Ainsi parla Zemmour !

Les critiques qui sont tombées en avalanche sur la déclaration de candidature d’Eric Zemmour témoignent le plus souvent de l’aveuglement, entretenu ou subi, des commentateurs et du grand malentendu qui règne dans la politique française, au moins depuis 2017, et sans doute depuis plus longtemps. Elles épinglent le caractère anxiogène, la référence gaullienne jugée ridicule, le caractère nostalgique marqué par un regard davantage tourné vers le passé que vers l’avenir, et l’absence de propositions précises dans le domaine économique.

En fait, la cohérence du fond et de la forme, du décor et de la démarche, du style et du contenu était parfaite. La candidature de Zemmour est différente des autres parce qu’elle procède d’une vision à la fois plus haute et plus large de notre pays. Certes, il n’est pas le Général de Gaulle et ne se prend pas pour lui, mais il regarde la France de la même hauteur, non celle des cinq années d’un mandat présidentiel et des mesures à prendre, mais celle des siècles, durant lesquels notre nation est allée “sans relâche de la grandeur au déclin”.  Pour lui, l’histoire n’est pas la comédie de la succession des régimes et des gouvernements, le jeu compliqué et tortueux des hommes qui en sont les acteurs, lequel délecte les commentateurs. Non, l’histoire est tragique : elle est le tombeau des civilisations et des peuples laissant la place à d’autres civilisations et à d’autres peuples. La mort peut les saisir comme elle saisit les personnes, brutalement ou sournoisement. La débâcle et l’invasion ressemblent à l’infarctus, la lente dégradation de l’esprit public, des moeurs, des capacités de défense, matérielles ou spirituelles font penser au cancer. En 1940, certes la France et sa IIIe République étaient sans doute un peu cancéreuses, mais le désastre militaire a ressemblé à la crise cardiaque. Guéri, notre pays a pu se relever. Cette fois, il n’y a pas de percée militaire de l’ennemi, mais une lente conquête par des peuples qui ne s’assimilent pas tandis que la fierté nationale est systématiquement détruite, l’identité culpabilisée, la souveraineté érodée. Le vieux peuple combattant, le pays bâti à coups d’épée, la nation jalouse de sa culture, de son histoire glorieuse, de son patrimoine matériel et intellectuel, se réduit à un troupeau de consommateurs hédonistes, ballotté de peur en peur, de réchauffement climatique en covid, soucieux de conserver ou d’acquérir les moyens de ses petites jouissances, sans percevoir que la seule crainte qui vaille est tout simplement de disparaître.

Zemmour privilégie logiquement cette angoisse-là parce qu’elle est essentielle. Elle est la seule que peut vaincre un pouvoir politique souverain et responsable quand les autres dépendent d’autres niveaux. Sauver notre pays du déclin et de la décadence est la priorité absolue. Le déclin se mesure à notre recul économique que la longue série de nos déficits et de notre dette prouve amplement malgré les artifices de la planche à billets. Il se mesure aussi à notre perte d’influence géopolitique du Liban au Pacifique en passant par l’Afrique francophone. Notre décadence s’affiche aux yeux de tous par le règne des minorités qui minent la cohésion nationale, ruinent notre démographie, altèrent notre culture, et démoralisent le peuple français aux deux sens du terme, celui du moral ou de la morale. La priorité de l’économie est un leurre. Celle-ci ne peut être que la conséquence d’un redressement politique comme la France l’a vécu en 1958, pour la dernière fois. Seul un pouvoir fort appuyé sur une majorité ardente et inspirée par le patriotisme plus que par le pouvoir d’achat pourra procéder aux réformes nécessaires dont dépend en fait le niveau de vie des Français. Les électeurs de François Fillon et ceux de Marine le Pen peuvent s’unir dans cet élan, dans ce combat.  Bien d’autres peuvent les rejoindre pour échapper à la férule des technocrates dont l’inefficacité, notamment en économie se mesure aux résultats de notre pays, pour se libérer de la baguette des oligarques de la pensée et de la finance, qui imposent leur idéologie ou leurs intérêts, lesquels s’accordent souvent étrangement.

