La démocratie, ça me rend gai !

Christian Vanneste devant Alcatraz

Il y a des images qui me rendent très gai. Elles viennent d’un État américain pour lequel je ressens de plus en plus une grande sympathie. J’y ai découvert, il y a peu de temps, un esprit d’entreprise, un goût de la recherche et de l’innovation, un souffle de liberté qui m’ont beaucoup plu. Les reportages actuels qui font suite au vote populaire qui a mis fin à la malheureuse expérience du mariage homosexuel prouvent qu’à ces qualités, s’en ajoute naturellement une autre : le bon sens ! La majorité des électeurs californiens qui a voté en faveur de Barack Obama, a également voté contre une union à la fois contraire à la nature, à l’anthropologie et aux intérêts de la société. Les commentaires évidemment déçus des journalistes sont encore plus plaisants que les images. Il est toujours réjouissant de voir ceux qui devraient être les premiers défenseurs de la démocratie et de la liberté d’expression s’étonner qu’une majorité puisse exprimer un avis différent du leur. Il est de plus en plus patent que pour ces parangons de la pensée unique et du politiquement correct, la démocratie devrait pour se réaliser accomplir un acte décisif : supprimer le peuple !

Le vote californien qui a d’ailleurs été imité par d’autres États américains va dans le bon sens, mais surtout il montre combien est juste l’idée que j’ai défendue lors du débat sur la réforme constitutionnelle. La véritable démocratie n’est ni la dictature de la majorité ni celle des élites autoproclamées. C’est la raison pour laquelle elle ne peut trouver son équilibre qu’en associant la représentation du peuple par des élus connus de lui en raison d’un scrutin uninominal, l’encadrement du vote que ceux-ci émettent par une hiérarchie des normes au sommet de laquelle se trouve la Constitution, et l’appel au peuple au travers des votations à la suisse lorsqu’une partie importante des électeurs le réclame. Les élections européennes sont exactement l’inverse de ce souhait puisqu’une partie relativement faible de la population va élire des candidats pour la plupart inconnus, qui pendant 5 ans vont participer à des votes dont le poids sera de plus en plus lourd alors que leur responsabilité devant les électeurs sera de plus en plus légère. L’Europe des technocrates, des élus d’appareils et des décisions sans contrôle du peuple s’éloigne sans cesse davantage de la démocratie et c’est bien dommage.

C’est pourtant elle qui va imposer de plus en plus ses directives aux parlements nationaux. Aujourd’hui, je ne voterai pas la réforme du règlement de l’Assemblée nationale. Il est stupéfiant que les députés eux-mêmes aient choisi (contrairement aux sénateurs) de se mettre un bâillon sur la bouche. Certes, la pratique stupide de l’obstruction parlementaire par l’opposition permet de justifier cette mesure, mais on pouvait trouver d’autres réponses à ce problème que la limitation du temps de parole, c’est-à-dire l’automutilation de celui qui a l’honneur d’être le porte-parole du peuple. Il est vrai que, parait-il, c’est une règle qui prévaut au Parlement européen. C’est tout dire…

Articles liés

4 commentaires

  1. Et pendant qu’on se range au bon sens outre Atlantique, en France on devient de plus en plus dingue. Pardon, mais c’est vrai !

    Avez vous pris connaissance du projet de loi LOPPSI ? C’est encore pire que l’HADOPI !

    1. Non respect des procédures

    Bien entendu, on ne va pas analyser la loi LOPPSI 1 de M. SARKOZY. Violation de la loi ! Vive l’exemplarité en politique ! Et comme d’hab, le Parlement ne va rien faire : je suppose que pour entrer dans l’Hémicycle, il faut une clé pour ouvrir les portes (qui veut bien faucher les clés pour empêcher que la séance débute sans examen préalable de la LOPPSI 1 ?)

