Les Jeunes UMP et Mai 68 : 40 ans plus tard…

Suite à mon article sur les ravages de Mai 68 (pour lire cet article “Mai 68 ou le début de la Fin”), voici comment l’UMP va fêter ce triste anniversaire :

UMPAujourd’hui, par la voix du porte-parole de l’UMP, Frédéric Lefebvre, les jeunes de droite et du centre s’emparent de l’anniversaire de Mai 68 pour lancer une opération nationale: “40 ans plus tard”.

Cette initiative des jeunes UMP Grandes écoles, rejoints par des jeunes de facs et les jeunes centristes, n’a qu’un seul objectif : montrer que 40 ans après mai 68, la jeunesse qui bouge a changé de camp.

La jeunesse de 2008 doit assumer le lourd héritage de la génération 68 : la perte de l’idée de responsabilité et la perte de repères. Son malaise est réel. C’est la raison pour laquelle la jeunesse de droite et du centre réclame aujourd’hui un droit d’inventaire sur ce que 68 lui a laissé.

Elle s’oppose à ce que la gauche garde, comme cela a été le cas depuis 40 ans, le monopole de la jeunesse. La gauche actuelle ne propose à la jeunesse que le conservatisme et l’immobilisme, tandis que le changement, la modernisation du pays et la volonté de faire bouger les lignes sont à droite.

C’est la droite et le centre qui, au sein du gouvernement d’ouverture, font vivre la diversité ; c’est la droite et le centre qui, par leur volonté de changement, ont commencé de réformer en profondeur l’éducation, l’enseignement supérieur et l’insertion professionnelle, c’est encore la droite et le centre qui proposent aux lycéens de les associer à la réforme de leur lycée.

C’est parce que l’UMP et les jeunes centristes souhaitent continuer ce mouvement profond de réformes et proposer à la jeunesse un autre avenir que l’opération “40 ans plus tard” a été lancée. Au contraire de la jeunesse de 68, la jeunesse qui bouge en 2008 se veut constructive et créative. Elle veut imaginer son propre avenir et s’engager en faveur du mouvement.

Pour cela, les jeunes organiseront dès le 16 avril une grande campagne d’affichage nationale dans tous les lieux étudiants. Ils débattront, pendant tout le mois de mai, de la thématique de 68. Surtout, ils proposeront aux ministres concernés des solutions concrètes aux problèmes de la jeunesse actuelle.

Dans le cadre de cette opération, vous pouvez réagir sur le site internet www.40ansplustard.fr, site interactif et lieu de débat durant les deux prochains mois. La participation de chacun d’entre nous est essentielle pour montrer que, sous l’impulsion du Président de la République, la jeunesse qui bouge a changé de camp !

Articles liés

3 commentaires

  1. Mai 68 ?? des ravages ??? ah bon… tiens, je croyais plutot que c’était l’imbécilité croissante de la classe politique qui faisait des ravages..
    Car enfin, qui est parvenu a faire en sorte que nos enfants aient des conditions de vie, d’éducation et de travail moins bonnes que celles de leur parents ? Mai 68 ? Nan, ces crasses de politiques.
    Qui arrive a faire en sorte de prélever toujours plus sans parvenir – malgré les discours copier/coller – a rembourser le moindre euro de déficit ? mai 68 ? non, les parasites politiques.
    Qui est incapable de penser avenir ? Mai 68 ? Non, les incompétents politiques.
    Mai 68 était une révolte contre une classe politique déconnectée de la réalité : force est de constater que 40 ans plus tard, on en est toujours au même point. Des bourgeois sur-privilégiés, sur-payés à ne rien faire totalement déconnectés de la réalité qui enfoncent le pays dans son marasme et osent donner des leçons à tout le monde sans jamais rien avoir fait de leur 10 doigts.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.

Veuillez noter que les cookies essentiels sont indispensables au fonctionnement du site, et qu’ils ne peuvent pas être désactivés.

Pour utiliser ce site Web, nous utilisons les cookies suivant qui sont techniquement nécessaires
  • wordpress_test_cookie
  • wordpress_logged_in_
  • wordpress_sec

Refuser tous les services
Accepter tous les services