Statut du beau-parent : on n’en finira donc jamais

Philippe Bilger, avocat général bien connu près de la Cour d’Appel de Paris, publie un article sur le projet de loi relatif aux tiers/ beaux-parents (cf mon article : ni beaux… ni parents !), intitulé “Gay et Paix“, sur le site Agoravox. Extraits :

On n’en finira donc jamais. Le projet de loi sur le statut des beaux-parents a suscité une controverse intra gouvernementale entre Nadine Morano et Christine Boutin. (…) Cette polémique (…) a trouvé aussi un prolongement à la fois intéressant et naturel avec l’intervention de Xavier Bertrand, Secrétaire général de l’UMP. Ce dernier, en approuvant le futur statut donné aux beaux-parents, a affirmé que celui-ci “ne rentre pas dans une logique de mariage homosexuel et d’adoption par les couples homosexuels” auxquels lui-même, d’ailleurs, – “ce ne sont pas mes convictions” – était hostile comme son parti (site du Nouvel Observateur).

Il y a une certaine ironie à pouvoir constater que l’UMP, grâce à son principal responsable, exprime une vision de l’homosexualité et de ses limites familiales et sociales qui n’est pas loin de celle exprimée hier par Christian Vanneste, longtemps traîné dans la boue ou peu soutenu par beaucoup de ses collègues, avant que la Cour de cassation, à travers lui, rende à la liberté d’expression son dû. (…)

Le glissement est net qui a conduit de cette aspiration forcenée et légitime à l’humanité pour TOUS, quelle que soit leur sexualité, à une volonté entêtée et militante d’appropriation et d’imitation (NdCV : lire René Girard). On prétend imposer à la société et à ses représentants un modèle unique où le mariage et l’adoption seraient, dans la confusion, arrachés sous couvert d’un principe d’égalité, lui, totalement erratique puisque démenti par la réalité des pratiques et de leurs effets possibles. En dépit du fait que l’être humain homosexuel dispose enfin heureusement des mêmes droits d’homme et de femme que son frère hétérosexuel, il faudrait en plus qu’en sa qualité d’homosexuel, il soit aspiré vers une similitude naturellement et socialement absurde, peut-être risquée, simplement parce qu’il en a envie et que par définition un mouvement de réclamation ne s’arrête jamais. Il n’y aurait pas de honte à opposer à l’homosexualité les limites que sa dilection pour le même sexe implique. Lui reconnaître évidemment une humanité absolue n’impose à personne de lui offrir, par exemple, le cadeau du mariage que son être et son statut rendraient à la fois ridicule et vide de sens. Cette appétence pour l’officiel est surprenante de la part d’une minorité dont j’aurais pu penser qu’elle aurait d’autres ambitions que de “singer” les rites et les stéréotypes de l’hétérosexualité. Comme si celle-ci était, demeurait un but à atteindre, au moins dans ses objectifs. Une référence, tout en étant récusée dans les pratiques de l’amour. Peut-être faudrait-il choisir ? Comme j’approuve Dominique Fernandez qui, homosexuel proclamé au point d’en voir partout, a toujours associé son être intime à la solitude, à la dissidence et à la marge en regrettant, chez les autres, cette course vers le commun ! Il y a d’autre moyen que le mariage pour se fondre dans la masse puisque je ne méconnais pas que pour des homosexuels moins assurés d’eux-mêmes que ce grand écrivain, le désir d’intégration puisse être vif. (…)

Articles liés

29 commentaires

  1. Une video à méditer Mr vanneste… Et oui on peut être homosexuel, mieux que vous et moi, être un génie !

    En ce moment également harvey milk retrace le parcours de cette homme politique qui à san francisco a empeché le renvoi de professeurs homosexuels en raison de leur simple sexualité ! une proposition de loi qui voulait limiter les droits des homosexuels ! Homosexuel qui peut etre notre frère, notre fils, notre maire, notre député (n’importe qui). Une personne humaine qui a des droits et devoirs comme tout le monde !
    A voir et revoir… un soufle de tolerance… aimez vous les uns les autres… cette phrase n’est pas de moi… et vous savez de qui elle vient…

  2. Non seulement cet article est interessant, mais le débat courtois sur le site AgoraVox par commentaires interposés également. Merci pour ce lien.

  3. Zéro commentaires aussi sur le sujet “ni beaux ni parents” quant aux questions fort embêtantes que je posais…

    On devrait faire un “Day without Gays” en France et là nombre de professeurs/eures, politiciens/ennes, infirmiers/ères, médecins, ouvriers/ères, avocats/es seraient VISIBLEMENT absents, la surprise dans bien des lieux où l’homophobe “moyen” n’imagine même pas avoir un(e) collègue homo 😀 par exemple, chez les militaires et pourtant…et dans l’Education Nationale où les homos sont légions, le choc :)))).

    Non, nous ne sommes pas des Etres Humains avec les mêmes droits que les hétéros (par-contre question devoirs 🙁 )), c’est bien pour cela que nous combattrons jusqu’à la victoire au même titre que nos frères et soeurs de Belgique, Hollande, Norvège, etc ou celles et ceux des états du Vermont ou du Massachuchets puisque la Californie a régressé à cause des ségrégationnistes (mais les gays et lesbiennes déjà mariés le restent, quelle paradoxe encore!).

  4. A L WORLD : personnellement, pour moi il n’y a aucun tabou. Faites tous les référendums que vous voulez. Je fais confiance aux Français…Et je respecterai la volonté souveraine de notre Peuple. (Comme je l’espère vous le feriez en cas de référendum…Contrairement à ce qui se passe dans certains Etats des USA…Où la Démocratie est ‘bruxelloise” : si cela va dans le sens de la CAUSE, le vote est accepté…Dans le cas contraire RE VOTE ! Ok pour un référendum…Quelque soit le sujet…Mais alors que les règles soient respectées par chaque “parti”)

    Bon, pour le “mariage” je rappelle qu’il s’agit d’une Institution chrétienne avant tout. La France étant “laique” maintenant…Peut être conviendrait il plutôt d’aller voir le Pape si c’est la reconnaissance du “mariage” que vous voulez.

