Cantonales : appel à voter dans la 10ème circonscription du Nord

Pour le canton Tourcoing Nord, nous appelons tous les électeurs à voter pour Gustave Dassonville et Marie-Hélène Liard.

Pour le canton Tourcoing Nord-Est, un seul mot d’ordre, la liberté de vote comme consigne. C’est au nom de cette liberté que nous invitons les électeurs du canton de Tourcoing Nord-Est à rester libre de leur choix.

Nous sommes surpris qu’aujourd’hui le PS et les bobos du coin en quête de notoriété osent essayer d’instaurer un « front républicain » au mépris des électeurs ayant voté pour le FN, le PS lui-même associé aux révolutionnaires de Mélenchon, aux Trotskistes de la LCR, au Parti communiste est très mal placé pour venir donner des leçons de moralité politique.

La question de ce choix pourrait se poser si le PS était totalement et ouvertement social-démocrate en renonçant à ses alliances avec ses alliés gauchisants.

Est-ce au nom de la démocratie et du respect du vote des Français que le PS s’organise afin que le FN ne puisse avoir aucun conseiller général sur les 3 903 postes que compte la France ? La gauche va-telle encore longtemps affecter les électeurs du FN d’une infériorité et d’un mépris de caste ?

Elle n’est pas qualifiée pour délivrer des brevets de bonne citoyenneté.

Christian Vanneste, député et Didier Droart, délégué UMP

Mot clés:

14 commentaires

  1. F.F.T. - 25 mars 2011 18 h 58 min

    S’il est évident que dans le canton Tourcoing Nord, les électeurs de bon sens voteront pour Monsieur Gustave Dassonville et Madame Marie-Hélène Liard, il n’y a aucun souci à se faire concernant les cantons où le PS est engagé contre le FN.

    Les victimes de l’insécurité n’écouteront certainement pas les conseils d’un chanteur à grande gueule qui ferait bien de payer la totalité de ses impôts en France !

    Répondre
  2. Etienne - 25 mars 2011 19 h 11 min

    bravo monsieur vanneste

    Répondre
  3. Thibault Loosveld - 25 mars 2011 22 h 36 min

    Socialisme = destruction de la France.

    Répondre
  4. seb - 25 mars 2011 23 h 48 min

    « Pour le canton Tourcoing Nord, nous appelons tous les électeurs à voter pour Gustave Dassonville et Marie-Hélène Liard. »

    La fédération UMP « supporte » donc un candidat qui a honte des couleurs de son parti ? Où donc est le sigle UMP sur les affiches du candidat Dassonville ? Et sur son site ?
    http://www.gustavedassonville.fr/

    Pourquoi, M. VANNESTE, donnez vous votre voix à un candidat qui se renie lui même ? Mentir aux électeurs…Est ce donc là une conduite honorable ?

    « Pour le canton Tourcoing Nord-Est, un seul mot d’ordre, la liberté de vote comme consigne. C’est au nom de cette liberté que nous invitons les électeurs du canton de Tourcoing Nord-Est à rester libre de leur choix. »

    Chose qui ne veut rien dire, puisque la « liberté » de choix signifie ne pas faire son devoir de citoyen, voter contre ou pour le FN.

    « Nous sommes surpris qu’aujourd’hui le PS et les bobos du coin en quête de notoriété osent essayer d’instaurer un “front républicain” au mépris des électeurs ayant voté pour le FN »

    L’UMP – ou plutôt le RPR ? – n’avait pas ces scrupules en 2002, M. VANNESTE. Auriez vous oublié les « bobos » et leurs électeurs, qui ont appelé à voter pour M. CHIRAC ? « Bizarrement » à l’époque, votre parti ne crachait pas sur la notion de « front républicain » appelant, tout au contraire, à la manifestation et au vote « républicain » ! Allant même jusqu’à priver le candidat du FN du logique débat d’entre deux tours…!

    Sans ces « bobos » et leurs électeurs, M. VANNESTE…Vous seriez peut être, aujourd’hui, dans « l’opposition ». Et le pays sous la férule de J.M LE PEN.

