Mediapart/FFF : oui à la liberté de la presse, non au terrorisme intellectuel !‏

Christian Vanneste (page facebook) : Mediapart participait au combat pour une presse libre : agaçant pour certains, mais bien [rappel : CV plaide pour la liberté de la presse]. Espionnage, délation, amalgame, glissement sémantique entre la notion juridique de nationalité et le racisme, délit d’intention, lynchage médiatique et excuses publiques. Maccarthysme de gauche ou procès de Moscou ? La liberté de la presse, ce n’est ni l’inquisition, ni le terrorisme intellectuel. Relisez l’Affaire Callas ! Et cessez d’accuser la Fédération Française de Football à tort !

Articles liés

6 commentaires

  1. D’un problème de bi-nationalité, ou de compétences sportives, on glisse vers un problème de racisme : et bien oui, les ressortissants des pays africains sont très majoritairement noirs, et c’est toute cette dimension qui fausse le discours. Mais personne ne reprend jamais Aimé Cesaire ou le CRAN…

  2. Je ne sais pas si vous comptez le faire – est ce possible quand on est député ? – mais je pense qu’un “erratum” serait bienvenue de votre coté, sur le site de Mediapart.

    Mediapart se prend – et c’est dommage, car beaucoup de leurs articles sont très intéressants – pour le nouveau censeur de la France, se faisant plus monarchique que le roi ou plus grand connaisseur du droit (constitutionnel) que le meilleur des avocats !

    Qu’est il, en effet, reproché à la FFF…Par médiapart ?

    Et bien, de mettre en place des quotas de Blancs afin de diminuer le nombre de Noirs et d’Arabes en équipe de France.

    Est ce un crime ? Un délit ? Une forfaiture ? Non…Si le motif, lui, est légal…Et pourquoi pas, en un certain sens, légitime.

    Mediapart invoque l’article 1er de la Constitution…Mais il oublie que le Législateur peut y déroger, sous couvert de l’intérêt général. C’est ainsi qu’on a permis une certaine discrimination “positive” dans les écoles (à mon sens néfaste mais en tout cas légale) et qu’on a également ouvert la porte à la “parité” qui se fonde sur le sexe et non le mérite (là encore, je suis persuadé que cela est néfaste, mais c’est une fois de plus légal)

    Dans les conversations rapportées par Mediapart, le sélectionneur et quelques uns de ses affidés, expliquent vouloir mettre des quotas pour “représenter” le pays (la France)…On ne voit donc pas pourquoi il serait choquant d’instaurer des quotas dans l’équipe de France…Alors qu’on applaudie la parité dans les entreprises ou les institutions publiques ! (Là encore, à mon avis, c’est d’une grande bétise, mais bon)

    D’autre part, il est dit que M. BLANC veut des Blancs…Parce qu’il a observé que les équipes qui ont gagné les années précédentes en avaient un certain nombre. Alors cela démontre sans doute une certaine passivité de L. BLANC…Mais en aucun cas du racisme ! Ou alors il faut considérer que l’on ne saurait avoir jamais aucune équipe gagnante pour ses mérites !

    Pour finir, on notera que rien, ni dans les propos, ni les actes, ne justifient le critère raciste. L. BLANC ne discrimine pas ses joueurs, il élabore une stratégie de jeu. S’il considère qu’il faut plus de “petits gabarits” et de “joueurs tacticiens” que de “gros bras” et bien ce n’est pas de la discrimination. Pas plus, en tout cas, que le fait de rejeter les candidatures de filles n’ayant pas une taille assez haute ou un corps suffisamment mince, pour le mannequinat.

    Il reste l’argument “afrique du sud”. L. BLANC est une personne qui connaît bien son sport. Il sait donc que dans un tel pays, il est plus sensé de trouver des gamins faire des longueurs que des gosses tâter de la planche de skis ! Et sans discriminer quiconque, il sait aussi que ceux qui vivent au soleil, on plus de chance d’avoir la peau mat que la peau couleur du lait ! Ce sont là des évidences.

    Joueur lui même, il ne peut ignorer (non plus) qu’un “européen” étant habitué aux transports, à vivre en ville, aura nécessairement un corps bien moins musclé qu’un enfant africain, qui va souvent à l’école à pieds…Laquelle n’est pas la porte à coté. Et s’il ne s’y est rendu lui même, tous les témoignages de sportifs issus de l’afrique le confirment !

    Bref, Mediapart se rend indigne du journalisme. On n’est plus, ici, que dans le racolage.

  3. @ seb:
    Médiapart, fondé par des journalistes de Libération, est donc un média de racolage parmi tant d’autres dans la gauchosphère !

  4. Message sans lien avec le post : je viens d’apprendre que M. PATRICK ROY, votre collègue, est décédé. Dans ce moment de douleur, je vous adresse toutes mes condoléances. J’espère que l’Assemblée Nationale lui rendra l’hommage qu’il mérite, et continuera son combat, en luttant contre les cancers.

  5. Le site « media part » appartient à un commissaire du peuple [], grand inquisiteur devant l’Eternel de la gauche bobo salonarde moralisante.Il se prend pour le Fouquier Tinville du 21eme siécle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.