    Bon…Après, je ne suis pas sur qu’une “Internationale” des gays et des lesbiennes, soit la meilleure des choses à faire, pour impressionner le Saint Père.

    Pour ce qui est de la France…Vous savez ce qu’il vous reste à faire : utiliser les droits qui sont les vôtres.

    Vous pestez contre le mauvais vouloir de pseudos “homophobes”…Mais pourquoi ne “saisissez” vous pas le Conseil Constitutionnel (je le fais bien moi…Même si c’est dans un autre domaine) dans ce cas ?

    En effet, il est inscrit, dans la Déclaration de 1789 : “tout ce qui n’est pas interdit par la loi…Est autorisé”.

    Je ne pense pas qu’il existe une “loi” (un décret peut être, mais une loi je ne pense pas) où il soit écrit : les gays n’ont pas le droit de s’unir.

    A partir de là…Rien ne vous empêche, muni de la Déclaration, et de l’avis favorable du Conseil Constitutionnel, d’aller devant un maire, pour obtenir les fameux “droits” dont vous estimez être spolié.

    Vous avez une chance inouie ! Vous êtes Français ! Vous bénéficiez donc de la Déclaration de 1789. Tant que le Parlement ne votera pas une “loi” interdisant quoi que ce soit aux homos et lesbiennes…Elle est de votre coté. Et si un projet de loi, ou une proposition devait advenir, par la suite…Ou mieux encore, un référendum…La loi n’étant pas rétroactive…Vous serez libre de faire ce que vous souhaitez.

    Pour la Californie, il n’y a aucun paradoxe. Les couples “mariés” le restent…Car comme la loi, dans un régime démocratique, n’est pas rétroactive…Du moins sur ce genre de questions. Autrement dit, ce que vous appeler une “régression” ne s’applique qu’à partir de l’officialité de la nouvelle norme…Non aux “couples” qui sont déjà “mariés”.

    Merci Aurélien pour ce témoignage, sur cette personnalité à San Francisco.

    Sinon…Le “génie” n’a, selon moi, rien à voir avec la sexualité. Je me trompe peut être…Mais c’est mon avis.

  5. 18 000 morts a San Francisco uniquement entre le debut des annees 80 et 2006…. Il va en falloir des genies de la politique pour faire admettre les bienfaits d’un tel comportement au sein de la societe !

  6. Je ne doute absolument que si des référendums homophobes jusqu’au paroxysme proposaient de pendre les homos en place publique comme en Iran ou de les décapiter au sabre comme dans la très “humaniste” Arabie wahhabite, il y aurait un pourcentage non négligeable de votants POUR, même ici en France 🙁 certes, pas la majorité parce que nous sommes en 2009 MAIS 50 ans avant ou même moins je crains que ce fût une majorité…alors les référendums autorisant toutes discriminations et traitement inhumain de la personne doivent être définitivement prohibés, que vous les appeliez “bruxellois” ou autres. Ils sont seulement “dignes” des dictatures en général et des dictatures religieuses obscurantistes en général.

    Je me réjouis par-contre, qu’en 10 ans, en France, la droite soit enfin moins réactionnaire! seule l’honorable Roselyne Bachelot avait eu un comportement digne et respectueux lors des débats infects du Pacs en 1999. Le Président Sarkozy a sincèrement regretté par la suite cette image déplorable et inhumaine de la droite française et s’est assez bien amendée. Franchement, à cette époque, nous n’avions rien à envier à la méchante droite américaine et ses cohortes de bigots incultes et méchants.
    Donc, je reste optimiste et je crains même que notre gauche si stupide à l’époque actuelle (question auto-sabordage) fasse échouer ce projet de loi…par jalousie!

    Merci pour vos conseils Seb, je reste militante jusqu’à la complète reconnaissance de nos droits.
    Et le mariage religieux, je me suis déjà exprimée dans un autre post : je me contenterai d’une bénédiction comme c’est déjà possible lorsqu’un prêtre (certainement pas ces intégristes de St Pie X 😀 ) prend cette initiative personnelle. Ce qui m’intéresse c’est l’égalité de traitement au niveau civil, le religieux relevant de la sphère privée (Dieu merci) dans notre beau pays laïc.
    D’ailleurs, je ne manque jamais de souligner que cette laïcité, sans faire d’anachronismes, est contenue dans les Evangiles grâce au Christ. D’où l’excellent ouvrage que vous nous avez conseiller Seb, “le Christ philosophe” de Frédéric Lenoir.

  7. A L Word : le truc c’est que vous l’avez déjà cette “reconnaissance” juridique : la Déclaration de 1789.

    Tout ce qui n’est pas interdit par la loi…Est autorisé ! C’est pour çà que si, personnellement, je ne suis pas d’accord avec toutes les revendications des organisations gay, lesbiennes, homos (que je ne confonds pas avec les populations concernées…De même que je demande aux citoyens de ne pas confondre le chrétien que je suis…Avec le bien peu digne représentant de l’Eglise qui considère qu’une petite fille de neuf ans doit tolérer le viol ! Autant il y a plein de choses que j’approuvent, dans ce que fait l’Eglise…Autant sur certains points elle est complètement en décalage avec Jésus qui comme le démontre magistralement Monsieur Lenoir, était quelqu’un qui portait un message vraiment révolutionnaire !) qui n’arrêtent pas de dire que “la France” n’apporte aucune sécurité juridique à l’ensemble de ses citoyens…Alors qu’elle y a pourvu (merci les révolutionnaires) en 1789 !

    Après…C’est au citoyen de se servir de ses droits…Et de faire condamner “l’Etat” s’il ne va pas dans le sens du respect de ces derniers.

    Personnellement, je croyais (encore récemment) que je ne pouvais pas faire valoir mes droits…Parce que la Constitution ne faisait référence qu’au Parlement pour saisir le Conseil Constitutionnel.

    Or…Quand on y pense, y t il quelque chose de plus illogique…Que de rédiger un texte de valeur suprême…Qui soit le seul dont les citoyens ne puissent se servir ? De toute évidence…Non !

    En fait…Tout repose dans le fameux article de la Constitution qui dit en gros que ce qui n’est pas interdit par la loi est autorisée.

