Les lycéens dans la grève : inconvenant et irresponsable !

A voir les mines réjouies des garçons, et la satisfaction des filles qui se la jouent en tirant sur leurs cigarettes, évidentes conquêtes de la liberté féminine, on ne peut qu’être effaré par le spectacle offert une fois encore par notre pays.

A l’âge de l’espérance et de l’enthousiasme, une éducation dévoyée à l’école, dans les médias, et jusqu’au sein des familles plus ou moins décomposées, conduit à ce triple désastre :

  • la valorisation et le succès destructeur des mouvements protestataires ont érigé le désordre, la récréation soixant’huitarde en modèle pour la jeunesse.
  • le cynisme triomphe sans vergogne puisque les donneurs de leçons morales et les parangons de vertu républicaine ne répugnent pas à instrumentaliser les lycéens, enfants intouchables par les forces de l’ordre, mais qui seront une fois encore à la merci des voyous et des casseurs.
  • l’ignorante insularité de la France éclate aux yeux du monde entier avec ces futurs acteurs de notre vie économique rendus incapables de percevoir les vrais enjeux et les véritables menaces, et dont l’inconséquence inspirera méfiance et commisération à l’égard de la France dans les pays sérieux, ceux qui tiennent bon face à la crise, et ceux qui aujourd’hui nous doublent tandis que nos ports sont bloqués, nos trains arrêtés, notre économie minée et nos futurs emplois fragilisés par ceux-là mêmes qui pourraient en avoir besoin demain et qui écoutent des irresponsables.

Articles liés

20 commentaires

  1. “la valorisation et le succès destructeur des mouvements protestataires ont érigé le désordre, la récréation soixant’huitarde en modèle pour la jeunesse.”

    Heu…Pas exactement M. VANNESTE ! La valorisation des “révoltes” ou “insurrections” ou encore “révolution”…Sont dans l’Histoire de France ! Mai 68 n’est pas grand chose, au regard de mouvements sociaux/politiques de grandes ampleurs, telles que la Révolution française !

    Je vous crois, du reste, assez mal placé pour tacler ce genre de mouvements…Puisque sans eux, l’Assemblée Nationale n’existerait pas, ni la République du reste !

    Si aujourd’hui, vous êtes partisan de “l’Ordre” c’est parce que vous êtes bien confortablement installés “au pouvoir”. Il en serait autrement dans le cas contraire !

    “le cynisme triomphe sans vergogne puisque les donneurs de leçons morales et les parangons de vertu républicaine ne répugnent pas à instrumentaliser les lycéens, enfants intouchables par les forces de l’ordre, mais qui seront une fois encore à la merci des voyous et des casseurs.”

    Dans toute manif/grève/mouvement il y a des bêtes noires M. VANNESTE. De la même manière qu’au sein d’une assemblée, comme la vôtre par ex, on trouve des gens pas forcément très dignes de leur fonction…

    Les lycées, comme vous dites, n’ont pas le “droit de vote”. Ils n’ont pas non plus celui de “faire grève”. Comment sont ils censés défendre leurs intérêts…Puisqu’on sait très bien que le rapport électoral est loin d’être en leur faveur ?

    Qu’ils soient instrumentalisés, sans doute…Mais bêtes, certainement pas. Les ouvriers de 1830 ou 1848, le “tiers” de 1789, et bien sur les étudiants de 68, ont été instrumentalisés. Par diverses personnes. Divers tendances politiques françaises ou étrangères.

    Il n’en demeure pas moins que ces mouvements, s’ils ont apporté leur lot de désolation, ont aussi été sources de bénéfices pour le pays. Si la France s’appelle, pour le monde, la Patrie des Droits de l’Homme…C’est bien, M. VANNESTE, parce qu’un jour le pays a dit “non” à son roi. Si le “printemps des peuples” a eu lieu, c’est aussi grâce à la France. Et si aujourd’hui l’UMP se glorifie d’avoir pour pays à gouverner, une France qui s’honore d’être une République…Sociale…C’est sans doute parce que des hommes et des femmes ont donné de leur temps, accepté des sacrifices onéreux, et combattu l’arbitraire.

    On peut faire la même remarque, concernant les femmes. Si elles étaient restées sagement à la maison…Auraient elles aujourd’hui le droit de vote ? Je ne crois pas.

    “l’ignorante insularité de la France éclate aux yeux du monde entier avec ces futurs acteurs de notre vie économique rendus incapables de percevoir les vrais enjeux et les véritables menaces, et dont l’inconséquence inspirera méfiance et commisération à l’égard de la France dans les pays sérieux, ceux qui tiennent bon face à la crise, et ceux qui aujourd’hui nous doublent tandis que nos ports sont bloqués, nos trains arrêtés, notre économie minée et nos futurs emplois fragilisés par ceux-là mêmes qui pourraient en avoir besoin demain et qui écoutent des irresponsables.”

