HADOPI-èges…

Le feuilleton des droits d’auteur sur internet n’est pas terminé ! Il vient même de connaitre une série de nouveaux épisodes.

C’est d’abord celui où la propriété intellectuelle se prend les pieds dans le web. Hadopi s’est trouvé un logo, malheureusement en utilisant une police de caractère qui est la propriété exclusive de France Télécom. C’est Jean-François Porchez qui est le concepteur de cette police appelée “Bonjour“. Pour un organisme chargé de protéger les droits d’auteur, c’est un sacré faux-pas !

C’est ensuite le retour de la taxation des publicités sur internet suggéré par le rapport Zelnik chargé de compléter les insuffisances déjà anticipées de la mise en œuvre d’Hadopi. Cette idée a suscité une onde de doute et d’ironie sur l’ensemble de la toile. La plupart des spécialistes considèrent que l’idée de taxer, en France, une matière par définition mouvante et mondialisée à travers des sociétés basées à l’étranger relève au mieux de l’utopie, au pire de la gesticulation. Pierre Kosciuzco-Morizet se demande si l’on va récupérer l’argent aux États-Unis en hélicoptère, et le New York Post évoque les vautours de la culture française. Il est vrai que du carbone aux bonus, en passant pas internet, la taxe est devenue une sorte de réflexe dans notre pays qui taxe décidément plus vite que son ombre…

C’est enfin le château d’Hadopi. La Haute autorité loue depuis le mois de novembre 1107m2 de locaux dans le 14ème arrondissement de Paris pour héberger les 7 personnes qui vont être en charge de sa mission. On peut seulement s’étonner de l’écart entre ces chiffres et les recommandations émises par Bercy. Actuellement, la surface moyenne de travail dévolue aux fonctionnaires est de 15 à 18m2, et devrait descendre à 12m2 afin de réduire les coûts exorbitants des locations parisiennes, et de s’aligner sur les normes usuelles dans le secteur privé. Le coût de cette location serait de 487 000€/an…

J’ai récemment été désigné par l’Assemblée comme rapporteur avec mon collègue René Dosière (PS) d’une mission d’information parlementaire sur les Autorités administratives indépendantes. C’est avec une certaine gourmandise que je me prépare à contrôler cette “autorité” dont la gestation fut si chaotique…

Articles liés

8 commentaires

  1. Bonsoir,
    je voudrais juste apporter une petite rectification : la police copyrightée s’appelle “bienvenue” et non “bonjour”. Pour vos lecteurs, voici des liens relatant cette péripétie, rocambolesque jusqu’au bout :

    http://www.korben.info/le-logo-de-lhadopi-est-illegal.html
    http://www.korben.info/logo-hadopi-confirmation.html
    http://www.korben.info/logo-hadopi-la-conclusion.html

    En vous remerciant pour votre travail vigilant sur ce dossier.

  2. Hors sujet: Webmaster, regardez la source du blog. Votre compte WordPress a du être hacké. Des liens vers du téléchargement de warez en diable (ça doit être du googlebombing). A nettoyer. Vérifiez votre WordPress, si vous êtes bien à jour. Vous avez du être compromis.

  3. J’ai remarqué un assez grave dysfonctionnement sur votre blog, plus de détails dans un mail direct.

    Je vous souhaite bien du plaisir lorsque ce sera le tour de la Hadopi à être contrôlée 🙂

    ps: j’avais aussi confondu “Bonjour” et “Bienvenue”.

  4. Dame ! Les faux antivirus vantés par un marchand de scarewares hébergé en “parasite” sur le serveur d’une université Canadienne et rediffusé par un blogueur Français… c’est aussi de la contrefaçon suceptible de vous attirer les foudres de la commission dontauquel qu’on cause, n’est-il pas ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.

Veuillez noter que les cookies essentiels sont indispensables au fonctionnement du site, et qu’ils ne peuvent pas être désactivés.

Pour utiliser ce site Web, nous utilisons les cookies suivant qui sont techniquement nécessaires
  • wordpress_test_cookie
  • wordpress_logged_in_
  • wordpress_sec

Refuser tous les services
Accepter tous les services