    Je n’avais pas compris cela, avant. Maintenant je le sais. Reste donc à saisir, dans les règles, le Conseil Constitutionnel.

    Car…Là encore, le Conseil Constitutionnel doit être saisi. Il ne peut se saisir tout seul. Et il n’a pas la possibilité de sanctionner “l’Etat” pour le non respect de la Déclaration…Par ex…Sans saisi par le pouvoir constituant, qu’il s’agisse du Peuple ou de ses représentants.

    Pour le civil, je crois que vous avez déjà eu gain de cause…Via le PACS. Il faudrait relire les modifications de la loi depuis 1999. Il y en a eu beaucoup.

    Je me renseignerais, pour savoir exactement la différence.

    Qu’entendez vous (juste pour savoir) par “bénédiction” ? Religieuse ou laique (le maire par ex) ?

  8. Comment débattre alors que dès le premier commentaire, après un document assez émouvant sur un jeune autiste, les phrases haineuses ressortent :
    ” Une video à méditer Mr vanneste… Et oui on peut être homosexuel, mieux que vous et moi, être un génie ! ”
    Et bien moi, c’est ce commentaire que je trouve homophobe. Cela sous-entend que l’auteur du commentaire, non seulement a fait attention à la sexualité de cet homme (car le sujet du docu était bien que cette personne était autiste et génie), mais également a trouvé la bête rare. Ecoeurant !
    Du même niveau que ceux qui piochent dans les faits divers sordides un exemple où des parents maltraitent leur enfant pour prouver qu’une famille hétéro n’est pas idéale.

    ” Je ne doute absolument que si des référendums homophobes jusqu’au paroxysme proposaient de pendre les homos en place publique comme en Iran ou de les décapiter au sabre comme dans la très “humaniste” Arabie wahhabite, il y aurait un pourcentage non négligeable de votants POUR, même ici en France certes, pas la majorité parce que nous sommes en 2009 MAIS 50 ans avant ou même moins je crains que ce fût une majorité…”

    Comment pouvez-vous être crédible après cela ? Vous écrivez n’importe quoi comme si cela était la réalité, juste pour appuyer votre discours. Vous savez très bien que ce que vous décrivez ne correspond pas à notre culture de tolérance, français ou européenne.
    Vous vous victimisez pour attirer l’adhérence à vos idées des naifs et des biens pensants, en utilisant des références extrêmes. A vous entendre, la majorité des français seraient hostiles aux homosexuels, certains seraient même prêt à se transformer en meurtrier alors que les différents sondages réalisés ces dernières années prouvent le contraire.

    Vous réclamez des droits, mais vous avez déjà les mêmes droits que tout un chacun, homme ou femme. Vos droits en tant qu’individu sont EXACTEMENT les mêmes que votre voisin ou votre voisine. Vos revendications ne sont que communautaristes, sans fondement culturel ou naturel.

    Et, encore une fois, vous parlez énormément de ce que vous voulez obtenir, mais jamais vous ne parlez de l’enfant. Or, dans notre civilisation occidentale, culturellement, une famille est composée d’un homme et d’une femme. Pour un enfant, cela est une partie de ses repères. Pensez d’abord à lui.

  9. “Vous réclamez des droits, mais vous avez déjà les mêmes droits que tout un chacun, homme ou femme. Vos droits en tant qu’individu sont EXACTEMENT les mêmes que votre voisin ou votre voisine. Vos revendications ne sont que communautaristes, sans fondement culturel ou naturel.”

    Bonjour,
    Je suis homosexuelle et non je n’ai pas les mêmes droits que les hétéros. Je n’ai pas le droit de me marier avec la femme que j’aime et avec qui j’ai fait ma vie depuis 16 ans. Vous allez sans doute me rétorquer : “et le pacs?”. Eh bien justement le pacs ne donnent pas les mêmes droits que le mariage. D’abord, avec le pacs on ne devient pas automatique le successeur de son conjoint en cas de décès. Mais parlons surtout des droits expatrimoniaux–>
    le PACS ne modifie pas l’état civil des partenaires. Ainsi les pacsés demeurent célibataires, ce qui entraîne plusieurs conséquences juridiques :
    -il n’existe pas de représentation légale entre les partenaires pour les actes de la vie civile, alors que la loi la prévoit pour les époux (article 218 du code civil).
    -il n’existe aucun droits de représentation en cas d’hospitalisation (accès aux informations médicales, choix thérapeutiques, accompagnement en fin de vie).
    -en cas de décès, la famille conserve le droit de régler les funérailles sans tenir compte de la volonté du partenaire pacsé survivant .
    -ll est impossible de faire – de son vivant – un don d’organe à son partenaire en cas d’urgence, comme la loi le permet pour le conjoint (Article L. 671-3 du code de la santé publique).
    ETC ETC…

    Quant aux enfants, c’est là tout le sujet… Ma compagne et moi avons des enfants (6 et 8 ans), c’est elle qui les a porté. Ces enfants que j’élève depuis qu’ils sont nés, que j’ai désiré autant que ma compagne, qui me considèrent comme leur seconde maman, je n’ai aucun droit sur eux ni eux sur moi. Je ne peux pas les inscrire à l’école ni dans aucune autre activité. Si l’un d’eux a besoin d’une opération chirurgicale en urgence, je ne peux pas signer les papiers si ma compagne n’est pas là. Si ma compagne décède demain, il se peut que mes enfants me soit retiré car je n’ai aucun lien juridique avec eux. Vous imaginez des enfants qui viennent de perdre leur maman et que l’on arrache en plus à celle qui les a toujours élevé? C’est ça l’intérêt de l’enfant?
    Alors non, par pitié, ne me dites pas que les couples homos ont EXACTEMENT les mêmes droits que les couples hétéros!!

  10. A Lilia 75 : même remarque que pour L WORD.

    Vous avez exactement les mêmes droits que n’importe qui : “les Hommes sont libres et égaux en droit”.

    Et article 5 : “tout ce qui n’est pas ordonné par la loi, ne peut être empêché”.

    Après, évidemment, c’est à vous de vous servir de vos droits…Si vous voulez qu’ils soient reconnus concrètement.

    Concernant votre situation, je crois qu’il faut aussi ne pas faire l’amalgame entre “le mariage” et le fait d’être parent.

