Le Monde, le Figaro, Libé… dans les écoles…

M. Christian Vanneste interroge M. le ministre de l’éducation nationale sur le pluralisme des médias au sein des centres de documentation et d’information (CDI) des collèges et lycées. En effet, généralement un ou plusieurs quotidiens sont à la disposition des élèves : Le Monde, Le Figaro ou Libération. Il aimerait connaître quel est le pourcentage de présence de ces trois journaux dans les CDI.

Réponse du Gouvernement :

Au niveau européen, les textes officiels de référence mettent l’accent sur les enjeux de l’éducation aux médias. La directive européenne n° 2007/65/CE du 11 décembre 2007 recommande de « favoriser le développement de l’éducation aux médias à tous les niveaux de la société et de suivre attentivement les progrès réalisés en la matière ». En France, l’éducation aux médias est présente de façon transversale dans les programmes d’enseignement de l’éducation nationale et fait partie des acquisitions sociales et civiques de tous les élèves à la fin de leur scolarité, (compétence 6 du socle commun de connaissances et de compétences), conformément aux dispositions de la loi d’orientation et de programme pour l’avenir de l’école n° 2005-380 du 23 avril 2005. La scolarité doit permettre notamment aux élèves de se former « au jugement et à l’esprit critique », d’être « éduqué aux médias » et « d’avoir conscience de leur place et de leur influence dans la société ». Dans le cadre de leur formation professionnelle, telle qu’elle est définie dans le cahier des charges de la formation des maîtres (arrêté du 19 décembre 2006), les enseignants sont formés au travail d’équipe et à la coopération avec les partenaires de l’école, notamment dans le cadre des projets d’établissement qui comportent des activités pédagogiques sur ou avec les médias. Pour diverses raisons pratiques, de nombreux abonnements à la presse écrite sont groupés et établis à l’ordre d’une personne ressource ou du professeur documentaliste. Le Centre de liaison de l’enseignement et des médias d’information (CLEMI), dont la mission est de sensibiliser la communauté éducative aux médias et de participer à l’offre de formation initiale et continue des enseignants (décret n° 2007-474 du 28 mars 2007), propose un accompagnement pédagogique et dispose d’un réseau d’enseignants-formateurs ainsi que d’un coordonateur dans chaque académie. Une convention entre le ministère de l’éducation nationale et le CLEMI permet l’organisation, en partenariat avec les professionnels des médias et La Poste, de la « semaine de la presse et des médias dans l’école » depuis vingt ans. Pour l’année scolaire 2008-2009, cette manifestation a été mise en oeuvre au mois de mars 2009 (circulaire n° 2008-129 du 1er octobre 2008 parue au Bulletin officiel n° 37 du 2 octobre 2008). Plus de quinze mille établissements scolaires, préalablement inscrits selon une procédure, ont participé à l’opération qui s’est déroulée au mois de mars 2009. Divers titres de journaux paraissant quotidiennement, comme Le Monde, Le Figaro et Libération, figurent au nombre des partenaires et proposent des offres promotionnelles d’abonnement aux centres de documentation et d’information pour une période donnée. Grâce aux technologies de l’information et de la communication, l’accès aux médias par la voie numérique est facilité dans les collèges et les lycées pendant cette période. Des conventions passées avec les médias permettent à certaines régions de répondre favorablement aux demandes de plus en plus nombreuses de lycées qui souhaitent un soutien financier pour faciliter l’accès des jeunes à la lecture et à l’étude des journaux. Il s’agit d’opérations expérimentales menées en collaboration avec des agences de presse et qui consistent à proposer aux centres de documentation et d’information des lycées, l’abonnement gratuit à plusieurs journaux, dont Le Monde, Le Figaro et Libération. UMP 13 REP_PUB Nord-Pas-de-Calais O

Question publiée au JO le : 05/05/2009 page : 4134
Réponse publiée au JO le : 12/01/2010 page : 328

Articles liés

Un commentaire

  1. La question méritait d’être posée.
    En tout cas je ne connais pas de CDI qui ne dispose pas du très à gauche “Alternatives Economiques”.
    En tant que professeur d’économie je n’utilse jamais ce torchon qui fait passer ses dogmes sous couvert d’économie et de sociologie, mais chaque année j’en reçois des exemplaires avec des propositions de prescription auprès de mes élèves.
    En fonction des abonnements souscrits il m’est proposé de bénéficier de quelques hors séries.

    Cette pratique marche bien visiblement et je la trouve tout à fait inquiétante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.