Les voeux de votre député

Avec mon suppléant, Christian DESMET
Avec mon suppléant, Christian DESMET

Merci de votre présence, vous étiez très nombreux hier soir à Neuville-en-Ferrain pour célébrer ensemble la nouvelle année. Je remercie plus particulièrement Jean-Pierre BRAND, Gérard CODRON, Vincent LEDOUX et Jacques REMORY, maires de la circonscription, ainsi que les nombreux adjoints et conseillers municipaux présents.
L’année passée a été une année difficile qui donne le tournis, qui nous a fait perdre nos repères. La crise a touché beaucoup de monde, de nombreux emplois ont été menacés, notamment à Neuville-en-Ferrain.
La réponse de Nicolas SARKOZY à la crise a été excellente, car elle nous a permis d’améliorer notre compétitivité et notre attractivité. La réponse a été faite en trois temps : le sauvetage bancaire (360 milliards d’euros), le plan de relance (28 milliards d’euros) et le grand emprunt (35 milliards d’euros). Dans notre région, ce sont 150 opérations qui ont été programmées (tel que le canal Seine-Nord Europe ou à Tourcoing, le projet d’aménagement des accès pour personnes handicapées au lycée Sévigné) pour un montant d’environ 226 millions d’euros. Grâce à la mesure relative au fonds de compensation pour la TVA, les collectivités locales se sont engagées à investir 3 milliards d’euros, qui génèreront un remboursement anticipé de 185 millions d’euros pour le Nord. Tout ceci s’accompagne de mesures fiscales et sociales.

J’ai toujours favorisé le retour à l’emploi plutôt que la course aux primes extra-légales. En ce qui concerne les mesures fiscales, je répète que nous n’avons pas été élus pour augmenter les impôts. Dans ce domaine, il y a trois cas : la taxe juste concerne les bonus, parce qu’il faut moraliser l’économie. La réforme utile est celle qui vise à supprimer la taxe professionnelle (voir mon article), qui est une bonne mesure pour l’industrie. La réforme inutile est celle qui concerne la taxe carbone. Au mois de septembre dernier, j’avais déjà interrogé le Président SARKOZY sur cette dernière (relire).
Le carburant dont nous avons le plus besoin est la foi en notre destin national. Le débat sur l’identité nationale n’a pas été inutile à cet égard, j’ai assisté à la réunion organisée par la Préfecture sur ce sujet et cela s’est bien déroulé (voir mon compte-rendu). Cela implique deux attitudes : une fratrie nationale, qui s’exprime à travers des symboles comme l’Hymne national, et une cohésion nationale face aux difficultés. Nous sommes fiers de voir que des françaises et des français, venus notamment de la Guadeloupe et de la Martinique, aident les haïtiens après le terrible tremblement de terre de la semaine dernière.
Je terminerai en citant Nicolas SARKOZY qui disait, en hommage à Philippe SEGUIN, « en entrant en politique, tu n’as pas choisi un métier, tu as voulu donner un sens à ta vie. » Je crois que plus que jamais, il faut nous inspirer de cet exemple.

Articles liés

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.