    2. Paranoia aigue en haut de l’Etat !

    http://www.lemonde.fr/technologies/article/2009/05/18/apres-la-dadvsi-et-hadopi-bientot-la-loppsi-2_1187141_651865.html

    Et les commentaires :
    http://www.lemonde.fr/technologies/reactions/2009/05/18/apres-la-dadvsi-et-hadopi-bientot-la-loppsi-2_1187141_651865_2.html

    Bon…Je résume :
    -budget de 1 milliard d’euros sur cinq ans (le Président sait que son mandat expire dans trois ans ?) pour, soit disant, lutter contre la pédophilie : et où le trouve t on ce milliard ? Je croyais que les caisses étaient vides ? Et si on a tant d’argent à jeter par les fenêtres, pourquoi ne pas l’utiliser pour sauvegarder…Nos bureaux de postes, nos tribunaux, nos bureaux de douane, etc. ?
    -installation de “mouchards” très officiels, destinés à pénétrer dans la vie privée des citoyens ! En gros, ce sera la mise en place du “Back Orifice” à grande échelle !

    Explication : en gros, je prends le contrôle de votre ordinateur, et à votre insu (et oui, cela ne laisse pas de trâces ! Allez voir MILLENIUM, c’est un peu le même procédé que fait subir Miss Lisbeth au journaliste Mickael) je change votre fond d’écran, je transferts vos fichiers, je mets vos photos de famille ou plus trash, sur le Net…Mais je peux faire encore mieux ! Je peux accéder à votre compte bancaire, acheter avec vos codes personnel de la musique ou télécharger des DVD, et si vous avez eu une relation avec miss Hilton, l’envoyer à votre femme.

    Attendez ! Ce n’est pas tout ! Vous êtes malade ? Rien ne m’empêche de circuler sur l’ordi de votre médecin pour savoir de quelle maladie vous souffrez. Vous êtes homme politique ? Mon mouchard me permettra de savoir qui vous a visité, qui vous avez appelé, et pourquoi pas, aussi, la stratégie politique du parti, ou vos possibles “faiblesses” qui me permettront de vous manipuler comme je le souhaite. (Voir la série ALIAS, très bien faite sur la question ! Ou encore parcourez les sites sur le fameux “logiciel ECHELON” http://terresacree.org/echelon.htm: )

    LOPPSI fait pire que Echelon ! En effet, ce jeu de “prise en main” d’un ordinateur, va redevenir légal et obligatoire quand il sera pratiqué par un représentant assermenté de la maréchaussée ! Je vous laisse voir toutes les atteintes à la vie privée des individus !

    A quand la mise en vente du logiciel de la DST, à l’usage des citoyens ?