    La France ne reste jamais seule longtemps M. VANNESTE. Elle gagne très facilement le coeur des peuples, comme vous ne devez pas manqué de le savoir. Et c’est cela que craigne les “gouvernants” qui aimeraient que l’on en soit resté à l’Ancien Régime ou à l’époque formidable où le seul droit des pauvres gens étaient de se la fermer !

    Contrairement à ce que vous essayez de faire croire, le “ras le bol” est général. Il ne concerne pas “la France” mais belle et bien l’Europe. Si la France fournie l’espoir…Et bien il n’y a pas de quoi s’en désoler. Bien au contraire.

    Et pour vous rappeler un peu les choses, M. VANNESTE, si les députés de la Nation respectaient leurs engagements, les Français n’auraient pas de raison de descendre dans la rue !

    Puis je vous rappeler que vous avez un mandat représentatif ? C’est à dire que vous avez été élu pour mettre en oeuvre un programme…Qui depuis 2007, et de votre propre aveu, est plus que secoué par les désidératas d’un Président, qui glose sur Louis XVI, en ne comprenant pas qu’il fait très exactement la même chose ? Trahir la confiance de la France ?

    Puis je vous dire “qui” sont les irresponsables ? Ceux qui nous affirmaient en 2007 être parvenus à équilibrer les retraites jusqu’en 2020, et qui aujourd’hui nous disent ne même pas être capables de le faire pour 2018, avec une “réforme” bien mal appelée, qui va faire baisser les pensions…Comme l’affirme la commission européenne dans un rapport rendu en 2007, dans le cadre de sa politique “sociale” !

    Qui sont les irresponsables ? Ceux qui allument des feux et se plaignent qu’on en parle dans les médias…Ou ceux qui ne comprennent pas ces feux et demande au Gouvernement comme à ses représentants légaux de faire leur job ?

  2. @ seb:

    ” Mai 68 n’est pas grand chose, au regard de mouvements sociaux/politiques de grandes ampleurs, telles que la Révolution française ! ”

    Au début, la révolution française fut monarchiste tandis que les soixant’huitards voulaient la démission du Général de Gaulle !

    Qui joua un rôle déterminant dans la diffusion des idées républicaines en France ? C’est le corps expéditionnaire, revenu victorieux de la guerre d’indépendance américaine. J’ajoute que, le roi d’Anglettere nous fit payer très cher cette participation au conflit, à commencer sans doute par la mort du Roi Louis XVI.

  3. Tout a fait d’accord avec vous M. Vanneste.
    Par contre le ommentaire, annonyme bien sur, est attristant. On peut etre d’accord avec une partie de la révolution mais etre révolté contre ses tueries sanguinaires, la destruction du patrimoine. On peute etre d’accord avec la république mais etre totalement contre le principe de la “Ruepublique”. On peut etre d’accord avec les droits de l’homme mais contre son instrumentalisation à des fins d’anarchisme et/ou d’électoralisme. On peut etre d’accord avec la modernisation des moeurs mais etre contre la destruction de la famille. On peut etre d’accord avec la laicité mais contre la laicité à sens unique française, c’est-à-dire la haine de la chrétienté. On peut etre d’accord avec le progrès social, la revendication, les syndicats mais rester contre la destruction de l’outil de travail et la production de richesse.
    Moi, je signe PR Callens, etb je demande instamment à M. Vanneste deux choses :
    1° N’y a-t-il aucun recours constitutionnel contre ces grèves qui ne sont que des mouvements de rue déclenchés et/ou entretenus par des “planqués” dont nous ignorons l’identité.
    2° Il est temps, puisque nous sommes en Ruepublique dotée de deux modes de pouvoirs l’un par l’élection légitime (au niveau de dizaines de millions d’électeurs bien identifiés), l’autre par la rue (au niveau du million d’inconnus), y-a-til un moyen de grouper cette grande majorité silencieuse et parfaitement identifiable qui est contre cette Ruepublique de fait et pour une vraie République dans une association de salut ou sauvegarde publique avec ceux qui sont contre le suicide permanent, celui du pays. Ce ne serait pas un parti à but non électoral réunissant tant les tendances de gauche comme de droite qui aurait des moyens bien plus intelligents pour manifester
    la défense des intérets communs au pays. Au besoin elle descendrait aussi dans la rue avec des caliquots puisque c’est un sport qui plait et que certains beaux parleurs et intellectuels, mais aux mains toujours propres quels que soient les dégats, approuvent.
    Rappelons-nous la manifestation des Champs Elysées.
    Paul R Callens

  4. A quel commentaire “anonyme” faites vous référence “Czllens Paul R” ?

    M. VANNESTE connaît mon nom, mon prénom, mon adresse IP…Et comme nous avons – en général – d’assez bonnes relations, M. VANNESTE a même mon adresse postale et connaît le prénom de mon épouse. Je lui ai même proposé de venir chez moi pour un match de foot (ou autre) ma femme étant une grande “fan” de M. VANNESTE (L’invitation tient toujours d’ailleurs !) et excellente cuisinière (si c’est ce qui retient M. VANNESTE, je vous rassure : c’est un cordon bleu !)

