La France entière va regarder Tourcoing !

Extraits article de La Voix du Nord, du 28 octobre 2007, sur la désignation de Christian Vanneste comme tête de liste UMP pour Tourcoing. Article entier à lire ici.

Ça y est. Christian Vanneste, député CNI-UMP, a été élu président du bureau du comité de ville, ce qui le propulse candidat naturel de l’UMP pour les municipales. Le tout sous l’oeil bienveillant de Marc-Philippe Daubresse qui, lui, vise, la présidence de la communauté urbaine…

Après le « Tout Sauf Sarkozy », voici venu le temps du « Tous Derrière Vanneste ». En tout cas pour les dirigeants de l’UMP rassemblés autour de leur candidat naturel. « L’investiture ne sera qu’une formalité », précise Christian Vanneste, fort des soutiens explicites de Marc-Philippe Daubresse et de Bernard Gérard. (…)

« Nous allons livrer une bataille, un peu à l’image de la bataille de Tourcoing qui a sauvé la jeune République… La France entière va nous regarder. » Histoire de rappeler que les municipales auront dans cette ville tenue par la gauche, et qui vient de voter deux fois à droite, des enjeux cruciaux. Le premier, par ricochet, n’est autre que la présidence de la communauté urbaine dévolue à Marc-Philippe Daubresse si l’UMP venait à l’emporter. D’où le pacte passé entre les deux hommes unis par cette certitude : « Ce qui s’est passé ces derniers mois en France se passera également à Tourcoing… Le renouveau du pays doit correspondre au renouveau de notre ville. » Et liés par ce contrat : « Tourcoing pourra enfin être prioritaire dans les programmes communautaires… » La métropole servira donc de tremplin.
Balayant d’un revers de la main, la question du cumul des mandats : « un faux problème. Regardez des villes comme Nantes, Grenoble, Dunkerque où un élu de gauche est également député ! Elles ont compris qu’ont ne peut passer à côté de ce levier considérable », Christian Vanneste a concentré son tir sur la municipalité en place.

« Tourcoing est une ville sale, déserte à partir de 18 heures, non attractive, à l’imposition trop lourde, sans activité tertiaire, ni politique de communication cohérente… Roubaix a la Piscine et chez nous qui connaît le Fresnoy et son équipement exceptionnel.. ?»

Un tableau si noir, une ville « si médiocre » qu’il convient selon Christian Vanneste de procéder à quelques transformations essentielles : « préférer le réel à l’illusoire, la cohérence à l’absurdité… ». Et de citer une ou deux pistes concrètes : « Pour la Boucle, la fin du sens interdit du bout de la rue de Lille ; pour la vidéo-surveillance, une gestion par la police municipale ; pour la Vallée de la Lys, des contacts renoués avec son syndicat intercommunal ; pour le commissariat, son rachat et son transfert à la Poste… » (…)

Articles liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.

Veuillez noter que les cookies essentiels sont indispensables au fonctionnement du site, et qu’ils ne peuvent pas être désactivés.

Pour utiliser ce site Web, nous utilisons les cookies suivant qui sont techniquement nécessaires
  • wordpress_test_cookie
  • wordpress_logged_in_
  • wordpress_sec

Refuser tous les services
Accepter tous les services