Libye, Côte d’Ivoire : la France peut être fière de son Président !

L’imminence de la chute du dictateur libyen appelle de notre part trois remarques.

Le Président de la République, Nicolas SARKOZY, joue sur la scène internationale un rôle exceptionnel, dans notre histoire nationale récente, et en comparaison avec les autres Nations. Son courage et sa clairvoyance viennent coup sur coup de mettre fin à deux régimes non démocratiques, celui de Laurent GBAGBO, membre de l’internationale socialiste en Côte d’Ivoire, celui du colonel KADHAFI en Libye. Faut-il rappeler que dans les deux cas, des français avaient été victimes dans le passé de ces régimes ?

Les discours moralisateurs et hypocrites de la gauche ne résistent pas à la confrontation avec des décisions et des actes qui concrètement font avancer la démocratie dans le monde. Comment prendre au sérieux les déclarations irresponsables des dirigeants socialistes, et notamment de Madame AUBRY, affirmant que si on l’avait écoutée, Tripoli serait déjà tombée, et demandant le retrait de nos troupes en Afghanistan, alors qu’elles y sont depuis le Gouvernement JOSPIN, et que l’annonce prématurée de leur retrait encouragera les talibans à accentuer la pression, et à faire courir plus de risques à nos soldats ?

Rarement le monde n’aura connu de situation aussi complexe et délicate. On se souvient de la visite de François MITTERRAND aux dirigeants de la dictature communiste d’Allemagne de l’Est après la chute du mur de Berlin et de sa quasi reconnaissance des putschistes communistes de Moscou en 1991. Là encore la comparaison est frappante avec Nicolas SARKOZY qui, par ailleurs mène depuis quatre ans une lutte contre une crise économique mondiale et multiforme. Les critiques sont faciles, l’art est plus difficile, et le Président de la République française ne manque ni de talent, ni de courage.

Communiqué pour le « Collectif de la Droite Populaire » : Christian VANNESTE, Député du Nord ; Brigitte BARÈGES, Députée de Tarn-et-Garonne ; Daniel SPAGNOU, Député des Alpes de Haute Provence ; Jean-Marc ROUBAUD, Député du Gard ; Bernard CARAYON, Député du Tarn ; Michel VOISIN, Député de l’Ain.

9 commentaires

  1. seb - 22 août 2011 16 h 17 min

    Hé bien ! Il y a du changement ministériel dans l’air pour justifier cet élan – délirant – de courtisanerie à l’adresse de M. SARKOZY ?

    **M. SARKOZY est actuellement en vacances – au Cap Nègre, où d’après « le Monde » il reçoit des courtisans/donateurs pour la campagne de 2012 : une tâche harassante au possible ! – celui qui est au front (et c’est bien normal) c’est Monsieur JUPPE…Et M. DE VILLEPIN ! Attribuer au Président les mérites d’un autre est peut être un peu facile, ne croyez vous pas ?

    Etant donné que M. SARKOZY semble être devenu « clairvoyant » et « courageux » uniquement depuis qu’il a viré MAM du Gouvernement – sa clairvoyance supposée et son courage politique ne s’étant pas tellement fait connaître lorsque la République française demeurait silencieuse sur le sort de la Tunisie ! Pas plus lorsqu’il recevait (au reste le 14 JUILLET !) des dictateurs tout a fait connu, comme le brave KADHAFI (invité d’honneur !) ou le AL HASSAD, sur la brêche aujourd’hui, mais que le Président appelait « mon ami » – on peut tout à fait considérer que les mérites que vous lui attribué sont en réalité ceux de M. JUPPE…Ou bien ceux d’un certain BHL ! Nouveau conseiller officieux de l’Elysée semble t il…!

    S’il y a une remarque à faire ici, c’est peut être que M. SARKOZY a écouté sa conscience politicienne et suivi les conseils de ces nouveaux « amis » que sont BHL et M. JUPPE ! Parce que, jusqu’à très récemment, les dictateurs et M. SARKOZY s’appréciaient beaucoup ! Et que je te reçoive à l’Elysée en grande pompe, et que tu figure parmi les invités du 14 juillet, et que je te fasse la bise…La meilleure entente possible vous dis je !

    On repassera donc pour la « clairvoyance » et le « courage » !

    **Il serait bon aussi, M. VANNESTE, de cesser de glorifier l’homme comme vous le faites. Vous dites que ce dernier aurait (comparativement aux autres Nations) joué un rôle plus éminent. Médiatiquement sans doute, voulez vous dire ? Là, oui, effectivement ! Sur le plan juridique ou diplomatique, c’est complètement faux, puisqu’une résolution de l’ONU requière l’assentiment de tous les pays ! A tout le moins, de ceux membres du Conseil de Sécurité ! Notre pays étant membre dudit conseil – grâce à M. DE GAULLE – sa voix est forcément plus percutante que ceux des pays n’en étant pas membre ! Et si l’UE a pu choisir de faire porter son drapeau par la France…C’est parce que l’Allemagne, elle, n’y a pas de place !

