Hommage à Philippe Séguin

Le discours de Philippe SEGUIN à l’Hôtel Lutetia à l’époque des « Réformateurs » du RPR vibre encore à mes oreilles. Il avait été, de loin, le meilleur ! De lui, je retiens trois aspects. Pour être honnête, le plus marquant n’est pas celui de l’efficacité politique avec des campagnes comme celle de la liste européenne de 1999, ou celle de Paris deux ans plus tard. En revanche, sa personnalité le situe à part du monde politique actuel. Son caractère difficile et sa capacité d’incarner de manière forte et, quelque soit le contexte, les valeurs de la Nation et de la République, le placent aux antipodes des ambitieux qui sont prêts à se plier à toutes les circonvolutions des modes médiatiques pour atteindre leurs objectifs personnels. Enfin, ce qui le rendait le plus attachant était son souci primordial d’obéir à une exigence intérieure. Cela le rendait bien difficile à supporter par beaucoup, mais cela lui permettait aussi de revêtir mieux que d’autres les habits de l’intérêt général et du droit. Ceux du Président de la Cour des Comptes lui allaient à merveille.

Articles liés

Un commentaire

  1. Il faut rappeler que Philippe Séguin s’était abstenu sur le PACS que vous avez combattu (et que continuer à combattre d’ailleurs contre toute logique). Il aurait d’ailleurs participé à l’écriture des plus beaux passages du discours, favorable au projet de loi, de de Mme Bachelot. Bel hommage même si les désaccords politiques sont vites oubliés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.