Cantonales/UMP : l’avis des députés

Dans Le Figaro de ce jour, à propos de la constitution d’un “front républicain” dans l’hypothèse d’un second tour entre un candidat UMP et un candidat FN.

Chantal Bourragué (Gironde) ironise: «Je ne sais pas ce que c’est qu’un front républicain!» Membre du collectif de la Droite populaire, Christian Vanneste juge «grotesque» la proposition d’un front républicain droite-gauche contre le FN pour des élections cantonales. «Même s’il y a un ou deux conseillers généraux FN qui sont élus, est-ce que cela menace la République? Pas du tout !», s’exclame l’élu du Nord.

Articles liés

14 commentaires

  1. Le parti socialiste n’a en effet aucun scrupule pour s’allier avec l’extrême-gauche, alliée des nazis au début de la seconde guerre mondiale, donc le “front républicain” est une idée grotesque.

  2. De toute manière nous ne sommes plus chez nous, donc pour moi l’UMP c’est fini! avant ils avaient du courage et aimé la France!
    Quand le patronat achetait au Gouvernement Chirac le droit d’importer sa main-d’oeuvre étrangère (vidéo)

    André POSTEL-VINAY, ex-secrétaire d’état aux immigrés, parle du travail des immigrés en France. Nommé le 28 mai 1974 comme Secrétaire d’État auprès du ministre du Travail, chargé des Travailleurs immigrés dans le Gouvernement Jacques Chirac, il démissionne le 22 juillet 1974. (JT A2 20H – 29/07/1983)

    http://rutube.ru/tracks/4215052.html?v=6950520d72e4f1128989ef8dc0187fbc

  3. @ Marie:

    C’est parce qu’il a fait démissionner Jacques Chirac que Valéry Giscard d’Estaing fut un bon Président de la République.

  4. Bien de cet avis (le vôtre) : ce serait même plutôt sain …et “démocratique” que de voir des alliances contre nature pour marginaliser le FN
    qu’il conviendrait de “mouiller” dans la politique actuelle et non de lui donner “le beau” rôle d’éternel (et facile) opposant.
    Une fois de plus, Christian VANNESTE montre la voie de la lucidité et de l’intelligence : c’est sans doute pour cela qu’il n’est pas encore ministre et qu’on cherche à l’éliminer, aussi bien chez la “droite molle” que chez le FN !

    Cordialement à vous : bon courage et bonne chance pour dimanche si vous faites partie des cantons à renouveler.

  5. “Chantal Bourragué (Gironde) ironise: «Je ne sais pas ce que c’est qu’un front républicain!»”

    Quel manque de culture ! Affligeant ! Un “front républicain” c’est l’alliance antipartisane de tous ceux qui se reconnaissent comme les enfants de la République (française) contre un ennemi commun, qui voit cette dernière comme une gueuse à abattre.

    L’expression “front républicain” (si la dame connaissait l’Histoire de France) vient de la III République. Elle servait (notamment) à permettre l’alliance des partis républicains (et de leurs sympathisants) contre les descendants de Bonaparte ou/et des familles royales ayant régné en France.

    L’aboutissement du “front républicain” a notamment été les fameuses “lois” excluant lesdits descendants des Capétiens et des Bonaparte de toutes charges publiques…Allant même jusqu’à leur interdire leur seule présence sur le territoire.

    Est ce que l’expression “front républicain” a du sens, de nos jours ? Oui…Et non.

    Oui…Parce que les circonstances peuvent faire basculer la République. Que l’on songe combien il fut facile à Louis Napoléon Bonaparte d’utiliser le prestige de son ancêtre et la logique “électorale” pour se faire élire Président de la République…Avant de s’en servir (de la République) pour l’abattre (froidement) mais de manière assez consensuelle. (Les Français n’ayant pas une forte passion pour la République, alors)

    Non…Car on peut penser que les Français sont, désormais, attachés au gouvernement qu’ils ont choisi en 1958, à savoir la République. Surtout, la République bénéficie d’un apport qui réduit à néant la menace d’un régime anti républicain : la fierté d’être la Patrie des Droits de l’Homme.

    Ainsi, dans la pratique, la France, qui n’a jamais réussi, totalement, à oublier la Monarchie – ce que la passion française pour l’Histoire du pays confirme – pourrait très bien adopter un nouveau gouvernement, à la fois monarchique et parlementaire, prenant la forme des volontés établies en 1790.

    Mais quand on demande aux Français si le “retour d’un roi” leur semble envisageable, c’est un non catégorique. Parce qu’il y a la Révolution française. Et cette “cassure” ne pourra jamais se résoudre.

    Donc, le “front républicain” me semble, effectivement, sans sens réel, à notre époque, car la menace d’une tombée de la République, vient moins de l’extérieur…Que de l’intérieur. Car qui touche au crédit de la République…Sinon ceux qui ont (en principe) la charge de défendre cette dernière, non par des mots, mais par de l’exemplarité ?

    Marine Le Pen n’est pas une menace pour…La République. Elle est (en revanche) une menace pour ceux qui se prétendent les défenseurs de cette même République. Lesquels, comme jadis les courtisans de la Monarchie millénaire capétienne, ne comprenaient pas les Lumières, ne voyant en eux que des contraintes.