    « le PS lui-même associé aux révolutionnaires de Mélenchon, aux Trotskistes de la LCR, au Parti communiste est très mal placé pour venir donner des leçons de moralité politique. »

    Nous ne sommes plus sous la guerre froide M. VANNESTE. Et question « passé douteux » la « droite » ne vaut guère mieux que la « gauche ». Je trouve du reste assez peu républicaine votre attitude envers ces partis.

    Les révolutionnaires de Mélanchon prônent un monde moins libéral : n’est ce pas ce que M. SARKOZY promet régulièrement, en nous bassinant avec le « capitalisme familal » ? Ou lorsqu’il nous explique que le mot « ouvrier » n’est pas un « gros mot » inventant au passsage le fantasme qu’il l’est jamais été, alors que cette notion, au contraire, est valorisée par les Français !

    M. Besancenot est un jeune homme qui à l’égal de Cohn Bendit, regrette de ne pas avoir pu un jour poser des barricades comme en 1848. Si ses idées politiques sont fort irréalistes, il n’en est pas moins républicain, ne serait ce qu’en raison de la fonction qu’il exerce (il est facteur, travaille à la Poste)…Et Français, puisqu’il ne fait, au reste, que valoriser la Révolution…Qui exerce sur les Français une influence non négligeable. Mais çà, vous le savez bien M. VANNESTE, puisque vous partagez ce goût de la révolution – rebaptisée rupture – tout en gardant en vous le désir profond de la stabilité politique, comme le font les Français eux mêmes.

    Quant au PC…Il est le parti qui a instauré la Résistance en France. Que ses motivations n’aient pas été toutes « républicaines » à un moment donné – mais pas plus que celle de la « droite » qui vota pour Pétain (l’Hémicycle n’était pas composé de 100% de députés de gauche, et le Sénat est à droite depuis belle lurette) – on en convient. Mais va t on lui reprocher éternellement ?

    L’UMP se plaçant dans les pas du « gaullisme » faut il reprocher les massacres en Algérie ? L’UMP ayant une passion certaine pour les chefs…Convient il de lui interdire le pouvoir au prétexte qu’un jour elle aima le royaliste Charles X qui voulait restaurer la Monarchie de droit divin ? Qu’elle se passionna pour un certain Bonaparte ? Deux adversaires acharnés – s’il en est – de la République ?

    « La question de ce choix pourrait se poser si le PS était totalement et ouvertement social-démocrate en renonçant à ses alliances avec ses alliés gauchisants. »

    On ne voit pas pourquoi le PS ferait ce calcul. D’autant que les partis en présence, sont tous des partis républicains, sur le plan juridique à tout le moins.

    Le caractère républicain du FN, est lui beaucoup plus discutable, puisque nombreuses sont ses positions et propositions, visant à violer, pour ne citer qu’elle, la DDHC.

    Un ex ? La suppression du RMI pour les étrangers (qui vivent légalement en France)

    Il s’agit là d’une discrimination en fonction des origines, qui viole donc la DDHC selon qui « la loi doit être la même pour tous, qu’elle protège ou qu’elle punisse ». Rappelons que la DDHC concerne les droits de l’Homme ET du Citoyen. Il y aura aussi une autre violation : celle de la République SOCIALE.

    Si à l’UMP, on considère que des alliances entre des partis qui ne s’entendent, à priori, sur rien…Sont néfastes pour la Société, pourquoi n’interdit on pas ces alliances ? On pourrait même considérer que ces alliances rendent « oisifs » les partis, qui préfèrent se contenter d’additionner leurs scores respectifs plutôt que d’avoir l’ambition de représenter le pays, avec une légitimité entière.

    « Est-ce au nom de la démocratie et du respect du vote des Français que le PS s’organise afin que le FN ne puisse avoir aucun conseiller général sur les 3 903 postes que compte la France ? »

    Et bien oui, M. VANNESTE, c’est justement au nom du Peuple Français que le PS s’organise pour éviter (dans la mesure du possible) de donner des postes de conseillers généraux au FN.

    Il s’avère – l’auriez vous encore oublié, pourtant dieu sait que je vous en parle ! – que les (associations) partis politiques, M. VANNESTE, ont un DEVOIR très important : permettre la diffusion des principes de 1789 et veiller à ce qu’ils soient respectés.

