Breivik. Le terrorisme n’a qu’un visage.

AndersBreivikComme le pensait Pascal, « trois degrés d’élévation du pôle renversent toute la jurisprudence ». La justice norvégienne a fait droit à la plainte d’Anders Breivik. Il s’agit du terroriste qui le 22 Juillet 2011 avait fait exploser une bombe à Oslo tuant 8 personnes, et avait pendant de longues heures, revêtu d’un uniforme de police, massacré 69 jeunes travaillistes réunis dans l’île d’Utoya. Il avait justifié ses actes par son engagement nazi et son hostilité au multiculturalisme. Condamné à 21 ans de détention, la peine la plus lourde en Norvège, il a considéré que son maintien à l’isolement depuis cinq ans et les fouilles fréquentes qu’il subissait constituaient un traitement inhumain et dégradant non conforme à l’article 3 de la Convention Européenne des Droits de l’Homme, et il a obtenu gain de cause. Par ailleurs, il a été débouté d’une seconde plainte visant la liberté de ses visites et de sa correspondance. Malgré l’article 8 de la CEDH sur le droit au respect de la vie privée et familiale qui était invoqué, le tribunal a considéré qu’il y avait un risque de prosélytisme. Ouf ! Le Premier Ministre norvégien, Madame Erna Solberg, du parti conservateur, s’est félicitée d’un système judiciaire qui fonctionne et respecte les droits de l’homme. Elle a laissé le soin à la Justice et à l’autorité administrative chargée de contrôler les conditions de détention d’améliorer le séjour en prison du plaignant afin de préserver sa santé. Il est vrai que l’isolement peut nuire à celle-ci, bien que les médecins n’aient rien observé jusqu’à présent, mais le terme de confort vient quand même à l’esprit lorsqu’on sait que le détenu dispose d’une télévision, d’un lecteur DVD, d’une Playstation, d’une machine à écrire, de livres et de journaux et d’un appareil de musculation répartis sur trois cellules, de vie, d’étude et d’exercice physique.

Cette décision peut surprendre, indigner, révolter peut-être. Elle n’altère pas la sérénité du Chef de gouvernement « de droite ». Il est vrai que sous ces latitudes on est habitué depuis longtemps à une pensée unique particulièrement sirupeuse et à un politiquement correct qui étouffe la parole, mais n’empêche pas des actes beaucoup moins corrects. Le terrorisme intellectuel doux n’est-il pas le meilleur vecteur du terrorisme politique, devant lequel il abaisse les barrières de protection ? Le prédécesseur travailliste de Mme Solberg, M. Jens Stoltenberg, au pouvoir lors des attentats avait déclaré benoîtement que « la meilleure réponse au terrorisme, c’est plus de démocratie, plus d’ouverture et plus de tolérance ». Gribouille n’aurait pas dit autre chose. Après avoir failli gravement, puisque la protection du quartier gouvernemental où l’explosion s’est produite n’était pas assurée et que l’intervention de la police dans l’île d’Utoya avait été retardée d’une manière incroyable par manque d’hélicoptère et de bateau, le Chef du gouvernement d’un pays très riche, osait dire qu’il fallait être encore plus laxiste. Evidemment, ce politicien battu aux élections a été recyclé comme Secrétaire Général de l’Otan, en bon spécialiste de la sécurité ! Les politiciens de ce niveau ne sont jamais coupables et ont droit à l’emploi à vie. Avis à ceux qui souhaitent dans notre pays l’arrivée au pouvoir d’un gouvernement « ni gauche-ni droite » baignant dans le conformisme du microcosme qui domine déjà nos médias et détient une grande partie du pouvoir dans de nombreux pays européens !

