En France, on défile sur la tête

Curieux pays que le nôtre. La répartition est défendue à la quasi-unanimité. Ceux qui travaillent paient les pensions des retraités. Il y a un déficit, qui va s’accroître avec l’allongement de la vie puisque le nombre des cotisations évoluera moins vite que celui des pensions. L’augmentation des prélèvements annoncée par les socialistes affaiblirait notre économie et entraînerait le chômage, et donc la baisse des cotisations. On pourrait aussi baisser les pensions… Soyons sérieux : la durée du travail doit suivre l’espérance de vie. La réforme actuelle est donc incontournable jusqu’en 2020. On s’apercevra alors qu’il aurait été préférable de changer le système en prenant pour modèle la Suède et ses comptes notionnels, comme je l’ai proposé.

Bref, les grèves et les défilés se font contre le bon sens, la bonne foi et l’arithmétique. Trois remarques : d’abord, il y a toujours des grèves, malgré une des réformes « au milieu du gué » dont nous avons le secret, comme il y a toujours les 35 heures, l’ISF et les départements. Ensuite, ce sont ceux qui devraient le moins faire grève, qui le font pour les autres. Enfin, notre pays continu à vivre dans sa désolante ignorance de l’économie qu’il suffit d’aller à la Bastille pour décrocher l’impossible. Les fantasmes de l’Histoire ont généré un bien étrange aveuglement.

Articles liés

14 commentaires

  1. On pourrait, et sans dommage, aller encore plus loin en introduisant progressivement une part de capitalisation. Ceux qui l’ont le mieux compris, paradoxalement, sont ceux qui bénéficient des meilleurs retraites. Préfon-Retraite, c’est de la capitalisation pour salariés de la fonction publique, qui n’ont pas l’air de trouver ça « antisocial »…

  2. FAITES COMME JE DIS, PAS COMME JE FAIS !

    Martine Aubry qui dépasse largement ses 35 heures de travail par semaine, elle, qui vient de fêter ses 60 ans, pourquoi ne fait-elle pas valoir ses droits à la retraite ?

  3. D’après le speaker cégétiste qui officiait ce matin sur la Place d’Armes à Douai, il y avait 7.000 camarades rassemblés à Valenciennes.

    Mais ce chiffre est tout de même extrêmement suspect, d’abord parce que la CGT est d’obédience communiste et ensuite parce que les manifestants qui partirent de Douai étaient moins d’un millier…

    C’est le propre des dictatures d’exagérer leur entreprise !

  4. Monsieur VANNESTE, il faut, je pense, que vous compreniez une chose.

    Les Français – je suis patron d’entreprise – ont parfaitement conscience qu’il faut réformer.

    Le problème, c’est que la réforme du Gouvernement est aussi crédible que HADOPI !

    Alors les Français, qui sont carthésiens, mettent en pratique la formule éculée, mais tellement vraie : “dans le doute abstiens toi” de dire “oui” ! Car “qui ne dit mot consent”.

    Le “souci” de la réforme gouvernemental, c’est pour commencer son “coeur”.

    Je vais vous apprendre une chose très importante, que le Gouvernement ne comprend pas : le travail ne se décrète pas. Pas plus du reste que la croissance. Même si l’on a l’ambition d’aller la chercher avec les dents…

    Pouvez vous m’expliquer, par quel miracle, les personnes qui sont actuellement virés à 55 ans, vont bien pouvoir trouver un travail entre cet âge et les 62/67 ans que vous décrédtez ? Alors que vous le voyez bien, j’espère, M. VANNESTE…La France a un taux de chômage de 10% !

    Alors, expliquez moi, concrètement, comment vont faire les Français pour travailler au delà de 55 ans – âge où ils sont mis à la porte et vous le savez très bien en tant que député – alors qu’ils ne le peuvent pas actuellement. Non pas parce qu’ils ne le VEULENT pas…Mais parce qu’ils ne le PEUVENT pas. Non pas parce que les entreprises sont “méchantes” mais parce qu’une entreprise, c’est une chose bête comme le monde, ne va recruter que si, et seulement si, elle a besoin de bras.

    C’est pour çà – parce qu’elle part du postulat stupide qu’un salarié choisit sa situation ! – que la réforme “ne passe pas” auprès des Français. Lesquels, du reste, soutiennent (qu’ils soient du privé ou dans le public) la “réforme”. Et s’ils ne font pas grève..M. VANNESTE, dans le privé…C’est tout simplement parce qu’il risque de se faire “remarquer” par leurs employeurs, qui sont susceptibles de les mettre dans la “charette” au premier licenciement. Et les gens qui travaillent dans le privé, ne peuvent se le permettre…Ca…Parce que voyez vous, les factures, elles, tombent.