    En matière d’anonymat, il y a quand même pire ! Si je n’utilise pas mon nom de famille sur ce blog, visible par tous les commentateurs, c’est uniquement parce que ce dernier ne vous dirait rien ! Je m’appelerais Sébastien SARKOZY ou Sébastien AUBRY, cela aurait peut être du sens pour vous…Mais en la
    circonstance, je vois mal ce que cela rajouterait à nos échanges !

    Pour en revenir à vos propos…”Callens Paul R” je suis tout a fait d’accord avec vous : on peut adhérer à la Révolution française sans nier les effets négatifs qu’elle a engendré. Je suis bien placé (et mon épouse pareillement) pour vous en parlez…Puisque dans ma famille, il y a certains ancêtres qui ont perdu leur tête, ont été à la “lanterne” (et je ne parle pas de l’endroit spacieux où M. SARKOZY aime à se reposer) et d’autres ont rejoint les troupes “sanguinaires” dont vous parlez !

    Je partage aussi vos vues en ce qui concerne la “RuePublique” ou l’instrumentalisation des Droits de l’Homme. Ou la “modernisation” des moeurs sans être d’accord avec la destruction de la famille nucléaire.

    Pour le reste, je suis aussi d’accord. En cela nous sommes bien Français !!! Ni pour ni contre, toujours à la recherche d’une harmonie des contraires.

    Par contre, nous n’avons manifestement pas la même cohérence dans nos propos. Car vous demander un choix – voire une contradiction dans vos choix – sans l’accepter pour autrui !

    “1° N’y a-t-il aucun recours constitutionnel contre ces grèves qui ne sont que des mouvements de rue déclenchés et/ou entretenus par des “planqués” dont nous ignorons l’identité.”

    Le droit de grève est protégé par la Constitution comme l’est celui de droit de conscience par la DDHC. Sauf à retourner à l’époque “bénie” ? de l’Ancien Régime…Non, il n’y a aucun moyen d’y mettre fin !

    Sauf si…Des circonstances particulières – arrivée d’une maladie, terrorisme – survenaient. Pourquoi croyez vous que M. HORTEFEUX nous fait tout ce cinéma sur une “menace terroriste” qui frapperait la France, comme par hasard au moment de l’étude par le Sénat des retraites ?

    Quant à parler de forces occultes qui instrumentaliseraient les mouvements sociaux….Si les personnes qui font partie desdits mouvements acceptent cette instrumentalisation, il ne vous revient pas d’y mettre fin. Chose, du reste, impossible, puisque en la matière chacun a un intérêt. Si les intérêts des “manifestants”, des “grévistes”, et des “forces occultes” ou comploteurs, convergent…A vous de faire en sorte qu’elles ne le puissent sur un temps plus ou moins longs.

    “2° Il est temps, puisque nous sommes en Ruepublique dotée de deux modes de pouvoirs l’un par l’élection légitime (au niveau de dizaines de millions d’électeurs bien identifiés), l’autre par la rue (au niveau du million d’inconnus), y-a-til un moyen de grouper cette grande majorité silencieuse et parfaitement identifiable qui est contre cette Ruepublique de fait et pour une vraie République dans une association de salut ou sauvegarde publique avec ceux qui sont contre le suicide permanent, celui du pays”

    L’union sacrée contre le Peuple ? Elle est bien bonne celle là ! Il s’avère qu’on est ici dans une “lutte” entre le “pays réel” et “le pays légal”. Si le “pays légal” se refuse à respecter ses promesses – garder la retraite à 60 ans par ex (c’est possible du propre aveu du COR et de la CdC !) – il est normal que le “pays réel” intervienne. Il s’avère que le pays soutient les “manifestants” et les “grévistes” contre le “pays légal”. Les citoyens en ont un peu marre que les “politiques” fassent leur la formule “les promesses n’engagent que ceux qui y croient”.

    “Rappelons-nous la manifestation des Champs Elysées.”

    Vous comparez la situation présente à la manif de soutien au Général De Gaulle ? Mais nous ne sommes pas dans la même situation ! M. DE GAULLE a été soutenu par les Français, à cette occasion, et lors des élections qui ont suivi, parce que c’était le héros de la guerre ! Et un homme qui aimait le pays !

    Il n’empêche, les Français étaient plus ou moins, favorables aux revendications “libertaires” des étudiants…Puisque POMPIDOU fut élu sur un programme qui ouvrait la voie à la reconnaissance de ces dernières !

