Assez de la droite honteuse !

gauchedroite2Une question devient lancinante : la droite a-t-elle actuellement une place dans la « démocratie » française ? La réponse est clairement non !

Bien sûr, il faut définir ce qu’est la droite, puisque la mode est de dire que l’opposition avec la gauche est dépassée, qu’il faut transcender ce clivage des temps anciens. Ceux qui annoncent cette disparition sont soit des manipulateurs soit des manipulés. Même si le général de Gaulle affirmait que la France, ce n’était ni la gauche, ni la droite, il savait bien que « l’armée de ceux qui (le) soutiennent et qui, de toute façon, détiennent l’avenir de la patrie » se situait clairement à la droite de l’électorat. Ce sont d’abord des patriotes qui pensent que la politique consiste à assurer le bien commun de la collectivité où se croisent le destin des personnes et le pouvoir de l’Etat, et qui est la nation. Ce sont ensuite des conservateurs qui sont attachés non à des privilèges de caste, mais aux valeurs communes sans lesquelles on ne peut, ni préserver l’ensemble, ni assurer le bien commun.  Ce sont ensuite des libéraux parce que la liberté d’expression est la condition incontournable de la démocratie et que la liberté d’agir et d’entreprendre est indispensable à la prospérité. La nation, l’ordre et la liberté sont les valeurs de droite auxquelles s’opposent l’égalité trompeuse, la lutte des classes, et le dirigisme qui inspirent la gauche. Les partis qui sont des machines destinées à la conquête du pouvoir ne correspondent pas à cette répartition. Certains vont se dire patriotes et dirigistes, d’autres libéraux et sociaux. La tragédie politique française se noue dans le refus d’accorder la moindre place à la vraie droite patriote, conservatrice et libérale. On avait espérer l’entrevoir dans la candidature de Fillon. On sait désormais que ce n’était qu’un masque qu’il vient brutalement d’ôter.

Avec une ingratitude et un aveuglement inouïs, François Fillon vient d’accuser « Sens Commun » de l’avoir plombé durant la dernière semaine de campagne. Or, chacun sait que ce mouvement proche de « La Manif Pour Tous » avait participé fortement à sa victoire des primaires, et avait assuré par sa mobilisation, au Trocadéro notamment, son maintien dans la course. Ce reniement est un aveu, celui de l’impuissance de la prétendue droite politique française à s’assumer comme telle. Parce que le microcosme médiatique est très à gauche, elle accepte avec une incroyable lâcheté de s’y soumettre. Parce que Fillon avait très légitimement entrevu d’avoir au gouvernement des membres de Sens Commun, une polémique a comme d’habitude été lancée contre cette présence. L’intolérance de la gauche exigeait donc que le candidat de droite se sépare de ses soutiens les plus fidèles, et ce dernier, battu pour d’autres raisons qu’il connaît fort bien, accepte la légitimité de la polémique et regrette de ne pas s’être plié à l’injonction de l’adversaire. C’est une vieille habitude : Sarkozy élu en 2007 grâce à une campagne à droite signée Buisson, pratique l’ouverture à gauche pour s’excuser. Derrière Jouyet, Attali, Kouchner, remis en piste, c’est Macron qui a été lancé ! Fillon lui-même avait sans vergogne demandé mon exclusion à la suite d’une polémique lancée à la suite de mes propos. Ceux-ci étaient fondés sur la vérité et j’ai obtenu la condamnation d’Eva Joly pour m’avoir diffamé à ce sujet. François Fillon qui sait maintenant ce qu’est une cabale, un lynchage médiatique, ne semble rien en avoir appris. Il appelle à voter Macron qui est le bénéficiaire sinon le complice de la manipulation qui l’a torpillé, ce qui revient à la légitimer. Estrosi demande même l’exclusion de ceux qui ne soutiendraient pas Macron. Comment peut-on faire de la trahison le devoir et de la fidélité un délit ? La réponse est simple : pour ces gens qui n’ont pas une once de réflexion, un gramme de valeurs, seule compte la réélection. L’entente avec le dauphin de Hollande leur semble moins risquée que l’essor du Front National.