    Rajoutons à cela que du fait du taux actuel du chômage, le rapport de force n’est évidemment pas du coté des salariés. Certes, il ne l’était pas plus au 19ème siècle…Mais à l’époque, les salariés/ouvriers n’avaient rien à perdre si je puis dire. Là…Si, encore un peu pour l’heure.

    Alors, oui, les gens du privé font “grève” par procuration. Puisque la FP a encore un “avantage” : son rapport de force. Même s’il convient de différencier la FP en partie. Pour ex, les cheminots ont des jours de grève payés…Les enseignants, eux, perdent leur salaire pour chaque jour de grève. Et selon la mairie, on peut avoir des FP locales avec un jour de grève payée (mairies les plus riches) ou pas (mairies les plus pauvres).

    Nous sommes tous conscients du problème…Non pas de l’espérance de vie…Mais de la lâcheté gouvernementale en continu. Car soyons clair M. VANNESTE : QUI a appelé les Français à faire des bébés ?

    De Gaulle et à l’époque les communistes.

    Alors oui, aujourd’hui nous sommes confrontés aux conséquences négatives – car n’oublions pas que le baby boom a été facteurs de conséquences très positives pour la France : sans eux, pas de reconstruction, pas d’investissement, pas d’actifs en nombre à une époque où l’on craignait la pénurie ! – aujourd’hui. Faut il s’en alarmer ?

    Oui…Et non.

    Oui…Au sens où il convient de faire face à une situation démographique qui a été aggravé par un facteur important : le chomage. Si nous avions le plein emploi, on ne discuterait pas des retraites, M. VANNESTE.

    Oui…Quand on voit que le Gouvernement répond à la problématique en s’en prenant aux mères – pourtant pour compenser les “vieux” il faut bien des bébés non ? – et à la politique familiale en générale…Un peu comme Louis XVI cherchait comment taxer le Tiers, pour ne pas débattre une seconde du système d’imposition ! En dépit de son caractère inique !

    Oui…Quand on nous enfume avec des théories bidons. Si le Gouvernement est en capacité de me démontrer comment il va réussir à faire ce qu’il n’a pas su faire en trois ans – avoir une croissance de 1,75%, un taux de chomage de 4%, pour commencer – alors oui, j’applaudirais la “réforme”.

    Mais tel n’est apparemment pas le cas. Puisque le Gouvernement part du principe – c’est de la magie ! – qu’en augmentant le nombre d’actifs (via le retour des seniors au boulot…Ou plutôt à Pole Emploi !) il va ainsi équilibrer le système ! Sauf que ceux qui payent les retraites…Ce sont les actifs OCCUPES ! Les gens qui bossent si vous préférez !

    Pour vous donner une idée, c’est comme si je partais du principe qu’en augmentant le nombre de parlementaires, j’augmenterais le nombre d’élus qui bossent rééllement pour le pays. Or, si je fais une petite analyse, j’observe que l’augmentation des élus en 1986 n’a pas augmenté le nombre d’élus bosseurs…Puisque un petit tiers seulement travaille complètement, les deux tiers s’occupant ici ou là.

    Vous parlez de “bon sens”. Très bien. Pourquoi êtes vous allé contre vos convctions ? En votant une “réforme” dont vous voyez vous même les limites…Pour ne pas dire la fumisterie ?

  5. Cette réforme me fait penser à celle de M. Doust-Blazy qui devait renflouer une fois pour toute la sécu ! On en est loin, non ?

    Comme avec la réforme Fillon de 2003, le gouvernement ne tient pas ses promesses, dans moins de 10 ans, on reforme de nouveau…

  6. bonjour

    si la balance commercial était positive chaque année , il n’y aurait pas de problème et surtout pas de déficit annuel de ll’état

    cordialement

  7. Tout a fait Gilbert…Mais comme M. SARKOZY et cie sont plus dans le discours martial que dans les actes courageux – il n’y a rien de courageux à imposer à ceux qu’on a pour mission de représenter, une soit disant “réforme” qui ne règle rien (WOERTH = LOMENIE DE BRIENNE ? (Lors de la réunion des Not Able…Une fois Ministre il a compris que TURGOT n’était pas forcément aussi nul)… – on peut attendre encore longtemps, pour que l’intérêt de la France soit pris en compte !