  5. Ce serait à se pisser dessus de rire si le grotesque n’était pas aussi tragique.
    En effet, nos jeunes n’ont aucun espoir de toucher quoi que ce soit dans un système de répartition qui a déjà fait faillite. Mais voila qu’incités par leurs profs FSU, certains vont faire une sortie manif largement mieux encadrée que celle au musée du Louvre.

    Ils manifestent donc pour que bientôt sur le marché du travail, ils puissent cotiser sans avoir les moyens de mettre de côté de quoi capitaliser. Ils auront alors le temps de maudir les mauvais profs lors de l’enterrement de la répartition faute de cotisations à répartir. Tout cet argent envolé aura mal profité à leurs ainés et remplis les poches des intermédiaires syndicalistes.

  6. @ Xavier Collet:

    En matière d’endoctrinement à gauche, les universitaires soixant’huitardo-jospinistes sont bien évidemment les pires.

    Restant en quelque sorte fidèles à l’opération de séduction des Catholiques montée par les nazis, certains d’entre eux se servent de la religion Catholique pour faire passer la pilule gauchiste de manière plus efficace http://www.frontnational.com/?p=5478

  7. Monsieur le député,

    Vous avez raison. Tous ces jeunes inconscients, qui ne connaissent rien de la vie et du monde économique, sont manipulés par des syndicats sans scrupules.

    Mais la classe dirigeante a une lourde part de responsabilité dans ce désastre. Car elle a fait croire pendant 30 ans qu’on pouvait travailler toujours moins tout en vivant toujours mieux. Elle a financé le social à crédit alors qu’il n’y avait plus de croissance. Elle a acheté sa tranquillité en finançant ses largesses sociales avec des chèques sans provisions, refilant la patate chaude aux générations futures. Chaque bébé nait avec 26000 euros de dettes.
    35h, retraite à 60 ans, ISF, RMI, API, CMU, AME, tout a été financé à crédit. Non seulement la droite n’a pas eu le courage de revenir sur ces mesures ruineuses, mais elle a fait de la surenchère ( Juppé qui déplafonne l’ISF !! )
    En fait ce sont les politiques qui ont ruiné le pays pour acheter la paix sociale. Ils ont laissé tout empirer, déficits, immigration, insécurité, TOUT s’est aggravé faute de gouvernance responsable et courageuse.
    Nous récoltons ce que nous avons semé car au lieu de demander au peuple de retrousser ses manches à la fin des 30 glorieuses, les dirigeants, pour être tranquilles, ont emprunté à tour de bras en masquant notre perte de compétitivité. C’était il y a 30 ans qu’il fallait réagir et préparer l’avenir.
    Aujourd’hui, avec une croissance de 1%, nos charges sont écrasantes : la dette nous coûte 2,5 points de PIB, on donne 1% au FMI, 1% à l’Europe et on annule les dettes des pays pauvres qui sont insolvables. Quand les taux augmenteront, la charge sera insoutenable sans une croissance de 4 ou 5%.

    Oui, monsieur le député, ceux qui défilent contre la retraite de leurs enfants sont des irresponsables. Mais que dire de ceux qui ont gouverné le pays et l’ont ruiné en trompant le peuple par manque de courage ? N’est ce pas le summum de l’irresponsabilité ? Ce sont ceux qui ont le pouvoir qui font les lois et qui décident, pas le peuple qui vote mais ne maitrise rien.

    Je ne fais pas votre procès car je vous connais et vous faites partie des élus les plus lucides, les plus actifs et les plus responsables, mais franchement je ne félicite pas la classe politique dans son ensemble, de gauche comme de droite.
    Une simple ménagère aurait mieux géré les finances du pays et un simple paysan avec son bon sens n’aurait pas livré le pays à une immigration de masse, hostile à nos valeurs et à notre culture. La France est vraiment mal partie !
    Bien à vous

    Jacques

  8. A Thibault :

    Avant de colporter des propos, il serait bon d’en vérifier la source ! Si le Président du Cercle National des Combattants (accessoirement vice président du FN) ne le fait pas…Ce n’est pas une excuse pour ne pas le faire !

    Bon, alors, que nous dit ce brave homme ? Qu’il y a une “islamisation” du pays ?

    C’est effectivement le cas. Mais en soit, comme la République française est laique, il n’y a pas de raison pour que le Président de la République intervienne. A chacun sa liberté de conscience et de liberté de culte.

    En tant que catholique, je ne peux évidemment pas faire preuve d’intolérance à l’égard des autres croyants ! Ou des laics du reste !