    -Un système censé lutter contre…La pédophilie ? Lamentable ! Soit le Gouvernement ne sait pas bien choisir ses “conseillers” soit ils sont tous issus du groupe BILDERBERG, qui milite pour une telle prise de pouvoir sur les citoyens (au passage, M. BERTRAND était à la réunion dudit groupe, en Grèce) Que fait un pédophile sur le Net ? il “montre” ses “exploits”. Bref…Les actes qu’il a commis AVANT et non PENDANT ou APRES. Imaginons que je sois pédophile. Et que je ne sois pas trop stupide. Et bien…Je ne mets plus mes “exploits” sur le Net, je me contente de laisser traîner, de temps en temps, une cassette ou un CD ROM dans un parc, sur un bureau, etc. Et bien sur…Tous mes “enregistrements” je les fais sur clé USB. Comme çà, je suis pénard ! Et mon ordi est “vierge” de toutes photos ! Mieux…Je suis pédophile, et j’apprends le projet de loi fumeux de l’UMP. Je vais en Belgique ! En Espagne ! En Allemagne ! Et comme çà, je peux continuer à mettre mes photos sur le Net, sans souci…Grâce à la “liberté de circulation” européenne !
    -A cela s’ajoute qu’aucune étude ne certifie que les pédophiles sont des bloggers ! Et que le plus grand nombre, à l’image de certains pédophiles, doublés d’assassins, ne pourront pas tranquillement continuer à “s’amuser” sans craindre quoi que ce soit ! Les enfants violés par des pédophiles, dans des hôpitaux, les écoles où certains pervers abusent des enfants (voir Irlande : scandale), les cas récents survenus chez nos voisins européens (séquestrations d’enfants, y compris de sa fille légitime ! Dans une cave, une cabane, etc.) seront donc oubliés au profit des pédophiles idiots qui, moins malins, se font prendre au premier coup…Puisqu’il suffit de taper “enfants, sexe” pour qu’apparaissent nombre de pages web identifiables ! Si l’Etat veut lutter contre les pédophiles du web, ce n’est pas dur : il tape “google : recherche par mot clé”…Et “me prévenir quand le mot clé est présent”. Après, c’est clairement l’enquête policière qui prend le relais. Bref, encore une loi inutile, qui n’a qu’une seule fonction : être un “échelon” français ! En pire ! Au lieu de jeter le fric par la fenêtre – grande spécialité des politiques de tout bord – ne pourrait on pas affecter les policiers là où on en a besoin : SUR LE TERRAIN ! Plutôt que de les envoyer traquer les internautes parce qu’ils sont des internautes !
    -LOPPSI fera un flop : je ne le ferai pas (je vous promets : même pour montrer aux parlementaires le danger de la LOPPSI…Sauf si demande express) mais pirater un réseau est extrêmement facile. Il faut moins d’une heure pour cela. Si j’étais pédophile (ce qui n’est pas le cas) il me suffirait donc de pirater le réseau informatique d’une école, d’une université, ou bien encore disons de l’Assemblée Nationale, pour y déposer des vidéos et textes, ni vu ni connu. Après, j’explique à mes potes pédophiles, via dailymotion par ex, ou skype, ou tout autre système que je peux crypter (et si on m’interdit le cryptage avec des outils français, et bien je demanderai à une société américaine, ou chinoise de le faire pour moi, là encore, en toute incognito) comment récupérer textes et vidéos, et quand ceux ci auront récupéré les dossiers (sur leur clé USB) hop j’efface tout sur skype et dailymotion ! Comme on peut supposer que les flics ne travaillent pas 24 h sur 24, et bien je prends la période “creuse” pour faire ce petit travail, vite fait, bien fait…Sans laisser de trâce. Et le lendemain matin, le député VANNESTE ouvre le site de l’A.N et trouve là…Deux vidéos sans rapport réel avec l’activité parlementaire !

    Ce qui est sympa avec cette fumeuse loi, c’est que c’est comme pour le canabis : plus tu verrouilles la législation, plus le crime organisé … s’organise. Donc plus tu verrouilles les portes d’internet, plus les hackers vont se faire un malin plaisir à faire sauter les gonds des portes ! Décidemment, Bill Gates va pouvoir remercier N. SARKOZY! Gràce à ses efforts…Il n’aura pas à chercher bien loin pour recruter son personnel ! 60 millions de Français pourront postuler !

    -Effets colatéraux d’une telle loi : beaucoup de personnes, qui savent qu’elles n’ont rien de particulier à cacher, mais qui refuserons par principe d’entrer dans le délire gouvernemental sinon présidentiel, choisirons tout bonnement de prendre congé de leur FAI et à se séparer de leur portable.
    Peut-être même que certains y regarderont à deux fois avant de régler leurs achats au moyen de leur carte bleue, et n’utiliseront plus celle-ci que comme une simple carte de retrait. Aïe ! Il y a des actionnaires qui vont morfler. Des boîtes couleront. Des emplois seront détruits. Ces seules perspectives risquent d’émouvoir un certain patronat, dont on peut penser qu’il tentera de raisonner le malade (Gouvernement, Président), de l’inviter à se reprendre, lui citant l’exemple des Etats-Unis où, depuis le 11-Septembre où les rumeurs de flicage de la Toile vont bon train, on y passe de moins en moins de temps, la télé étant redevenue le media de prédilection. Comment fliquer le téléspectateur ? Pas très interactif, la télé, surtout avec cette défiance qui tend à se développer à l’endroit des numéros surtaxés. Et puis nous connaîtrons des vagues d’exil. Pas parmi les RMIstes, certes, ni chez les petits retraités, les instituteurs, les manoeuvres précarisés, les petits fonctionnaires, ou au sein des familles surdendettées qui peuplent la France profonde. Non, l’exil risque bien de porter sur la “forte valeur ajoutée”. Intellectuels, chercheurs scientifiques, ingénieurs, étudiants et techniciens de haut niveau, doctorants, chefs de PME/PMI, qui forment déjà le gros des convois d’expatriés. Partis faire du fric, vendre leurs brevets, leur savoir-faire, leurs productions à mieux offrant qu’ici, ou tout simplement gagner leur vie à hauteur de ce qu’il auront investi dans un avenir déjà improbable dans un pays ancré par habitude dans le passé recomposé, et que le délire politique de quelques uns, communiqué à leurs acolytes, et transformé en réalité quotidienne par leurs sbires salariés, aura rendu tout à fait impensable. Ce n’est pas en rétablissant l’Inquisition qu’on va convertir les internautes aux politiques néfastes (pas toutes, mais certaines) du Gouvernement.

