Faut-il laisser un comité Théodule du « Machin » insulter notre pays ?

La France devrait éviter à l’avenir de se croire obligée de rendre des comptes au comité Théodule du “Machin” appelé CERD. Celui-ci est, paraît-il, composé d’experts en matière de Droits de l’Homme. Il suffit effectivement de consulter la liste de ses membres pour voir à quel point certains de ceux-ci représentent des pays qui ont l’expérience de la discrimination des minorités pour avoir quelques doutes sur la légitimité de leur expertise. Serait-il, par exemple, scandaleux de demander au Roumain qui en est membre, si son pays offre aux Roms à domicile, si j’ose dire, des conditions de vie correctes ? Serait-il provocateur d’interroger le Turc sur la situation de la minorité Kurde ? Serait-il attentatoire à la dignité de la Chine Impériale de l’interroger sur le respect à l’égard du droit des Ouïghours ou des Tibétains ? La formule du Nigérien faisant allusion à Pétain à propos de la politique française actuelle, la reprise de ces propos injurieux par les militants de gauche déguisés en habituels défenseurs des Droits de l’Homme de la LDH suffisent à souligner la manœuvre, qui est une offense à la France et à la vérité (cf mon intervention sur France Info).

Que l’on rappelle à des étrangers, à des français ayant acquis la nationalité française, souvent en plus de la leur, à des français nomades, que leurs droits de résidents pour les premiers, de citoyens pour les autres ne leur attribuent aucun privilège, aucune immunité territoriale, aucun droit particulier de tirer sur des policiers ou d’appeler à leur meurtre, ni de détruire des gendarmeries ou de terroriser la population, ni enfin de se livrer à des trafics rémunérateurs bien qu’illicites.

Les rappels récents de ces évidences comme l’évocation de rétablir la disposition du code pénal, supprimé par Madame GUIGOU, tendant à déchoir des criminels de leur nationalité lorsque celle-ci a été acquise depuis moins de 10 ans et qu’il s’agit de binationaux, sont la simple expression du bon sens.

La France est un état de droit exemplaire dont le respect de la hiérarchie des normes est soumis au contrôle du Conseil Constitutionnel, encore plus aujourd’hui qu’hier, avec le concours du Conseil d’Etat et de la Cour de Cassation. Des autorités indépendantes comme la HALDE, présidée par Madame BOUGRAB, et comme la CNIL visent à faire respecter l’égalité et la liberté sur le territoire de notre pays. On peut parfois s’interroger sur les excès de leurs exigences. On ne saurait en revanche accuser la France d’un quelconque racisme, à moins qu’on ne veuille pousser à la révolte la majorité silencieuse, celle qui finance, par exemple, la réalisation des aires d’accueil pour les gens du voyage, obligatoires pour les communes de plus de 5000 habitants.

NB : je suis l’invité des Grandes gueules sur RMC vers 11h30

Articles liés

24 commentaires

  1. Ceux qui critiquent une politique de fermeté sont ceux qui savent qu’ils ont a y perdre. Il faut maintenir cette orientation depuis si longtemps attendue, et après les Rom’s, il faudra prendre en main le problème majeur : la colonisation de la France par la présence afro-magrebhine

  2. Monsieur, vous ne méritez que mon mépris. D’ailleurs si vous êtes l’invité des “grandes gueules” c’est que vous en êtes, vous criez pour vous faire entendre en croyant détenir la vérité alors que vous n’êtes pas sorti de votre nord pour parler ainsi de pays qui, à travers moi, je m’en fais volontiers le porte voix, vous disent bien des choses.

  3. Bonjour,Vous réagissez vivement face à des critiques qui émanent d’un organisme onusien, et vous dites que les membres de ces pays ne sont pas des exemples de démocraties,mais ces partis sont bien membres de l’onu, et parmi ces experts il y avait des un irlandais, un britannique, un russe,etc…
    Et puis vous parlez de la turquie, avec l’arménie et vous oubliez ce que la france a fait en algérie pendant 132 ans, pillages, massacres, spoliations des terres génocides du peuple algérien,c’est tout cela qui a fait la richesse de la france, sans parler de la guerre d’algérie avec ses conséquences acttuelles et vous n’avez jamais parler de cela,ce n’est pas en ramenant des sujets africains qui défilent le 14 juillet 2010 que vous allez faire oublier ce qu’ont subi des lmillions d’africains.
    Que la france demande pardon à tous ses peuples et paie pour ses crimes commi dans les colonies, comme la france paie pour l’etat d’israel actuellement, pourquoi cette politique de deux poids de mesure?