    S’opposer à un parti susceptible – par des moyens illégaux (coup d’état) ou légaux (référendum) – de menacer non point la « République » mais la DDHC, est donc effectivement le devoir d’une association politique. C’est l’article 2 de la DDHC !

    En 2002, votre parti connaissait mieux cet article – a priori – puisqu’il demanda un « front républicain » ! Même si, pour être tout à fait exact…Il conviendrait d’appeler à un « front national » (chose impossible évidemment vu l’adversaire ! D’où je suppose la résurrection du terme « front républicain ») puisque toucher à la DDHC revient à menacer la France elle même ! La Nation dans ce qu’elle a de plus beau en elle.

    « La gauche va-telle encore longtemps affecter les électeurs du FN d’une infériorité et d’un mépris de caste ? »

    M. VANNESTE, je comprends très bien que votre candidat a besoin des voix des électeurs du FN. Ce n’est pas une raison pour jouer dans la même cour que le FN pour autant. L’infériorité et le mépris de caste dont vous parlez, c’est la « droite » qui l’a infligé, en 2002…Quand ele a refusé (via son candidat) un débat pendant l’entre deux tours.

    Pour le reste, je vous rappelle que M. SARKOZY nous a dit vouloir mettre en avant les Droits de l’Homme ET du Citoyen. Cela aussi bien au niveau extérieur qu’au niveau interieur. S’il vous reste un tant soit peu de respect pour vos propres électeurs…Merci de bien vouloir vous rappeler que les engagements présidentiels vous concernent par deux fois : l’une via l’élection, la deuxième via le vote pour le projet de l’UMP, que vous avez validé en tant que militant du parti.

    La gauche est peut être robespierriste – « pas de liberté pour les ennemis de la liberté » – dans la défense des valeurs françaises…Et vous plus voltairien…Mais si les méthodes diffèrent, vous vous rejoignez au moins sur la notion de « valeurs ».

    « Elle n’est pas qualifiée pour délivrer des brevets de bonne citoyenneté. »

    Elle…Non. La DDHC, oui. Et pour l’heure, force m’est d’observer que la gauche, même « robespierriste » défend plus la DDHC, que la « droite » qui se réclame tout à la fois du passé révolutionnaire, du gaullisme, et de la loi.

    Répondre
  5. Thibault Loosveld - 26 mars 2011 13 h 03 min

    @ seb:

     » Allant même jusqu’à priver le candidat du FN du logique débat d’entre deux tours…!  »

    Je suis d’accord ! On se souvient de la déclaration de Jacques Chirac refusant « tout débat avec l’extrêmisme » alors qu’il a été l’ami d’un certain Saddam Hussein http://www.tellthechildrenthetruth.com/fr/saddam.html.

    Répondre
  6. Patrick - 26 mars 2011 14 h 08 min

    @ Seb, venir dire que besancenot est un républicain parce qu’il est facteur, il fallait oser quand même. Alors que le petit bonhomme s’est rendu en tunisie pour féliciter les Tunisiens de leur révolution, et tout content de rajouter qu’il nous faudrait la même en France, franchement, il faut oser.

    Tout le reste n’est que Blabla idéologique. Porter en étendard la DDHC comme étant la république, c’est donner à la république une valeur idéologique. Le République, la vraie, n’a aucune valeur idéologique, elle n’est que l’expression de la volonté du peuple, qui dirige de lui même, pour lui même, et rien d’autre. La DDHC n’a été que conséquence de la volonté du peuple, elle est une résultante de la république et en aucun cas une composante. Vous placez tout sous le regard idéologique.

    Vous citez des valeurs, des auteurs, des politiques, mais ce ne sont que des valeurs, la seule république que je reconnais pour ma part n’est ni de robespierre, ni de gauche, ni issue de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen… Elle est la simple expression de la volonté du peuple, à un instant T de son histoire.

