Conservateur et révolutionnaire !

Frédéric Lefebvre (Figaro du 5 Janvier 2010), avec sa finesse coutumière, et sans la moindre langue de bois qui pourrait être suspectée chez un porte-parole de parti, s’en est pris au « conservatisme » du conseil constitutionnel à propos de la taxe carbone. On mesure toute l’habileté qu’il y a pour un représentant de la droite d’affirmer qu’il n’est pas conservateur et que les autres le sont. N’ayons pas de mauvaises pensées : il est évident que le conseil constitutionnel n’a pas à conserver les principes de la Constitution… De même la conservation du patrimoine naturel et de la qualité de notre environnement n’est pas conservatrice… Du moins Frédéric Lefebvre le croit-il, dans la mesure où de façon assez infantile, comme dans une cour de récréation, il s’empresse de dire : « c’est pas moi qui suis conservateur Monsieur, c’est l’autre ».

L’emploi péjoratif et pavlovien du mot conservateur par les ténors de l’UMP est une erreur, et même une faute. A force de dire que le conservatisme, qui est associé à la plupart des partis de droite européens est une mauvaise chose, on ne peut que conduire à penser que la gauche progressiste est la seule à détenir la vérité. C’est une sorte d’ouverture intellectuelle inconsciente qui rejoint l’inutile ouverture politique volontaire. Je pense au contraire qu’il faut défendre le conservatisme, celui qui consiste à préserver les valeurs essentielles de notre société. Il est vrai que sur ce plan, la droite rejoint l’écologie, puisqu’elle s’attache à défendre l’existence de ce qui doit durer, aussi bien dans la société que dans la nature. Il y a malheureusement une autre forme de conservatisme, qui consiste à ne pas suffisamment remettre en cause les erreurs du passé, par exemple les 35 heures, le droit à la grève dans le service public, l’impôt sur la fortune et de n’avoir touché à ces idoles que d’une manière incomplète et compliquée.

De vrais conservateurs afin de redresser notre pays et de lui redonner sa force et sa compétitivité n’auraient pas hésité à remettre en cause ces mauvais principes. Ils auraient réalisé ce qui a manqué à notre pays : la révolution conservatrice.

Articles liés

3 commentaires

  1. M. Lefebvre n’hésite pas à se présenter – sur son site – comme un député à part entière. A partir de là…Comment voulez vous qu’il ait le moindre respect, tant envers le CC, qu’envers autrui ?

    Il serait bon, M. Vanneste, que vous dénonciez plus ouvertement ce “porte parole” fort étrange. Il confond vraisembablement (du moins je l’espère) son opinion personnelle avec celle du parti !

    S’ajoute à cela que M. Lefebvre, qui comme son mentor, parle avant de réfléchir, semble ignorer que le travail du CC, c’est…De faire respecter la Constitution !

    S’il trouve la DDHC “conservatrice” je la trouve, pour ma part très moderne, et aussi révolutionnaire qu’en son temps.

    S’ajoute à cela qu’en traitant de “conservateur” le CC…M. Lefebvre fait mine d’oublier que la Charte de l’environnement, sur laquelle s’est appuyée le CC…A été adoptée par son parti ! Lequel avait une plus forte majorité au Parlement qu’en 2007 ! (Merci Chirac ?)

    Il est vrai que le pauvre Lefebvre a dû entendre quelques généreux “donateurs” renoncer à leurs dons…Après qu’ils aient appris que le CC considérait qu’une taxe touchant seule 7% des pollueurs – les plus modestes bien sur – n’était pas franchement…Juste ! Ni légale du point de vue de l’égalité entre les citoyens devant la loi ! M. Lefebvre exprime bien la volonté des lobbies…Rien de plus normal, venu d’un (ex?) membre…!

    Pour finir, il est dommage que M. Lefebvre, si prompt à s’en prendre au “conservatisme” du CC…N’ait rien à dire sur le “conservatisme” de M. Besson qui considère, tenez vous bien, que la France est un “conglomérat de peuples” !

    Ha bon ? Et depuis quand…? Heureusement que M. Besson n’a pas vécu en 1789…Sinon il serait déjà passé sous la guillotine !