    Par ex, vous dites qu’avec le PACS on ne devient pas automatiquement l’héritier du (de la) défunt(e)…Qui dans la vie “réelle” est votre compagnon(e).

    Certes. Mais faut il pour autant modifier la loi ? Je n’en suis pas certain. Pourquoi ? Parce que les PACS c’est un peu (comme je le disais dans des posts précédents) l’équivalent des “fiançailles” : on peut les rompre à tout instant. Et contrairement à ce qui se passait dans le passé, où la “promesse” engageait les deux “promis” (sauf dans les cas des familles royales, où le Pape se montrait plus souple…Quoique !) ici les PACS “n’engagent” pas.

    Ce qui explique, à mon avis, le problème que vous soulevez. Les “liens du mariage” impliquent un engagement qui n’est pas demandé à des pacsés. L’un est du domaine du sacrement…L’autre du contrat.

    Peut être, ce n’est qu’une proposition, pourrait on prévoir qu’à partir de x années de PACS, le pacsé survivant puisse obtenir automatiquement la préséance en matière d’héritage. Où qu’un “contrat” de “PACS” puisse être contresigner par les deux partis…A la manière du “contrat de mariage” pour établir un “régime” qui convienne à chaque membre. (Ainsi, le PACS serait une forme de contrat…Complété par les deux “contractants” selon leur désir…Contrat qui prendrait fin en cas de “séparation” des deux pacsés)

    Sincèrement, je pense que c’est la meilleure solution. A l’image du “contrat de mariage”…Et sans qu’il soit nécessaire de modifier la loi existante…On pourrait penser à :
    -garder le cadre général de la loi
    tout en :
    -donnant la possibilité aux deux partis qui se pacsent…D’élargir les “compétences” du pacsé…A partir du moment où cela ne concerne pas la “parentalité”.

    A mon sens, c’est respectueux envers les personnes qui sont dans votre situation (le PACS donne un cadre général, et c’est vous qui déterminer les situations à améliorer, via un “contrat”)…Et cela respecte la Loi Fondamentale (article 5 cité)…Mais aussi l’Institution du mariage (qui n’est pas remise en cause)

    Ce que vous soulevez, concernant les enfants, me pose plus problème.

    En effet, vous dites qu’ils n’ont aucun droit sur vous ni vous sur eux. Rien de plus normal…Vous n’êtes pas leur mère.

    Cela n’a ici rien à voir avec votre situation…Mais tout à voir avec la question de la parenté.

    Ces enfants, que vous aimez, j’en suis certain…Ne sont biologiquement pas les vôtres…Et comme leurs parents n’ont renoncé, ni l’un, ni l’autre, à leurs droits parentaux…Vous ne pouvez avoir de droits sur eux…Ni eux sur vous.

    Vous ne pouvez les inscrire à l’école, ni dans aucune activité…Car vous n’avez pas l’autorité parentale.

    Vous ne pouvez signer les papiers pour une quelconque opération chirurgicale, pour les mêmes motifs. Vous n’avez aucun droit parental sur eux…Et pour cause, ils ne sont pas vos enfants biologiques…Et vous ne pouvez usurper ceux des parents desdits enfants.

    Vous n’avez aucun droit non plus, si votre compagne décède…Car effectivement, vous n’avez pas l’autorité parental…Et plus encore n’êtes pas reconnue comme un membre de la famille, à part entière.

    Ces questions liées à l’autorité parentale n’ont rien à voir avec l’homosexualité ou l’hétérosexualité. Elles sont liés à la parenté. A rien d’autre.

    Il existe beaucoup de couples hétéros où le conjoint n’a aucun droit sur l’enfant : je vous donne un ex ? Nicolas Sarkozy et Cecilia Attias et Monsieur Attias.

    En sa qualité de père, Monsieur Sarkozy a des droits parentaux sur certains des enfants de sa deuxième épouse.

    Mais…Il n’en a pas sur ceux qu’elle a eu avec l’animateur préféré des Français.

    Les enfants de Mme Carla Bruni…Monsieur Sarkozy n’a aucun droit parental sur eux. C’est sans doute pour cela, d’ailleurs, que Mme Bruni Sarkozy…Cherche à lui en donner un. Pour qu’il soit content de le montrer au Conseil des Ministres !

    Mme Dati a des droits sur sa fille…Mais si père il y a, ce dernier en a tout autant. En revanche, le “compagnon” éventuel de la Ministre, qui ne serait pas le père…Lui n’en a aucun.

    Donc…Pardon, mais là ce n’est pas une question d’hétéros ou d’homos…Mais la question de : qui sont les parents de cet enfant.

    Les situations que vous désigner, peuvent être corrigées facilement…Puisqu’il suffit que votre compagne vous accorde sa confiance, en vous “déléguant” si je puis dire…Son droit parental.

    Il n’en demeure pas moins que le père (ou les pères : je ne sais pas trop) de ces enfants…A le droit de contester une décision de la mère…Et plus encore de la vôtre.

    L’enfant a des parents. Tant que ces derniers n’y renoncent pas…Il est sous leur autorité. Et en l’absence des parents “directs”…L’enfant a aussi des “parents” en la personne de sa famille…Laquelle a des devoirs à son égard. (Elle ne peut pas le mettre dehors par ex)

    Un enfant qui verrait sa mère biologique (ou adoptive…Dans le cas où celle biologique aurait renoncé à ses droits (en l’abandonnant)) décédée ne serait pas “arraché” à qui que ce soit (surtout si le couple est reconnu par la famille)…Mais remis à sa famille (ce qui est différent).

    Il n’est pas interdit par la loi, que le compagnon ou la compagne d’un pacsé décédé…Demande à la famille de l’enfant, à le voir. Dès lors que celle ci accepte (et justement, pour le bien de l’enfant, elle l’acceptera : les membres d’une famille ne sont pas des monstres !)…Je ne vois pas où est le problème.

    Après, effectivement, vous ne pourrez obtenir la garde (sauf éventuellement, si l’enfant se retrouve orphelin, s’il est mal traité par sa famille…Ou qu’il est en âge de choisir avec qui il désire vivre : après c’est au juge de décider.)…Parce que vous n’aurez aucun lien de parenté avec cet enfant.