    Je suis bien plus préoccupé par l’instrumentalisation de cette religion – l’Islam – par les “Frères musumans” qui pullulent au sein du soit disant “Conseil du culte musulman” et par l’inertie de l’Etat à faire respecter les lois républicaines…Que par la foi islamique en tant que tel. La majorité des musulmans sont des gens très bien, il n’y a aucune raison de les suspecter en raison de leur foi. Et s’ils préfèrent Mahomet à Dieu je ne vais pas leur en vouloir !

    Le brave homme continue, en nous parlant d’un certain “Mohamed Sabaoui”, “sociologue à l’Université catholique de Lille, d’origine algérienne et naturalisé Français” qui aurait eu des écrits particulièrement forts, pouvant être “qualifiés d’incitation à la haine”.

    Alors, commençons simplement. Ledit Mohamed n’a jamais existé ! Il ne figure pas parmi l’équipe universitaire de Lille ! Et ladite université est même allée jusqu’à recourir au tribunal – après un communiqué de presse – pour diffamation ! (J’invite M. VANNESTE à consulter les archives de la Voix du Nord)

    Quant à ses pseudos “origines” et sa “naturalisation”, elles sont du domaine privé. Seul un juge – ou éventuellement un député – aurait pu en avoir connaissance, via l’acte de naissance, les documents de naturalisation (préfecture) !

    Une chose est sure : si ce Mohamed avait existé…Il aurait forcément été Français (les emplois publics étant réservés aux citoyens Français) ou à tout le moins européen ! Surtout, s’il avait été musulman, de la tendance “islamique” dure…Il se serait appelé “Mohammed” et non “Mohamed” car dans la religion musulmane “Mohamed” n’a aucune signification ! C’est un peu comme si un catholique appelait son fils Gabri et non Gabriel !

    Quant aux propos qu’on lui incriminent…Ils sont tout aussi fictifs ! En effet, d’où viennent ces propos ?

    D’un livre. Un livre écrit en 1995 par un certain Philippe Aziz !
    Le Paradoxe de Roubaix, Plon, Paris, 1996.

    « Notre invasion pacifique au niveau européen n’est pas encore parvenue à son terme. Nous entendons agir dans tous les pays simultanément. Comme vous nous faites de plus en plus de place, il serait stupide de notre part de ne pas en profiter. Les droits de l’homme dont vous vous réclamez, vous en êtes devenus les otages…
    « Vous autres Français, n’êtes pas en mesure d’imposer le respect à nos jeunes.
    « Pourquoi respecteraient-ils un pays qui capitule devant eux ? On ne respecte que ce qu’on craint !
    « Lorsque nous aurons le pouvoir, vous ne verrez plus un seul de nos jeunes mettre le feu à une voiture ou braquer un magasin…
    « Les Arabes savent que la punition inexorable que mérite chez nous le voleur, c’est l’amputation d’une main…
    « Les lois de votre République ne sont pas conformes à celles du Coran et ne doivent pas être imposées aux musulmans, qui ne peuvent être gouvernés que par la Charia.
    « Nous allons donc œuvrer pour prendre ce pouvoir qui nous est dû. Nous allons commencer pour les élections municipales par Roubaix, qui est actuellement une ville musulmane à plus de 60 %…
    « Nous imposerons la Charia (loi de Dieu) à l’ensemble des habitants.
    « La minorité chrétienne aura le statut de Dhimmi.
    « Ce sera une catégorie à part qui pourra racheter ses libertés et droits par un impôt spécial.
    « En outre, nous ferons ce qu’il faut pour les amener par la persuasion dans notre giron. Des dizaines de milliers de Français ont déjà embrassé l’Islam de plein gré, comme Frank Ribery, Garaudy et d’autres. Pourquoi pas les chrétiens de Roubaix ?
    « … Actuellement, à l’Université de Lille, nous mettons sur pied des brigades de la foi, chargées de convertir les Roubaisiens récalcitrants, chrétiens ou juifs, pour les faire rentrer dans notre religion, car c’est Dieu qui le veut !
    « Si nous sommes les plus forts, c’est que Dieu l’a voulu… »
    Monsieur le Président de la République… tout ceci n’est pas une “grosse blague”… C’est la vérité de ce qui nous attend !
    Dès ce jour, nous appelons tous les Français encore dignes de ce nom, à la vigilance, et demain à l’action, pour que la France dont vous avez la charge… reste une terre chrétienne, ce qu’elle est depuis deux millénaires.

    Roger HOLEINDRE
    Président du Cercle National des Combattants
    Premier Vice-président du Front National

  9. Dans cet ouvrage, Philippe Aziz décrit sociologiquement la ville de….Roubaix !

    L’ouvrage, qui affirme que Roubaix est l’unique ville de France à majorité musulmane, précise que celle-ci est ainsi devenue « une cité-laboratoire exemplaire où cohabite, à côté d’une élite maghrébine cultivée et remarquablement intégrée, une grande foule d’exclus musulmans abandonnés dans des quartiers-ghettos où la police ne s’aventure qu’avec prudence, où les prédicateurs d’un islam radical gagnent chaque jour du terrain ». Ce serait là le paradoxe de Roubaix.

