Air France – Airbus : du patriotisme industriel ?

Bernard CARAYON est député UMP de la 4e circonscription du Tarn, département voisin de Toulouse d’où s’envolent une bonne part des Airbus vendus dans le monde.

Son appel au PDG d’Air France (le lire) afin qu’il choisisse Airbus plutôt que Boeing pour sa commande d’une centaine de long-courriers a recueilli à ce jour près de cent cinquante signatures de députés, droite et gauche confondues. Avec la crise, le patriotisme économique et industriel, pour ne pas dire le protectionnisme, revient en force après une décennie de vents dominants en faveur de la mondialisation et de la concurrence.

Ce n’est pas pour déplaire au communiste Alain Bocquet, qui a signé des deux mains l’appel de son collègue sudiste de droite, avec d’autres députés « chtis », les UMP Daniel Fasquelle, Jean-Pierre Decool, Thierry Lazaro, Christian Vanneste, et le socialiste Jean-Pierre Kucheida.

La suite est à lire dans La Voix du Nord.

Articles liés

4 commentaires

  1. Sur le coup, on a envie d’applaudir…Et puis on se met à raisonner :

    -M. VANNESTE (et ses collègues) n’ont ils pas voté en faveur de l’ensemble des traités européens, en particulier le traité de Lisbonne, qui fait de la concurrence libre et non faussée un dogme…Que ce soit un dogme de “moyen” et non de “fin” ne changeant strictement rien à l’affaire

    -M. VANNESTE n’est il pas ce député dont le silence est éloquent (idem pour ses collègues) concernant la Stratégie de Lisbonne II, texte pourtant fort intéressant, qui prône “l’ouverture” (des frontières, à la concurrence, aux “autres” (comprenez “migrants”)) et autres charmantes idée : du style demain on rase gratis en matière de viticulture. La Commission européenne ambitionne de donner à tout un chacun le droit de produire ce qu’il veut sur un sol : adieu AOC, vin de pays, etc ! Vive l’anarchie oenologique ! Tout çà pour imiter les “nouveaux pays” qui…Sont en déroute ! Charmant !

    -M. VANNESTE n’est il pas ce charmant député, qui a mandaté un “ultra liberal” socialiste (et oui, çà existe) pour défendre “l’intérêt de l’Europe” devant l’OMC…Tellement bien (au reste) que le type nous fait systématiquement avoir des amendes !

    Il est vrai qu’il n’est pas aidé. Aux USA, en Chine…On prône en public le libre échange…En Europe on appelle au protectionnisme publiquement.

    En revanche, aux USA, en Chine, dans l’intimité, on agit en protecteur…On protectionnise. Alors qu’en Europe, au delà des mots, on ouvre grand les frontières et cie !

    Résultat ? Notre “défenseur” à l’OMC se voit convaincu de faire du protectionnisme…Quand ses “plaignants” Américains et Chinois sont des bons samaritains !

    Ce “coup de gueule” est pour le moins désastreux – même si je comprends que sur l’aspect politicien c’est payant à court terme – car vous donnez à nos “assaillants” le bâton pour nous faire battre ! Car si vous commencez à parler PUBLIQUEMENT de protectionnisme, que va t il se passer selon vous ? Et bien les USA vont demander à leurs compagnies de….Privilégier Airbus ! (Ce qu’elles font au grand dam du Congrès)

    Bref, M. VANNESTE, merci de donner un peu de COHERENCE à votre action :

    –soit vous demandez à l’Etat de “renationaliser” Airbus
    –soit vous allez frapper à la porte de M. BARROSO pour obtenir pour l’UE – ou du moins les pays phrares du projet Airbus – une part en or (golden share) histoire d’éviter le coup de la carte à puce (merci l’UE ! Bill CLINTON a dû bien se marrer)

    Et en cas d’échec, et bien vous employez les grands moyens :

    -vous et vos collègues menacez M. BARROSO de quitter le navire Airbus (la chaise vide, çà marche) au profit de bilatérales à la Suisse “renforcée” : ainsi, on garde le marché intérieur tout en ayant (de nouveau) notre souveraineté intacte auprès de l’OMC notamment. On peut même gardef l’euro sans être dans l’eurozone (dixit Trichet en 2010) donc pourquoi ne pas former deux zones euro ?

    -Vous exigez – oui, j’ai bien dit exigez : c’est un ordre – que le Parlement reçoive mani militari notre “défenseur” à l’OMC pour qu’il défende (réellement) notre intérêt commun. Dans le même temps, vous demandez à M. FILLON un débat sur la Stratégie de Lisbonne II, jusqu’aux présidentielles. Comme çà, vous pouvez repousser (dans le même temps) des directives pernicieuses (notamment celle concernant les vins)

    En l’absence d’actes…Vos propos resteront purement et simplement du vent.

  2. @ seb:

    ” Aux USA, en Chine…On prône en public le libre échange…En Europe on appelle au protectionnisme publiquement. ”

    C’est faux ! Les Etats-Unis font du protectionnisme à taux élevé, par exemple pour leurs infrastructures ferroviaires.

  3. A Thibault :

    Je suis tout a fait d’accord avec vous. Pourquoi m’accuser de fausseté quand je vais dans votre sens (ce n’est pas toujours le cas !) ?

    Je ne nie pas – bien au contraire – que les USA (ou la Chine) fasse du protectionnisme.

    Je constate simplement que ces pays ont l’intelligence de brandir haut la bannière du libéralisme à tout crain (pour les autres) tout en adoptant des mesures en contradiction avec le message officiel.

    Alors qu’au sein de l’UE – la Russie, la Suisse ne font pas de semblables bétises – on appelle ouvertement à plus de protectionnisme (pour séduire les électeurs) lors des “europénnes” par ex (Europe qui protège, Europe sociale, fermeture des frontières, etc.)…Mais comme cela va à l’encontre des dogmes de la Commission Européenne (qui n’a toujours pas saisi son rôle : il est vrai qu’à sa tête on a le mec qui a coulé le Portugal !) les Etats n’agissent pas en “protecteurs” ne serait ce que pour protéger les “intérêts vitaux de la Nation” !

  4. Zut, message parti trop tôt…

    Je poursuis.

    Ce qui me pose problème, dans les demandes de M. VANNESTE et de ses collègues, ce n’est pas le bien fondé de leur demande…C’est l’incohérence de celle ci. Au regard de leurs actes – vote/adoption de traités ou directives ou “Statégies” aux antipodes de leurs propos publics – et de leur “ligne politique” (l’UMP demande la libéralisation de tout : faut il s’étonner que les entreprises (y compris anciennement publiques) fassent jouer la concurrence quand on leur en donne l’occasion ? Au reste, peut on demander à ces dernières d’être “patriote” quand on a un Président qui ne jure que par le “modèle” américain et à présent allemand ?)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.

Veuillez noter que les cookies essentiels sont indispensables au fonctionnement du site, et qu’ils ne peuvent pas être désactivés.

Pour utiliser ce site Web, nous utilisons les cookies suivant qui sont techniquement nécessaires
  • wordpress_test_cookie
  • wordpress_logged_in_
  • wordpress_sec

Refuser tous les services
Accepter tous les services