Confiscation des biens catholiques au Vietnam

M. Christian Vanneste interroge M. le ministre des affaires étrangères et européennes sur le régime vietnamien. Le gouvernement vietnamien a tenu à exprimer, en septembre 2009, publiquement sa volonté de ne pas céder aux revendications de la communauté catholique et du Vatican, concernant la restitution des biens d’Église confisqués par l’État au moment de l’établissement du régime socialiste. Il aimerait connaître l’avis du Gouvernement sur cette atteinte aux droits de l’Homme et sur le régime vietnamien en général.
Réponse du Gouvernement :
La France est attachée au respect des droits de l’homme partout dans le monde et ne manque pas de faire valoir cette position, chaque fois que la situation locale l’impose, lors de visites bilatérales de haut niveau ou en coordination avec ses partenaires de l’Union européenne. La question de la confiscation des biens appartenant à l’Église catholique et aux congrégations au Vietnam et les démarches menées, en particulier, par la Conférence épiscopale en vue de la restitution de certains d’entre eux (institut pontifical Saint-Pie-X de Dalat, propriétés des religieuses de Saint Paul de Chartres à Vinh Long, église de Tam Toa, paroisse rédemptoriste de Thai Ha, notamment, pour citer quelques exemples significatifs) font l’objet d’un suivi attentif de la part des services du ministère des affaires étrangères et européennes. La situation n’est cependant pas figée (restitution de l’ancien bâtiment de la nonciature apostolique à Hanoï et du domaine du sanctuaire marial de La Vang en 2008) et, même en l’absence de relations diplomatiques, les récents contacts à haut niveau entre le Vietnam et le Saint-Siège – entretien, le 11 décembre 2009, entre le Président du Vietnam et le pape Benoît XVI – sont de nature à permettre des progrès dans ce domaine.
Question publiée au JO le : 29/09/2009 page : 9127
Réponse publiée au JO le : 25/05/2010 page : 5710
Date de renouvellement : 06/04/2010

Articles liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.