    Et là…J’en suis désolé, la loi ne peut pas faire grand chose pour vous. Elle ne peut vous accorder le droit d’être parent…Sans l’être. La seule manière pour vous d’avoir la garantie d’une garde…Serait d’avoir vos propres enfants.

  11. Bravo Lila, sur ce dernier paragraphe il est bien de retourner aux homophobes l’argument de l’intérêt de l’enfant en cas de décès du parent biologique : immonde de retirer cet enfant au parent survivant parce que non “géniteur”. Combien de mauvais parents ne sont que de vulgaires géniteurs irresponsables et égoïstes? les faits divers pullulent 🙁
    Cela vaut pour les couples homos mais aussi hétéros ou le beau-parent dans les faits est un néant aux yeux de la loi. Il est temps que le projet Moreno passe!

    Et pour le Pacs, outre le fait que les hétéros ont ça et le mariage (discrimination pour nous), il n’offre pas toutes les garanties du mariage et ce que vous dénoncez est scandaleux en plus du fait que ce contrat se signe au tribunal (en cachette de toute visibilité?) et non en mairie.

  12. Non Pensées et Seb, si je vais en mairie pour déclarer mon futur mariage avec la femme de ma vie, il me sera répondu non en France!
    Oui, je suis interdite de mariage dans mon pays! et surtout ne me répondez pas avec le plus grand négationnisme cynique que je peux me marier avec un homme, ce serait un faux mariage (blanc), négateur de ce que je suis, jamais consommé. A la rigueur, je pourrais me marier avec un gay pour les enfants que nous aurons ensemble mais sans vivre ensemble et la conception ne serait sûrement pas traditionnelle.

    Et non Pensée je n’exagère pas avec les référendums, je suis persuadée qu’une franche de la population, certes infime A NOTRE EPOQUE, aimerait pour nous le traitement réservé en pays intégristes. Donc non au référendums caressant les bas instincts haineux de la population qui n’est pas homogène quant à l’humanisme, loin de là! et non aux simples référendums excluant un genre ou une minorité dans son intégralité, seuls les régimes totalitaires en sont dignes.

  13. L Word >
    Permettez moi de vous reposer ces questions :

    – Pour vous, combien un enfant peut-il avoir de parents ? Y a t-il une limite ?

    – Que se passerait-il en cas de séparation d’un couple homosexuel (par exemple lesbien) ? Si les 2 partenaires se remettent en couple, l’enfant aurait 4 mamans légales et chacune aurait les mêmes droits sur l’enfant ?

  14. Et les familles traditionnelles qui éclatent et se recomposent? vous leur poser la question aussi? bien sûr que ce n’est pas évident pour tout enfant les séparations mais cela quel que soit le couple.
    C’est relativement nouveau car les gens, autant hétéros qu’homos se séparent plus aisément, parfois hélas pour des broutilles et font preuve d’immaturité en changeant de partenaires comme de chemises (tant qu’il n’y a pas d’enfant ok sinon c’est grave).
    Mais préférez-vous les situations antérieures où les parents restaient ensemble pour les enfants (se forçaient) et se trompaient mutuellement? les enfants ne sont pas dupes, ils sentent très bien l’inimitié, la rupture d’amour entre leur parent, pourquoi l’hypocrisie et le mal-être obligé?

  15. “Ces enfants, que vous aimez, j’en suis certain…Ne sont biologiquement pas les vôtres…Et comme leurs parents n’ont renoncé, ni l’un, ni l’autre, à leurs droits parentaux…Vous ne pouvez avoir de droits sur eux…Ni eux sur vous.”

    Le géniteur a de fait renoncé à ses droits parentaux puisqu’il s’agit d’un don se sperme anonyme réalisé en clinique… Je n’usurpe donc les droits de personne.

    “Mme Dati a des droits sur sa fille…Mais si père il y a, ce dernier en a tout autant. En revanche, le “compagnon” éventuel de la Ministre, qui ne serait pas le père…Lui n’en a aucun”

    Mais elle est là la grande différence avec les homos!
    Si Mme Dati a fait sa fille “toute seule” ou si le père biologique a renoncé a ses droits, son nouveau compagnon aura le droit d’adopter sa fille.
    E t c’est tout bêtement cela que réclame les homos : qu’une femme puisse avoir la possibilité d’adopter l’enfant de sa compagne s’il n’y a pas de père.
    Dès lors qu’on se marie en France, on peut adopter les enfants de son époux/épouse s’il celui-ci est le seul parent. Voilà ce qu’il faudrait changer pour les homos : soit les autoriser à se marier (le plus simple), soit autoriser l’adoption des enfants du pacsé avec une redéfinition du pacs.
    A propos du mariage, arrêtez de parler de sacrement, les homos réclament le mariage civil pas le religieux que je sache! Les hétéros athés qui se marient uniquement à la mairie ne voit rien de sacré dans leur mariage…

    “Il n’est pas interdit par la loi, que le compagnon ou la compagne d’un pacsé décédé…Demande à la famille de l’enfant, à le voir.”

    Et vous trouvez ça bien d’avoir simplement le droit de “voir” un enfant qui vous considère pleinement comme son parent, qui est là parce-que vous l’avez voulu avec sa mère bio et pas pour autre chose? Vous plaisantez j’espère?

    ” Dès lors que celle ci accepte (et justement, pour le bien de l’enfant, elle l’acceptera : les membres d’une famille ne sont pas des monstres !)…Je ne vois pas où est le problème.”

    Vous êtes bien naïf!
    1) La douleur de perdre un enfant peut engendrer des comportements inappropriés chez certains gds-parents qui voudront absolument la garde de leurs petits-enfants!
    2) Bien des familles encore aujourd’hui n’apprécient que moyennement l’homosexualité de leur enfants, alors pour ce qui est d’apprécier leur compagnon/compagne…c’est pas toujours gagné tout cuit!

  16. L Word >
    Vous ne répondez pas à mes questions ou alors, je me suis mal exprimé. Je ne vous demandez pas ce que vous pensiez de la séparation (je suis d’ailleurs entièrement d’accord avec vous sur ce point).

