Hommage au personnalisme d’Emmanuel Mounier

♦ L’entretien complet est à lire sur le site de Famille Chrétienne

Famille Chrétienne : Comment réagissez-vous aux arguments de M. Brard ?

Je ne suis évidemment pas d’accord avec les positions de M. Brard, mais il y a pire… La quasi-totalité de la gauche est aujourd’hui sur des positions libertaires. Elles érigent la liberté individuelle en valeur absolue. Pour la gauche, tout ce qui est possible est permis… Au nom de cette liberté : une femme peut faire ce qu’elle veut avec son corps ou avec l’enfant qu’elle porte ; n’importe qui peut avoir un enfant sans considération première du bien de ce dernier ; on peut sélectionner des êtres vivants en fonction de leurs maladies, de leurs handicaps ou de « l’espoir » qu’ils représentent pour l’un de leurs frères et sœurs. C’est cette conception erronée de la liberté qui est en train de totalement déstructurer notre société.

Quelles valeurs sous-tendent votre prise de position ?

Je suis chrétien et je ne m’en cache pas. Aussi, à la philosophie individualiste et matérialiste d’une grande partie de la gauche, je préfère celle d’un Emmanuel Mounier qui, lui, distingue individu et personne. L’individu est un être considéré isolement quand la personne est un être en relation. En pareille circonstance, le philosophe Emmanuel Kant – souvent cité ces jours-ci par mes collègues – peut également servir de référence. Particulièrement sa notion « d’impératif catégorique » qui pose l’existence en soi et en autrui d’une part d’humanité inviolable et universelle. Je cite à dessein des philosophes car mes collègues ont trop tendance à considérer que la foi exclurait la raison.

Articles liés

5 commentaires

  1. Ne nous y trompons pas: malgré ses costumes jaunes, Monsieur Brard est un rouge !

    Or, les dirigeants du national socialisme et du communisme soviétique furent co-responsables du déclenchement de la seconde guerre mondiale et voulurent instaurer, sous prétexte d’une nouvelle croyance, un retour à la barbarie http://www.youtube.com/watch?v=iiD8Uje0s-k.

  2. Monsieur VANNESTE, s’il vous plait, merci de bien vouloir demander à M. SARKOZY de cesser de parler de NOTRE PAYS comme il le fait. Je sais bien qu’il n’a pas beaucoup de considération pour la France, mais ce n’est pas une raison pour raconter des inepties !

    “(AFP-EJP)—Le président Nicolas Sarkozy a rappelé mercredi soir lors du 26ème dîner du Conseil représentatif des institutions juives de France que le judaïsme “a contribué à forger l’identité” de la France” et que chaque juif “continue à participer à cette alchimie subtile”.

    Alors là, il faut m’expliquer en quoi le “judaisme” a “contribué à forger l’identité de la France” ! Surtout, de quel droit, M. SARKOZY se permet il de parler religion, alors qu’il est, de par son statut, en principe censé se limiter à une stricte neutralité en la matière ?

    “Si la France a des racines chrétiennes”

    Parce qu’il y a un doute maintenant ? Il est vrai que la Fille Ainée de l’Eglise, n’a strictement rien comme “racines chrétiennes” ! Et le sacre à Reims s’inspirait, on n’en doute pas une seconde, de l’Ancien Testament !

    “elle a aussi des racines juives”

    Ha bon ? C’est nouveau !!! Et comment donc ?

    “La présence du judaïsme est attestée en France avant même que la France ne soit la France, avant même qu’elle ne soit christianisée”.

    La “France” avant la France…C’est la Gaule romaine. Je doute, très sincèrement, que l’Empire romain ait estimé, un seul jour avoir des “racines juives” ne serait ce qu’en raison de l’incompatibilité du monotéisme juif et de la personne sacrée de Yahvé…Avec le culte divin de l’Empereur et des “dieux” romains !

    Effectivement, sur les routes de Rome – comme la chose aurait elle pu être autre, puisque l’Empire romain s’étendait en Orient et en Occident ? – il y a avait des “juifs”. Assez normal, puisque les premiers “convertis” au christianisme…Se furent (assez logiquement) des “juifs”…Jésus étant lui même juif !

    De là à prétendre que parce que quelques individus arpentaient Lutèce, Lugdunum et Carcie, la France aurait “des racines juives”…Il n’y a qu’un pas, que M. SARKOZY franchit, à l’évidence, allègrement.

    Oubliant sans doute – mais c’est sans doute un “détail” pour M. SARKOZY ? – que Rome (et donc la Gaule) persécuta les “juifs” parce qu’ils voulaient un seul dieu et étaient assez “intolérants” pour ne pas reconnaître les autres (ce qui aurait satisfait “César”)…Et que lorsque la France devient la France…Ses “gouvernants” furent tous (sans aucune exception) des Chrétiens jusqu’à la fin de l’Ancien Régime !

    Et que lesdits Chrétiens apprenaient, dans leur enfance, que les meurtriers du Seigneur Jésus étaient…Les Juifs.

    On peut donc douter que la France ait pu avoir avant ou après sa christianisation…Des “racines juives” étant donné l’hostilité de la population et des “gouvernants” envers les pratiquants du judaisme ! Mais je ne désespère pas d’entendre M. SARKOZY affirmer que Saint Louis, guidé sans doute par lesdites racines, imposa aux “Juifs” un signe de reconnaissance positif au possible : l’étoile jaune.

    M. SARKOZY prend vraiment les Français pour des demeurés…Et la France pour une page blanche !!!

    Qu’on ait pu retrouver des vestiges des lieux où les “Juifs” s’adonnaient à la toilette, à la prière ou bien encore à leur commerce – n’exerçaient ils pas la profession de “banquiers” ? – sans nul doute. Rome comme le Royaume de France n’interdisaient pas aux “Juifs” de vivre au sein du territoire.

    En revanche, les “Juifs” avaient un statut, tant sous Rome, que sous le Royaume de France, qui a lui seul démontre aisément le mensonge présidentiel (qui n’abuse que lui, pas même son auditoire) : ils étaient des sous citoyens. Est ce un hasard qu’on leur ait (sinon) conféré le droit d’usure…Réprouvé par l’Eglise ? Et qu’il n’ait jamais eu le droit de se considérer comme des “citoyens Romains” à part entière ?

    Parler des “racines juives” de la France, c’est comme prétendre que l’Arabie Saoudite porte en elle les “racines chrétiennes” de la minorité persécutée de Chrétiens qui vit en ses terres !

    Bref, désolant…Mais pas surprenant, venant de M. SARKOZY.

  3. @ seb:

    Vous ne comprenez pas cette déclaration du Président de la Répubique parce que vous ne connaissez que superficiellement l’histoire de la politique depuis l’émancipation des juifs en France.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.