Pendant que la Norvège rembourse ses frais de justice à un détenu très dangereux qui n’a que 37 ans et va, dans 20 ans au plus tard être mis en liberté, dans d’autres pays, on décapite dans la rue, on condamne à mort pour blasphème, on fouette au nom d’une idéologie religieuse. Au Pakistan, la chrétienne Asia Bibi attend ainsi depuis de longues années, depuis 2009, son exécution pour avoir osé évoquer Mahomet. Et notre aveuglement idéologique nous amènerait à penser que l’ouverture et la tolérance auraient une puissance telle qu’elles pourraient séduire et convaincre des migrants économiques venant de pays où l’éducation enseigne exactement le contraire ! Elles risquent d’être interprétées comme des signes de faiblesse. Elles le sont déjà. La diversité des cultures est un fait. L’idée d’imposer un modèle universel de valeurs selon le projet kantien est rationnellement séduisante. Elle paraît aujourd’hui s’éloigner. Le réalisme demande certes d’accepter la multiplicité des cultures aux valeurs parfois opposées, mais à deux conditions : que la culture traditionnelle d’un pays soit prioritaire chez elle et non ailleurs ; que la dérive dans l’interprétation des valeurs occidentales ne ruine pas leur défense. Breivik prétend avoir assassiné 77 personnes par opposition au multiculturalisme. Le multiculturalisme est une idée néfaste, mais le combattre avec des armes plutôt qu’avec des idées mérite une peine infiniment plus sévère qu’un hébergement gratuit de 21 ans ! La provocation de Breivik à l’encontre d’un système qu’il méprise n’appelle certes pas une réponse dont la barbarie lui donnerait raison, mais elle exige de la fermeté plutôt que cette mollesse qui est un véritable pousse-au-crime. A force de ne pas tuer les loups, nous allons tous finir comme des moutons !

Mot clés:

7 commentaires

  1. Elisa Naibed - 21 avril 2016 23 h 12 min

    Ce qui m’étonne toujours, c’est le peu de curiosité des médias sur ce que faisaient *réellement* ces 69 jeunes travaillistes dans l’île d’Utoya, au moment où ils vont se faire descendre par le (forcément vilain) « nazi » Anders Breivik! En fait, ces gentils contrebandiers islamo-gauchistes s’entraînaient à préparer des « flottilles » pour bafouer la Souveraineté d’Israël en violant son espace territorial aux fins d’ introduire illégalement dans celui-ci de soi-disant « marchandises » à destination du groupe terroriste Hamas occupant une bande du territoire de l’Etat d’Israël !

    Alors, un « nazi » tuant 69 jeune nazis??? Un peu court comme explication, quand même!

    Répondre
  2. Goshein - 22 avril 2016 17 h 04 min

    1 – Le multiculturalisme est une idée néfaste, mais le combattre avec des armes plutôt qu’avec des idées mérite une peine infiniment plus sévère qu’un hébergement gratuit de 21 ans !
    2- La provocation de Breivik à l’encontre d’un système qu’il méprise n’appelle certes pas une réponse dont la barbarie lui donnerait raison…
    3- A force de ne pas tuer les loups, nous allons tous finir comme des moutons !
    Il ya quelque chose qui cloche la dedans …il faut le tuer ou pas ? …le loup Breivik

    Répondre
    • vanneste - 22 avril 2016 18 h 21 min

      C’est évidemment une image qui fait allusion à ce que subissent les éleveurs des régions où l’on a réintroduit les loups. Maintenant, si la peine capitale était appliquée à ce type de criminels, cela ne m’indignerait pas comme la mansuétude dont on fait preuve à son égard.

      Répondre
  3. DELAFOSSE - 25 avril 2016 16 h 09 min

    Comment peut-on dans un même pays être à la fois contre la peine de mort et pour l’avortement ? Grand paradoxe de notre civilisation déboussolée !

    Répondre
    • vanneste - 25 avril 2016 17 h 33 min

      Cette contradiction s’explique 1) par la tendance de la foule à suivre les prescriptions médiatiques.
      2) par la sacralisation de l’individu sans tenir compte de ce qu’il a fait. L’enfant en devenir n’est qu’une abstraction. L’idée qu’il est innocent alors que le vivant peut être coupable est ignorée.
      3) Le condamné ne gêne que ses gardiens qui sont payés pour ça. Le bébé à naître gêne au moins un individu : sa mère.
      Une civilisation qui emprunte cette pente est condamnée à disparaître.

      Répondre
  4. DELAFOSSE - 25 avril 2016 18 h 26 min

    C’est pourtant bien ce qui se passe actuellement en France !

    Répondre
  5. TOUITOU Pascal - 30 avril 2016 8 h 06 min

    IL faut reconnaitre que la prison meme avec la Television et les Journeaux reste la Prison.Ce terroriste a soit abbatu froidement des innocents pour son ideologie mais il ne sera plus jamais ecoute avec attention quoiqu’il dise ou quoiqu’il fasse du fait qu’il a fait de la prison.
    Son acte est suicidaire a mon avis il s’est definitivement coupe de la societe du fait de l’avoir attaquer.

    Répondre

Exprimez vous!