    Seb a clairement exprimé la situation légale actuelle.

    Aujourd’hui, un enfant ne peut avoir, au plus, que 2 parents. Dans la quasi totalité des cas, ce sont son père et sa mère. Si votre revendication de devenir la mère de l’enfant de votre conjointe aboutit à la création d’une loi, il sera possible d’avoir 3, 4, 5 adultes qui auront le même niveau légal vis à vis de l’enfant.

    Dans mon exemple et dans le cas où la loi que vous souhaitez existe, vous vous séparez (ce que je ne vous souhaite pas, bien sur). Votre ancienne compagne est la mère des enfants, tout comme vous, avec les mêmes droits. Votre nouvelle compagne peut réclamer d’être la mère des enfants, tout comme la nouvelle compagne de votre ex… Se mettre d’accord quant à l’éducation d’un enfant est déjà complexe à 2, mais alors à 3,4,5,…Et l’enfant trouvera t-il sa place ?

    Lila75 >
    Lorsque vous précisez que son nouveau compagnon aurait le droit d’adopter le fils de Rachida Dati, êtes vous sur de vous ?
    Où alors vous voulez parler de le reconnaitre comme étant son fils parce qu’il n’a pas de père connu ? Je ne pose pas la question pour vous piéger, mais pour être sur d’employer les bons termes (et pour ma culture personnelle sur le sujet). Mais si c’est le cas, il peut le faire car l’enfant n’a pas de père. En ce qui vous concerne, l’enfant a déjà une mère, c’est la raison pour laquelle vous ne pouvez pas le reconnaitre.

  17. Pensées, j’ai bien dit que je n’étais pas juriste et que cette situation va créer des complexités, j’en conviens mais elle va, pour les couples stables quels qu’ils soient, enfin reconnaitre à minima l’existence du second parent dans les faits.
    Certes, en cas de séparation, je n’ai pas les réponses adéquates mais celles et ceux qui ont conçu ce projet ne sont pas des ânes je suppose? je dirais simplement aux couples concernés de prendre leurs responsabilités et de bien réfléchir avant d’entreprendre cette démarche cruciale avant tout pour l’enfant. Donc, si les couples en question ne se sentent pas assez solides, ne se voient pas ensemble à long terme, même si personne n’est devin, qu’ils restent “en l’état” mais j’espère qu’il existe déjà des dispositions minimales reconnaissant le conjoint du parent biologique de l’enfant, ne serait-ce que pour des démarches quotidiennes vis-à-vis de l’école ou du médecin. Je suis bien ignare en la matière vu que nous n’avons pas décidé d’avoir d’enfant pour l’instant.

  18. la honte est sur ceux qui procrée par assistance sans qu’il y ait une raison médicale stricte (et encore !….) comme pour ceux qui utilisent (pas en France heureusement!! cf. pétition contre http://www.thematiquefrs.org/dirvifa/petition.html ) la gestation par autrui, je serais ces gens-là (heureusement, je ne le suis pas !!!!), je n’en parlerai pas !

    je veux un enfant alors je vais au rayon “sperme gratuit”, je me sers et j’ai mon “objet” tout mignon (bel exemple de l’hyperindividualisme exacerbé depuis les années 80) et je reporte mes manques d’affection sur cette convoitise, ultime lien avec la normalité et la réalité hétérosexuelle que je fuis pour des raisons personnelles d’ordre psychologique !……………
    tristesse absolue ! je vous plains !

    vouloir être acceptée comme vous êtes par les autres au lieu de réaliser un travail sur vous même pour régler vos problèmes, ou pire concevoir ou adopter un enfant pour un semblant de normalité……..pitoyable stratégie de survie individuelle !

    quand au mariage, ceux qui n’y voient rien de sacré même dans le mariage laïque (je suis agnostique ! et marié, père de 3 enfants) sont les mêmes souvent qui entrent dans les statistiques du 1 divorce sur 3 en France (et 1/2 à Paris) : on banalise une union qui est le projet le plus important dans la vie d’un homme et d’une femme, avec comme but ultime de la fusion amoureuse, celui de la procréation !!!!
    miracle de la vie sexuée entre individus mâle et femelle !
    d’ailleurs, les gamins de couples divorcées ou de couples homos sont généralement ceux qui ont le plus de difficultés en classe (pas forcément intellectuelles, mais de comportements, de concentrations,…….) : je le constate depuis des années dans mes classes !

    pourquoi discuter des heures et perdre son temps la dessus ?!!
    c’est ainsi, point !
    ce n’est même pas une question de droit, grande maladie de la fin du XXeme siècle de légiférer pour tout et surtout pour rien !, cela est, point !

    ceux qui ne sont pas contents des lois de ce pays n’ont qu’à partir pour immigrer ailleurs !
    heureusement qu’il reste des pays avec des vrais valeurs comme l’Irlande, la France,….. qui ne sont pas encore tombés aux mains des lobbies de toute sorte et de l’hédonisme libertaire imbécile ambiant !!!!

    à quand l’adoption autorisée ou la procréation assistée pour un couple scatophile ou sado-maso ???
    bien sûr qu’il est important de connaître les orientations sexuelles des personnes importantes qui ont des postes à responsabilité !!!
    pour rien au monde, je ne voudrais que mes enfants aient un enseignant sodomite pratiquant la scatophilie !!! car quoiqu’on endise, notre comportement du domaine privé a toujours une influence sur notre vie professionnelle et publique !
    comment un député pratiquant les orgies sexuelles pourrait être crédible en combattant l’hypersexualisation de notre société qui vante à la pub du 20h les mérites d’un lubrifiant (ode à la sodomie à l’heure du repas!) ou qui vante les mérites d’un matelas avec une femme quasiment nue !……..
    comment ferait un député homosexuel pour ne pas voter pour des lois aux bénéfices des lobbies homosexuelistes ?!!!!…….

    pourquoi rejeter Edvige si les gens assument leur sexualité ou leur choix politiques ?!!!! ils ne devraient pas en avoir honte, ils ne devraient pas vouloir le cacher !!!
    c’est qu’ils savent bien au fond que leur pratique est incorrecte et moralement discutable !

    un hétéro marié et amoureux depuis des années, père d’enfants formidables : classique et fier de l’être !…………..je vais peut-être monter une association pour mettre en place une hétéropride ! ou pour réclamer les mêmes droits que mon député ou mon patron ou ceux de l’entrepreneur du coin qui a bénéficé de tarifs spéciaux en matériau alors que moi, j’ai payé plein pot pour faire ma maison !!!!
    et oui, nous devons tous avoir les mêmes droits !!!!!………..pffff….pitoyable, je vous dis !

