Vanneste : victoire pour la liberté d’expression

Tiré du bloc-note de l’éditorialiste du Figaro, Yves Thréard :

Faut-il voir là une page qui se tourne ? Je l’espère, au nom de la raison et de la liberté d’expression. Plusieurs décisions prises ces jours-ci signalent peut-être un tournant dans la tendance, dangereuse, bête et « panurgiste », à la judiciarisation à outrance et à l’étroitesse d’esprit de notre époque. Un peu d’air !

Mardi, le gouvernement a décidé de ne pas transmettre au Sénat la proposition de loi qui sanctionne la négation du génocide arménien. Tant mieux, c’eût été une faute. (…)

Cette semaine également, le président de la République a proposé la dépénalisation de la diffamation après l’affaire Filippis, du nom de l’ancien directeur de la publication de « Libération ». (…)

Dernier motif de satisfaction, l’arrêt rendu par la Cour de cassation, le 12 novembre, qui casse sans renvoi la décision de la cour d’appel de Douai ayant condamné le député UMP Christian Vanneste pour injures publiques envers un groupe de personnes à raison de leur orientation sexuelle« L’homosexualité est inférieure à l’hétérosexualité, si on la poussait à l’universel, ce serait dangereux pour l’humanité », avait dit Vanneste. Bien sûr, je ne partage pas du tout son opinion, qui n’est qu’une opinion. Mais si je lutterais pour le faire changer d’avis, je ne me battrais pas pour qu’il n’ait pas le droit de s’exprimer comme bon lui semble.

Contre les bien-pensants, ces trois décisions sont des victoires pour la liberté.

Mot clés:

3 commentaires

  1. Julien - 6 décembre 2008 22 h 01 min

    Cher Monsieur Vanneste,

    Mais que faites-vous dans la politique française? Les gays ont toujours existé au même pourcentage qu’aujourd’hui, seulement maintenant, ils osent s’affirmer. Regardez plutôt autour de vous, dans votre famille et renseignez vous avant de parler d’un thème que vous ne connaissez clairement pas. La vraie menace pour l’humanité est l’ignorance dont vous faites preuve.
    Bonne chance pour votre procès…

    Répondre
  2. Alice - 9 décembre 2008 12 h 20 min

    L’annonce de ce dernier jugement m’a fait comme un électrochoc et j’en ai pleuré.
    J’ai pleuré car pendant plusieurs années on m’a regardé de travers lorsque je disais soutenir Christian Vanneste, dés que je l’évoquais, les regards sur moi changeaient.
    Aujourd’hui je suis deux fois plus fière de dire que je vote Vanneste, un député courageux dans tous les sens du terme.

    Répondre
  3. Marly - 9 décembre 2008 12 h 49 min

    Bravo cher Christian Vanneste pour cette victoire de la liberté !

    Répondre

Exprimez vous!