    Le Point – dont le directeur de l’époque est un ami de Philippe Aziz (ce dernier remercie son bon ami au début de l’ouvrage) – publie un dossier sur le sujet. Ce dossier comprend notamment un très long entretien avec Philippe Aziz, six portraits de musulmans extraits du livre, quatre encadrés (dont deux rédigés par Philippe Aziz) et la chronique de Jean-François Revel. (Directeur du Point)

    Salué, dans un premier temps…L’ouvrage va rapidement être villipendé par la presse. En effet, dès le lendemain de la sortie du Point – et du livre -, Pascal Percq, journaliste à Nord-Eclair et correspondant du Point dans le Nord, contestait la thèse de Philippe Aziz : « Il y intègre pêle-mêle Maghrébins, Français d’origine maghrébine, croyants ou non. Or il n’existe a priori aucune donnée sur les convictions religieuses de chacun. Tout Roubaisien d’origine maghrébine serait-il systématiquement musulman ? Enfin, pour la plupart, ces personnes visées sont depuis longtemps de nationalité française, voire nées à Roubaix »

    Et le journaliste recensait d’autres erreurs : Philippe Aziz affirmait que le Front islamique du salut (FIS) algérien avait réuni 5 000 personnes lors d’un meeting à Roubaix, alors qu’on comptait à peine 400 participants ; la photo de couverture (des musulmans qui prient dans la rue) n’avait pas été prise à Roubaix, mais dans le quartier de la Goutte-d’Or à Paris…!

    Une semaine après la parution du Point, M. René Vandierendonck, maire de Roubaix, convoquait la presse : « Si nous prenons le total “étrangers + Français par acquisition” [c’est-à-dire ceux qui sont devenus Français par naturalisation ou mariage], nous obtenons un chiffre qui permet d’approcher la population étrangère. (…) Bien entendu, on nous rétorquera que le total “étrangers + Français par acquisition” ne prend pas en compte les personnes d’origine étrangère françaises de naissance, c’est-à-dire les enfants issus de mariages mixtes ainsi que les enfants nés de parents français et nés en France, soit les Franco- Algériens avant 1962. De plus, il faut ajouter l’importante communauté des rapatriés et de leurs familles. Aussi, l’Observatoire urbain de Roubaix prend comme référence les ménages. On considère donc que si la personne de référence, c’est-à-dire le chef de famille ou la personne la plus âgée, est étrangère ou française par acquisition, l’ensemble des membres du ménage sera considéré comme tel, ce qui est une approximation par excès… »

    Et M. Vandierendonck précise : « Pour une population roubaisienne de 95 672 personnes recensées, on signale 6 028 Français par acquisition et 24 136 étrangers, soit un total de 30 164 personnes, soit 32 % de la population totale. Il faut cependant signaler que parmi ces étrangers, 63 % sont “hors CEE”, c’est- à-dire notamment Algériens, Marocains, Tunisiens et Turcs. En prenant en compte ces 63 % d’étrangers et en considérant que, parmi les Français par acquisition les personnes d’origine étrangère hors CEE sont dans les mêmes pourcentages, on aboutit à un total de 25 000 personnes. Même en y ajoutant tout à fait par excès des erreurs de déclaration, en y ajoutant aussi éventuellement le renforcement du poids de la population d’origine étrangère de 1990 à 1995 ; en imaginant que puisqu’il y a 25 000 personnes étrangères ou d’origine étrangère, il conviendrait d’y ajouter 10 % de personnes en situation de clandestinité, donc, en prenant les choses très largement, on aboutit à un maximum de 30 000 personnes étrangères ou d’origine étrangère issues de pays hors CEE, soit 30 % de la population totale. »

    Mais, concluait M. Vandierendonck, pour arriver à cette dernière proportion, il faudrait « décider que toute personne extérieure à la CEE ou tout Maghrébin est automatiquement musulman. (…) Même en commettant cette erreur, nous sommes très loin des 52 %-53 % ou 60 % annoncés par M. Aziz. Ce chiffre gonflé est la clé d’une désinformation, une manipulation, un mensonge. »

    Alors qui est ce fameux “Mohammed Sabaoui” ? Et bien l’un de ces “portraits” des musulmans de Roubaix, publié par le Point…En 95/96 !

    Le portrait décrit ledit musulman comme suit : “d’origine algérienne ainsi qu’il s’en réclame, bien que né à Roubaix, donc français (de papier), âgé de 25 ans et ” étudiant ” à l’université de Lille, en troisième année de sociologie” !