La droite parlementaire à laquelle j’ai appartenu n’a rien en commun avec une gauche qui l’a combattue sur tous les plans entre 2007 et 2012. Elle trouve au contraire des points de convergence avec le Front National sur les questions de sécurité, d’immigration, d’identité. En revanche, les stratégies économiques sont divergentes. Il est donc néanmoins plus facile de s’entendre avec lui qu’avec la gauche. Or, c’est le contraire qui se produit au nom d’un fallacieux front républicain qui s’appuie sur trois mensonges. Le premier consiste à ignorer l’évolution et le comportement du Front National. Ses élus à la tête de villes importantes ne menacent en rien la République. Ils sont même parfois l’objet de tracasseries inéquitables qui, elles, portent atteinte à la démocratie. Le second utilise la batterie de slogans pavloviens faisant appel à l’odorat plus qu’à l’intelligence. Les idées du Front National sont discutables. Elles ne sont pas nauséabondes. La troisième tartuferie cache sous l’appel à des valeurs mal définies le souci purement tactique de sauvegarder des places face à un concurrent dangereux. Macron, un individu qui ose accuser la France de crimes contre l’humanité ne devrait recevoir aucun soutien de la part d’élus de « droite ». Au temps où j’avais déposé un amendement sur le rôle positif de la France Outre-Mer, mes collègues de l’UMP m’avaient suivi et c’est Chirac qui avait trahi en faisant abroger ce texte par le Conseil Constitutionnel. Il a fait des petits depuis : tous ceux qui au lieu de se réserver pour les législatives ont appelé à soutenir Macron. La droite ne peut vouloir qu’un Chef de l’Etat patriote. Elle peut ensuite souhaiter une politique économique et sociale réaliste et responsable soutenue par une majorité à l’Assemblée.

Discriminer le Front National au sein de la politique française, repousser Sens Commun comme le fait Juppé, exclure Les Républicains qui refuseraient de voter Macron, nommer des ministres de gauche quand la majorité est de droite, c’est la longue histoire d’une droite honteuse qui explique pourquoi la France, toujours bloquée dans ses élans de redressement, est bien malheureuse.

Mot clés:

13 commentaires

  1. COUROUVE - 28 avril 2017 9 h 07 min

    L’article 4 de la loi fut déclassé puis supprimé ; mais subsiste l’article 1 :

     » Article 1
    La Nation exprime sa reconnaissance aux femmes et aux hommes qui ont participé à l’oeuvre accomplie par la France dans les anciens départements français d’Algérie, au Maroc, en Tunisie et en Indochine ainsi que dans les territoires placés antérieurement sous la souveraineté française. […]  »

    https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=LEGITEXT000006051312&dateTexte=20160806

    Répondre
  2. COUROUVE - 28 avril 2017 9 h 13 min

    Avec l’affaire Jalkh, MLP et la droite vont payer l’abandon de leur opposition à la loi Gayssot, leur renoncement à la défense de la liberté d’expression dont elles n’ont jamais compris que c’était une question prioritaire de démocratie ; – soit finalement, leur inconséquence.

    Répondre
  3. ADAM - 28 avril 2017 11 h 35 min

    ALORS Christian, alors mon Ami?
    Vas jusqu’au bout du raisonnement!
    OSE dire que la seule voie RAISONNABLE et FIDÈLE à nos VALEURS, c’est de VOTER pour MARINE, de lui accorder une MAJORITÉ LÉGISLATIVE de Gouvernement COHÉRENTE, et de nous BATTRE néanmoins, dès le 8 mai, pour une AUTRE VISION DE LA FRANCE et de NOTRE SOCIÉTÉ… Pour une AUTRE Constitution… POUR LA DÉMOCRATIE, TOUTE LA DÉMOCRATIE, RIEN QUE LA DÉMOCRATIE!

    Et que plus personne ne vienne nous rabattre les oreilles avec la RAIE-PUBLIQUE, ni avec le GAULLISME!

    Une fois pour toute, le PROGRÈS, c’est de reconnaître que le Général est MORT le 9 novembre 1970 sans laisser d’Héritier Politique, et que « SA » Constitution est morte avec lui, alors que tous les « GAULLIENS » l’ont trafiquée pour leurs seul intérêt, contre celui du PEUPLE, en parfaite TRAHISON de l’autre idée de la France du Général!
    « IL » n’a pas pu aller jusqu’au bout de la MUTATION de la NATION SOUVERAINE, LIBRE ET INDÉPENDANTE !
    À NOUS d’en finir avec cette ARNAQUE GAULLISTE et de nous doter de NOTRE CONSTITUTION… Et d’en accepter son application en garantissant que le PEUPLE MAJORITAIRE sera le SEUL SOUVERAIN de FRANCE!

