Vietnam : pour la libération de Tran Khai Thanh Thuy

Président du bureau exécutif du Comité Français pour la Démocratie au Vietnam, lors de mon premier mandat, j’ai reçu cette semaine, à Paris, des membres du parti Viet Tan. Nous avons pu échanger de la situation au Vietnam, de l’évolution de la situation politique et économique, du renforcement du mouvement démocratique et du poids de plus en plus important de la société civile.

Nous nous sommes entretenus surtout de l’arrestation, début octobre, de Madame Tran Khai Thanh Thuy, figure de proue du mouvement démocratique, lauréate du Prix Hellman Hammett de Human Rights Watch, en 2007, et membre d’honneur de PEN English, ainsi que de la sentence qui a été infligée à neuf militants en faveur de la démocratie. Comme vous le savez sans doute, ces neuf militants (des bloggueurs) ont été jugés du 6 au 10 octobre 2009 et ont été reconnus coupables et condamnés pour avoir violé les lois anti-propagande du Vietnam. Après avoir exprimé son soutien envers ces militants, Tran Khai Thanh Thuy (qui avait déjà passé 9 mois en prison en 2007), a été arrêtée dans la soirée du 8 octobre 2009 après que la police ait envoyé des officiers en civil à son domicile afin de la harceler, elle, son mari, et leur fille de 13 ans. Les policiers ont frappé Thuy avec des briques, lui causant un traumatisme crânien. Thuy et son mari ont ensuite été emmenés par la police, laissant leur fille seule à la maison. Ceci intervient quelques semaines après l’Examen Périodique Universel du Vietnam par les Nations Unies, durant lequel le Vietanam a rejeté les propositions d’autoriser la liberté d’expression et de libérer les prisonniers de conscience.

Je vais écrire une lettre avec mes collègues, comme ont pu le faire plusieurs membres du Congrès américain, au Premier ministre Dung afin de lui faire part de notre extrême préoccupation de ce qui semble être une augmentation des violations des droits de l’homme dans un pays où nous avons déjà souvent exprimé nos inquiétudes, et enfin réclamer la libération de ces prisonniers. Je vous invite également à exprimer votre réprobation et votre inquiétude à l’ambassade du Vietnam.

Articles liés

6 commentaires

  1. Monsieur le député,

    Je ne savais pas cette histoire. Il est en effet très important de réagir. Nos médias font complètement l’impasse sur ce qui se passe là-bas, forcément car c’est une république socialiste quasiment comme la france!

  2. Merci monsieur le député pour votre implication dans la libération de madame Tran Khai Thanh Thuy, symbole du combat pour la démocratie au Vietnam.
    En cette Journée Internationale des Écrivains en Prison, un stand d’informations a été organisé à Paris par Viet Tan avec la participation de PEN France et des dissidents chinois, pour faire connaître le cas de Tran Khai Thanh Thuy au grand public.

  3. Merci je vais participer à la diffusion de votre message.
    Il est bien dommage que nos media préfèrent orienter des débats sur l’homoparentalité plutôt que de parler de Madame Tran Khai Thanh Thuy.
    Le Vietnam est une dictature communiste est-ce un gros mot pour eux que de le rappeler ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Nous utilisons des cookies pour vous offrir la meilleure expérience en ligne. En acceptant, vous acceptez l'utilisation de cookies conformément à notre politique de confidentialité des cookies.

Paramètres de confidentialité sauvegardés !
Paramètres de confidentialité

Lorsque vous visitez un site Web, il peut stocker ou récupérer des informations sur votre navigateur, principalement sous la forme de cookies. Contrôlez vos services de cookies personnels ici.

Veuillez noter que les cookies essentiels sont indispensables au fonctionnement du site, et qu’ils ne peuvent pas être désactivés.

Pour utiliser ce site Web, nous utilisons les cookies suivant qui sont techniquement nécessaires
  • wordpress_test_cookie
  • wordpress_logged_in_
  • wordpress_sec

Refuser tous les services
Accepter tous les services