Insertion professionnelle des jeunes (QE 20832)

M. Christian Vanneste attire l’attention de M. le ministre du travail, des relations sociales, de la famille et de la solidarité sur la question de l’insertion professionnelle des jeunes. À l’heure actuelle, les entreprises s’inquiètent de ne pas trouver de candidats formés aux réalités du marché du travail. Il souhaiterait savoir dans quelle mesure les professionnels, sources de l’emploi, seront intégrés au processus de redéfinition des parcours et objectifs universitaires.

Réponse du Gouvernement : La loi n° 2007-1199 du 10 août 2007 relative aux libertés et responsabilités des universités renforce les interactions entre les établissements d’enseignement supérieur et leur environnement socio-économique. Ainsi, deux représentants des milieux professionnels, dont au moins un chef d’entreprise ou un cadre dirigeant, siègent au conseil d’administration de l’université. L’insertion professionnelle est désormais, aux termes de l’article L. 123-3 du code de l’éducation, une des missions du service public de l’enseignement supérieur. L’article L. 611-5 du même code prévoit la création, dans chaque université, d’un bureau d’aide à l’insertion professionnelle des étudiants. La ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche a installé, le 7 février 2008, un groupe de travail chargé de définir le cahier des charges de ces bureaux dont une des fonctions importantes sera de faciliter les relations entre les universités et les employeurs. Des filières professionnalisées existent dans toutes les universités. La création et la mise au point des licences et masters professionnels donne lieu à une collaboration entre les équipes pédagogiques et les entreprises du secteur concerné. Plus généralement, les stages des étudiants, la formation continue et la validation des acquis de l’expérience sont autant d’occasions, pour l’université, d’échanger avec les employeurs sur les compétences dont ils ont besoin. Le plan pluriannuel pour la réussite en licence invite les établissements, dans le cadre de la professionnalisation des formations, à prévoir une période de stage, notamment en troisième année. Tous les étudiants seront concernés par ces mesures importantes. Conscients que l’insertion professionnelle se prépare tout au long du parcours universitaire, les établissements d’enseignement supérieur ont mis en place des modules de sensibilisation visant à informer les étudiants sur le fonctionnement du marché du travail et les activités économiques. Ces actions impliquent à la fois les entreprises, le service public de l’emploi et les associations ou structures nationales et locales spécialistes de ces questions.

Articles liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.

Veuillez noter que les cookies essentiels sont indispensables au fonctionnement du site, et qu’ils ne peuvent pas être désactivés.

Pour utiliser ce site Web, nous utilisons les cookies suivant qui sont techniquement nécessaires
  • wordpress_test_cookie
  • wordpress_logged_in_
  • wordpress_sec

Refuser tous les services
Accepter tous les services