  19. erreur de frappe à “procréent”, “couples divorcés” et “postes à responsabilités”.
    c’est ainsi quand on va vite et que l’on est exaspéré…..

  20. NietzscheMarx,

    Que répondre à tant de bêtises…? C’est vous qui avez un problème psy pour être obsédé à ce point par le sort des homos. Qu’est-ce que ça peut bien vous faire tout cela? Cela ne vous empêche de rester un bon hétéro père de famille et heureux.
    Vous mettez tant d’acharnement dans vos propos que l’on sent comme une jalousie. (censuré) Vous ne vous ennuyez pas un peu dans votre vie pour venir déverser votre haine (idem) sur ce blog?
    Sinon pourquoi?

  21. bêtises ?…. Koala pense sûrement détenir la vérité absolue ! et se sent à priori digne et apte à juger de la qualité de mes arguments sans que lui-même en donne !!!!! risible !
    “obsédé par le sort des homos” ?…………..
    je n’ai que faire de leur sort ! ils ne m’intéressent aucunement par contre l’état de la société dans laquelle évolue mes enfants, oui !
    où est le problème psy à être autant vigilant et acerbe que ceux qui défendent l’amoralité et la débauche ??!!!!!!!

    je mets autant d’acharnement dans cette lutte car aujourd’hui, il s’agit bien de cela ! il faut reprendre l’espace médiatique, la niche écologique que nous avons trop longtemps laissé aux bien-pensants bobo-hédonistes !!
    “jalousie” ?…… de quoi ? d’être si mal dans ma peau et dans ma sexualité que j’ai peur du sexe opposé et que je vais avec une personne du même sexe ?!!! il est évident que là, il n’y a aucun risque ! NON !!!! aucune jalousie, sûrement pas !
    les femmes sont une des plus belles réalisations de la nature et je suis des plus satisfaits de ma moitié !!!!
    je déplore d’ailleurs que trop de personne ne connaisse notre bonheur !
    ensuite, ce qui a du être (peut-être) censuré faisait allusion à un quelconque refoulement de ma part ou autre ineptie, dernier argument jeté comme un appel à l’aide de personnes à la dérive !!!
    non, je ne refoule rien. Je suis comme ceux qui combatte le voile islamique et qui ne sont pas des musulmans refoulés ! je suis comme les résistants face au nazisme qui n’étaient pas des nazis refoulés !

    enfin, je n’ai aucune haine envers ces gens là. Ils font ce qu’ils veulent en privé ! je me fiche de leur devenir mais à partir du moment où on nous en parle régulièrement dans les médias (cf. ancien post), j’ai le droit de m’exprimer moi aussi ! non ?
    et si je le fais, ce n’est sûrement pas par ennui comme cela vous ferez plaisir (malheureusement pour vous), je n’en ai pas le temps !!!! entre mes trois enfants, mon travail, mon association pour le patrimoine, la musique que je pratique, ma correspondance au journal local, mon club de sport,….il ne me reste que quelques instants pour donner mon avis sur certains forums (et celui de M. Vanneste avec qui je ne partage pas toutes les idées politiques) quand je lis nombreuses idioties, et pour lire (en ce moment “Ainsi soient-ils” Vecchiali, très bon ! et “Premier sexe” Zemmour, excellent !) !

    de plus, si j’ai choisi ce thème (avec celui aussi de la taxe Tobin), c’est que je ne veux pas m’éparpiller en n’allant pas au fond des choses, et c’est parce que j’ai plusieurs homos dans mon entourage proche dont je connais les parcours (histoire personnelle, écueil de la vie,…), et que je peux donc, je pense en toute objectivité, m’exprimer sur ce sujet (sujet pour lequel je me sens concerné tout comme le combat pour le retour vers une moralité et droiture de la société !).
    mes analyses sont confirmées par ce que je vois et ce que je sais.

    voilà le pourquoi !!!!

    pour finir, et sans haine ! puisque c’est ce qui vous inquiète, je vous laisse méditer ces quelques phrases :

    “les excès dans la vie sexuelle sont un signe de dégénérescence bourgeoise” Lénine

    “La majesté du devoir n’a rien à faire avec la jouissance de la vie” Emmanuel Kant

    “Il n’y a pas que ce qui est lié à ma volonté (…..) qui puisse être un objet de respect et donc de commandement” Kant

    “Les lois, qui sont ou devraient être des pactes conclus entre des hommes libres, n’ont été le plus souvent que l’instrument des passions d’un petit nombre (…)” Cesare Bonesana

    Ces phrases sont bien liées à l’air du temps entre l’hypersexualisation de notre société, l’hyperindividualisme et l’hédonisme ambiant, et les lois à répétition à l’avantage de quelques minorités insignifiantes !

    Cordialement !

  22. au fait, il existe un livre très intéressant donnant plusieurs pistes sur la notion du “on devient homo, on ne l’est pas à la naissance” : “Le cri primal” du Dr Janov qui montre bien de part son expérience professionnel qu’après plusieurs consultations, certains homo redeviennent hétéro !……….
    à méditer aussi !

  23. NietzscheMarx,

    Quand je parle de “betises”, je parle par exemple de ce propos : “bien sûr qu’il est important de connaître les orientations sexuelles des personnes importantes qui ont des postes à responsabilité !!!
    pour rien au monde, je ne voudrais que mes enfants aient un enseignant sodomite pratiquant la scatophilie !!! car quoiqu’on en dise, notre comportement du domaine privé a toujours une influence sur notre vie professionnelle et publique !

    D’autant plus que vous dites un peu plus dans un votre dernier commentaire : “enfin, je n’ai aucune haine envers ces gens là. Ils font ce qu’ils veulent en privé !”
    Ah bon, je croyais que c’était très important de connaitre les pratiques privées des gens comme vous le disiez juste avant?