  4. Mr vanneste , notre pays n’est pas insulté ils disent la triste réalité du pays des droits de l’homme, pays qui donne des leçons de démocratie.Pourquoi vous ne parlez pas des vrais problémes des français,avoir un emploi, finir les fins de mois, les retraites, le chomage des jeunes,etc….
    Ce sont des domaines ou vous avez échoueé et 2012 approche à grands pas, ils faut faire une politique de sécurité , mais dites moi qui est reponsable de la sécurité depuis 2002????
    Il faut éffrayer les français, et parler des français d’origine étrangéres, des immigrés, l’islam, afin de récolter les voix des plus faibles des français qui n’ont pas cette capaccité de dicserner le vrai du faux, raffler les voix du front national pour s’assurer la victoire de 2012, et l’affaire woerth et tous la traffics vous en parlez pas ou peu, l’affaire est éttouffé comme plein d’autres, sommes nous dans un pays de droit vis à vis de la justice mr vanneste?

  5. Mr vanneste dit au sujet de la nationalité françiase:”à des français ayant acquis la nationalité française, souvent en plus de la leur”
    Vous faites allusion aux binationaux,et dont les algériens sont les plus nombreux en français.
    Vous ne parlez pas des officiers de reserve de l’armée de tsahal qui sont français et eux ont la double nationalité, et qui viennent en france agréssé des citoyens français sana etre inquiété par les autorités.
    Et ceux ci qui déclarent qu”il défendront les intéréts d’israel avant ceux de la france ?
    que pensez -vous de cette situation?
    sans parler des fraudes qui s’élévent à plusieurs lmillions d’euros, et qui se sauvent en isarel sans pour autatnt etre inquieté.
    Ces mémes soldats de tsahal qui comment des crimes de guerre en palestine et qui sont libre de circulation dans notre pays, et pas du tout inquiété des pouvoirs publics donneurs de leçons de démocratie, et de droits de l’homme.

  6. Nous sommes membres d’une nation qui, selon l’article 1er de sa Constitution, «assure l’égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d’origine, de race ou de religion».
    Il fut un temps ou l’on faisaoit la sélection au sein de la république c’était pendant le régime de vichy.
    Il faut je pense tirer les leçons du passé et faire l’unité de la communauté nationale.

    Le premier des pouvoirs et des devoirs du président de la République française est de veiller au respect de la Constitution, et donc de ces principes. Or Nicolas Sarkozy a déclaré publiquement, à Grenoble, le 30 juillet, que «la nationalité doit pouvoir être retirée à toute personne d’origine étrangère qui aurait volontairement porté atteinte à la vie d’un fonctionnaire de police, d’un militaire de la gendarmerie ou de toute autre personne dépositaire de l’autorité publique».
    Si c’est cela il n’y a plus de principe d’égalité devant la loi, et on crée un nationalité française sous conditions pour la français d’origine étrangére.

  7. Monsieur le député : bravo.

    je viens de visionner votre intervention aux G.G.sur fdesouche.com.

    Vous devriez proposer à ces GG de venir faire le mènage après le passage de roms dans un camps.

    Au moins ils sauront de quoi ils parlent.

    et vos administrés en seront d’autant allègés fiscalement.

  8. @anor_fives , droit de l’homme mais vous êtes vraiment rigolo, avec l’Algerie, la Turquie , le Togo et j’en passe, ce qui trouve que nous sommes racistes, pourquoi viennent il!

