Signez la pétition contre le projet socialiste !

La Droite populaire lance une pétition contre le droit de vote des étrangers (AFP)

par Droitepopulaire | 19 octobre 2011

La Droite populaire a lancé mercredi une pétition nationale contre le droit de vote et d’éligibilité des étrangers issus des pays hors-Union européenne aux élections locales, une mesure inscrite dans le projet du PS pour 2012.

« C’est un vieux fantasme du PS puisque chacun se souvient que c’était l’une des 110 propositions de François Mitterrand en 1981″, a déclaré le chef de file de ce collectif de l’UMP, le ministre des Transports Thierry Mariani, en présentant à la presse le sitewww.nondroitdevotedesetrangers.fr où l’on peut signer la pétition contre la proposition socialiste.

Sur la page d’accueil du site internet, en dessous d’un « République française – Non au droit de vote des étrangers », on peut voir le célèbre tableau de Delacroix « La liberté guidant le peuple » et une main blanche barrée d’un « Touche pas à mon vote » rappelant la paume jaune de « Touche pas à mon pote ».

Lancée à la mi-journée, la pétition recueillait, à 14H50, 480 signataires. « Nous attendons des dizaines de milliers, voire des centaines de milliers de signataires » et « sans bourrer les urnes, comme cela a été fait récemment aux primaires du Parti socialiste », a lancé le député UMP Richard Mallié.

Dans son projet présidentiel, le PS veut étendre aux citoyens hors-UE le droit de vote aux élections locales, déjà ouvert aux ressortissants communautaires.

« Il y a des arrière-pensées électorales » du PS, a affirmé M. Mariani, car « on s’aperçoit que, dans tous les pays, notamment au nord de l’Europe, où cette mesure a été adoptée, elle a permis de fournir des bataillons d’électeurs au Parti socialiste local ».

« Notre alerte, c’est pour dire aux Français : attention, cette fois, ce n’est pas une mesure lancée en l’air », a-t-il encore mis en garde. « S’il gagne (les élections de 2012), le PS aura tous les moyens de mettre en place cette mesure sans retour » aux conséquences « lourdes, car dans certaines communes », les étrangers peuvent représenter « 10% ou 20% du corps électoral », « ce qui peut faire basculer une élection ».

Fustigeant une « obsession » des socialistes, M. Mallié a souligné que « depuis la Révolution française de 1789, seuls les citoyens français ont le droit de vote ». « Nous voulons en rester là sinon il n’y aura plus aucune différence entre Français et étranger ».

La proposition du PS, a ajouté Philippe Meunier, « c’est l’entrée dans le communautarisme ». « Nous avons déjà sur le territoire national, lors des élections locales, l’influence de certains consulats et de puissances étrangères », a-t-il affirmé.

A la question de savoir si la Droite populaire ne risquait pas d’être taxée de draguer les électeurs du Front national, M. Vanneste a répondu : « et à gauche, eux, est-ce qu’ils se gênent pour récupérer les gauchistes ? ».

Articles liés

19 commentaires

  1. Monsieur VANNESTE, est il utile de déranger le citoyen lambda, pour de telles futilités ? Cela ne me surprend guère – je comprends que vous ayez peur pour votre avenir en cas de défaite en 2012 – et je suis habitué, à présent, aux grandes déclarations sans effet de votre groupement…Mais est ce une raison suffisante pour toujours, et encore…Prendre les citoyens pour des billes ?

    Commençons par la superbe affirmation du Ministre des Transports : « s’il gagne (les élections de 2012), le PS aura tous les moyens de mettre en place cette mesure sans retour, aux conséquences lourdes, car dans certaines communes, les étrangers peuvent représenter 10% ou 20% du corps électoral. »

    Celle ci, à tout égard, vaut son pesant d’or !

    –D’une part, le Ministre nous explique que le mandat législatif est désormais impératif – depuis quand a t on abrogé la DDHC de 1789 – puisqu’il s’agit (nous dit il) d’une mesure sans retour !

    Je ne connais pourtant, en dehors de la DDHC, aucune loi – y compris la Constitution – qui ne puisse être changée par une majorité ! Même chose concernant les traités…Ou autres engagements internationaux ! Les parlementaires ayant un mandat non impératif (dixit la Constitution) ils peuvent changer, à loisir – dans le respect des valeurs du pays bien sur et des limites qui leur sont posées par la DDHC – la règle ! Ce qui valait hier ne vaut plus aujourd’hui, ce qui vaut aujourd’hui, ne vaudra peut être plus demain.

    D’autre part, le PS pourrait, selon les propos du Ministre, agir comme bon lui semble en la matière. Ce qui, dans les faits, n’a rien d’une évidence…Tout au contraire même.

    En effet, avant de s’interroger sur les bienfaits ou les méfaits du droit de vote des étrangers…Il faudrait peut être se demander si les élus sont autorisés à donner le droit de vote au premier venu !