    Nous sommes en 2010. Ledit Mohamed aurait donc aujourd’hui 40 ans ! Et serait devenu sociologue à l’université de Lille ! Bah tiens ! Et tout cela “revient” au moment même où l’on nous parle de déchéance de nationalité ?

  10. @ seb:

    Je me doutais que Roger Holeindre avait été attaqué en justice – probablement par la faculté libre de droit – suite à ce communiqué de presse.

    Je n’écrirais pas ici ce que je pense de cette faculté, ouverte en 1992 lorsque Pierre Mauroy était Maire de Lille, mais le fait que ce grand patriote qu’est Monsieur Holeindre http://www.jeunes-avec-gollnisch.com/2010/10/11/roger-holeindre-%c2%ab-pourquoi-je-soutiens-la-candidature-de-bruno-gollnisch-a-la-presidence-du-front-national-%c2%bb/ ait été menacé prouve qu’il dit la vérité !

  11. les jeunes lycéens protestent dans la rue.
    La majorité a trouvé son refrain, ce sont des “irresponsables”. Pas de doute, vous faites partie de cette majorité…

    La phrase du jour :
    “Désormais, quand il y a une grève en France personne ne s’en aperçoit.” -N. Sarkozy 07-2008

  12. De toutes façons cette jeunesse n’aura pas de retraite par répartition mais il faudra qu’elle continue à payer ce système et qu’elle capitalise si elle peut (avec un smic et tous les salaires minables actuels je voie pas comment).
    Donc, soit elle mise sur l’expatriation, soit sur le fonctionnariat pour avoir un minimum décent en termes non pas de confort économique mais de viabilité économique via la sécurité de l’emploi.

    Leur avenir sous les hospices de la mondialisation n’est pas des plus roses, ils ne feront donc plus souvent la fête…
    Ou alors elle se révoltera contre le fait que les retraites sont financés à plus de 90% par les salariés et pas assez par la taxation du capital ou pire sur le conflit générationnel grandissant entre une catégorie de retraités nantis (papy boomers) qui n’ont ni vieux parents à charge ni grands enfants, échappent un max à l’impôt en allant vivre la moitié de l’année au Maroc par ex et profitent à fond du système de santé de français, le tout avec un montant de pension supérieur à 4000€ mensuels alors que les jeunes actifs sont de plus en plus pauvres.
    Mais dans un pays de vieux et gouvernés par les vieux on ne touche pas aux privilégiés! pourtant le système par répartition était censé être solidaire à une époque où effectivement les anciens avaient peu pour vivre mais maintenant la situation s’est inversée, ce sont les jeunes qui sont pauvres et c’est très malsain pour l’avenir d’un pays. Il reste tout de même un petit pourcentage de retraités trop pauvres (surtout des femmes) et bien sûr ceux qui ont à charge partielle ou totale leurs vieux parents et leurs grands enfants ne pouvant prétendre au RSA ou ) d’autres aides.
    Comment rester optimiste?

  13. A Thibault :

    Ce n’est pas “Roger Holeindre” qui a été attaqué en Justice, mais toutes personnes faisant de la diffamation (ce qui est un délit en France : que vous soyez Eric Zemmour ou Laurent Dupont)

    Comme préciser plus haut, “l’affaire” remonte à 95. Dès cette époque, des personnes ont falsifier les “informations” du Point (la pub pour le “copain de”) pour faire dire le contraire. C’est un peu comme le coup du “qu’il mange de la brioche” attribuée à Marie Antoinette, quand il semble que ce soit Marie de Médicis qui ait tenu ces propos. Mais bon, à l’époque…la reine n’avait pas un droit de réponse !

    Je ne connais pas bien la faculté en question…Mais votre raisonnement m’apparait un peu curieux. Prenez la Sorbonne. Qui a été la “grande oeuvre” d’un certain Richelieu. Ca n’en fait pas un lieu à l’image du Cardinal de Louis XIII !

    Le Monsieur auquel vous faites référence n’a pas été “menacé”. Seulement, l’université, comme la loi le lui permet, a défendu son intérêt, son image, en publiant un démenti, et en faisant savoir qu’elle attaquerait ceux qui professent de la désinformation…Pour diffamation.

  14. @ seb:

    Lors de mon passage dans cette faculté, les enseignants de droit constitutionnel refusaient d’aborder la période 1940-1944 tant il est vrai qu’il s’agit de la période la plus noire de l’histoire du socialisme… Je me souviens que la révision consitutionnelle du 6 juillet 1998 et le tour de passe-passe politico-judicaire qui suivit étaient des sujets tout autant INTERDITS !!!

    Quant au droit du travail, que les choses soient claires: seules les lois socialistes et les décisions judicaires qui se fondaient sur elles étaient étudiées. D’ailleurs, les étudiants qui pensaient et s’exprimaient librement dans leurs copies et aux oraux étaient sanctionnés, sous-notés, et avaient intérêt à rentrer dans le moule de la pensée unique et du terrorisme intellectuel s’ils ne voulaient pas échouer lors des rattrapages.

