Au sujet de la lutte contre l’insécurité à Villiers-le-Bel (QE)

M. Christian Vanneste interroge Mme la ministre de l’intérieur, de l’outre-mer et des collectivités territoriales sur les accidents de plus en plus nombreux à Villiers-le-Bel. Un policier a encore été blessé début février au cours d’une bagarre entre forces de l’ordre et une cinquantaine de jeunes de Villiers-le-Bel. Le policier blessé présentait des coupures aux jambes. Une cinquantaine de personnes ont lancé divers projectiles, notamment des bouteilles de verre, des engins incendiaires et des mortiers d’artifice. Aucun individu n’a été interpellé. Il semblerait que le feu couve toujours dans cette ville. Il aimerait connaitre l’avis du Gouvernement sur ce sujet et savoir ce qu’il compte faire pour garantir la sécurité des habitants.

Réponse de Michèle Alliot-Marie, Ministre de l’Intérieur :

D’importantes mesures sont mises en oeuvre, ou programmées, pour renforcer la sécurité des habitants de Villiers-le-Bel, notamment dans le quartier dit de « Derrière les murs » où les forces de l’ordre sont régulièrement confrontées, depuis le mois de février, à des provocations et à des agressions. Sur le plan opérationnel, la sécurisation du secteur bénéficie du renfort quotidien, en soirée, de forces mobiles et d’unités départementales. Des opérations de contrôles d’identité conjuguées à des fouilles de parties communes des immeubles y sont régulièrement conduites. Un commissariat de secteur a par ailleurs été ouvert à Villiers-le-Bel en mai 2008, permettant un accueil des victimes 24 heures sur 24 et facilitant une présence policière permanente sur la voie publique. Un système de vidéo-protection est également en cours d’expérimentation. Le département du Val-d’Oise et particulièrement Villiers-le-Bel bénéficieront prochainement du renfort de nouvelles unités de police, dont la création a été décidée par le ministre de l’intérieur, de l’outre-mer et des collectivités territoriales pour apporter une réponse adaptée aux problèmes d’insécurité les plus aigus. Une unité territoriale de quartier (UTeQ), forte de vingt policiers et chargée d’établir une relation étroite avec la population tout en faisant preuves d’une fermeté absolue envers les délinquants, sera ainsi créée au mois de mai dans le quartier dit de Derrière les murs. Par ailleurs, le Val-d’Oise disposera d’une compagnie de sécurisation, polyvalente, réactive et capable d’intervenir dans tout le département en matière de lutte contre la petite et moyenne délinquance et les violences urbaines. Dans le cadre de la dynamique Espoir banlieues, la circonscription de sécurité publique de Sarcelles, à laquelle appartient Villiers-le-Bel, dispose désormais d’un psychologue, garantie d’un accueil mieux adapté pour les victimes. La présence prochaine d’un intervenant social au sein de cette circonscription permettra également d’améliorer la prise en compte des difficultés sociales des victimes ou des personnes en détresse. Un délégué à la cohésion police-population y sera également affecté, afin de renforcer la qualité des relations entre les habitants et les policiers et constituer un interlocuteur privilégié pour les habitants et les commerçants. Les décisions annoncées par le Président de la République le 18 mars 2009 à Gagny pour renforcer l’efficacité de la lutte contre les bandes et contre les violences urbaines vont également apporter de nouvelles réponses à l’insécurité, à Villiers-le-Bel comme dans toutes les zones les plus affectés par la délinquance. Des moyens supplémentaires seront en effet consacrés à la sécurité des habitants des quartiers défavorisés, avec en particulier la création de groupes spécialisés sur les violences urbaines dans chaque département, de groupes spécialement chargés de lutter contre la délinquance des cités et une adaptation de l’organisation territoriale de la police aux réalités interdépartementales de la délinquance.

Question publiée au JO le : 17/02/2009 page : 1496
Réponse publiée au JO le : 28/04/2009 page : 4046

Articles liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.

Veuillez noter que les cookies essentiels sont indispensables au fonctionnement du site, et qu’ils ne peuvent pas être désactivés.

Pour utiliser ce site Web, nous utilisons les cookies suivant qui sont techniquement nécessaires
  • wordpress_test_cookie
  • wordpress_logged_in_
  • wordpress_sec

Refuser tous les services
Accepter tous les services