieille génération était gaulliste en politique étrangère et de droite sur le plan des valeurs. […] Tout ceci a disparu.

    Un Christian Vanneste ou un Xavier Lemoine, qui parlent aujourd’hui d’accords avec le FN, ne sont que les «buttes–témoins» du RPR des années 1980.

    Tout comme certains députés du midi aimablement qualifiés de «Pizzaïolos» par leurs collègues. Ceux qui comptent aujourd’hui et qui représentent l’UMP dans les médias sont tout autres : c’est le sémillant Benjamin Lancar, c’est l’austère Nathalie Kosciusko-Morizet ou la frivole Rama Yade : rien ne les sépare de leurs collègues du PS, si ce n’est les hasards de la carrière.

    Et ce sont eux que les girouettes suivent : partisans d’accords avec le FN dans les années 1980, Jean-Claude Gaudin et Eric Raoult militent aujourd’hui pour la construction de grandes mosquées avec l’argent des contribuables.

    Même s’il est maintenu artificiellement comme élément du spectacle politique, le clivage droite/gauche ne correspond plus à grand-chose. Le vrai clivage oppose désormais les populistes aux fondés de pouvoir de la superclasse mondiale, qu’ils soient sous casaque UMP ou PS.”

    Une chose à dire M. VANNESTE ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.