  9. M. le Député,
    En tant qu’habitant du Nord, je vous connais bien me permets donc quelques remarques pour répondre à votre propos.
    1. Le comité Théodule Machin, que je ne connais pas, a eu tout-à-fait tort d’employer des chinois pour connaître de la situation chinoise et des turcs pour la situation turque. Effectivement, un député du Nord, par exemple, en connait beaucoup plus qu’eux sur la situation actuelle des minorités de leur pays grâce, notamment, à sa lecture quotidienne des journaux et des autres moyens d’informations dans les langues turque et chinoise qu’il maîtrise justement à la perfection.
    2. Dans le deuxième paragraphe, vous avez oublié la catégorie : “à des français de souche” vu que ce que vous dites s’applique aussi à eux, je trouve qu’il ne faudrait pas en faire des privilégiés ou des immunisés parce qu’ils ont la nationalité française parfois depuis des milliers d’années! Ce serait injuste n’est-ce pas, que ces français-là soient les seuls à pouvoir appeler “au meutre” ou à “avoir des droits particuliers de tirer sur des policiers”, n’est-ce pas ? Mais bon, vous avez peut-être raison, les étrangers ont ça dans le sang de toute façon, on ne pourra pas les changer.
    3. Vous avez raison, moi aussi j’aime beaucoup évoquer des dispositions qui étaient le bon sens même et qui ont été changé dans le code pénal : la peine de mort par guillotine, la peine de prison pour les grévistes etc… Ah, nostalgie, nostalgie, quand tu nous tiens !
    4. Justement, la France étant tellement exemplaire, je me demandais justement pourquoi nous avions des autorités “indépendantes” pour nous en occuper ? Sommes-nous donc aveugles pour voir comment elles abusent de leur pouvoir et souhaitent meme aller à l’encontre du projet présidentiel de les fondre toutes ensembles dans un grand corps de corps indépendants ?
    5. Enfin, je comprends votre propos sur la majorité silencieuse ! Comment est-ce possible, enfin, que cette majorité ne soit pas plus silencieuse (pour montrer sa réprobation bien naturelle)!?! Vite, des mouchoirs et des isoloirs pour leur permettre de se défouler !

    Voyez, M. Vanneste, vous n’y croyez même plus à votre M. Sarkozy que vous le forcez à se brûler les ailes pour mieux vous repaître de son cadavre. D’un côté on y aura gagné la tête de M. Sarkozy, de l’autre les gens comme vous qui mentent et qui poussent les gens dans ce qu’ils ont de plus mauvais en eux continueront de brasser de l’air au plus haut de l’Etat.

    Je précise que cette dernière phrase n’était point une incitation au meurtre et à la rébellion contre un dépositaire de l’autorité publique (vous ou M. Sarkozy par exemple), mais une touche d’humour. D’ailleurs ça vous ferait du bien, de l’humour.

    Bisous,

    T.

  10. Bravo, Monsieur Vanneste.

    Nous sommes très nombreux à penser la même chose.

    Concernant, l’ONU, je rappellerai ce droit fondamental figurant dans la charte des nations unies de 1945 : “le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes”

    et ce droit doit bien inclure celui de choisir ceux qui souhaitent nous rejoindre et définir les conditions de maintien sur notre territoire.

  11. anor_fives

    ” c’est cela il n’y a plus de principe d’égalité devant la loi, et on crée un nationalité française sous conditions pour la français d’origine étrangére.”

    et la discrimination positive ça ne vous suffit pas ?