    Pour y parvenir, le 7 mai, la SEULE voie du moment, c’est bien Marine Le Pen… Et à nous de lui imposer cette Constitution, ou de la VIRER si elle ne fais pas « le JOB »!
    Nous ne le pourrons QUE si nous avons démontré que nous POUVONS VIRER N’IMPORTE QUEL GOUROU!

    À commencer par les Prêtres des LOGES du Système aux bottes du Nouvel Ordre Mondial, comme MACRON!

    Allons, mon AMI… OSE appeler au COMBAT contre le Système par le VOTE Marine Le Pen, le 7 mai 2017!

    Eric Adam, CRD-CVD
    Citoyen encore « un peu LIBRE »…
    Mais certainement plus pour longtemps!

    Porte Parole des Forces Combattantes
    de la Résistance Démocrate du PEUPLE de FRANCE:
    « Combattants pour les Valeurs de la Démocratie »
    https://www.facebook.com/OfficielCVD/?ref=br_rs

    Répondre
  4. Jacques Peter - 28 avril 2017 16 h 25 min

    Merci pour cet excellent texte.
    La droite doit en effet se débarrasser une bonne fois de l’idéologie de gauche qui l’inspire, faute de vision. Son propre corpus d’idées devrait s’organiser autour des valeurs de la nation, de l’ordre et de la liberté. Elle en est loin.

    Répondre
  5. erwan - 28 avril 2017 17 h 17 min

    M. Vanneste, vous venez d’ouvrir les yeux sur Fillon et j’en suis satisfait. Fillon Macron même combat, la preuve vient d’en être apportée dès les résultats du 1er tour. Pour ces gens, y compris la grande majorité LR, la bourgeoisie mondialisée bien installée doit garder le pouvoir et en éloigner encore un temps le peuple français ou ce qu’il en reste… En tant que catholique, je suis ému quand j’entends et vois les petites gens affirmant avoir voté Le Pen car pour eux c’est un cri de désespoir, les prolétaires des temps modernes. Beaucoup de points du projet Le Pen sont discutables sur le plan économique, mais encore une fois ce n’est pas l’essentiel. Le régalien avant tout! Je ne vois donc qu’un vote possible au second tour: Marine Le Pen!

    Répondre
  6. Armelle DEROUVROY - 29 avril 2017 6 h 15 min

    Cher Monsieur Vanneste,

    Je vous remercie pour ce texte.
    J’en partage l’analyse et viens de m’abonner à votre page facebook.
    Toutefois je vous transmets ci-dessous un lien vers une courte vidéo qui est un démenti de Madeleine de Jersey, porte-parole de Sens Commun, sur la prétendue déclaration de Francois Fillon qui aurait déclaré que Sens Commun « aurait plombé la fin de sa campagne ».
    Ceci n’est pas vrai.
    Je vous laisse regarder :
    https://www.facebook.com/madeleine.bazindejessey/posts/10154475676901935
    Amitiés nordistes,
    Armelle DEROUVROY

    Répondre
    • vanneste - 29 avril 2017 8 h 54 min

      Chère Madame,
      Je ne parviens pas à lire votre lien qui n’est pas disponible. Un lecteur de fb m’avait déjà alerté, mais il me semble que Valeurs Actuelles, qui n’est pas hostile, a malheureusement confirmé les propos de Fillon. En tout état de cause, la distance prise avec Millon, l’absence de gratitude à l’égard de Sens Commun, et son ralliement intempestif à Macron sont décevants et confirment l’opinion que je m’étais faite de ce qu’est devenu ce parti auquel j’ai appartenu sous des sigles différents durant 45 ans !
      Bien à vous.

      Répondre
  7. DELAFOSSE - 29 avril 2017 7 h 40 min

    Dans la mesure où, tout a été fait depuis au moins dix ans pour qu’on en arrive là, je suis surpris que l’on puisse encore s’en étonner !

    Répondre
  8. Pitton Rita - 29 avril 2017 9 h 25 min

    Bravo Christian pour ton appel à voter Marine .
    Je vais prier ardemment pour que les forces Chrétiennes du Sens Commun réussissent à faire la droite voter FN .
    Et quelle joie hier soir d’entendre Nicolas Dupont Aignan sur FR 2 accorder son soutien au FN !
    Delahousse torturé encaissait le coup !!!