    Concernant le fichier PERICLES…Il est encore pire qu’EDVIGE ! Au passage, MAM a oublié ses promesses de ne pas croiser des informations issus de fichiers différents…Et M. SARKOZY idem.

    Mitterrand a été (justement) fustigé pour avoir écouté des journalistes et des vedettes, y aura-t-il une réaction proportionnelle pour Sarkozy, qui voudrait écouter (mais aussi regarder, fouiller dans les données de) tout le monde ?

    Il faut l’espérer !

  2. Mesures sécuritaires du Président : çà rame pour les élections non ? Faut croire !

    Bon…Qui se dévoue pour mettre du scotch sur la bouche du Président ?

    Mesures préconisées par le Président : (Où est le PREMIER MINISTRE ? Vous savez, le type chargé, par la Constitution, de GOUVERNER le pays ?)

    -Pour la fouille des cartables. Les personnels de direction des établissements scolaires «recevront une habilitation spécifique qui leur permettra de faire ouvrir les cartables et les sacs» afin d’empêcher l’introduction d’armes par les élèves, a annoncé Nicolas Sarkozy, sans pour autant en préciser les modalités. «Il n’est pas question de tolérer la présence d’armes dans l’enceinte des établissements scolaires», a-t-il rappelé.

    -Equipes mobiles d’agents. Reprenant une idée du ministre Xavier Darcos, le chef de l’Etat a annoncé la création d’équipes mobiles d’agents pour assister les recteurs d’académie. 184 établissements scolaires devront faire l’objet d’un diagnostic de sécurité pour déterminer au plus vite où sont les besoins.

    -Portiques de sécurité. Nicolas Sarkozy est resté évasif sur le sujet très controversé de la mise en place de portiques de sécurité à l’entrée de certains établissements, une mesure proposée par le ministre de l’éducation. Après avoir rappelé la liste des récents faits divers survenus dans des collèges et lycées, le chef de l’Etat a simplement déclaré : «Bien sûr qu’il est regrettable d’en arriver là. Mais comment agir autrement dans un tel contexte?»

    -Durcissement de la répression. Le chef de l’Etat a prévenu : l’intrusion dans un établissement scolaire ne sera plus une infraction, mais un délit. Les violences contre un agent de l’éducation nationale constitueront à l’avenir des circonstances aggravantes, même lorsqu’elles se produisent à l’extérieur de l’établissement.

    -Opérations «coup de poing» dans les cités. «La priorité, c’est la reconquête des quartiers sensibles», a expliqué le chef de l’Etat. Le gouvernement a donc l’intention de se concentrer dans un premier temps sur 25 quartiers «rongés par la délinquance». 21 d’entres eux sont situés en région parisienne. Nicolas Sarkozy a prévenu : la présence policière y sera renforcée, comme en Seine-Saint-Denis, où 200 fonctionnaires de police en plus seront affectés. «Appartements, cages d’escaliers, caves squattés» : tout sera passé au peigne fin par les policiers, a-t-il averti.

    -«Frapper les délinquants au portefeuille». Le chef de l’Etat a annoncé que «deux fonctionnaires spécialisés devront être spécialement affectés dans chacun des 25 quartiers les plus sensibles». Leur rôle : «détecter les signes extérieurs de richesse indue afin d’enclencher les mécanismes de répression contre les trafiquants». Ils travailleront en étroite coordination avec la justice et les services de police, a-t-il précisé.