    Le succès de Marine Le Pen s’explique par le manque d’exemplarité (et de parole) des élus “républicains”. Comme celui des “parlementaires” de 1789 prend sa source dans l’inexemplarité de la Reine de France, de la Cour, et dans l’impuissance du Roi à faire son travail de monarque ! En premier lieu : fournir du pain à ses sujets !

    “Membre du collectif de la Droite populaire, Christian Vanneste juge «grotesque» la proposition d’un front républicain droite-gauche contre le FN pour des élections cantonales. «Même s’il y a un ou deux conseillers généraux FN qui sont élus, est-ce que cela menace la République? Pas du tout !», s’exclame l’élu du Nord.”

    Mais Martine Le Pen ne menacerait pas plus la “République” M. VANNESTE, si elle devenait Présidente de la République ! Sauf si elle décidait de modifier, par référendum, le gouvernement de la France. Mais sans, pour autant, être en capacité de toucher à la DDHC.

    Il faut, par ailleurs, faire preuve de COHERENCE M. VANNESTE ! Si le FN est un parti “non républicain”, si sa Présidente représente (nationalement) une menace pour la “République”…Et bien la chose est aussi vrai localement ! On ne peut pas être à moitié républicain M. VANNESTE ! Ou à moitié anti républicain ! C’est l’un ou l’autre !

    Quant à la “menace”…Si on la considère juste, puis je vous rappeler que les petits ruisseaux font de grandes rivières ? En apparence, oui…Un élu “local” ne peut pas “menacer” quiconque”. Mais plusieurs candidats, disposant d’un droit de donner leur voix à un candidat pour la Présidentielle, plusieurs candidats disposant d’un vote pour avantager le PS aux sénatoriales (vous ne savez pas que les conseillers départementaux votent ?) en vue de faire “tomber” la majorité au Sénat…Cela peut faire beaucoup de mal.

    Puis je vous rappeler, également, que Louis Napoléon Bonaparte n’est pas devenu Président de la République, comme çà ? Qu’il a utilisé sa fonction d’élu local…Pour propager ses idées ? Mettre quelqu’un “dans la place” n’est jamais neutre, M. VANNESTE.

    Je reviens juste sur l’entrée en matière :

    “Dans Le Figaro de ce jour, à propos de la constitution d’un “front républicain” dans l’hypothèse d’un second tour entre un candidat UMP et un candidat FN.”

    S’il y a un candidat UMP et un candidat FN au second tour, la logique ne voudrait elle pas que l’UMP appelle à voter pour son candidat plutôt qu’en faveur de l’abstention ?

  6. @ France:

    Pour les législatives, rappelons que le mode de scrutin actuel n’est que la continuité du scrutin par arrondissement appliqué sous la IIIème République. En revanche, il est clair que la victoire de Jean-Marie Chevallier dans la 1ère circonscription du Var fut illégalement annulée.

  7. Monsieur le Député,
    Voici une remarque pleine de bon sens qui vous honore.
    J’avoue qu’en temps qu’électeur de droite, je demeure ferme dans cet ancrage et ne comprendrais pas l’ostracisme dont pourraient souffrir 2 français sur 10 dans un système devenu finalement non démocratique.
    J’ai été élevé dans un quartier du nord de Paris. En 40 ans, j’ai vu se transformer ce quartier passant d’un quartier ouvrier à un quartier totalement immigré. Le traversant il y a quelques jours, je faisais le parallèle avec la grenouille qu’on ébouillante. Si on la plonge dans l’eau froide et qu’on porte doucement l’eau à ébullition, elle se laissera cuire. Si on la plonge directement dans l’eau bouillante, son réflexe de survie la fera bondir en dehors du récipient.
    Que diraient les habitants de ce quartier qui y vivaient il y a 40 ans et qu’on plongerait instantanément dans le quartier actuel? Même les plus à gauche seraient, je pense, horrifiés et prendraient immédiatement les mesures nécessaires.
    C’est le bon sens qui vraiment fait défaut à nos hommes politiques. Le peuple français se laisse ébouillanter depuis des décennies à petit feu !
    Bon courage dans votre combat.
    Cordialement

    Pascal

  8. Hébérluée par nos “pastèquesFrançaises” (vert dehors , rouge dedans ) qui se sont rués à manifester contre le nucléaire suite à cette catastrophe au Japon ,et se sont dès hier soir RALLIÉS AVEC LA GAUCHE ET L EXTREME GAUCHE pour le 2ème tour ….
    A-HU-RI-SSANT.

  9. La réponse est affirmative tant il est vrai que Madame Calzia est diplômée d’une formation par Madame Dekeuwer-Défossez dont on sait qu’elle participa à la destruction du droit de la famille sous l’ère Jospin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.

Veuillez noter que les cookies essentiels sont indispensables au fonctionnement du site, et qu’ils ne peuvent pas être désactivés.

Pour utiliser ce site Web, nous utilisons les cookies suivant qui sont techniquement nécessaires
  • wordpress_test_cookie
  • wordpress_logged_in_
  • wordpress_sec

Refuser tous les services
Accepter tous les services