A22 : un vrai dialogue participatif

Vendredi, en Préfecture de Lille, s’est tenue la réunion proposée par le Préfet de Région, à ma demande au nom du collectif d’associations qui s’est réuni le 5 novembre dernier afin de protester et d’agir contre les nuisances liées à l’autoroute A 22.

Je tiens à souligner le rôle très positf des associations. Les personnes présentes, à savoir Hervé DIZY, Président de la ligue contre la violence routière, Dominique BOUVRY, Président du Collectif Lys Deûle Environnement, Guy MARAIS, Président de l’AVMR, Hubert LAETHEM, de l’association Mieux Vivre au Blanc Four ont apporté des propositions très concrètes. Pierre DEBAETS, qui accompagnait Hervé DIZY, a fait part de son expérience, notamment en Belgique pour lutter contre les nuisances du trafic autoroutier.

Trois dossiers ont été particulièrement évoqués : la circulation des poids lourds, les contrôles policiers et enfin le problème des nuisances phoniques pour les riverains de l’autoroute.

Sur la question de la circulation, des avancées notables ont été réalisées car il est envisagé d’instaurer un système adaptatif. En fonction des conditions de trafic, une interdiction de dépassement pour les poids lourds pourra être mise en place. La question de la limitation de vitesse a été posée également.

Le deuxième point pose un problème difficile qui est celui de l’absence d’aire de contrôle située sur le territoire français. Différentes solutions ont été envisagées, notamment celle qui consisterait à réaliser une aire propre aux contrôles.

Pour ce qui est des nuisances sonores, la question délicate des rebonds provoqués par la réalisation des murs se pose. Aussi, des mesures vont être effectuées, afin d’envisager des réponses techniques plus performantes, comme des murs complémentaires ou l’utilisation de revêtements plus adaptés. De telles mesures vont par exemple avoir lieu dans le quartier du Clinquet à Tourcoing, quartier dans lequel le mécontentement des riverains perdure, malgré la pose récente de murs antibruit.

A la fin de la réunion, il a été question du développement des transports en commun favorisé par le Grenelle de l’environnement afin d’alléger la circulation de proximité sur l’autoroute. Ce dernier point pourrait faire l’objet d’une rencontre ultérieure.

Articles liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.