    vous voulez quoi en plus

  12. C’est quoi la discriminations positive?
    Si on a mis en place de telles mesures qui sur le terrains n’existent pas réellement, c’est qu’il y a eu dans notre pays de la discrimination à l’embauche depuis des années à l’encontre des français d’origine maghrébine malgré que je n’aime pas ce terme,et ceci méme au sein des partis.
    Mr vanneste combien de candidats de la diversité au conseil municipal de tourcoing dans votre groupe?
    et méme sur vos listes au niveau du positionnement lors des élections dans le passé.
    Vous avez méme repris un ancien du Fn tourquennois dans votre staff.
    La réalité c’est que nous vivons dans un pays ou régne un racisme latent, une mentalité à la française néocolonialiste qui n’a pas changé depuis la guerre d’algérie considérant qu’il y a des français de premiére zone( les français de souche) et les français de seconde zone ,les indigénes.
    Tant que le france n’ a pas fait son travail de mémoire , ouvre ses archives, et reconnait ce qu’elle a fait dans le passé dans ses colonies et se réconcilie sincérement avec ses peuples , ce qu’elle n’a jamais fait, les probléme persisteront.
    La france l’a fait et le fait pour les juifs qui ont subi la shoha et d’ailleurs Mr vanneste s’était rendu à Auschwitz pour commémorer lune partie de l’histoire de la france , mais je n’ l’ai jamais entendu parler des massacres du 8 mai 1945 de sétif qui ont fait plus de 45000 morts ou bien faire un déplacement symbolique en algérie qu’il connait bien,il ya dans notre pays une politique de deux pois de mesure , ce que j’appellerai la sélection de la mémoire on doit se souvenir de certains évenements spécifiques et d’autres pas.
    Je dis que notre pays doit avoir le courage de faire ce travail de mémoire afin d’unifier la communauté nationale.
    Un autre exemple de cette discrimination flagrande inacceptable pourtant qui ne géne personnel’alignement des pensions de guerre nord africains de ceux qui ont libéré la france, qui ont donné leurs vies pour la france,et l’ont libére du joug nazi.Je tiens à rappeler qu’en france il n’y avait que 2,7 % de resistants les autres collaborer.
    On doit se souvenir que de la shoah, et du génocide du peuple arménien ca c’est le politiquement correct en france.

  13. Monsieur VANNESTE,

    Comme très souvent, à vous lire, on a envie de vous donner raison. De vous soutenir même. D’autant que nous sommes nombreux, généralement – en tout cas sur ce site – à partager vos points de vue.

    Le problème…C’est qu’une fois le discours dit, l’épreuve de la réalité commence, et cela ne peut que décevoir tous les Français désireux de voir en vous, un défenseur véritable de la France, et pas seulement – comme cela se dit – un élu inquiet de sa réélection, qui noie le poisson, en exigeant des choses qui, confrontée à la pratique et à la LOI, ne sont guère possibles, sauf à violer en toute conscience, tout ce qui fait la France justement.

    Vous dites ainsi – et comment vous donner tort… – que la France n’a pas à rendre compte à un comité des Nations Unies, appelé CERD. Très bien. Qu’attendez vous pour mettre, dès lors, vos propos en conformité avec vos actes ?

    Car, voyez vous, M. VANNESTE, si la France s’affranchit de « rendre compte » à ce comité, pourquoi les autres Nations, membres de l’ONU – comme la France – se donneraient elles la peine de le faire, elles ?

    Il s’avère que la France signe des traités, M. VANNESTE. Si elle ne les respecte pas, il est légitime que ceux qui sont gardiens des dits traités, dénoncent leur violation. De la même manière, voyez vous, qu’un de nos Premiers Ministres, a un jour dénoncé la violation des mêmes traités par un certain BUSH, qui trouvait normal d’envahir un pays !

    Il s’avère, également, que la France est membre de l’ONU. Et plus encore, membre permanent du Conseil de Sécurité. Si vous dé légitimez l’action de l’ONU, via l’un de ses comités, vous donnez à tous ceux qui doivent rendre compte au dit Conseil de Sécurité, une opportunité formidable d’affaiblir l’ONU ! Voulez vous le même sort pour l’ONU que celui de la défunte SDN ?

    Ce comité n’insulte pas la France, M. VANNESTE. Il se contente de dénoncer la violation des conventions, traités, etc. Dont vous, êtes – de par votre fonction – le garant. Si vous trouvez ce contrôle, sur les prises de parole – sinon les actes – des membres du Gouvernement ou/et de la personne du Président, disproportionnés, libre à vous d’en tirer les conséquences. A savoir casser les traités qui impliquent une quelconque obligation de la France à l’endroit dudit comité ; demander à M. KOUCHNER de choisir – les experts sont « élus » par les pays membres – des personnes plus crédibles pour assumer une fonction de cette nature ; censurer les médias quand M. SARKOZY se prend une claque dans la figure…Car effectivement, il y a « insulte » au sens où les membres du comité confondent la France – un pays – avec les agissements de la classe politique française, particulièrement de celle qui a…Rappelons le tout de même, a été élu pour la défense des Droits de l’Homme ET du Citoyen.