    -Accroître la vidéo surveillance. Nicolas Sarkozy souhaite également développer la vidéo surveillance, «moyen fondamental de la politique de sécurité», y compris -si nécessaire- dans les établissements scolaires. «10.000 caméras ont été installées avec des financements de l’Etat. La LOPPSI 2 va nous fournir les moyens juridiques de donner une impulsion nouvelle à cette politique».

    -Un plan pour septembre. Le chef de l’Etat a par ailleurs annoncé qu’il avait demandé au premier ministre de lui présenter «dès septembre un plan gouvernemental de prévention de la délinquance et d’aide aux victimes». «Il faut que nous mettions pleinement en oeuvre la loi sur la prévention de la délinquance», de mars 2007 [dont il était alors l’auteur, en tant que ministre de l’Intérieur, ndlr], a ajouté le chef de l’Etat, estimant que «la prévention de la délinquance a été beaucoup trop négligée ces dernières années».

    1. Le Président de la République doit PRESIDER la France…Et non la GOUVERNER. Il a reçu mandat pour être à l’ELYSEE…Il n’a rien reçu concernant MATIGNON. Le PREMIER MINISTRE s’appelle M. FILLON. Trop pris par les élections pour s’occuper de MATIGNON ?

    Je rappelle que ceci – usurper le mandat d’autrui – peut être considéré comme un “manquement aux devoirs” de la charge de PRESIDENT.

    Au fait…Il n’y a pas un Ministre de l’Education Nationale ? Il doit mieux connaitre le dossier que le PRESIDENT normalement ! Ha…Il est en campagne pour l’UMP? Pardon !

    2. Pardon de le dire mais…Au risque de proposer une solution plus simple – moins coûteuse et ridicule pour l’Etat notamment, et moins “spectaculaire” – ne pourrait on pas simplement demander aux familles (parents chargés de l’éducation de leur progéniture) de vérifier que l’enfant n’emmène pas à l’école d’objets coupants (à commencer pour lui) dans son cartable ? Et si ce ne sont les parents qui le font (ils travaillent) que la personne chargée d’emmener les enfants à l’école s’en charge ? Il faut tout de même être logique ! Avant de se poser la question d’installation de portiques, de fouilles, ou je ne sais quoi encore…Ne devrait on pas plutôt se demander : comment un couteau de cuisine a pu atterrir dans le sac d’un gamin ? De deux choses l’une : soit il l’a pris chez lui (pourquoi ?) et donc c’est la faute des parents, qui n’ont manifestement pas pris garde qu’un couteau manquait…Soit le gamin a fauché le couteau à la cantine (mais alors que faisait le personnel de cantine, chargé de surveiller les enfants, entre autre !?)

    Cette mesure – trop simple ? – de faire appel à la responsabilité des parents permettrait de prévenir les possibles actes de violence, dans une classe…Même si le risque zéro n’existe pas. Irait on, par ex, jusqu’à supprimer ciseaux, cutters, stylos billes…Sous prétexte que des cas sérieux, mais marginaux, ont été relevés où ces outils ont été utilisés à d’autre fin que celle initialement prévue ?

    Personnellement, je pense qu’une solution “famille” est mieux pour tout le monde : pourquoi traumatiser toute une classe en donnant à la maitresse le rôle de “flic” alors que celle ci est un peu la “deuxième maman” des élèves ? Pourquoi imposer aux enseignants un rôle qui n’est pas du tout celui pour lequel ils ont postulé ? Pardon mais…N’est ce pas plus simple d’en appeler aux “associations de parents d’élèves” qui tout simplement donnerait comme consignes aux parents d’aider les enfants à faire leur cartable le soir (en présence du parent donc), de conserver le cartable dans la chambre des parents pendant la nuit, et (éventuellement après une ultime vérification) de conduire les enfants à l’école.

    3. Equipes mobiles d’agents ? Bon…On va faire plus simple : les inspecteurs appellent les directeurs de leur “zone”, comme çà on va plus vite, à la source, et à un coût moindre pour les fonds publics.

