Marianne dévoilée…

25127_356502159067_429843_aIl est convenu d’évoquer la République avec des trémolos dans la voix. Aujourd’hui, Marianne a été démasquée : elle est toute petite, rabougrie, même plus capable de défendre ce qui lui reste de valeurs… J’avais déposé au mois de septembre une proposition de loi visant à interdire le port de vêtements ou accessoires cachant l’identité d’une personne sur la voie publique. Cette PPL avait deux objets : d’une part, elle permettait de résoudre immédiatement le faux problème de la burqa, complètement inacceptable sur notre territoire, et sans même évoquer d’autre argument que celui de la sécurité publique. D’autre part, elle reposait sur un principe positif soutenu par des juristes, comme Guy Carcassonne, ou des philosophes comme Élisabeth Badinter : des citoyens dignes de ce nom s’offrent aux yeux des autres à visage découvert et donc à égalité de transparence avec ceux-ci parce que la République est le régime du respect réciproque et de la confiance. Des mois plus tard, on a assisté aux interventions intempestives de JF Copé, dans le but une fois de plus de gêner Sarkozy et d’assurer son avenir de “dans deux mandats”, et ce matin à l’accouchement désormais habituel de la souris par la montagne. Pour répondre à quelques centaines de déguisements prétendument islamiques, la République se fend de 18 propositions, dont une résolution, et d’une éventuelle proposition de loi. Des propositions pédagogiques à la proposition qui circonscrit l’interdiction aux lieux publics en passant par une résolution qui n’a de résolu que le nom, tout cela manque singulièrement de netteté et de force. C’est donner beaucoup trop d’importance à ce qui n’en a pas. Le Président de la République a été clair : “la burqa n’a pas sa place en France“, et il fallait l’interdire sans la moindre considération pour une question religieuse qui n’a pas sa place dans ce débat.

Articles liés

8 commentaires

  1. Bonjour; je suis tout à fait contre le voile et la burka car ces vêtements sont dit religieux; je crois qu’en France tous signes obstentatoires de religions et interdits dans les écoles et autres endroits publiques; si ces personnes s’obstinnent à ne pas se soumettre aux lois françaises elles n’ont rien à faire chez nous, car si je ne me trompe pas lorsque des journalistes doivent exercer leur travail dans leur pays elles sont obligées de couvrir avec un voile , ce qui n’est pas dans notre religion; mais pour respecter leurs pays; donc, par conséquance elles doivent respecter notre beau pays, il y a de la place pour pas mal de monde en France, si toutes ces personnes se soumettent à nos lois, et valeurs. Pour moi il y a 4 mots qui résument la France: VALEUR, HONNEUR, PATRIE, DISCIPLINE.
    Avoir l’honneur de devenir français ou être sur le sol français
    respecter les valeurs françaises
    se dévouer pour sa patrie
    avoir de la disipline face aux personnes faisant respecter les lois

  2. Toute personne doit être identifiable PARTOUTen France ET pas seulement dans les transports, écoles (ils font ce qu’ils veulent dans leur foyer) Aucun voile, burqa ou autres !
    Que ceux qui sont pour prennent leur billet retour.
    Bravo M. Vanneste de réactualiser l’image de notre Marianne. Beaucoup de compatriotes sont du même avis, si le gouvernement en doute qu’il pocède un référendum….

  3. Erreur : Marianne et surtout la France, sont dignes de ce qu’on attend d’elles.

    Les Français aiment leur pays, et la République – laquelle ne saurait seule définir la France comme semble le penser beaucoup de politiques – et il suffit de lire quelques sondages, ou d’interroger lesdits Français, pour le comprendre.

    Par ailleurs, M. SARKOZY doit sa victoire électorale, en grande partie, à son utilisation de la Nation.

    Ce qui me consterne, M. VANNESTE, c’est que vous continuez à croire M. SARKOZY !

    Ne comprenez vous pas qu’il joue le chaud et le froid ? En paroles, il est pour la Nation, en acte il vendrait la France au moins disant ! Et c’est pareil pour tout ! Tous les domaines !

    En paroles, on prétend lutter contre l’accessoire – la burqa – au lieu de lutter contre le vrai problème – l’instrumentalisation d’une religion à des fins politiques, idéologiques, etc. – en acte on promet aux fondamentalistes de reconnaitre les fêtes “musulmanes” ! Et après quoi ? On revient au calendrier révolutionnaire, sous prétexte que le grégorien est trop chrétien ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.