    Bref, je ne nie pas que M. SARKOZY – avec une certaine facilité au regard de l’absence certaine de miss ASHTON – sur un plan politique sache se « faire voir » et donner le sentiment qu’il agit (ce qu’il sait très bien faire au niveau national : beaucoup de paroles, pas beaucoup d’actes) mais de là à lui reconnaître une action internationale de premier rang…C’est beaucoup dire !

    Il a sans doute lu Talleyrand – ou comment trahir ses amis d’hier ? – mais cela n’en fait pas un Chirac défendant la position française sur l’Irak avec une clairvoyance effective et un courage non feint.

    **Je terminerai avec l’histoire des régimes « anti démocratiques ». Les politiques Français utilisent souvent des expressions dont ils ont perdu le sens. Qu’est ce qu’un régime démocratique ? C’est un régime dans lequel le Peuple est Souverain. Qu’est ce qu’un régime non démocratique ? Un régime dans lequel la souveraineté appartient à un autre que le Peuple.

    Il s’avère que pendant plusieurs siècles, les Français ont vécu sous un régime non démocratique : ce que nous appelons l’Ancien Régime.

    Ce régime était il tyrannique ? A l’évidence non. Puisque les Français l’ont chéri pendant très longtemps et en sont même nostalgiques…Au point que le seul véritable mur qui sépare les Français de ce régime aimé s’appelle…La Révolution française !

    Si M. SARKOZY a effectivement mis un terme à des régimes non démocratiques – mais soutenus par les habitants de ces régimes – alors il est coupable d’ingérence illégale. En revanche, s’il est intervenu (avec l’ONU) pour défendre des peuples contre l’arbitraire, c’est à dire contre des régimes préférant leur « bon plaisir » à l’état de droit…Là, çà démarche devient partiellement légitime.

    Je dis partiellement, parce qu’avoir l’objet de défendre l’état de droit à l’étranger…Devrait s’accompagner du même souci en France. Or, depuis un an (au moins) tous les plans européens sont illégaux au regard du traité de Lisbonne ! L’intervention française, sans mandat onusien – via le transfert d’armes aux « rebelles » – n’est pas aussi très respectueuse de l’état de droit.

    Répondre
  2. Thibault Loosveld - 23 août 2011 16 h 32 min

    @ seb:
    Nicolas Sarkozy fut aussi clairvoyant lorsqu’il se désolidarisa du Gouvernement avant la campagne pour le « oui » au référendum du 29 mai 2005.

    Répondre
  3. seb - 23 août 2011 22 h 55 min

    @ seb:

    « Nicolas Sarkozy fut aussi clairvoyant lorsqu’il se désolidarisa du Gouvernement avant la campagne pour le « oui » au référendum du 29 mai 2005. »

    Après avoir fait campagne cote à cote avec M. HOLLANDE…!

    Et surtout, cette « clairvoyance » lui est venue…Quand les soutiens au « non » ont pris de l’ampleur…!

    Bref, M. SARKOZY sait lire les sondages ! Bravo ! Je l’ai toujours dit, c’est un bon politicien – il suffit de voir le don particulier qu’il a de « changer » selon les circonstances ! Hier un militant de ATTAC, le lendemain le héros du CAC40…Un jour plus écolo que BOVE, trois jours après son ennemi le plus implacable, etc. -mais on aimerait qu’il soit aussi un grand politique…!

    Il en est capable je pense…Mais le veut il ?

    Pour moi, M. SARKOZY c’est Charles VII.

    Il a beaucoup de potentiel…Mais aussi une capacité assez extraordinaire à passer à coté de toutes les opportunités ! Un peu comme Louis XVI d’ailleurs.

    La seule réelle différence entre les deux – en matière de caractère – étant que Charles va être secouru, toute sa vie, par les femmes…Quand Louis XVI, va être incapable de se laisser « Bien servir » par celles ci :
    –sa belle mère, Yolande d’Aragon
    –son épouse, Marie d’Anjou
    –Jeanne, notre héroine nationale
    –Henriette d’Estréé, sa première « favorite »
    –Agnès Sorel, sa deuxième « favorite »

    Bref, le problème de M. SARKOZY, c’est qu’il passe son temps avec des La Trémoille au lieu de comprendre que la France l’attend. Peut être le comprendra t il un jour ! Mais y a t il du Yolande d’Aragon – qui faisait le tri dans les courtisans de son beau fils – chez Carla ?

    Répondre
  4. seb - 24 août 2011 7 h 33 min

    Monsieur VANNESTE, une petite remarque encore : pourriez vous demander à M. JUPPE d’être (au moins de manière officieuse) plus prudent qu’il ne l’est (actuellement) dans ses commentaires sur la Libye ?