    Répondre
    • ADAM - 30 avril 2017 9 h 30 min

      Bonne décision de NDA… Un peu tard, mais « enfin »!
      Pourtant, « tout ça pour ça » ???

      Nous, les Combattants pour les Valeurs de la Démocratie, avions prévenu depuis 2012… Mais « IL » n’a rien voulu entendre!
      Il aurait du, depuis longtemps, se battre pour le Peuple et non se retrancher derrière ce « NI-NI » qu’il jette à la poubelle… pour quelques STRAPONTINS aux Législatives!

      Je suis HEUREUX qu’il « rentre dans l’ordre logique » du Souverainisme, mais en tant que « Politicien », il manifeste les mêmes TRAVERS que les autres de l’UMPS qu’il n’a cessé de critiquer!

      Au Parlement Européen, il aurait depuis longtemps du rejoindre le Groupe de Marine au lieu de se ranger dans une opposition stérile!

      « IL » devra maintenant se débattre avec les « RIPOUBLICAINSé qui lui ont permit d’avoir des Elus dans les Mairies, et dans les élections locales en général!
      Ce nest pas sur qu’ils lui accordent les mêmes FAVEURS, surtout qu’ILS vont en priorité devoir assurer leurs propres mandats! C’est loin d’être gagné pour ces TRAÎTRES… Alors pour ceux qui les auront TRAHIS… ILS vont avoir la RAGE!

      Ce n’est donc qu’un GOUROU comme tous les autres.

      Merci à tous les électeurs qui vont suivre cette position, mais LUI, il ne mérite pas de CONSIDÉRATION!

      Et Dominique JAMET? Cet hypocrite va rejoindre ses « potes » du Système du NI-NI sans queue ni Tête!
      C’est le NI UMPS, NI Démocratie… Rien que de la GUEULE, mais pas de couilles!,

      Il va lâcher SON GOUROU… pour le néant… le nez en l’air!

      LA LUTTE CONTINUE APRES LE 7 MAI 2017!
      OSONS ENFIN NOUS AFFIRMER « PO-PU-LISTES »!
      NOUS SOMMES LE PEUPLE, POPULAIRE et POPULISTE!
      NOUS VOULONS LA DEMOCRATIE par une Nouvelle Constitution, DU Peuple, rédigée PAR le Peuple, POUR le Peuple, et soumettant TOUS les mandataires à la SANCTION POPULISTE!

      Eric Adam, CRD-CVD
      Citoyen encore « un peu LIBRE »…
      Mais certainement plus pour longtemps!

      Porte Parole des Forces Combattantes
      de la Résistance Démocrate du PEUPLE de FRANCE:
      « Combattants pour les Valeurs de la Démocratie »

      Répondre
  9. Thibault Loosveld - 29 avril 2017 10 h 36 min

    @ Jacques Peter:

    En supposant que le taux de participation soit le même durant le second tour, 36 % des voix obtenues par François Fillon au premier tour suffiront pour faire élire Emmanuel Macron.
    Je me demande si le déplacement ministériel de Macron à Las Vegas sera explicité durant le débat entre les deux finalistes de cette élection, tant il est vrai que certains ministres de l’économie avaient autrefois effectué des conversions entre des devises, voire initié des entreprises aux taux de change avant les marchés boursiers…

    Répondre
  10. ADAM - 30 avril 2017 9 h 32 min

    Bonne décision de NDA… Un peu tard, mais « enfin »!
    Pourtant, « tout ça pour ça » ???

    Certes, comme je le dis depuis 2012, je voterai pour Marine des deux mains, ne serait-ce que parce que c’est ELLE qui nous permet de VIRER le SYSTÈME du Nouvel Ordre Mondial représenté par les Européistes de l’UMPS!

    Mais ce n’est qu’une ETAPE!
    Le PEUPLE SOUVERAIN ne peut pas, ne DOIT PAS, se contenter de cette étape!
    Ni MARINE, ni NICOLAS, c’est à dire NI LE FN, NI DEBOUT LA FRANCE, Aucun des représentants du Rassemblement Bleu Marine, maintenant étendu, ne s’engage sur la voie de la mise en oeuvre d’une réelle REPRÉSENTATIVITÉ POLITIQUE ET SYNDICALE!