    Alors, vous me direz: “Ce sont des tricheurs, des menteurs et des manipulateurs ?”. Eh bien, je me pose la même question ! Cela dit, leur nom est au final très clair: “libre de droit” siginfiant littéralement “dont le contenu n’a pas de valeur, n’est pas intéressant”.

  15. Plus “amusant” encore : M. HORTEFEUX considère que les “jeunes” sont des “enfants” quand ils ont de seize à dix huit ans…Mais quand ils en ont treize…Ils sont “adultes” (loi sur la responsabilité pénale des “jeunes” !) !

    Et dans le tragi comique…

    “La France est disposée à modifier son droit national pour satisfaire la demande de la Commission européenne concernant les Roms. Et ce «afin de répondre à la demande de la Commission d’une plus grande transparence et sécurité juridiques dans le cadre de la transposition de la directive 2004/38», a justifié le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Bernard Valero”.

    Non seulement, on nous a fait tout un foin pour rien cet été, qui a abîmé l’image du pays (cf eurotopics)…Mais pour obtenir quoi ? Une abdication en rase campagne ! Comme quoi, l’UE – la Commission – si décriée (par les députés UMP, le Président) fait bien sa “loi” en dépit de son “illégitimité” de son “déficit démocratique” !

    Quant à la “retraite”…Ou l’immigration…M. SARKOZY préfère manifestement être “loyal” (et vous de même M. VANNESTE) à cette UE qui vous pourfendiez encore récemment (via la dénonciation de miss Reeding) qu’à ses promesses électorales (quoi sont également vôtres M. VANNESTE) !

    http://www.medias-france-libre.fr/index.php/chroniques/8-infomations-diverses/748-christophe-bugeauupf-loi-sur-limmigration-reforme-des-retraites-qui-decide-.html

    http://www.liberation.fr/politiques/0101637737-sarkozy-mitterrand-et-la-retraite-a-60-ans

    La “droite populaire” a (c’est décidémment une constante) manifestement une considération très limitée de la nationalité française ! Et de la souveraineté qu’elle induit !

    Si vous êtes “attaché” à la souveraineté du pays…Vos actes semblent prouver le contraire ! Rappel tout de même : le social est censé être national et non européen…

    Mais entre satisfaire la France ou respecter le Souverain du pays -les Français – vous avez choisi !

    Faire entrer De Villiers au Gouvernement n’abusera pas les Français !

  16. Quels lycéens ? ceux des lycées privés sont en cours. A qui va-t-on faire croire que ceux qui sont dans la rue pensent à leur retraite ?
    Ils sont évidemment manipulés par leurs enseignants en majorité de gauche dans l’éducation nationale.

  17. Inconvenant : les jeunes ne doivent pas s’interresser à la politique, à leur avenir, à la décadence de leur pays… fric fric fric si tu en as tant mieux (et surtout si papa et maman en a) sinon trimes toutes ta vie et surtout tais toi … Voilà l’avenir que vous promettez à nos jeunes.
    Irresponsable : à 16/18 ans heureusement que nos jeunes ont une conscience politique responsable… sinon pourquoi les autoriser à voter à 18 ans ( et dans des assemblées jeunes dans certaines municipalités UMP), à abaisser l’âge de la responsabilité pénale et tant d’autres exemples… pour la répression par un état de plus en plus fliqué.
    Les français en ont marre de nos gouvernants (fric fric), de leur image (bling bling), de leur magouilles, de l’argent pour l’argent…du coût de la vie, de la peur de perdre son emploi, des richissimes qui continuent à s’enrichir dispensant la peur du chômage ou de la délocalisation. Ils le savent et ne veulent pas que la société que vous nous mettez en oeuvre soit la leur. Ils réclament de la justice sociale, salariale, … avec le smêmes chances d’y arriver pour tous.
    J’avais 12 ans en 68, inconvenant et irresponsable je l’étais mais j’avais compris l’enjeu d’une telle mobilisation : progrès dans la liberté d’expression, le droit des femmes, etc etc… sinon nous en serions où aujourd’hui ? dans une société moyen-ageuse, avec seigneur et vassaux, la cour autour du roi-président, en clair, la société que vous défendez et que vous êtes entrin de remettre en place par la politique que vous menez.
    et ces jeunes ils l’entendent tous les jours chez eux ce

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.

Veuillez noter que les cookies essentiels sont indispensables au fonctionnement du site, et qu’ils ne peuvent pas être désactivés.

Pour utiliser ce site Web, nous utilisons les cookies suivant qui sont techniquement nécessaires
  • wordpress_test_cookie
  • wordpress_logged_in_
  • wordpress_sec

Refuser tous les services
Accepter tous les services