    4. Portiques de sécurité ? Allez demander aux Américains si ces portiques ont fait diminué la violence ! Bien au contraire ! Arrêtons ! Ne sombrons pas dans la paranoia. Bon…Je vais encore proposer une mesure simple, qui ne coûte rien à l’Etat, et qui va considérablement faire reculer ladite violence : virer M. DARCOS après les européennes…Et mettre à la place un homme ou une femme qui aurait les palmes académiques, et qui aime le monde de l’enseignement. M. DARCOS joue les offusqués, mais il traite les enseignants comme de la merde ! Et les autres Ministres ne font pas mieux ! Pourquoi les enseignants de la III République étaient ils respectés ? PARCE QU’ILS ETAIENT SOUTENUS en HAUT ! Alors bien sur, il ne s’agit pas de revenir sur le passé…Mais le respect envers l’enseignant, à cette époque, est dû, considérablement, à l’appui constant des “autorités nationales” à commencer par le Ministre phare de l’époque, un certain Jules FERRY. Que l’Etat se mette à aimer les enseignants…Et les enseignants le lui rendront bien, en terme de sécurité à l’école, de promotions des valeurs républicaines, de méritocratie, etc.

    5. M. SARKOZY propose encore un durcissement de la répréssion. Ca sent furieusement les élections ! Mais personne n’est dupe. Si une personne s’introduit, illicitement, dans une école…Le fait de changer le terme juridique – délit et non plus infraction – ne modifiera en rien la capacité de cette personne à entrer dans l’enceinte scolaire ! Et comme les moyens des tribunaux ne sont pas bons…Et bien, c’est le désastre assuré. Après, je vois aussi l’affaire de la maman d’adrien, venu chercher son fils pour l’emmener chez l’orthophoniste, et qui se voit arrêter à la sortie de l’école par un escadron de police !

    6. Opérations coups de poing dans les “cités” (merci au passage pour le terme “cités” : la délinquance n’existe pas dans les quartiers chics ? Ha bon…Que dire alors du cambriolage du domicile de deux acteurs, présents à Cannes ?) Et surtout, M. SARKOZY semble oublier qu’il a été Ministre de l’Intérieur, et inspirateur de la politique “sécuritaire” pendant deux ans (via MAM)…Serait elle donc un échec ? Et qu’a t il donc “foutu” pour que seulement à dix jours des élections, il se souvienne que la délinquance existe ?

    7. «deux fonctionnaires spécialisés devront être spécialement affectés dans chacun des 25 quartiers les plus sensibles». Leur rôle : «détecter les signes extérieurs de richesse indue afin d’enclencher les mécanismes de répression contre les trafiquants».

    Là, on frise le n’importe quoi ! Les deux fonctionnaires vont être immédiatement identifiés par les “mafias” existantes, qui vont gentiment leur régler leurs comptes ! Quant à déterminer qu’un type trafique, en fonction de ses signes extérieurs de richesse…C’est là encore du n’importe quoi ! Quant à faire, pourquoi ne pas aussi déduire que les députés, parce qu’ils s’habillent bien, sont des délinquants notoires ?

    Remarquez, ce serait drôle ! “Aujourd’hui, la police annonce l’arrrestation de plusieurs gangs, qui se font appeler “UMP”, “Verts”, “Modem”, “PS”, “PC”. Depuis de nombreuses années, les citoyens les voyaient parcourir l’Ile de France de longs en larges, conduits par des chauffeurs, vêtus de costumes exprimant des signes de richesses évident, et toujours en groupe. A leur tête, on trouve Monsieur De La Noé, inspiré visiblement par l’épisode biblique de l’Ancien Testament, qui du haut du son GQ (appelé officiellement la Mairie de Paris (nom de code réel (“tu prends les paris”)), pratiquaient de dangereux actes de délinquance nommés les “marchés publics” (nom de code réel : passe le flouz”)

    Pour finir en beauté, un bel éloge aux caméras de surveillance, par N. SARKOZY…Qui y voit limite la solution à tous nos problèmes. Sauf qu’au Royaume-Uni, pays où la concentration de caméra par habitant est la plus forte du monde (1 pour 14), Scotland Yard a indiqué que les caméras n’ont permi un taux d’élucidation et d’identification de vrais suspects, de seulement 4%. 4 malheureux pourcents pour je ne sais combien de millions…

