Racisme anti-français

M. Christian Vanneste interroge Mme la ministre de l’intérieur, de l’outre-mer et des collectivités territoriales sur le nombre d’agressions qui auraient le caractère d’un “racisme anti-français”.Ainsi, on a appris en janvier dernier le passage à tabac d’un jeune handicapé de Saint-Quentin, en Picardie. D’après le journal Le courrier picard, il s’agit d’un jeune homme de 27 ans déficient visuel. Il est donc handicapé. Début janvier, il prend le bus près de la place de l’Hôtel-de-Ville à Saint-Quentin quand quatre jeunes s’installent autour de lui. Il les entend parler et saisit au vol dans la conversation : « sale handicapé ». D’un coup, c’est l’escalade selon le plaignant. Devant des passagers, il se fait frapper. Dans le bus, personne ne bronche ou n’intervient durant le passage à tabac. Il est également traité de « sale blanc ». Puis, les quatre jeunes s’enfuient. D’après une dépêche AFP de ce mercredi 8 avril 2009, on apprend qu’une vidéo circulant sur Internet montrerait une agression d’une violence inouïe d’un jeune homme par quatre autres jeunes qui lui volent son portefeuille ” avant de le rouer de coups de pieds et de poings aux cris de « fils de pute » et de « sale Français » “. Il aimerait donc connaître l’évolution du nombre des agressions qui auraient le caractère d’un “racisme anti-Français”.

Réponse du Gouvernement :

Une enquête judiciaire est toujours en cours pour identifier les auteurs de l’agression inadmissible de Saint-Quentin. Les motivations raciales, de même que celles attachées au handicap de la victime, constituent une circonstance aggravante pour de nombreuses infractions et sont à ce titre sévèrement réprimées par le code pénal. Toutefois, si elles peuvent être portées à la connaissance des services territoriaux de sécurité lors du dépôt de plainte, l’état dit 4001, qui recense les crimes et délits constatés par les services de police et de gendarmerie, ne permet pas d’isoler le mobile des agressions. Les faits de racisme sont inclus dans un index plus global de l’état 4001, celui des atteintes à la dignité et à la personnalité. Il n’en demeure pas moins que l’évolution des faits de racisme, de xénophobie et d’antisémitisme fait l’objet d’un suivi particulièrement attentif de la part du ministère de l’intérieur, de l’outre-mer et des collectivités territoriales et que le plan national d’enrichissement des procédures enregistrées dans le système de traitement des infractions constatées (STIC) devrait permettre d’évaluer, dès l’année prochaine, avec davantage de précision les phénomènes de délinquance, dont les faits à caractère raciste.

Question publiée au JO le : 14/04/2009 page : 3448
Réponse publiée au JO le : 23/02/2010 page : 2098
Date de changement d’attribution : 23/06/2009

Articles liés

Un commentaire

  1. A question oh! combien pertinente, réponse inaudible: Langue de bois gouvernementale.
    Merci Monsieur le Député Vanneste, continué votre combat pour la francisation de la France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.

Veuillez noter que les cookies essentiels sont indispensables au fonctionnement du site, et qu’ils ne peuvent pas être désactivés.

Pour utiliser ce site Web, nous utilisons les cookies suivant qui sont techniquement nécessaires
  • wordpress_test_cookie
  • wordpress_logged_in_
  • wordpress_sec

Refuser tous les services
Accepter tous les services