    Est ce trop demandé que le Législateur vote des lois solides juridiquement, et surtout bonnes pour le pays ? (La France)

  8. @ seb:

    Qu’est-ce qu’une loi solide ? C’est une loi qui tient parce que les juges veillent à son application. Lorsque des juges refusent d’appliquer la loi sur la légitime défense pour mieux emprisonner un Français patriote, ce sont eux et eux seuls qui sont responsables de la dilution de la loi.

  9. A Thibault. Je suis aussi consterné que vous par la position prise par un MAGISTRAT (qui dépend du parquet…Donc de MAM) dans “l’affaire du papy gallinier”.

    En revanche, concernant la Loi elle même…Je pense que le souci – encore une fois – vient du Législateur…Qui vote (on vient de le voir avec les retraites, un peu plus éloignée avec l’audiovisuel, ou encore la loi HADOPI, monument de bétises) sans se poser la question de la clarté de la Loi…Et parfois utilise des termes qui contredise son propos.

    Je m’explique.

    Le Législateur a voté une loi – encore une dans l’arsenal “judiciaire” – qui a été promulguée le 29 novembre 2009. Celle ci ayant vocation à modifier l’article 137 du Code de Procédure Pénale.

    Que dit le nouvel article ?

    “Toute personne mise en examen, PRESUMEE INNOCENTE, demeure libre.”

    “Toutefois, en raison des nécessités de L’INSTRUCTION ou à titre de MESURE DE SECURITE, elle peut être astreinte à une ou plusieurs obligations du CONTROLE JUDICIAIRE ou, si celles-ci se révèlent insuffisantes, être ASSIGNEE A RESIDENCE avec surveillance électronique.”

    Il n’y a pas photo…Chacun comprend que le Législateur – sans doute alerté par un rapport de la commission de suivi de la détention provisoire – cherche ici à diminuer la “garde à vue”. (Notamment par souci d’éviter à des innocents de cohabiter plusieurs jours avec de dangereux malfrats…Faute de prisons !)

    Mais voilà…Pour une raison que j’ignore, le Législateur a cru bon de marquer PRESUMEE INNOCENTE.

    Ce qui, pour un “juge” (magistrat ou juge d’instruction) se traduit par : LES PERSONNES QUI NE SONT PAS PRESUMEE INNOCENTES…DOIVENT RESTER EN PRISON POUR UN TEMPS DONNE.

    Sachant que – merci la DDHC – tout Homme est présumée innocent (que fait le Législateur lorsque des journalistes parlent d’un “présumé braqueur”…Ignorant sans doute que la DDHC interdit la diffamation d’une personne en raison de soupçons ? Quand c’est M. WOERTH, concerts de lamentation…Un citoyen lambda, éventuellement doté d’un casier judiciaire, lui n’a pas cette chance !)…Il faut donc comprendre qu’on ne peut retenir en prison que…Les personnes qui RECONNAISSENT LEUR CULPABILITE ou qui sont prises SUR LE FAIT, notamment par un agent de la Force Publique, dont la parole est d’or. (Policiers par ex)

    Ce qui explique que le papy soit maintenu en prison…Parce qu’il a AVOUE avoir tiré…Quand d’autres sont relâchés, parce qu’ils ont gardé le silence.

    Mais pas que…
    ,
    En effet le “mis en examen” dans l’affaire dite du “casino d’Uriage”, en plus de son silence…Avait pour lui des témoignages…Autrement dit un alibi. Et en France…C’est à l’Etat de prouver la culpabilité d’une personne…Non à celle ci de prouver son innocence, puisqu’elle lui est acquise jusqu’à une éventuellement condamnation.

    A titre exceptionnel, si les obligations du contrôle judiciaire ou de l’assignation à résidence avec surveillance électronique ne permettent pas d’atteindre ces objectifs, elle peut être placée en détention provisoire.

  10. Le magistrat a donc “bêtement” appliqué la Loi votée par le Législateur. On ne peut donc l’en blâmer. Il n’y peut rien, lui, si le Législateur vote aveuglément des lois stupides. Ou/et mal pensées.