    Pour dire vrai…La seule chose que permet la vidéo-surveillance, c’est de financer les entreprises d’où viennent les caméras, avec l’argent du contribuable. D’ailleurs, la plupart des personnes dans le Gouvernement qui plébiscite ce système, dirigent ou font partie de société de sécurité… Comme l’actuel conseiller en sécurité du Ministère de l’Intérieur…!

    http://www.radio-canada.ca/nouvelles/International/2008/05/06/004-cameras_uk.shtml

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Vid%C3%A9osurveillance

    “Bruce Schneier, spécialiste anglo-saxon en sécurité[25] et également responsable de la sécurité pour British Telecom pose un regard particulièrement critique sur la politique de vidéosurveillance : CCTV cameras « actually solve very few crimes, and their deterrent effect is minimal. » (Les délits sont très rarement résolus à l’aide de caméras de surveillance et leur effet préventif est faible.) Il précise également « Si les caméras garantissaient la sécurité des citoyens, Londres, la ville plus videosurveillée (avec quelques 500000 caméras), serait la ville la plus sûre du monde. Mais ce n’est pas le cas, du fait des limites matérielles des caméras, de l’incapacité de la police à gérer le flux d’images et enfin des capacités d’adaptation des délinquants[26],[27]. »

    Pour tenter d’expliquer cet échec, il suggère une autre explication. Selon lui, la vidéo surveillance ne réduit pas la criminalité, mais la déplace vers des zones non surveillées. Les 500 millions de Livres sterling dépensées (en dix ans) pour développer et réparer le réseau de caméras de surveillance seraient plus efficaces, plus « rentables » s’ils servaient à payer des officiers de police patrouillant les rues [27].”

    Bref…M. SARKOZY choisi la solution de facilité : en mettre plein la vue, mais ne rien résoudre, et dépenser au passage des milliards…Au lieu d’affecter, efficacement, nos policiers là où on en a besoin (c’est à dire sur le terrain, et non dans les bureaux, à faire de la paperasse)

    Avant de faire des propositions à l’emporte pièce…L’analyse s’avère nécessaire !

    Le MUST : «la prévention de la délinquance a été beaucoup trop négligée ces dernières années».

    Effectivement. Rappelez moi, le Ministre de l’Intérieur, qui a précédé MAM, c’était quoi son nom déjà ? Ha ! N. SARKOZY ?

  3. La “Démocratie” européenne : une farce ?

    En dehors des griefs sur ladite élection, dont je vous ai déjà parlé, dans des messages précédents, voici maintenant que cela confine à la farce la plus sinistre.

    -Les élections européennes du 7 juin prochain se dérouleront selon les critères du traité de Nice. Rien de plus normal puisque c’est le dernier traité ratifié, et donc en vigueur. La France n’aura donc plus que 72 députés au lieu de 78 (pour laisser de la place aux députés roumains et bulgares).

    Donc…Si l’on est logique avec soi même, cela signifie que le traité dit de Lisbonne ne pourra pas être mis en vigueur sous la législature 2009-2014 mais uniquement sous la législature 2014-2019.

    Car sinon, cela pose bien évidemment des problèmes juridiques et politiques très importants.

    -Oui…Mais voilà ! Le traité de Lisbonne DOIT selon M. BARROSO, et quelques autres, entrer en vigueur en 2010.

    Or…S’il entre en vigueur…Les règles concernant le nombre de députés européens, les compétences de l’UE, ou le nombre de commissaires européens, changent…Elles aussi.

    Concrètement, si ce traité entre un jour en vigueur…
    La France aura droit à deux autres députés. Comment seront-ils élus ? Personne n’en sait rien ! Au Conseil européen de décembre 2008 (sous la présidence de Nicolas Sarkozy) a été adopté un texte qui dit seulement que “des mesures transitoires seront adoptées dès que possible, conformément aux procédures juridiques nécessaire”.