Zemmour est le seul à incarner cette espérance. Que son profil, son origine, sa profession, sa confession soient inattendus révèle l’état de la France incapable de produire un héros issu de sa majorité, un homme politique ou un général. C’est néanmoins vouloir tromper les Français que de le réduire à n’être qu’un “polémiste d’extrême-droite”. C’est un écrivain qui possède une connaissance de notre histoire et des principales questions actuelles qui se posent à notre pays bien supérieure à celle des politiciens ou des commentateurs. Cette compétence remarquable dans les débats en fait un meilleur candidat que la Présidente du Rassemblement National. Désormais sa réussite ou son échec dépendent d’une part du poids immense des intérêts qu’il bouscule comme l’a montré l’acharnement médiatique contre l’homme, l’utilisation de la moindre rumeur, du moindre geste à son encontre, d’autre part de sa capacité à s’élever sans cesse à la hauteur de son idéal : le V de la victoire aurait été une meilleure réponse au doigt d’honneur !

Articles liés

12 commentaires

  1. Certes le costume du “Général” semble encore un peu trop grand pour lui, mais De Gaulle au départ n’était-il pas aussi exclu du plus grand nombre des français et ignoré de l’ensemble du système politique ?
    N’en déplaise à certains, sa prestation fut excellente, contrairement au journaliste du 20 heures qui ne fut pas à hauteur !

    1. Ne soyez pas étonné de la prestation à charge du journaliste Bouleau, TF1 est devenue depuis des années un média de centre-gauche (pléonasme?!) pro Macron.

      1. Oui, comme plus de 85% des médias. Et ceux qui n’avaient pas encore basculé, comme par exemple l’Opinion, dont le directeur N. Beytout clamait sous tous les toits qu’il était le seul à ne pas être subventionné est bizarrement devenu pro-Macron, depuis que celui-ci a pratiquement doublé les subventions aux journaux en aout 2020 au prétexte du covid. Soit un an avant que la campagne présidentielle ne démarre… Étrange, non ?

  2. Je pense que Macron sera le nouveau préseident sauf grave évènement style attentat ou émeutes. La province ou se trouve l’électorat de Eric Zémmour regarde encore beaucoup trop A2 et Tf1 et ne se rend pas compte du grand replacement. Par contre la campagne electorale sera terrible, nous pouvons nous attendre à beaucoup de violence orchestrée par l’ extrême gauche et son alliée la racaille, ce sera une campagne qui va être un electro choc dans toute l’ Europe et même le monde? alors rien que pour ça la candidature de Z est salutaire.

  3. La candidature de Zemmour a le mérite de placer le débat au bon niveau: celui de la survie de notre civilisation. Les autres candidats devront dévoiler leurs intentions à ce sujet.

  4. Même élu Président de la République, Zemmour pourrait décevoir les français, mais qui a donné véritablement satisfaction au peuple de France depuis quinze ans ?
    Mieux vaut avoir des remords que des regrets !

  5. Rien à dire sur la fabrication et la diffusion du clip de candidature. Plutôt pas mal. Rien à dire non plus sur le constat multiple d’un avachissement de la sphère publique. Mais l’avenir ne peut pas être un retour au passé, la vessie éclaire mal le chemin vers le second tour.

    Quant au passage à la messe du Vingt-Heures, je m’en serai privé à sa place, n’ayant apparemment pas préparé ma prestation en ambiance hostile.
    Je l’ai vu tomber de piège en chausse-trappe, mais c’était sans doute plus facile devant mon écran que devant la caméra.

    Mathieu Bock-Côté a tout expliqué hier chez Christine Kelly sur CNews en cinq conseils gratuits.
    A la place d’EZ je m’y tiendrais.

  6. L’avenir et le passé

    “Le plus vieux phare du monde est encore capable de guider des bateaux en perdition”

    “La Bible, le plus vieux livre du monde guide encore ce jour de très nombreux adeptes”

    “Certes, la vieillesse est un naufrage, mais le plus souvent, c’est au cœur des plus vieilles épaves
    que l’on trouve les plus beaux trésors”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.

Veuillez noter que les cookies essentiels sont indispensables au fonctionnement du site, et qu’ils ne peuvent pas être désactivés.

Pour utiliser ce site Web, nous utilisons les cookies suivant qui sont techniquement nécessaires
  • wordpress_test_cookie
  • wordpress_logged_in_
  • wordpress_sec

Refuser tous les services
Accepter tous les services