    Demain, si Marine est élue, le VOTE OBLIGATOIRE en contrepartie de l’OBLIGATION CITOYENNE d’ADHÉSION À UN PARTI ET À UN SYNDICAT n’est envisagé! Ce qui revient à dire que nous devrions nous RÉSIGNER à devoir encore financer les Partis et Syndicats que nous combattons, plus fort que ceux auxquels nous ADHÉRONS, par le jeu des SUBVENTIONS imposées via l’IMPÔT!
    NOUS ne saurions accepter plus longtemps cette ADHÉSION OBLIGATOIRE À DES PARTIS et SYNDICATS qui ne représenteraient qu’eux-mêmes!
    LA SEULE REPRÉSENTATIVITÉ ACCEPTABLE est celle résultant de l’engagement collectif, résultant de l’adhésion Citoyenne Démocratique et Individuelle de chaque Français à SON Parti et à SON Syndicat!

    De même, aucun des Mentors de cette ALLIANCE ne parle de la nécessité de renvoyer notre INJUSTICE NATIONALE SECTAIRE à son CONTRÔLE et sa LÉGITIMITÉ par le SUFFRAGE UNIVERSEL auquel les Autorités de Justice doivent être assujettis, PROCUREURS et Conseil Supérieur de la Magistrature, mais aussi les Présidents de COURS!

    D’une manière générale, nul ne fait référence à la nécessité d’une Nouvelle Constitution FIXANT NOTRE CHOIX DE SOCIÉTÉ et enterrant ENFIN la Vème RAIE-PUBLIQUE du Général qui est MORTE avec LUI!

    Nous allons démontrer notre MATURITÉ CITOYENNE en VIRANT LE SYSTÈME DES LOGES du Nouvel Ordre Mondial!
    Nous devons maintenant VIRER le prochain SYSTÈME s’il ne FAIT PAS LE JOB et s’il persiste à priver le PEUPLE de sa SOUVERAINETÉ TOTALE et PERMANENTE!

    Ce n’est qu’un DÉBUT…
    LA LUTTE CONTINUE APRES LE 7 MAI 2017!

    OSONS ENFIN NOUS AFFIRMER « PO-PU-LISTES »!

    NOUS SOMMES LE PEUPLE, POPULAIRE et POPULISTE!

    NOUS VOULONS LA DEMOCRATIE par une Nouvelle Constitution, DU Peuple, rédigée PAR le Peuple, POUR le Peuple, et soumettant TOUS les mandataires à la SANCTION POPULISTE!

    Eric Adam, CRD-CVD
    Citoyen encore « un peu LIBRE »…
    Mais certainement plus pour longtemps!

    Porte Parole des Forces Combattantes
    de la Résistance Démocrate du PEUPLE de FRANCE:
    « Combattants pour les Valeurs de la Démocratie »
    https://www.facebook.com/OfficielCVD/?ref=br_rs

    Répondre
  11. johnDeuf - 4 mai 2017 22 h 53 min

    Article très clairvoyant, je vous félicite monsieur Vanneste. Une simple remarque mais d’importance, les libéraux ( ) se définissent comme les gardiens des valeurs fondamentales et des us et coutumes de la société sans pour autant être des conservateurs Hayek en donne un excellent écrit à ce sujet dans la constitution de la Liberté. La Liberté est la valeur supérieure de la droite libérale et c’est ce qui fait que les libéraux (pas les socialistes qui essaient de se faire passer pour comme en Allemagne ou aux states ou au Canada ) ne sont pas des conservateurs. On est pour l’abolition de la « loi » Taubira 2 non parce qu’on est un conservateur mais parce qu’elle porte atteinte gravement à nos valeurs et à nos coutumes, à notre liberté. On est contre parce qu’on est libéral, trop difficile pour un Fillon dont je me méfiais d’ailleurs pour son peu de compétence. La droite hors les murs est plutôt libérale et c’est ça la vraie droite. Il a toujours été impossible de croire que la droite c’était l’UNR, l’UDR, le RPR, l’UMP et les Républicains. Ce n’était au mieux qu’un centre gauche où se retrouvaient des gauchistes même marxistes comme les Joxe, Baumel etc….
    Voter contre Macron en votant pour Le Pen est la seule solution raisonnable car c’est voter contre les négriers modernes et on ne peut en être la chiourme en étant électeur de cet ado sans culture aucune. Comment peut -on élire un individu pareil pour qui la Guyane est une ile alors que c’est tout de même un département français d’ailleurs plein d’avenir pour le développement de la France et de nos jeunes.

    Répondre

Exprimez vous!