    Les « rebelles » (dont on ne sait pas grand chose pour l’heure : sont ils des « combattants de la Liberté » ? Ou bien des gars heureux de voir les Occidentaux prendre part à une guerre de « clans » ?) ont peut être pris « la Capitale »…Mais gagner une bataille, ce n’est pas gagner la guerre !

    Nous le savons – nous Français – mieux que personne !

    Pour ma part, je pense qu’il n’y a aucun motif à se réjouir TANT que KADHAFI, son fiston (qui ne vaut guère mieux) sont dans la nature !

    Les insurgés libyens ont certes surpris par leur avancée soudaine sur Tripoli, mais, de là, à faire comme si, désormais, tout était du coup fini dans ce long et âpre conflit, cela me parait manquer de la plus élémentaire prudence dans la présentation des faits, et, pour tout dire, du minimum de sens commun qu’on devrait exiger des journalistes et des politiques !

    Cela me fait penser d’ailleurs, quelque part, à la question irakienne. A la « chute » de Saddam Hussein – à grand renfort d’effets médiatiques – on nous a expliqué que les choses allaient soudain être formidables ! Résultat ? L’Irak est un bourbier pas possible !

    J’en reviens à la Libye. Si l’on suit le fil des événements libyens depuis six mois, on se rend aisément compte que la situation sur le terrain a été marquée jusque là par une résistance acharnée des khadafistes (qu’il faudrait d’ailleurs expliquer!), pourquoi en serait-il à tout d’un coup autrement ?

    Tous ces médias, et plus grave à mon sens, tous ces hommes politiques occidentaux (comme Alain Juppé qu’on a connu plus prudent), qui font comme si tout était déjà fini et dissertent déjà de l’avenir radieux de la Libye libérée, me désolent !

    KADHAFI n’est pas un « petit rigolo » ! Il a derrière lui 42 ANS de pouvoir sans partage ! Je doute fort qu’il ait perdu son « réseau », que tous ses « amis » l’aient rejeté, et à ce qui semble, sa liberté totale dans un pays pourtant « contrôlé » nous affirme t on, prouve bien que les « rebelles » sont très, très, loin d’avoir « pris » TRIPOLI comme on nous l’affirme !

    Les « rebelles » ont peut être réussi à entrer dans le QG – abandonné par KADHAFI – du dictateur, mais cela ne signifie en rien qu’ils ont la maîtrise de la ville !

    Au reste, il suffit de lire notre propre Histoire pour savoir qu’un « retournement de situation » peut inverser bien des certitudes. Je prends pour ex l’entrée surprise des « Bourguignons » dans Paris, un soir d’octobre 1412…Alors que, théoriquement, la « ville » est « tenue » par les « Armagnacs » !

    Alors franchement, pendant que tout un chacun fait la fête, dans le clan occidental, je vois bien déjà le brave KHADAFI prévoir quelques attentats avec ses « amis », chercher des armes chez des voisins « sympathiques » (s’il y a un groupe des « démocraties », il y a sans doute aussi un groupe des « dictateurs » toujours prêts à s’aider !) et surtout attendre…Son heure.

    Répondre
  5. Thibault Loosveld - 25 août 2011 20 h 00 min

    @ seb:

     » M. SARKOZY c’est Charles VII.  »

    Les Français aiment les Rois qui défendirent l’indépendance et la grandeur de la France mais ils sont extrêmement sévères envers les individus tels que Pierre Cochon qui prostituent leurs convictions.

    http://www.gollnisch.com/2011/08/23/affaire-strauss-kahn-hypocrisie-socialiste/

    Répondre
  6. Thibault Loosveld - 29 août 2011 11 h 25 min

    Et, concernant la France, les Français peuvent aussi être fiers de leur Président !

    http://www.elysee.fr/president/mediatheque/videos/videotheque.10.html

    Répondre
  7. seb - 30 août 2011 13 h 12 min

    Le problème, Thibault, c’est que M. SARKOZY préfère être « le roi de bourges » que « Charles le Victorieux ». Il en a le potentiel pourtant…Mais la volonté ?

    Répondre
  8. Thibault Loosveld - 9 mars 2012 18 h 26 min

    Etant donnée la concomitance entre les émeutes en Tunisie et en Egypte et le fait que le Premier Ministre d’Israël ait pu ensuite s’opposer publiquement à Barack Obama, on comprend mieux l’indifférence du Président des Etats-Unis à l’aide demandée par les Syriens: http://www.youtube.com/watch?v=zdXVIijmF7Q

    Répondre
  9. Thibault Loosveld - 17 mars 2012 12 h 21 min

    Je ne sais pas exactement qui de Bombardier ou de Matra Alstom était retenu par ce projet mais son annulation confirme les antagonismes entre la politique internationale de Barack Obama et celle de Nicolas Sarkozy.

    Répondre

Exprimez vous!