    Des questions, par contre, sont à posées quant au maintien en détention du papy…Au regard de la volonté claire du Législateur de réduire au maximum ladite détention, pour privilégier le contrôle judiciaire extérieur (mais encore faut il qu’il y ait des gens qui suivent lesdites personnes pour éviter certains drames)

    En effet, la détention provisoire ne peut être ordonnée ou prolongée que s’il est démontré, au regard des éléments précis et circonstanciés résultant de la procédure, qu’elle constitue l’unique moyen de parvenir à l’un ou plusieurs des objectifs suivants et que ceux-ci ne sauraient être atteints en cas de placement sous contrôle judiciaire ou d’assignation à résidence avec surveillance électronique :

    1° Conserver les preuves ou les indices matériels qui sont nécessaires à la manifestation de la vérité ;

    La Justice n’avait point besoin de retenir le papy…Puisqu’il avait avoué de lui même ses fautes.

    2° Empêcher une pression sur les témoins ou les victimes ainsi que sur leur famille ;

    Je doute que le papy connaisse les parents des deux femmes qui sont entrées illégalement chez lui !

    3° Empêcher une concertation frauduleuse entre la personne mise en examen et ses coauteurs ou complices ;

    Il n’en avait pas, il a agit seul.

    4° Protéger la personne mise en examen ;

    Hypothèse qui me semble la plus plausible. Vue ce qu’on peut avoir, parfois, comme réaction contre la police, quand un type d’un quartier se voit touché un peu par ladite police…Le magistrat a pu craindre une “vengeance” des ROMS contre le papy…D’autant que la menace pouvait être caractérisée, aux vues de la surenchère gouvernementale sur le sujet.

    5° Garantir le maintien de la personne mise en examen à la disposition de la justice ;

    On voit mal où aurait pu aller le papy !

    6° Mettre fin à l’infraction ou prévenir son renouvellement ;

    Inutile de le retenir dans ces conditions.

    7° Mettre fin au trouble exceptionnel et persistant à l’ordre public provoqué par la gravité de l’infraction, les circonstances de sa commission ou l’importance du préjudice qu’elle a causé. Ce trouble ne peut résulter du seul retentissement médiatique de l’affaire. Toutefois, le présent alinéa n’est pas applicable en matière correctionnelle.

    Dès son arrestation, le trouble “exceptionnel” était terminé.

    Bref…Peut être M. VANNESTE pourrait il interroger le magistrat. (Ce qu’il a parfaitement le droit de faire…Merci la DDHC !)

  11. @ seb:

    “Notamment par souci d’éviter à des innocents de cohabiter plusieurs jours avec de dangereux malfrats…Faute de prisons !”
    C’est un problème réel: un article paru dans le journal Le Figaro la semaine du 20 juilet 2009 faisait état de 82.000 peines d’emprisonnemnt ferme qui n’étaient pas exécutées faute de place !

    “Ce qui explique que le papy soit maintenu en prison…Parce qu’il a AVOUE avoir tiré…Quand d’autres sont relâchés, parce qu’ils ont gardé le silence.”
    René Galinier est maintenu en prison au nom de l’antiracisme. Cest une décision politisée et injuste car les conditions de la légitime défense étaient présentes !

    “La Justice n’avait point besoin de retenir le papy…Puisqu’il avait avoué de lui même ses fautes.”
    Je suis d’accord: c’est le gauchisme qui a besoin de retenir René Galinier en prison !

    “Bref…Peut être M. VANNESTE pourrait il interroger le magistrat. (Ce qu’il a parfaitement le droit de faire…Merci la DDHC !)”
    Christian Vanneste peut rendre visite à René Galinier, mais il ne peut pas obtenir sa libération. En pratique, si le procureur résiste à la demande du Garde des Sceaux, il sera muté non pas parce qu’il a refusé d’obéir mais parce qu’il a rendu une décision politisée.

  12. “C’est un problème réel: un article paru dans le journal Le Figaro la semaine du 20 juilet 2009 faisait état de 82.000 peines d’emprisonnemnt ferme qui n’étaient pas exécutées faute de place !”

    Après on s’étonne du “sentiment d’impunité” de certains ! Mais çà c’est la faute des politiques : on met tout le budget sur l’intérieur…Et rien sur la Justice (le budget de la Justice est inférieur à celui qui existe chez nos voisins européens)…Faut il s’étonner que les personnes arrêtées par la police, qui sont condamnées par la Justice, n’en tirent aucune leçon, bien au contraire ?

    Je ne sais pas si vous connaissez Thibault – et M. VANNESTE du reste – l’excellente série produite par HBO “sur écoute” ou “the wire”, mais on s’y dirige tout droit. Si ce n’est pas déjà le cas dans beaucoup de territoires.