    La France c’est un PEUPLE. Au cas où M. Besson l’ignorerait c’est écrit dans notre CONSTITUTION. LE PEUPLE FRANCAIS proclame…Le PEUPLE FRANCAIS est SOUVERAIN. Le PEUPLE FRANCAIS…Mandate les députés. Etc.

    Et c’est ce mec qui prétend organiser un débat sur “l’identité nationale” qu’il nie ? Je SUIS FRANCAIS. Je ne fais pas partie d’un autre “peuple” ! C’est quoi cette manière d’envisager la France ?

    Désolé mais LA FRANCE EST UNE ET INDIVISIBLE. LA FRANCE…PAS LA REPUBLIQUE ! Qu’il fasse la différence !

    La France n’est pas une religion…Mais sans le christianisme, la France ne serait pas la France ! C’est cette religion qui a permis, en tout premier lieu, aux Français de se reconnaitre entre eux !

    La France n’est pas une langue…Mais cette langue est commune à un Peuple. Si la langue française n’est pas une définition de la France, c’est en revanche un élément déterminant de l’identité nationale ! A un point tel qu’on lui a donné le nom de notre pays ! Ou le contraire.

  2. Cité par le Salon Beige, Jacques Bompard, Maire MPF d’Orange répond à Eric Besson :

    “Si la France n’est pas un peuple… Si la France, ce n’est pas une religion… Si la France, ce n’est pas une langue… Si les Français de souche, ça n’existe pas… (Selon M. Besson)

    Alors quel peuple a vécu sur notre territoire depuis 2 000 ans et davantage ? Alors qui a construit les cathédrales ? Alors dans quelle langue écrivaient Molière, Balzac ou Camus ? Alors quel est le peuple qui a donné au monde Berlioz, Pasteur ou Rodin ? Alors quels étaient les hommes qui sont morts dans les tranchées de Verdun ?

    On le voit, Eric Besson ne recule devant aucune provocation ni aucun mensonge pour créer la fiction d’une France qui n’existerait que dans, par et grâce à l’immigration. Il est impossible de ne pas être saisi d’un profond dégoût, d’être soulevé par une terrible indignation, en voyant un ministre oser nier ainsi la réalité de notre identité nationale. Que penser également d’un ministre qui lance un débat sur l’identité nationale et dont les propres conclusions vont à l’encontre de ce que pensent et ressentent l’ensemble des Français ?

    Comment ne pas voir également que la conception folle de la France selon Besson est une négation totale de toute forme d’identité ? Quelle nation peut être composée « de peuples différents » ? Qu’est-ce que le « vivre ensemble » d’Eric Besson sinon un mensonge quand on voit la partition du territoire qui s’organise sous nos yeux ? Une partition silencieuse qui n’est rien d’autre qu’une libanisation rampante, notamment dans notre sud ? (…)”

    J’ai envie de rajouter “si le Peuple français n’existe pas, qui représentent donc les députés ? Les sénateurs ? Les maires ? Le Président de la République ? Les Ministres ?

    Le Néant ?”

    Il est extrêmement choquant qu’aucun élu – hormis celui cité – ne se sente concerné par cette négation de la France ! La République peut elle exister…Sans un Souverain unique, clairement identifié…A savoir le Peuple Français ?

    Comment pourrions nous prétendre à un quelconque rôle dans les affaires du monde, si M. Besson, représentant tant du Gouvernement, que de l’UMP (en sa qualité de responsable “national” (sans Nation?) nie l’existence même de la Nation française ?

    Je me rappelle sur les bancs de l’école, on nous enseignait qu’un peuple partage:

    Une origine commune : chose démontrée par Max Gallo, Brandel, et la plupart des géographes sérieux.

    Une langue commune : ne parlons-nous pas tous français?

    Une religion commune : nier les racines judéo-chrétiennes serait stupide ! Si nous ne sommes plus CULTUELLEMENT catholiques…Nous sommes CULTURELLEMENT CHRETIENS !

    Une culture commune : le nombre de stéréotypes culturels sur les français résument parfois plutôt bien la nôtre !

    Alors malgré tous ces critères n’existe-t’il pas de peuple Français ?

    Quand vire t on M. BESSON ? Comment garder un homme qui nie l’existence même d’une identité française ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.