    Ainsi seuls sont anti-républicains ceux qui voudraient priver le peuple de ses droits fondamentaux humains : La liberté et pour tout dire, les libertés, comme celle de choisir librement ceux qui vont le représenter et le diriger quelque soit l’idéologie qu’ils défendent, sauf si celle ci est en désaccord avec le droit fondamental républicain, à savoir celui de priver le peuple de son expression populaire (c’est à dire le priver d’un droit de vote futur).

    Répondre
  7. Thibault Loosveld - 26 mars 2011 17 h 43 min

    @ Patrick:

    Oliveir Besancenot est en effet le spécialiste des déplacements sous les tropiques qui lui permettent d’exister médiatiquement (janvier 2009: la Guadeloupe, janvier 2011: la Tunisie, etc…). Peut-être voyage-t’il en business class avec son amie mannequin, qui sait ?

    Répondre
  8. Andrd - 26 mars 2011 18 h 54 min

    Bravo M.le Député

    Les électeurs sont majeurs laissez les libres de décider de voter pour qui ils veulent .

    Est-ce au nom de la démocratie et du respect du vote des Français que le PS s’organise afin que le FN ne puisse avoir aucun conseiller général sur les 3 903 postes que compte la France ? La gauche va-telle encore longtemps affecter les électeurs du FN d’une infériorité et d’un mépris de caste ?

    Il est démocratiquement inconcevable qu’un parti qui recueille près de 20 % des voix n’ait aucun conseiller général sur 3.903 au total .

    Répondre
  9. Jacqueline - 26 mars 2011 18 h 55 min

    Ouf, vous me rassurez!
    Mais demain je n’irai pas voter, sans doute, parce que la candidate UMP ne me convient mais pas du tout.
    Elle a eu la chance d’être coachée par notre sémillant Député Maire, et sa profession de foi est celle du Maire, elle lui en
    est au moins reconnaissance : Adjointe et conseillère Générale…et sans doute un poste à la Cté d’Agglo!!!
    Je suis allée écouter le candidat FN…Bof
    Excellente journée.

    Répondre
  10. François - 26 mars 2011 18 h 55 min

    Très bien votre message qui remet, notamment, en place le PS « moralisateur » pas gêné dans ses mensonges.
    Ce qui est encore plus scandaleux aux yeux de bien des français (car, après tout, on peut admettre à la rigueur que le PS et les partis « gauchistes » font +/- leur « boulot »), c’est l’attitude des media qui, dans leur ensemble, « matraquent » le vote des partisans du FN, comme si ce parti était inférieur aux autres, voire à la limite de la légalité. Ils commencent, d’ailleurs, à y assimiler la droite de l’UMP, c’est-à-dire votre tendance.
    J’en veux pour preuve le « zapping » que j’ai effectué hier soir vendredi 25/03 : toutes les chaînes traitant de politique à ce moment-là de « déchâinaient » (sans jeux de mots !) contre Marine Le Pen, le FN et la droite de l’UMP : pitoyable et lamentable de constater ce « gauchisme » des media en général, et le mépris du peuple en particulier.
    Mais que fait le CSA ?

    Bon WE électoral,

    Répondre
  11. Olivier - 26 mars 2011 18 h 56 min

    Bonjour M. Vanneste,

    Une fois de plus je constate que je suis en parfait accord avec vos positions. Cette histoire de front républicain est une absurdité, pourquoi voter pour des candidats PS qui passent leur temps à critiquer la majorité et à défendre leurs intérêts contre l’intérêt général.
    Bravo pour votre courage et merci.
    Merci car en tant qu’ex-militant du RPR et de l’UMP (je n’ai pas renouvelé à cause des dérives centristes et social-démocrates de ce mouvement et du gouvernement) je suis heureux de constater qu’il y a encore des élus qui ne passent pas leur temps à courir stérilement derrière le PS sur les questions de société notamment.

    Bon courage.

    Répondre
  12. Michel - 26 mars 2011 18 h 57 min

    Excellent

    J’espère que la presse en parlera sans en déformer le fond, comme à son habitude .

    Bonne chance à Monsieur DASSONVILLES

    Répondre
  13. seb - 26 mars 2011 21 h 03 min

    « venir dire que besancenot est un républicain parce qu’il est facteur, il fallait oser quand même. »

    Je ne prétends pas çà. Je dis que M. BESANCENOT a été jugé suffisamment « républicain » pour rejoindre les rangs de la Poste.