    “René Galinier est maintenu en prison au nom de l’antiracisme. Cest une décision politisée et injuste car les conditions de la légitime défense étaient présentes !”

    Le problème c’est que M. GALINIER a expliqué à la Justice qu’il avait tiré sur les jeunes filles qui entraient dans son domicile, parce qu’il avait été éffrayée par la vue de ces intruses. Les conditions de “légitimes défenses” ne sont donc pas avérées. Et comme “René” a préféré parler et être honnête plutôt que de nier les faits…Bref, la prochaine fois, que “René” n’avertisse pas la police !

    “Je suis d’accord: c’est le gauchisme qui a besoin de retenir René Galinier en prison !”

    Je ne suis pas sur. Il est possible que la remise en liberté de René Galinier ait été refusée pour protéger M. GALINIER.

    “Christian Vanneste peut rendre visite à René Galinier, mais il ne peut pas obtenir sa libération. En pratique, si le procureur résiste à la demande du Garde des Sceaux, il sera muté non pas parce qu’il a refusé d’obéir mais parce qu’il a rendu une décision politisée.”

    Ce n’est pas ce que je lui demande de faire. Il n’en a effectivement pas le droit. Mais M. VANNESTE, en sa qualité de représentant du Peuple Souverain, peut en revanche demander au procureur qui a assigné M. GALINIER au “trou” des explications sur les motifs de l’emprisonnement de cet homme…Au regard de ce que prescrit la Loi. Il est tout a fait normal que le Législateur se préoccupe du fait qu’on n’usurpe pas son statut…Ni qu’on inverse sa Volonté. Et le magistrat doit s’exécuter car il dirige une “administration” et est un “agent” de cette dernière. Il doit donc “rendre compte” aux citoyens, directement ou indirectement, de son mandat judiciaire.

  13. M. VANNESTE peut aussi interroger le procureur – mais également MAM – en ce qui concerne les conditions de détention.

    M. GALINIER est malade, très atteint, et fragile. Il va de soi que si l’on considère son emprisonnement souhaitable, il convient des conditions de vie…Humaines. D’autant que, malgré ses aveux, M. GALINIER bénéficie toujours de son statut de “présumé innocent”…En l’absence d’un procès établissant sa “culpabilité” juridique et non pas seulement de faits.

    En la circonstance, je pense que M. VANNESTE peut agir de trois manières :

    1) Demander à MAM les raisons juridiques qui ont poussé l’un des magistrats qui est sous sa tutelle, a emprisonné M. GALINIER, alors que cet enfermement,doit être selon la Volonté du Législateur, l’exception et non la règle. Si M. GALINIER est maintenu “au trou” pour sa sécurité – seul motif légitime selon la loi (car les autres sont disqualifiés) – le Législateur a le droit d’en être averti. C’est même une obligation juridique qui date de la loi du 28 aout 1790…Qui n’a jamais été abrogée selon mes sources.

    2) S’assurer personnellement que M. GALINIER bénéficie des droits qui lui sont accordés par la DDHC. Tant qu’il n’est pas condamné, il ne perd aucun de ses droits constitutionnels.

    3) Faire appel au supérieur hiérarchique direct de M. GALINIER, pour obtenir le dossier de M. GALINIER. Il me semble – je ne suis pas tout à fait sur – que le procureur “garde sous le coude” ses dossiers, et que seul une intervention de son supérieur peut lui faire “lâcher” le dossier. (Un peu sur le modèle de ce que fait – avec raison – M. NADAL qui demande à M. COURROYE de se défaire du dossier WOERTH BETTANCOURT au profit d’un juge d’instruction indépendant…Et expérimenté (si MAM choisi le juge Burgeaud ha!!!!!!!!!!!!!)

  14. @ seb:

    Je crois Jean-Marie Le Pen, lui qui a été persécuté toute sa vie par ces gens-là, lorsqu’il dit: “Je sais d’expérience qu’il y a très peu de magistrats intègres et indépendants.” Des juges qui gardent sous le coude des dossiers, c’est très fréquent ! Je vous rappelle qu’il n’y a pas eu de second tour le 16 mars 2008 à Tourcoing PARCE QUE LA COUR DE CASSATION A FAIT EXPRES DE RENDRE SA DECISION 1 AN ET 10 MOIS après l’enregistrement du pourvoi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.