    Ajoutons à cela que, d’une certaine manière, on ne peut reprocher à ces personnes cette confusion entre notre belle France et son régime politique actuel, sinon la classe politique en place…Quand un de nos représentants – en la circonstance, vous, M. VANNESTE – commet la même erreur. Car, voyez vous, qu’il soit issu de pays où les pratiques sont abominables, discriminantes, et j’en passe, ne les dé légitiment pas. Tout au contraire. Où alors il faut considérer que ceux qui s’en prenaient aux pratiques de l’Ancien Régime, « européanisés » avec le temps, n’avaient pas le droit de le faire car…Français ? A vous entendre, Voltaire n’aurait pas eu le droit de dénoncer les pratiques des pays voisins de la France, tant que les Français n’auraient pas mis en cendre leur propre régime politique !

    Ces « experts » dont, je l’avoue, je ne sais rien, sont peut être des Lumières, qui exercent au sein de l’ONU, espèrent voir leur propre pays se conformer à la Convention qu’ils protègent. La critique que vous pourriez faire – s’il y a lieu – c’est de voir ces experts se montrer (trop) complaisants à l’endroit de leur Patrie et extrêmement dur envers la France. Bref, de se montrer inégalitaires, discriminants, dans leurs dénonciations de la violation des traités ratifiés par les membres de l’ONU…Dès lors que ces derniers, dans leur totalité, y souscrivent. Est ce le cas, M. VANNESTE ? Et si oui, pouvez vous donner quelques exemples de ce manque d’impartialité des dits membres…Qui là, oui, effectivement, poserait la question de la légitimité d’un tel comité, et plus encore la question du choix de ces derniers par…Les États membres, dont la France. Un choix que vous avez approuvé, M. VANNESTE, en tant que parlementaire. Tout comme vous avez – via le vote du traité de Lisbonne – donné à M. BARROSO le droit d’imposer à tous les citoyens d’Europe le retour aux farines animales, l’arrivée des OGM, et autres sympathies ! A ce propos, que comptez vous faire ?
    http://www.lexpress.fr/actualite/sciences/sante/les-farines-animales-de-retour-en-europe_908783.html
    http://www.vedura.fr/actualite/6705-culture-ogm-autorisee-union-europeenne

    Ajoutons à cela, M. VANNESTE, qu’il n’y aucun besoin de « rappeler » l’absence de privilèges pour certains – sauf les parlementaires et les Ministres ? La « tolérance » envers l’usage de l’argent public pour se payer un avion à 138 000 euros ou loger sa fille, me paraît bien spécifique à certains…Quand les dénonciations s’accumulent lorsqu’un Français lambda « abuse » un tantinet du système des allocations familiales par ex…– puisque la LOI « EST la même pour TOUS qu’elle protège ou qu’elle punisse » chose que les Français apprennent dès l’enfance.

    Si la LOI ordonne ou interdit quelque chose, TOUS ceux qui vivent en France, doivent, naturellement, s’y conformer. Dès lors qu’elle respecte la DDHC…Bien entendu. Ce qui n’est pas le cas des propositions/annonces de M. SARKOZY, M. CIOTTI, et quelques autres, qui ont l’air d’oublier l’article 1er de la DDHC – article non révisable – à savoir que les Hommes SONT et DEMEURENT libres et EGAUX EN DROITS ».

    Le parlementaire que vous êtes, instruit et cultivé, devrait savoir que la France – et pas seulement la République – ne reconnaît que deux communautés : les Français, les étrangers. Il n’y a pas de Français « ayant acquis la nationalité, souvent en plus de la leur » ou des Français « nomades » M. VANNESTE. Il n’y a que des Français. Et ces Français sont aussi Français que vous l’êtes. Et ces étrangers sont aussi Hommes que vous l’êtes. A ce titre – et parce que vous êtes parlementaire, député qui plus est – ils peuvent, naturellement, brandir la DDHC, pour obtenir une égalité en droits, à leurs naissances, et qui demeurera jusqu’à la fin de leur existence. Une DDHC que vous êtes censé, de par vos fonctions M. VANNESTE, censé garantir. Vouloir séparer la Société en communauté, est une chose, M. VANNESTE, qui dépasse le coté illégal ou illicite d’un acte. C’est une violation de droits naturels de l’Homme et du Citoyen. Le fait que vous, gardien de la DDHC, successeur de ces députés qui ont écrit ce magnifique texte, à la portée universelle, vous ne trouviez pas scandaleux qu’on remette en cause – par pure électoralisme – ce dernier, est profondément stupéfiant. Peut on aimer la France et trouver normal de la bafouer ?