    « Alors que le petit bonhomme s’est rendu en tunisie pour féliciter les Tunisiens de leur révolution »

    Excellente initiative. J’applaudis moi aussi ceux qui s’opposent à des tyrans.

    « et tout content de rajouter qu’il nous faudrait la même en France, franchement, il faut oser. »

    M. BESANCENOT est un « révolutionnaire » dans l’âme. Il est partisan de la table rase. Mais rassurez vous, il est aussi très conservateur…Comme les Français !

    « Tout le reste n’est que Blabla idéologique. Porter en étendard la DDHC comme étant la république, c’est donner à la république une valeur idéologique. »

    Je n’ai jamais dit çà. La DDHC dit que les partis politiques – sous tout régime politique – doivent défendre ses principes. La République n’est qu’un régime politique, elle n’est pas nécessairement « démocratique » !

    La Démocratie est, elle, inscrite dans la DDHC ! C’est en cela qu’elle est importante…Car elle dit, concrètement, qu’un régime où la Nation ne serait pas souveraine, n’aurait pas de légalité.

    « Le République, la vraie, n’a aucune valeur idéologique, elle n’est que l’expression de la volonté du peuple, qui dirige de lui même, pour lui même, et rien d’autre. »

    Vous confondez la République avec la Démocratie.

    « La DDHC n’a été que conséquence de la volonté du peuple, elle est une résultante de la république et en aucun cas une composante. »

    Chose difficile, puisque la DDHC a été écrite en 1789…La République n’étant « choisi » par les Français (dans l’indifférence du Peuple au reste) qu’en 1792, après la bataille de Valmy !

    Je vous rappelle que ce n’est pas « la République » qui a « donné » la DDHC aux Français mais l’Assemblée Constituante et un certain…Louis XVI ! Et jusqu’en 1792, il n’a jamais été question de République. C’est « l’enlèvement » de Louis XVI qui a lancé la question !

    « Vous placez tout sous le regard idéologique. »

    Ha bon ? Plutôt sous l’oeil des philosophes des Lumières…Et du Christ, qui a inspiré les principes français de la DDHC !

    « Vous citez des valeurs, des auteurs, des politiques, mais ce ne sont que des valeurs, la seule république que je reconnais pour ma part n’est ni de robespierre, ni de gauche, ni issue de la déclaration des droits de l’homme et du citoyen… Elle est la simple expression de la volonté du peuple, à un instant T de son histoire. »

    La seule fois où le « Peuple » a choisi la République, c’est en 1848. Et le Président de la République s’est appelé Louis Napoléon Bonaparte. Les Français ont « testé » la République mais c’est finalement une sorte de « Monarchie républicaine » qu’ils ont approuvé en 58…Inspiré du texte laissé par le brave Louis XVI avant son « enlèvement » !

    « Ainsi seuls sont anti-républicains ceux qui voudraient priver le peuple de ses droits fondamentaux humains »

    Qui s’avèrent être inscrits dans la DDHC…On y revient ! La garantie du « contrôle » démocratique, de la souveraineté du Peuple, étant assurée par la seule DDHC ! Une Constitution peut se réviser…Pas la DDHC ! Et c’est le pilier juridique de la France !

    « La liberté et pour tout dire, les libertés, comme celle de choisir librement ceux qui vont le représenter et le diriger quelque soit l’idéologie qu’ils défendent, sauf si celle ci est en désaccord avec le droit fondamental républicain, à savoir celui de priver le peuple de son expression populaire (c’est à dire le priver d’un droit de vote futur). »

    Ce qui est précisément reproché au FN.

    Répondre
  14. Courouve - 27 mars 2011 0 h 23 min

    Dans mon bourg de Creuse (Lépaud), l’UMP est élu au premier tour.

    « Mépris de caste », c’est une description parfaitement exacte de l’attitude de ces gens qui sont imbus d’un sentiment de supériorité morale totalement injustifié.

    Répondre

Exprimez vous!