    A lire M. Haenel (sénateur Français, “expert” des questions européennes) il fut un temps question d’élire 74 députés ! C’est à dire de VIOLER, purement, et simplement, les TRAITES EUROPEENS ratifiés par les 27, cela avec l’assentiment de BARROSO et du PE ! Sans doute M. SARKOZY ignore t il qu’il a la charge de veiller au respect des traités (sic !) et M. BARROSO qu’il est le gardien des traités (sic !) Le fait de préférer Lisbonne à Nice ne change rien à l’affaire.

    Heureusement…Le Gouvernement Fillon (ou le Conseil d’Etat ? Ou le Conseil Constitutionnel) a jugé non démocratique (ou tout au moins techniquement impossible) de faire élire deux personnes (la France “gagne” deux députés européens avec Lisbonne) qui ne seraient pas députés, sans parler de la question subsidiaire : quelle(s) circonscription(s) devrait- on élire ces députés fantômes ?

    Ce bon sens démocratique n’a pas été suivi en Espagne…Où le pays va faire élire 54 députés européens, au lieu de cinquante…Les 4 “députés européens” en trop ne pouvant pas siéger, mais étant payés comme s’ils étaient députés européens !

    Comme cela viole les règles les plus élémentaires de la DEMOCRATIE, Zapatero et consorts ne demandent rien de moins, à leurs partenaires, que de mettre au point un nouveau protocole au traité de Lisbonne sur cette question ! Car OUTRE le VIOL du traité de Nice (en vigueur !), c’est la violation d’un autre principe qui est ici violée : la LEGALITE de la loi électorale ! Je rappelle que les traités européens sont un peu la “Constitution” de l’UE. Et je n’ai pas souvenir qu’il soit autorisé, dans un régime démocratique, de modifier le nombre d’élus, pendant la législature : les lois électorales n’étant pas, généralement, rétroactives !

    Quoi qu’il en soit, ce fameux protocole, visant à légaliser des actes illégaux et anticonstitutionnels (violation notamment de la Constitution espagnole…Mais également de la Constitution française : les Etats ne sont ils pas censés être égaux en droit ? Et comment le PE pourrait il se dire “démocratique” alors qu’il ne respecte pas le principe d’un homme une voix ?) devrait être ratifié par les 27. Or…En France, en tout cas, le Parlement n’a pas le pouvoir de violer la Constitution pour arranger les affaires de l’Espagne…Et du Royaume Uni. (18 députés européens en plus)

    -Attendez, on n’a pas encore sombré ! Une autre hypothèse est que les deux députés français supplémentaires seraient désignés par l’Assemblée nationale. Sic. Des députés qui ne seraient pas élus par le Peuple. Ce serait une grande première “démocratique” !

    -Ce n’est pas fini : les Allemands n’auront pas ce problème. Ils auront 99 députés. Et si le traité de Lisbonne entre en application, ils auront toujours 99 députés, alors qu’ils devraient n’en garder que 96. D’où…VIOLATION DU TRAITE DE LISBONNE !

    Cela aussi, c’est une grande première “démocratique.”

    STALINE aurait été fier !

  4. Les “non” émanent apparemment des minorités ethniques défavorisées (socialement, économiquement, culturellement) comme les Latinos et les Blacks.
    Je voudrais simplement leur demander s’ils sont fiers d’avoir pratiqué envers un genre humain ce qu’ils réprouvent envers eux-mêmes, à savoir la discrimination?!
    Et cette pathétique situation n’abolit pas (heureusement) les milliers de mariages “of same sex” pratiqués préalablement…un non-sens qui ne pourra tenir!

    J’espère sincèrement que les gens du show-bizz comme Sean Penn, Brad Pitt ou Ellen de Generes (mariée à la belle Portia De Rossi), le Tout-Hollywood, sauront faire pression sur la population afin que plus jamais un référendum à visée discriminatoire, qui de facto a pour conséquence qu’une catégorie de citoyens autres que les prisonniers se retrouve avec plus de devoirs que de droits, ne soit proposé! dans une dictature c’est logique mais pas dans un pays qui se vante de respecter les droits de l’Etre Humain! Libres et égaux en droit et en dignité, c’est juste une belle phrase?

    Je me réjouis par-contre , à l’instar d’Elton John, qu’un état conservateur comme l’Iowa ait voté OUI…la “progressiste” Californie attendra!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.