    Plutôt que de souscrire aux idées inconstitutionnelles d’un Président qui a semble t il oublié qu’il était garant de l’identité constitutionnelle de la France, ou de vous indigner de voir le pays compter des citoyens Français qui vous semblent indignes de compter parmi les enfants de la France, que ne proposez vous des choses d’une grande simplicité…Et constitutionnelles ? Par ex, revoir l’attribution de la nationalité française, laquelle est – vous entendre – donnée à tous sans souci ; mettre (réellement) un frein à l’immigration clandestine (c’est bien gentil de mettre les roumains dehors…Que faisait le Gouvernement jusqu’ici ?) mais en contrepartie faire (réellement) appliquer la loi (en ce qui concerne l’attribution de terrains pour les gens du voyage, qui ne sont pas tous Roumains, loin de là) ; arrêter de donner aux policiers l’ordre de ne pas pénétrer dans certaines zones de non droit ; rompre avec l’Union Européenne (qui favorise l’immigration)

    Vous proposez que l’on puisse déchoir un individu qui se serait rendu coupable de crime lorsqu’il est établi que ce dernier a acquis sa nationalité depuis moins de dix ans. Non seulement cette mesure est discriminante – sur quoi vous basez vous pour établir que les crimes ne sont commis que par les Français ayant acquis, par naturalisation, leur nationalité française ? Et plus encore, sur quoi vous basez vous pour prétendre que les éventuels Français naturalisés se rendraient coupables d’un tel crime dans les dix ans suivant leur naturalisation ? – Illégale (la « loi » ne doit défendre que contre des « actes » nuisibles à la Société, M. VANNESTE, non contre des « individus », aussi nuisibles fussent ils), mais risque en plus de nous amener des conflits avec…L’Union Européenne. Je vous rappelle – peut être l’ignorez vous – que tous les Français sont, par définition, dotés d’une double citoyenneté ! En enlevant la nationalité française à l’un d’eux, vous lui enlèverez aussi sa citoyenneté européenne…Ce qui est un abus de pouvoir…Au regard du traité de Lisbonne qui, là encore, a reçu votre signature.

    « On ne saurait en revanche accuser la France d’un quelconque racisme, à moins qu’on ne veuille pousser à la révolte la majorité silencieuse, celle qui finance, par exemple, la réalisation des aires d’accueil pour les gens du voyage, obligatoires pour les communes de plus de 5000 habitants. »

    Effectivement, accuser la France de « racisme » est injustifiée. Vous avouerez néanmoins qu’en gardant, en son sein, un Ministre de l’Intérieur, condamné justement pour racisme…M. FILLON ne fait pas exactement tout pour instaurer dans l’esprit de chacun, la totale assurance que les mesures prises par ce dernier, ne sont pas dans la droite file des faits qui l’ont fait condamné…Justement !

  14. Mr vanneste je vous invite à lire ce que pensent de votre intervention l’algérie.
    http://www.lexpressiondz.com/article/2/2010-08-15/79587.html
    L’UMP estime que la France n’a pas de leçon à recevoir de notre pays.