    Si l’on observe notre Histoire, force est d’observer que les élus n’agissent pas (en principe) selon leur bon plaisir. Et s’ils le font, l’Histoire se charge de remettre de l’ordre.

    –Qui a octroyé le droit de vote aux femmes ? La Nation. Comment ? En votant la Constitution de 1946. Et si c’est bien le Gouvernement provisoire, qui a permis les premières élections (locales et nationales) où des femmes ont voté…Ses décisions étaient toutes aussi provisoires, puisque légales jusqu’au moment où les Français auraient à se prononcer sur la nouvelle Constitution. C’est en donnant son aval à celle ci, que le Souverain – ici le Peuple Français – a fait sienne l’idée que les femmes devaient être à égalité avec les hommes.

    –Qui a octroyé le droit de vote aux ressortissants européens ? La Nation. Comment ? En votant le traité de MAASTRICHT.

    En vertu de quoi, ce que les parlementaires n’ont jamais pu faire par le passé – se passer du consentement de leur mandataire – seraient ils désormais possible ?

    Mais peut être avez vous des doutes ? Après tout, il est vrai, par deux fois, les parlementaires ont trahi leur mandataire :

    –En votant le traité de Troyes, qui reprend 99,99% du TCE rejeté par ce même Peuple Français…Lequel avait donné mandat à M. SARKOZY pour un traité technique. En aucun cas pour un traité de l’importance qu’on sait.

    –En donnant les pleins pouvoirs au Maréchal PETAIN, au mépris tant du régime politique – la République – que des Français eux mêmes, qui se sont vus ainsi dérobés leur souveraineté par ceux qu’ils croyaient être leurs défenseurs.

    Et sous l’Ancien Régime, nous avons, aussi, eu un cas – sinon deux – emblématique de la trahison des « élites » :

    –En ratifiant le traité de Troyes, les « notables » (Université de Paris, membres du Parlement, représentants des trois Ordres et le roi lui même (alors « empêché ») ont évidemment fait preuve de trahison.

    Oui…Mais voilà : nous avons désormais une arme qui empêche les élus de donner la souveraineté de la France à quiconque : la DDHC.

    Article III Le principe de toute Souveraineté réside essentiellement dans la Nation. Nul corps, nul individu ne peut exercer d’autorité qui n’en émane expressément.

    Dès lors, comment ceux ne pouvant se prévaloir d’être membres de la Nation, pourraient ils se voir doter d’un pouvoir – la souveraineté – qui octroie le droit de vote ?

    Il n’y a que le Souverain qui peut violer la Constitution et par là même déroger à l’article III de la DDHC. C’est pourquoi la dérogation inscrite dans MAASTRICHT est légale. C’est pourquoi une dérogation par la loi ou par révision de la Constitution serait, elle, illégale…Si seuls des parlementaires étaient chargés de la voter.

    Au lieu de faire peur aux Français, en énonçant des mensonges sur le ton de la vérité…La droite populaire devrait, plutôt, chercher des arguments aptes à donner du corps à son opposition.

    Car oui, l’octroi du droit de vote aux étrangers, non ressortissants européens, n’est pas possible…Sauf en cas de référendum. Et çà, M. HOLLANDE peut très bien décider d’en faire un.

  2. Hors de question de laisser les étrangers voter que se soit dans les élections nationales ou locales.
    Si ils veulent voter, alors qu’ils demandent la nationalité Française et qu’ils respectent nos lois , notre façon de vivre et surtout notre République .

  3. Le programme du PS semble régressif et irréaliste pour l’avenir de la France en étant complétement à coté de la plaque pour répondre aux préoccupations,aux soucis des français en ces temps difficiles et en ce temps de crise que la France traverse aussi comme de nomvreuses nations.
    Il est invraissemblable que le PS en France soit trop sectaire,peu ouverte contrairement au SPD allemand,au Parti Ytavailliste Brittanique ou au PSOE espagnol ou ces autres partis européens acceptent de voter des lois communes avec la majorité de ces pays respectifs.
    Ce qui n’est pas le cas du PS français peu ouvert avec lui meme.

  4. Je veux bien signer la pétition, mais quand je vois les votes à l’AN comme celui de cette nuit, (assez démagogues)
    je suis désespérée de nos élus !

  5. Je suis une etrangere qui habite en France depuis des annees,
    et je suis totalement contre cette loi. De faire un bons payee,de faire une haute culture prend beaucoup de travaille et beaucup des investissements,des generations meme. Nous vivons dans une temps ou il ya de monde qui veux AVOIR Tout sans donnant cette investissements, cette temps de construire les bonnes habitudes etc . Je trouve que la fidelite a mons propre payee est plus forte encore,meme j’aime la France.
    Je soupconne des gens qui sont pret a etre un citoyen d’un pays sans longue connaisance,et l’amour de cette pays. Je soupconne leurs valeurs,leur fidelitie.