    Alors il faudrait savoir monsieur NietzscheMarx!
    Lorsque vous dites que vous ne voudriez pas d’enseignants sodomites et scatophiles pour vos enfants, rassurez-moi, j’espère que vous ne parlez pas des homos parce-que là vous perdriez toute crédibilité.

    Autre propos que je qualifiais de “bêtise” : “comment ferait un député homosexuel pour ne pas voter pour des lois aux bénéfices des lobbies homosexuelistes ?!!!!”
    Alors quoi, on interdit aux députés d’être d’être d’origine étrangère, d’être des femmes, d’être trop jeune, d’être trop vieux, d’être handicapé, d’avoir une religion etc etc… Ben oui des fois qu’ils fassent voter trop de lois pour les immigrés, le feminisme, le jeunisme, les seniors, les handicapés, les fanatiques religieux etc etc… Alors quoi, il ne devrait y avoir que des députés blancs, entre 40 et 50 ans, hétéro, en bonne santé et athé? Je ne suis pas d’accord avec cela, nos députés doivent représenter la diversité de notre pays.

    Lorsque vous dites : “les lois à répétition à l’avantage de quelques minorités insignifiantes”, je ne comprends pas pourquoi cela vous ennuie. je m’explique : si des lois passaient au profit de certaines minorités tout en enlevant des droits ou des avantages à la majorité, je comprendrais bien que cela vous insupportable. Mais ce n’est pas le cas ici.
    Qu’est-ce qui vous chagrine dans le fait d’instaurer des lois pour une société plus juste? Prenons par exemple le mariage homo. Si un jour cette loi passait, que cela changerait-il dans les faits pour la majorité? Eh bien rien!
    Cela empêcherait-il les couples hétéros de se marier, d’avoir des enfants, d’être heureux, absolument pas!
    D’ailleurs, au moment du pacs, on disait déjà : “ça y est, c’est la fin du mariage blablabla”! Les hétéros ne se sont pas moins mariés depuis le pacs, et même mieux, ils en ont également profité. Je ne compte plus le nombre de mes amis hétéros qui vivent en couple et veulent avoir une situation plus officielle en attendant de se marier, le pacs est parfait pour eux, une sorte de fiançailles laiques en quelques sortes.
    Bien souvent vous remarquerez que dans l’histoire les droits accordés aux minorités ont toujours profiter à la majorité.

    Pour finir vous citez cette phrase de Lenine : “les excès dans la vie sexuelle sont un signe de dégénérescence bourgeoise”
    Pourquoi comparer l’homosexualité aux “excès dans la vie sexuelle”?
    Cela me fait bondir.
    Moi même homosexuelle, je ne me sens absolument pas concernée par ces propos.
    Je suis une femme de 29 ans, je vis en couple avec une femme de mon âge depuis 10 ans, je l’aime plus que tout et nous sommes fidèles l’une à l’autre évidemment. Nous nous sommes pacsées il y a 6 ans et ne menons pas une vie de dépravées.
    Et à côté de cela, je connais tellement d’hétéros volages, qui ne reste pas longtemps en couple, qui divorcent à plusieurs reprises, qui “ramène” une nouvelle personne tous les samedi soir dans leur lit etc etc….
    Une chose est clair et n’en déplaise à certains : l’hypersexualité n’a rien à voir avec l’orientation sexuelle! D’ailleurs on insiste trop à mon avis sur le terme “sexuelle” dans “orientation sexuelle”, il vaudrait mieux dire ” orientation affective ou sentimentale “. Lorsque je suis tombée amoureuse de mon amie, je n’ai pas pensé au sexe en premier, loin de là! je suis tombée amoureuse point barre, le sexe n’est qu’un détail.

  24. NietscheMarx ou la haine ambulante! si l’on vous souhaitait les mêmes vilennies? discriminons les discriminatuers, chiche? même si c’est se rabaisser à leur sous-niveau d’inhumanité 🙁
    On pourrait invoquer que les haineux discriminateurs sont dangereux pour la société, Involutifs, etc…arroseur arrosé.

    Citer la Pologne comme exemple 😀 ses cohortes de prêtres intégristes fans de la très antisémite Radio Maria (même le précédent Pape, Polonais, n’en est pas venu à bout!). J’ai de la famille là-bas, tous croyants et pratiquants et je peux vous assurer qu’ils envient nos curés! je crois d’ailleurs que la France possèdent les curés (excepté la Fraternité St X) les plus modernes et les plus intellos du monde catholique romain (influence de la laïcité? sans doute).
    Oui, en pologne, ils en sont encore à donner la communion à la bouche (très vectrice de microbes) même si vous leur tendez les mains comme en France. D’ailleurs, feu mon ancien curé, pourtant assez conservateur, disait toujours qu’en Pologne ils ne connaissaient pas Vatican II.
    Un pays qui acceptent les généreux subsides de l’UE doit réciproquement accepter les valeurs de l’UE, en l’occurrence le rejet total de l’homophobie!
    D’ailleurs, l’artiste tchèque David Cerny a bien caricaturé la Pologne sur son oeuvre polémiste “Entropa” : des curés en tenue Vatican I soulevant le drapeau gay, j’ai bien rigolé!

    En plus, le livre du [censuré] nommé Zemmour (censuré chez Ruquier) fait que j’ai bien raison d’accoler sexistes et homophobes dans le même sac-poubelle : nostalgiques de sociétés patraircales esclavagistes envers les femmes 🙁 je vous donne à tous un bon tuyau : un aller sans retour vers une dictature islamiste où vous serez enfin dans votre élément.

  25. Encore la censure alors que je suis polie, je hais la vulgarité et les insultes ! donc, soyons hypocritement corrects : j’avais dit ici précédemment et sans censure que ce Zemmour se la jouait macho alors qu’il ressemble à un coq déplumé bien chétif 🙂
    Et chez Ruquier il y a bien 2 méchants Eric qui se complaisent à démonter, casser, humilier les invités. Certes, c’est peut-être dans l’air du temps le lynchage médiatique mais je n’y souscris pas.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.