    La France est irritée par les critiques venant de l’extérieur. Au lendemain des inquiétudes exprimées par les experts du Comité pour l’élimination de la discrimination raciale de l’ONU (Cerd) quant à la politique prônée par Nicolas Sarkozy en matière de lutte contre l’immigration, le parti présidentiel UMP s’attaque à l’Algérie dont le seul tort étant de faire partie du Comité onusien. Le porte-parole du parti, Dominique Paillé, a réagi rapidement, trop rapidement même, en tenant des propos démesurés et politiquement incorrects contre les pays qui constituent le Cerd. Il s’est dit de prime abord «surpris par l’attitude de ce Comité», dont il conteste la composition, «avec des gens qui viennent de pays qui ne respectent absolument pas les droits de l’homme». Il citera nominalement l’Algérie. Et oubliera au passage que d’autres pays, qui ont la réputation d’être les pionniers des droits de l’homme, comme l’Angleterre et les Etats-Unis, ont approuvé ce rapport. Dominique Paillé omettra aussi les divergences qui existent même à l’intérieur de la France, essentiellement dans la classe politique autour des idées défendues par le président Sarkozy en matière de lutte contre l’immigration. Sur la même ligne, le député UMP du Nord Christian Vanneste, a de son côté, déclaré que la «constitution même» du Cerd «le rend suspect». Selon lui, «tous les pays qui en font partie ne sont pas des exemples de démocratie vivante, ni des exemples du respect des minorités: l’Algérie, la Russie, la Roumanie qui traite très mal les Roms chez eux». «Il faut voir dans quel état ils sont lorsqu’ils viennent chez nous», a ajouté le parlementaire. L’UMP aurait-il dû faire l’économie d’une nouvelle dérive politique avec l’Algérie d’autant plus que les propos «racistes» engageraient théoriquement son premier responsable, le président Sarkozy? Et puis, pourquoi engager l’Algérie dans un débat franco- français? Les réactions même «démesurées» de l’UMP nous renseignent toutefois sur les arrière-pensées du parti présidentiel en ce qui concerne les relations franco-algériennes. Elles expliquent surtout les raisons du blocage diplomatique entre les deux pays depuis les dernières élections en France. Le Cerd a émis des réserves sur une vision et non sur la France. Sarkozy et l’UMP détiennent-ils la vérité absolue? Le Cerd a peut-être tort, Sarkozy a peut-être raison. La France pourrait donner des leçons de démocratie et sur les droits de l’homme en Algérie. Le débat n’est pas là. La véritable problématique réside dans cet entêtement du camp Sarkozy pour la provocation lorsqu’il s’agit de l’Algérie. Les exemples ne manquent pas. Rappelons que les socialistes ont tiré à boulets rouges contre le gouvernement «premier responsable de ce climat d’insécurité et de xénophobie». Najat Vallaud-Belkacem, secrétaire nationale en charge des questions de société, a dénoncé «les manigances estivales d’une bande sans scrupules, prête à instrumentaliser toutes les haines pour de basses raisons électoralistes». Elle déplore l’«image exécrable» de la France véhiculée par les critiques du Comité, composé de 18 experts du monde entier.
    Le secrétaire général de l’Élysée, Claude Guéant, a affirmé lui que les critiques à l’ONU envers la France, concernant un «manque de volonté politique», étaient «un montage pur et simple». «L’ONU ne critique pas la France. Il y a un comité qui réfléchit et des personnes qui se sont exprimées à titre individuel. Le comité, lui, rendra son avis le 27 août.» Le bras droit du président Sarkozy a aussi soutenu que «le rapporteur du comité a fait une proposition d’avis très laudative pour la France». En France, «on a un arsenal juridique qui n’a rien de raciste», a-t-il conclu.
    De son côté, le Quai d’Orsay a regretté «l’utilisation partielle de certains passages de communiqués antérieurs de l’ONU dans les commentaires entendus ces derniers jours. Elle donne ainsi une présentation inexacte et parfois inversée de la réalité des débats qui ont eu lieu à Genève lors de l’audition de la délégation française».
    Jeudi, des membres du Cerd avaient vivement critiqué l’attitude de la France face à une «recrudescence» des actes racistes. La question des Roms, dont plus de 40 camps illégaux ont été démantelés en quinze jours, a notamment été évoquée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.

Veuillez noter que les cookies essentiels sont indispensables au fonctionnement du site, et qu’ils ne peuvent pas être désactivés.

Pour utiliser ce site Web, nous utilisons les cookies suivant qui sont techniquement nécessaires
  • wordpress_test_cookie
  • wordpress_logged_in_
  • wordpress_sec

Refuser tous les services
Accepter tous les services