  6. Pour instaurer le vote des étrangers il faudra modifier la Constitution ce qui sera facile à la Gauche si elle gagne la ” Présidentielle/ législatives” ce qui n’est pas exclu.

    Pourquoi ne lancez-vous pas une pétition en faveur du Référendum d’initiative citoyenne pour faire pression sur le groupe UMP pour qu’il inscrive votre proposition de loi n°3328, en faveur du RIC?

    Si les citoyens disposent du RIC ils pourront en appeler à l’arbitrage de la population concernée sur ce point et d’autres..

  7. A BACHAUD YVAN :

    L’article III de la DDHC empêche toute transmission du vote aux étrangers.

    Article III : le principe de toute Souveraineté réside essentiellement dans la Nation. Nul corps, nul individu ne peut exercer d’autorité qui n’en émane expressément

    Si le PS décidait de voter une loi ou de réviser la Constitution…Il suffirait à M. VANNESTE (ou un citoyen) de saisir le Conseil Constitutionnel, via une QPC…Ou s’agissant de M. VANNESTE lors de l’examen en commission des lois.

    Donc le PS, pas plus qu’au moment de Maastricht, ne pourrait octroyer le vote à quiconque, puisque ce dernier relève de la souveraineté !

    Ce n’est que parce que les Français, par référendum, ont dérogé à cette formule, que les ressortissants communautaires y ont droit.

  8. @ seb:

    ” –Qui a octroyé le droit de vote aux femmes ? La Nation. Comment ? En votant la Constitution de 1946. Et si c’est bien le Gouvernement provisoire, qui a permis les premières élections (locales et nationales) où des femmes ont voté… ”

    Comme militant de gauche, vous omettez bien sûr de dire que la Chambre des Députés “Bleu Horizon” donna le droit de vote aux Françaises au même moment que les Britanniques, mais que le Sénat sous majorité socialiste et radicale-socialiste s’y opposa systématiquement.
    De même, vous dîtes que la victoire de François Hollande est inéluctable… mais sans préciser à quelle élection !

  9. Il faut dire que François Mitterrand ne l’a jamais fait, après l’avoir mis dans son programme en 1981: c’est donc la répétition d’une arnaque électoraliste du PS.

  10. Il serait souhaitable de lancer la demande de référendum d’initiative populaire comme si la loi le permettait en utilisant ce que préconise Christian Vanneste à savoir l’obtention de 800.000 signatures. Certes cette demande s’arreterait là puisque la loi l’oblige. Cela aurait un avantage,c’est de compter les vrais des faux démocrates et de voir la réaction du Sénat qui se refuserait de modifier la loi pour nous permettre démocratiquement de donner notre point de vue sur des choix de societé.

  11. A Thibault :

    Je ne suis militant chez personne. Ou alors, éventuellement, militant de la France.

    Je ne considère pas que M. HOLLANDE va gagner l’élection présidentielle – j’ai déjà fait savoir que pour moi il n’a pas les critères pour cette charge – je souligne simplement le fait que le PS ne serait pas en mesure de tenir son engagement, sauf s’il fait un référendum.

    Il m’apparait donc absurde et plutôt méprisant, de tenter de faire accroitre le contraire aux Français, qui ne sont pas idiots.

    Pour ce qui est du vote des femmes, celui ci leur a été donné par la Nation française, puisque c’est la seule à pouvoir le faire. Les mandatés ne pouvant s’octroyer ce pouvoir.

  12. Le projet socialiste est devenu le projet du Sénat, qui compte utiliser un ancien vote de l’Assemblée sous l’ère Jospin.

    Une ppl constitutionnelle adoptée pendant une législative antérieure conserve-t-elle sa validité ? Si oui, il faudrait trouver un moyen de faire adopter la proposition de loi constitutionnelle suivante le plus vite possible :

    Article unique :

    Il est ajouté à l’article 89 un sixième alinéa ainsi rédigé : “Le quatrième alinéa de l’article 3 de la Constitution, qui déclare électeurs “tous les nationaux français majeurs des deux sexes, jouissant de leurs droits civils et politiques”, ne peut faire l’objet d’une révision.

    On peut aussi penser à une grande manifestation, comme celle de fin mai 1968 à Paris (j’y étais) ou de juin 1984 sur la liberté de l’enseignement et contre le “grand SPULEN”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.

Veuillez noter que les cookies essentiels sont indispensables au fonctionnement du site, et qu’ils ne peuvent pas être désactivés.

Pour utiliser ce site Web, nous utilisons les cookies suivant qui sont techniquement nécessaires
  • wordpress_test_cookie
  • wordpress_logged_in_
  • wordpress_sec

Refuser tous les services
Accepter tous les services